Note : Pour une augmentation des financements publics des ONG françaises

Note : Pour une augmentation des financements publics des ONG françaises

Depuis sa création, Coordination SUD promeut la valeur ajoutée des ONG françaises de solidarité internationale. Le professionnalisme et l’efficience de leur action, en particulier dans l’appui aux populations les plus vulnérables, doivent en effet sans cesse être rappelés.

Coordination SUD s’est donc mobilisée pour défendre leur place dans la solidarité internationale et la part qu’elles mobilisent dans les financements publics français, comme cela a été le cas, par exemple, lors des campagnes présidentielles de 2012 et de 2017 ou lors de la publication annuelle du document d’analyse du Projet de loi de finances.

Ce document issu du travail collaboratif et transversal de plusieurs commissions de Coordination SUD, plaide pour un relèvement de la part d’aide au développement transitant par les ONG pour remettre la France dans la moyenne des pays de l’OCDE, notamment des pays d’un niveau économique comparable. Pour cela, Coordination SUD a défini une trajectoire financière d’ici 2022 sur l’objectif de quinze milliards d’APD globale affiché par le gouvernement. Cette trajectoire promeut tout particulièrement les dispositifs d’appui aux initiatives des ONG. Des dispositifs permettant aux ONG de développer leur liberté d’action et d’innovation et de nourrir leurs capacités à être une force de proposition dynamique, pouvant aider et éclairer les pouvoirs publics sur les réalités du terrain et les besoins effectifs des populations en lien avec leurs partenaires locaux. L’ensemble des demandes de Coordination SUD sont présentées en fin de document.