Tout le contenu associé au terme : «RD Congo»

  • Fondation Mérieux : programme de lutte contre les maladies infectieuses

    Fondation Mérieux : programme de lutte contre les maladies infectieuses

    Thèmes : Santé

    Localisation : Algérie, Bangladesh, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Cap-Vert, Centrafrique, Comores, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Djibouti, Egypte, Gabon, Guinée, Guinée-Equatoriale, Haïti, Irak, Iran, Laos, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, RD Congo, Rwanda, São Tomé-et-Principe, Sénégal, Tadjikistan, Tchad, Togo, Tunisie, Vanuatu, Viêt-Nam

  • Programme Wehubit : appel à propositions « e santé »

    Programme Wehubit : appel à propositions « e santé »

    Thèmes : Initiatives numériques, Santé

    Localisation : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Guinée, Mali, Maroc, Mozambique, Niger, Ouganda, RD Congo, Rwanda, Sénégal, Tanzanie, Territoires palestiniens

  • La Guilde lance le programme Sport & Développement Olivier Allard, Délégué Général de La Guilde, Vincent Rattez, Président de La Guilde, Auriane Buridard, Chargée de mission Sport & Développement, Laetitia Habchi, Conseillère Sport & Développement chez l’Agence Française de Développement, Thierry Barbaut, Directeur numérique et chef de projet Sport & Développement, Cécile Vilnet, Coordinatrice Sport & Développement, Roxana Maracineanu, Ministre des Sports, Rémy Rioux, Directeur Général de l’Agence Française de Développement.

    La Guilde lance le programme Sport & Développement

    Sport & Développement, nouvel incubateur de microprojets en Afrique. La Guilde Européenne du Raid, ONG créée en 1967, lance le programme « Sport & Développement », en partenariat avec l’Agence Française de Développement.
  • AFD – FISONG « des partenariats pour la production, la commercialisation et la certification de produits biologiques ou agro-écologiques en réponse à des enjeux socio-économiques et environnementaux  locaux »
    Archive

    AFD – FISONG « des partenariats pour la production, la commercialisation et la certification de produits biologiques ou agro-écologiques en réponse à des enjeux socio-économiques et environnementaux locaux »

    Thèmes : Agriculture, Financement innovant

    Localisation : Afrique du Sud, Algérie, Argentine, Bangladesh, Bénin, Birmanie, Bolivie, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Centrafrique, Chine, Colombie, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Cuba, Djibouti, Egypte, Equateur, Gabon, Ghana, Guinée, Haïti, Inde, Indonésie, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mexique, Mozambique, Niger, Nigeria, Ouganda, Ouzbékistan, Pakistan, Pérou, Philippines, RD Congo, République dominicaine, Sénégal, Sri Lanka, Tanzanie, Tchad, Territoires palestiniens, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Viêt-Nam, Zambie

  • Syctom : appel à projets solidarité déchets
    Archive

    Syctom : appel à projets solidarité déchets

    Thèmes : Gestion / transformation des déchets

    Localisation : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Centrafrique, Comores, Djibouti, Ethiopie, Gambie, Guinée, Haïti, Libéria, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, RD Congo, Sénégal, Tchad, Togo

  • Un nouveau projet d’agroforesterie en RDC

    Un nouveau projet d’agroforesterie en RDC

    En janvier 2019, le Gret démarrera, en République démocratique du Congo (RDC), un projet d’agroforesterie périurbaine dans le Haut-Katanga (APHK), sur financement de l’Union européenne, en appui à la centrale des associations du périmètre agroforestier de Kipushi (Capak).
  • La communauté internationale va-t-elle enfin répondre aux appels à l’aide en RDC ?

    La communauté internationale va-t-elle enfin répondre aux appels à l’aide en RDC ?

    À six ans, Charlie a déjà connu le pire. En RDC, au cœur de la province du Kasaï, il a dû fuir les violences extrêmes pour se réfugier dans la forêt. Tribune de neuf ONG membres de Coordination SUD dénonçant l’inaction de la communauté internationale en République démocratique du Congo, en particulier le manque criant de financements
  • OFAD (Organisation des Femmes Africaines de la Diaspora)

    OFAD (Organisation des Femmes Africaines de la Diaspora)

    L’OFAD est une fédération d’associations et d’entreprises dirigées par des Femmes Africaines vivant hors de leur continent. L’OFAD rassemble les forces et compétences des femmes africaines dans différents domaines d’activités.

    Grâce à l’expérience de ses membres sur le terrain,  l’OFAD se doit d’aborder  l’ensemble des problématiques qui concernent les femmes.

    Notre Mission

    • Elle a pour vocation de conduire des réflexions féminines aux femmes africaines en général, et aux femmes africaines de la diaspora et de leur famille en particulier.
    • Elle œuvre en faveur de l’automatisation des femmes africaines en général et celles de la diaspora africaine en particulier.
    • Elle participe aux grands débats et apporte des propositions responsables en tant que réseau de femmes possédant une double voire triple culture.
    • Elle est une plate-forme avec le rôle d’interface entre le Nord et le Sud.

    Nos objectifs

    • Créer des synergies entre les femmes d’Afrique et celles de la Diaspora pour des actions en faveur du développement et la paix du continent.
    • Mettre en place des stratégies, des outils et des moyens permettant la visibilités des projets, la reconnaissance des actions menées par les femmes de la Diaspora.
    • Favoriser les échanges économiques des Femmes Nord/Sud et Sud/Sud.

    Notre Constat

    Les femmes africaines de la diaspora représentent environ 50 % des migrants. Le regroupement familial n’est plus le seul motif de leur arrivée sur le sol européen, américain et même asiatique. Aujourd’hui, elles sont entrepreneures, cadres, professions libérales, dirigeantes d’associations. Depuis quelques années, la diaspora est le 1er bailleur de fonds de l’Afrique, avec  des sommes équivalant à 2,5 fois l’Aide Public au Développement et 2 fois les investissements étrangers en Afrique.

    Les chiffres

    Les Femmes forment 70%  des pauvres, elles possèdent moins de 2% des terres et reçoivent moins de 5% des prêts bancaire. Il y a en moyenne dans le monde de 16% de femmes parlementaires et moins de 10% de chefs d’état et de gouvernement. Ces inégalités politiques et économiques sont un obstacle à un développement humain durable et équitable.