Tout le contenu associé au terme : «Gabon»

  • Fondation Mérieux : programme de lutte contre les maladies infectieuses

    Fondation Mérieux : programme de lutte contre les maladies infectieuses

    Thèmes : Santé

    Localisation : Algérie, Bangladesh, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Cap-Vert, Centrafrique, Comores, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Djibouti, Egypte, Gabon, Guinée, Guinée-Equatoriale, Haïti, Irak, Iran, Laos, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, RD Congo, Rwanda, São Tomé-et-Principe, Sénégal, Tadjikistan, Tchad, Togo, Tunisie, Vanuatu, Viêt-Nam

  • La Guilde lance le programme Sport & Développement Olivier Allard, Délégué Général de La Guilde, Vincent Rattez, Président de La Guilde, Auriane Buridard, Chargée de mission Sport & Développement, Laetitia Habchi, Conseillère Sport & Développement chez l’Agence Française de Développement, Thierry Barbaut, Directeur numérique et chef de projet Sport & Développement, Cécile Vilnet, Coordinatrice Sport & Développement, Roxana Maracineanu, Ministre des Sports, Rémy Rioux, Directeur Général de l’Agence Française de Développement.

    La Guilde lance le programme Sport & Développement

    Sport & Développement, nouvel incubateur de microprojets en Afrique. La Guilde Européenne du Raid, ONG créée en 1967, lance le programme « Sport & Développement », en partenariat avec l’Agence Française de Développement.
  • AFD – FISONG « des partenariats pour la production, la commercialisation et la certification de produits biologiques ou agro-écologiques en réponse à des enjeux socio-économiques et environnementaux  locaux »
    Archive

    AFD – FISONG « des partenariats pour la production, la commercialisation et la certification de produits biologiques ou agro-écologiques en réponse à des enjeux socio-économiques et environnementaux locaux »

    Thèmes : Agriculture, Financement innovant

    Localisation : Afrique du Sud, Algérie, Argentine, Bangladesh, Bénin, Birmanie, Bolivie, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Centrafrique, Chine, Colombie, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Cuba, Djibouti, Egypte, Equateur, Gabon, Ghana, Guinée, Haïti, Inde, Indonésie, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mexique, Mozambique, Niger, Nigeria, Ouganda, Ouzbékistan, Pakistan, Pérou, Philippines, RD Congo, République dominicaine, Sénégal, Sri Lanka, Tanzanie, Tchad, Territoires palestiniens, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Viêt-Nam, Zambie

  • Membre

    Cosim Occitanie

    Les objectifs du Cosim sont de :

    • Développer des programmes concertés reliant les savoir-faire thématiques et fonctionnels des associations membres.
    • Favoriser et assurer la représentation des « OSIM » dans le cadre des associations régionales et surtout face aux institutions valorisant le dialogue avec les parcours publics.
    • Renforcer l’articulation entre tous les niveaux (du local à l’international).
    • Constituer un équilibre entre : une force de proposition de service et d’innovation par les études, la formation, la création de projets et programmes de développement, d’évaluation et de suivi.
    • Valoriser l’apport des OSIM de Midi-Pyrénées comme acteurs de la coopération internationale.
    • Permettre à ses membres d’acquérir les connaissances et les compétences requises en matière de coopération internationale, de  développement local et de lutte contre toute forme d’exclusion, d’inégalité et de discrimination, ici et là-bas.
  • ReMeD (Réseau Médicaments et Développement)

    ReMeD (Réseau Médicaments et Développement)

     

    Créé en 1993, ReMeD est une association loi 1901 reconnue d’utilité publique dont l’objectif est d’aider les pays en développement à améliorer la disponibilité, l’accessibilité, la qualité et le bon usage du médicament, à travers l’échange d’informations, la formation et la sensibilisation. ReMeD est un centre de ressources et d’échanges d’information indépendante et objective sur les médicaments, les politiques pharmaceutiques et les pratiques des professionnels du médicament.

    Les membres de l’association sont essentiellement des pharmaciens et des professionnels de la santé publique en France et dans les pays francophones d’Afrique, zone préférentielle d’intervention de ReMeD.  Les adhérents sont pour moitié en France et pour moitié dans les pays en développement.

    Le site (en cours de refonte) met à disposition des espaces d’information et d’échanges.

    ReMeD :

    • Assure le transfert de compétences et la formation des professionnels de santé
    • Organise des campagnes de sensibilisation des populations du Nord et du Sud aux problématiques du médicament
    •  Met son expertise au service de ses partenaires
    • Coordonne l’échange d’informations sur le médicament entre les professionnels de santé du Nord et du Sud
     
  • Samusocial International

    Samusocial International

    Fort de la conviction que la grande exclusion est un problème que connaissent toutes les grandes villes, aussi bien au Nord qu’au Sud, le Docteur Xavier Emmanuelli crée le Samusocial International en juillet 1998. L’objectif de cette structure est d’accompagner  les grandes villes dans la création de dispositifs de type Samusocial et d’accompagner leur développement en s’appuyant sur l’expérience du Samusocial de Paris, premier dispositif urbain d’urgence médico-psycho-sociale d’aide aux plus démunis, créé quelques années plus tôt.

    Le Samusocial a développé une méthode spécifique de l’urgence sociale, pour atteindre les victimes de l’exclusion. Adaptée à chaque contexte, elle se base sur :

    • Le professionnalisme : les équipes sont composées de personnes formées à la méthode spécifique de l’urgence sociale ;
    • La complémentarité : les équipes regroupent des professionnels de divers métiers complémentaires (médico-psycho-social).
    • La permanence : les dispositifs sont joignables en permanence et se rendent à la rencontre des personnes, notamment la nuit, quand les autres structures, et surtout les institutions, sont fermées ;
    • L’ubiquité : les équipes se rendent partout dans la ville, notamment dans ses  « interstices » où les personnes se cachent ;

    L’association compte aujourd’hui 14 dispositifs qui interviennent en Afrique, en Amérique du Sud et en Europe pour porter secours aux personnes les plus désocialisées, réduites au stade de la simple survie, devenues des victimes ne pouvant ni ne sachant plus bénéficier des secours de droit commun.

    Le Samusocial International attache également une grande importance à la problématique des enfants des rues. Exclus du soutien familial, de l’éducation, et des services de santé, et vulnérables aux risques de violences physiques, aux risques sanitaires et épidémiologiques, et aux risques psychopathologiques, ces derniers constituent la majorité des bénéficiaires des différents Samusociaux locaux. Conscient qu’il s’agit d’une urgence internationale, le Samusocial International tente de leur porter secours selon ses méthodes et son expérience.

     

  • Ordre de Malte France

    Ordre de Malte France

    L’Ordre de Malte France est une association catholique hospitalière, présente en France et à l’international, reconnue d’utilité publique. Elle rassemble 1 928 salariés et plus de 9 000 bénévoles réguliers.

    Prenant appui sur ses délégations départementales, l’Ordre de Malte France intervient dans 4 grands domaines :

    • la Solidarité : accueil et accompagnement des sans-abri et aide aux migrants.
    • la Santé : âge et dépendance, autisme, handicap.
    • le Secourisme
    • Les Formations aux métiers du secteur sanitaire et médico-social.

    L’Ordre de Malte France agit également pour la protection de la mère et de l’enfant et dans la lutte contre les grandes endémies et la malnutrition, en gérant ou soutenant des hôpitaux, des maternités et des centres de soins, dans 29 pays dans le monde. L’association est partenaire des institutions internationales et des services nationaux de santé publique.


    Pour plus d’informations :

    www.recrutement.ordredemaltefrance.org

    www.ordredemaltefrance.org

    www.facebook.com/ordredemaltefrance

    www.twitter.com/Malte_France

  • SCD (Service de Coopération au Développement)

    SCD (Service de Coopération au Développement)

    Fondé en 1959 à Lyon, le SCD est le plus ancien et l’un des trois principaux organismes de Volontariat de Solidarité Internationale avec 300 volontaires présents dans 50 pays du Sud. Organisme chrétien agréé par le Ministère des Affaires étrangères, l’association participe au développement par le Volontariat d’Échange et de Solidarité Internationale, dans un esprit d’ouverture et de partenariat. Il collabore avec toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté pour soutenir leurs initiatives de changement social et de développement durable. A la demande des partenaires responsables de structures de développement, le SCD recrute, forme et envoie des volontaires pour des missions de un an minimum, généralement deux ans. Il assure leur suivi sur le terrain. Il les aide à se réinsérer et à poursuivre en Europe leur engagement pour un développement solidaire au Sud comme au Nord et entre le Nord et le Sud. Le SCD s’est depuis 2010 engagé dans le développement du Service Civique à l’international.

     

    Pour en savoir plus, nous ouvrons nos portes pour des séances d’informations tous les premiers mercredi du mois, autour d’un café. Sans inscription, nous vous accueillons de 18h à 19h dans nos locaux, au 18 Rue de Gerland Lyon 7ème (métro Jean Macé).

  • Institut Belleville

    Institut Belleville

    L’Institut Belleville est l’institut de coopération créé en 1984 par la CFDT pour mettre en œuvre sa politique de coopération internationale.

    L’Institut Belleville conçoit et organise des projets de coopération pour et avec les organisations de la société civile de pays émergents et en développement ou encore de pays développés.

    Ces projets doivent permettre aux organisations partenaires :

    • de se structurer et de se développer afin d’être des acteurs plus efficaces, mieux reconnus et prenant toute leur place d’acteur syndical dans la mise en œuvre des politiques de développement durable ;
    • de défendre efficacement les droits des travailleurs partout dans le monde ;
    • d’accroître leurs capacités à participer au dialogue social et au débat tripartite, à travers l’échange de pratiques syndicales.

    Les projets de l’Institut Belleville sont menés en partenariat avec

    • des syndicats affiliés à la Confédération syndicale internationale (CSI)
    • des ONG travaillant au renforcement de la société civile