Lettre ouverte : Le cycle de négociations de Doha de l’OMC ne résoudra pas la crise : alimentaire mondiale – Il est temps de trouver de vraies solutions

Lettre ouverte à l’attention de :

  • Ban Ki-moon, Secrétaire général, United Nations
  • Jacque Diouf, Directeur général, FAO
  • Monsieur Pascal Lamy, Directeur général de l’OMC
  • Monsieur Dominique Strauss-Kahn, Directeur général du Fonds monétaire international
  • Monsieur Angel Gurría, Secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)

Le 3 juin 2008,

Messieurs les Ministres,

Le système alimentaire mondial est en crise. Des millions de personnes n’ont plus les moyens ou la possibilité d’accéder aux aliments qu’il leur faut, de sorte que la famine et la malnutrition s’aggravent dans le monde. Les gouvernements doivent faire quelque chose, et tout de suite. Mais la réponse au problème ne réside pas dans plus de dérégulation de la production et du commerce de produits alimentaires.

Nous, organisations non gouvernementales et mouvements sociaux, nous vous exhortons à rejeter les affirmations des leaders de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international (FMI) et de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui prônent la conclusion du Cycle de Doha comme solution à la crise actuelle.

Lire la suite sur le document joint signé par 237 ONG, mouvements paysans, syndicats et mouvements sociaux.

A lire aussi

Rapport annuel 2019 Agrisud International
Actualité|10/07/2020

Agrisud sort son rapport annuel 2019

Publication|03/07/2020

Note d’analyse – Les effets de la pandémie COVID-19 et des mesures de contrôle à Madagascar

Tout chaud

21/07/2020|Agenda 2030

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)

09/07/2020

Comment le coronavirus sème la faim dans un monde affamé