le 30/11/2017 par Concord

Sur le marché mondial, qui gagne : le gros ou le petit ?

Peut-on compter sur le secteur marchand pour défendre l’intérêt public ? Qu’y a-t-il de commun entre une compagnie européenne produisant du sucre en Tanzanie pour l’exportation et une paysanne indonésienne vendant ses noix de muscade à l’international au travers d’une coopérative de producteurs ?  Évidemment rien. Pourtant ces deux exemples décrivent deux réalités  du « rôle du secteur privé dans le développement » d’après l’Union européenne. Quel rôle joue alors le secteur privé dans la sécurité alimentaire et quel est l’impact des politiques européennes associées ? Hétérogénéité des acteurs, modes de production, typologie des marchés, droits humains, partenariats privé-public et financements mixtes, de nombreuses questions se posent. La plateforme européenne Concord dont est membre Coordination SUD propose un regard critique sur ce sujet et présente une série de recommandations.

A lire aussi

coordination-sud-recommandations-pour-une-politique-francaise-affirmee-en-faveur-des-objectifs-du-developpement-durable
Publication|25/08/2022

Recommandations pour une politique française affirmée en faveur des objectifs du développement durable

Tout chaud

le-soutien-sous-controle-de-la-societe-civile-le-cas-des-organisations
03/08/2022

Le soutien sous contrôle de la société civile : le cas des OSI

agir-pour-la-solidarite-internationale-le-role-des-parlementaires
03/08/2022

Agir pour la solidarité internationale : le rôle des parlementaires