Fortification, biofortification et lutte contre la malnutrition : état des lieux et débats – Les Notes de SUD #15

Fortification, biofortification et lutte contre la malnutrition : état des lieux et débats – Les Notes de SUD #15

Ce nouveau numéro des Notes de SUD aborde la lutte contre la malnutrition sous l’angle de la fortification, c’est-à-dire  l’adjonction de micronutriments essentiels (appelés « fortifiants ») aux aliments transformés (appelés « véhicules
alimentaires »), comme l’huile, le sel, la farine, afin d’améliorer la qualité nutritionnelle. 815 millions de personnes souffraient de sous-alimentation en 2016, soit 11 % de la population mondiale. Les carences en micronutriments (vitamines et minéraux), connues sous le nom de « faim invisible », touchent plus de deux milliards de personnes à travers le monde. La fortification et la biofortification peuvent être des interventions efficaces à moyen terme contre les carences en micronutriments. Elles soulèvent toutefois des enjeux importants et divisent. Cette note rédigée par la commission Agriculture et alimentation (C2A) vise à ouvrir des pistes de réflexion sur la fortification et la biofortification. Pour cela, elle présente l’éventail d’opinions à ce sujet, illustrant la controverse actuelle sur la fortification et la biofortification des aliments et ouvre le débat sur des considérations plus vastes, comme la définition de la malnutrition et les solutions envisagées pour la combattre.