Sur le marché mondial, qui gagne : le gros ou le petit ?

Peut-on compter sur le secteur marchand pour défendre l’intérêt public ? Qu’y a-t-il de commun entre une compagnie européenne produisant du sucre en Tanzanie pour l’exportation et une paysanne indonésienne vendant ses noix de muscade à l’international au travers d’une coopérative de producteurs ?  Évidemment rien. Pourtant ces deux exemples décrivent deux réalités  du « rôle du secteur privé dans le développement » d’après l’Union européenne. Quel rôle joue alors le secteur privé dans la sécurité alimentaire et quel est l’impact des politiques européennes associées ? Hétérogénéité des acteurs, modes de production, typologie des marchés, droits humains, partenariats privé-public et financements mixtes, de nombreuses questions se posent. La plateforme européenne Concord dont est membre Coordination SUD propose un regard critique sur ce sujet et présente une série de recommandations.

A lire aussi

Actualité|20/01/2020

Réalités et défis de l’efficacité de l’aide européenne : le Parlement européen s’interroge

Publication|09/01/2020

Questions de genre en zones sèches

Actualité|23/12/2019

Appel à films pour la sélection 2020

Tout chaud

20/01/2020| Municipales 2020

Pour les municipales, le Mouvement associatif dresse ses recommandations

13/01/2020|Formations Coordination SUD

Si 2019 a été une année faste en termes d’offre de formation, 2020 le sera encore plus !

12/01/2020

Rencontres Droit de cité pour les 20 ans du Mouvement associatif