Tout le contenu associé au terme : «Madagascar»

  • 3 questions à Fabrice Lheriteau sur les semences de qualité déclarée

    3 questions à Fabrice Lheriteau sur les semences de qualité déclarée

    Fabrice Lheriteau, expert en agroécologie au Gret, mène un projet d’amélioration de la sécurité alimentaire et d’augmentation des revenus agricoles dans le sud de Madagascar. Nous l’avons interrogé à l’occasion de la sortie de deux vidéos qui présentent le projet à travers les témoignages des différents acteurs impliqués.
  • Accompagner les premiers pas d’une entreprise sociale : l’exemple de Nutri’zaza à Madagascar

    Accompagner les premiers pas d’une entreprise sociale : l’exemple de Nutri’zaza à Madagascar

    La malnutrition chronique touche 50 % des enfants malgaches de 6 à 24 mois, soit 900 000 enfants. Moins visible que la malnutrition aiguë, elle provoque un retard de développement (taille, développement cognitif) et fragilise la santé. Les séquelles sont irréversibles après l’âge de deux ans, et la malnutrition chronique est responsable de 35 % des décès chez les enfants en bas âge.
  • Clowns Sans Frontières France

    Clowns Sans Frontières France

    Clowns Sans Frontières (CSF) est une association artistique et humanitaire basée en France qui œuvre depuis sa création en 1994 pour apporter, par le spectacle, un soutien moral aux populations, et plus spécifiquement aux enfants, affectés par des crises humanitaires, victimes de conflits « oubliés » ou de marginalisation sociale, économique ou géographique.

    CSF propose et met en œuvre des interventions artistiques (spectacles, ateliers, création collective) pour apporter un appui psychosocial et accompagner le processus de résilience en complément des programmes des organisations humanitaires généralistes ou de protection de l’enfance. Elle élabore également des réponses artistiques adaptées aux besoins des enfants victimes d’exclusion ou en privation de liberté, en partenariat avec des artistes locaux et des partenaires spécialisés. Depuis 1994, CSF est intervenu dans 38 pays à travers le monde lors de 177 missions de spectacles et d’interventions artistiques.

    Le plaidoyer de CSF s’articule autour de la reconnaissance du droit à l’enfance, des droits de rire, de jouer et d’imaginer, pour tous. Notre action est également motivée par la conviction que la reconnaissance des droits culturels des personnes participe largement à la reconnaissance de leur dignité et favorise l’émancipation et le développement humain.

    Nous donnons la priorité aux terrains d’intervention les moins médiatisés pour attirer, par l’originalité de notre démarche, l’attention des médias et du grand public sur les crises oubliées. Enfin, l’engagement bénévole des artistes sur les terrains d’intervention, le dialogue inter-culturel que représente la collaboration constante avec les artistes locaux partenaires et la revendication d’une organisation à taille humaine qui favorise le développement qualitatif font partie des marqueurs de l’identité atypique de CSF.

  • Grandir dignement

    Grandir dignement

    Créée en juin 2010, Grandir Dignement est une association qui ne cesse d’évoluer et de se développer. Son histoire témoigne de son évolution soudaine et laisse percevoir de bonnes perspectives quant à ses projets. Les interventions de Grandir Dignement se basent sur la Convention Internationale des Droits de l’Enfant et s’attachent à garantir le respect de leur dignité en milieu carcéral.

    À travers le monde, des enfants sont incarcérés et se retrouvent dans une situation de grande vulnérabilité : carences alimentaires, absence de soin, insalubrité, manque d’accès à l’éducation… Dans certains pays, 90% des enfants en prison sont en attente de leur procès, sans avoir les moyens d’assurer leurs défenses. À ces conditions indignes s’ajoutent de nombreux cas de maltraitances et de tortures.

    Grandir Dignement ne fait aucune distinction de nationalité, d’origine ethnique, de religion, de condition sociale et d’appartenance politique dans ses actions. Basant ses interventions sur le respect des Conventions de Genève et sur la croyance que chaque enfant, quel que soit son passé puisse grandir dignement, l’association tend à garantir la dignité de ces mineurs en conflit avec la loi, trop souvent laissés dans l’ombre.

    Afin de changer les comportements et les attitudes vis-à-vis de la situation des mineurs incarcérés, Grandir Dignement réalise des enquêtes qui donnent lieu à la publication de rapports. Ces documents rendent compte de la situation des enfants « en conflit avec la loi » dans certains pays et permettent ensuite d’informer, de sensibiliser et de faire réagir les gouvernements face à la réalité de la justice pénale des mineurs et de la situation carcérale.

    En 2016, elle agit simultanément à Madagascar, au Niger et en France, ceci autant en lien direct avec les jeunes concernés qu’avec les autorités publiques. Elle promeut une amélioration de la justice des mineurs, l’humanisation des conditions de détention et l’instauration d’une justice restaurative.

  • Une solution innovante pour l’accès à l’énergie hors réseaux à Madagascar

    Une solution innovante pour l’accès à l’énergie hors réseaux à Madagascar

    Le 15 mars dernier, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) organisait une cérémonie pour mettre à l’honneur les lauréats de son appel à projets « Solutions innovantes pour l’accès à l’énergie hors réseaux ». Parmi les neuf initiatives primées figuraient deux projets du Gret. Retour sur l’un d’entre eux, déployé à Madagascar.