L’agriculture contractuelle peut-elle contribuer au renforcement des agricultures paysannes?

Depuis quelques années le développement de différentes formes de contractualisation, ou « agricultures sous contrat », entre paysans et entreprises agroalimentaires, est une des évolutions marquantes des systèmes agraires et alimentaires mondiaux. Aussi, des accords commerciaux se développent sur certains territoires, entre des paysans individuels ou organisés et des opérateurs économiques divers (grossistes, transformateurs, exportateurs,…). Ils concernent la production et la fourniture de produits agricoles selon des accords préétablis et à des prix fixés à l’avance. Dans un contexte de massification et de standardisation de l’alimentation et pour répondre à des exigences croissantes de qualité, d’hygiène et de traçabilité, les entreprises voient dans cette contractualisation, un moyen de contrôler et de sécuriser leurs approvisionnements pour assurer des volumes, des standards de qualité (en particulier de calibre et d’hygiène), des modes de production et même des prix.

[pdf src = “Les-Notes-de-la-C2A-N°16-Agriculture-contractuelle1.pdf”]

A lire aussi

Rapport annuel 2019 Agrisud International
Actualité|10/07/2020

Agrisud sort son rapport annuel 2019

Publication|03/07/2020

Note d’analyse – Les effets de la pandémie COVID-19 et des mesures de contrôle à Madagascar

Tout chaud

21/07/2020|Agenda 2030

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)

09/07/2020

Comment le coronavirus sème la faim dans un monde affamé