Liste des membres de Coordination SUD

Page

En juin 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • OFAD (Organisation des Femmes Africaines de la Diaspora)

    OFAD (Organisation des Femmes Africaines de la Diaspora)

    L’OFAD est une fédération d’associations et d’entreprises dirigées par des Femmes Africaines vivant hors de leur continent. L’OFAD rassemble les forces et compétences des femmes africaines dans différents domaines d’activités.

    Grâce à l’expérience de ses membres sur le terrain,  l’OFAD se doit d’aborder  l’ensemble des problématiques qui concernent les femmes.

    Notre Mission

    • Elle a pour vocation de conduire des réflexions féminines aux femmes africaines en général, et aux femmes africaines de la diaspora et de leur famille en particulier.
    • Elle œuvre en faveur de l’automatisation des femmes africaines en général et celles de la diaspora africaine en particulier.
    • Elle participe aux grands débats et apporte des propositions responsables en tant que réseau de femmes possédant une double voire triple culture.
    • Elle est une plate-forme avec le rôle d’interface entre le Nord et le Sud.

    Nos objectifs

    • Créer des synergies entre les femmes d’Afrique et celles de la Diaspora pour des actions en faveur du développement et la paix du continent.
    • Mettre en place des stratégies, des outils et des moyens permettant la visibilités des projets, la reconnaissance des actions menées par les femmes de la Diaspora.
    • Favoriser les échanges économiques des Femmes Nord/Sud et Sud/Sud.

    Notre Constat

    Les femmes africaines de la diaspora représentent environ 50 % des migrants. Le regroupement familial n’est plus le seul motif de leur arrivée sur le sol européen, américain et même asiatique. Aujourd’hui, elles sont entrepreneures, cadres, professions libérales, dirigeantes d’associations. Depuis quelques années, la diaspora est le 1er bailleur de fonds de l’Afrique, avec  des sommes équivalant à 2,5 fois l’Aide Public au Développement et 2 fois les investissements étrangers en Afrique.

    Les chiffres

    Les Femmes forment 70%  des pauvres, elles possèdent moins de 2% des terres et reçoivent moins de 5% des prêts bancaire. Il y a en moyenne dans le monde de 16% de femmes parlementaires et moins de 10% de chefs d’état et de gouvernement. Ces inégalités politiques et économiques sont un obstacle à un développement humain durable et équitable.

  • Ordre de Malte France

    Ordre de Malte France

    L’Ordre de Malte France est une association catholique hospitalière, présente en France et à l’international, reconnue d’utilité publique. Elle rassemble 1 928 salariés et plus de 9 000 bénévoles réguliers.

    Prenant appui sur ses délégations départementales, l’Ordre de Malte France intervient dans 4 grands domaines :

    • la Solidarité : accueil et accompagnement des sans-abri et aide aux migrants.
    • la Santé : âge et dépendance, autisme, handicap.
    • le Secourisme
    • Les Formations aux métiers du secteur sanitaire et médico-social.

    L’Ordre de Malte France agit également pour la protection de la mère et de l’enfant et dans la lutte contre les grandes endémies et la malnutrition, en gérant ou soutenant des hôpitaux, des maternités et des centres de soins, dans 29 pays dans le monde. L’association est partenaire des institutions internationales et des services nationaux de santé publique.


    Pour plus d’informations :

    www.recrutement.ordredemaltefrance.org

    www.ordredemaltefrance.org

    www.facebook.com/ordredemaltefrance

    www.twitter.com/Malte_France

  • Oxfam France

    Oxfam France

    Oxfam France est membre de la confédération internationale Oxfam, une organisation internationale de développement qui mobilise le pouvoir citoyen contre la pauvreté.

    Une personne sur trois dans le monde vit dans la pauvreté. Oxfam est déterminée à changer cette situation en mobilisant le pouvoir citoyen contre la pauvreté.

    À travers le monde, Oxfam s’emploie à trouver des solutions concrètes et innovantes pour que chacune et chacun puisse sortir de la pauvreté et se réaliser pleinement. En cas de crise, nous sauvons des vies et aidons les personnes touchées à retrouver leurs moyens de subsistance. Nous militons en outre pour que la voix des populations pauvres pèse dans les décisions locales et internationales qui les concernent.

    Dans toutes ses actions, Oxfam travaille avec des organisations partenaires et auprès de femmes et d’hommes vulnérables pour mettre fin aux injustices qui engendrent la pauvreté.

    Une approche globale et intégrée dans le monde entier

    Campagnes de mobilisation citoyenne, actions de pression sur les décideurs, aide humanitaire d’urgence, programmes de développement, Oxfam travaille à différents niveaux avec les personnes vivant dans la pauvreté et luttant pour le respect de leurs droits. Oxfam privilégie les partenariats avec les associations et les communautés locales pour donner la parole aux personnes les plus pauvres. En agissant ici et là-bas, au Nord comme au Sud, au sein d’un mouvement citoyen mondial, Oxfam France est force d’influence et moteur de vrais changements.

    Nos convictions

    • On peut changer durablement les choses en s’attaquant aux causes structurelles de la pauvreté et des injustices qui y sont liées

    • C’est la somme des engagements individuels au sein d’un mouvement citoyen mondial qui est force d’influence et moteur de vrais changements.

     Nos modes d’action

    Recherche et Plaidoyer visant à influer en amont sur les politiques et les règlementations internationales.

    Information et sensibilisation de l’opinion publique via des campagnes de mobilisation citoyenne.

    Partenariats et projets terrain : nous travaillons en étroite collaboration avec des organisations partenaires en France et dans les pays du Sud et soutenons des projets de long terme sur le terrain.

    Humanitaire : lors de situations de crise ou d’urgence humanitaire, Oxfam France soutient l’action immédiate des affiliés Oxfam présents dans la région et nos partenaires sur place, en mobilisant des fonds en faveur des populations affectées.

    Nos missions

    Pour réduire les inégalités dans le monde, Oxfam France agit en parallèle sur plusieurs thématiques pour la défense des droits humains fondamentaux :

    • Droit à l’alimentation, à la terre et au partage équitable des ressources naturelles

    • Droit à la santé et à l’éducation pour toutes et tous

    • Financement du développement dans les pays du Sud

    • Droit à vivre en sécurité et à être protégé

    Dans le cadre de notre travail sur ces thématiques, nous revendiquons la justice et l’égalité entre les femmes et les hommes. Nous appuyons les initiatives de citoyenneté active pour que toutes et tous aient le droit d’être entendu-e-s.

    Oxfam France, c’est aussi 18 groupes locaux, 5 magasins solidaires et un réseau de plus de 70 000 personnes engagées. Apolitique et non confessionnelle, Oxfam France est financée prioritairement par les dons des citoyen-ne-s, qui garantissent notre indépendance et notre liberté de parole et d’action.

  • PUI (Première Urgence Internationale)

    PUI (Première Urgence Internationale)

    Première Urgence Internationale (PUI) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. L’ensemble de ses personnels se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité. L’association mène environ 190 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. PUI intervient en appui à près de 5 millions de personnes dans 20 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est et en France.

     

    Première Urgence Internationale (PUI) is a non-governmental, non-profit, non-political and non-religious international aid organization. Our teams are committed to supporting civilians’ victims of marginalization and exclusion, or hit by natural disasters, wars and economic collapses, by answering their fundamental needs. Our aim is to provide emergency relief to uprooted people in order to help them recover their dignity and regain self-sufficiency. The association leads in average 190 projects by year in the following sectors of intervention: food security, health, nutrition, construction and rehabilitation of infrastructures, water, sanitation, hygiene and economic recovery. PUI is providing assistance to around 5 million people in 20 countries – in Africa, Asia, Middle East, Eastern Europe and France.

  • ReMeD (Réseau Médicaments et Développement)

    ReMeD (Réseau Médicaments et Développement)

     

    Créé en 1993, ReMeD est une association loi 1901 reconnue d’utilité publique dont l’objectif est d’aider les pays en développement à améliorer la disponibilité, l’accessibilité, la qualité et le bon usage du médicament, à travers l’échange d’informations, la formation et la sensibilisation. ReMeD est un centre de ressources et d’échanges d’information indépendante et objective sur les médicaments, les politiques pharmaceutiques et les pratiques des professionnels du médicament.

    Les membres de l’association sont essentiellement des pharmaciens et des professionnels de la santé publique en France et dans les pays francophones d’Afrique, zone préférentielle d’intervention de ReMeD.  Les adhérents sont pour moitié en France et pour moitié dans les pays en développement.

    Le site (en cours de refonte) met à disposition des espaces d’information et d’échanges.

    ReMeD :

    • Assure le transfert de compétences et la formation des professionnels de santé
    • Organise des campagnes de sensibilisation des populations du Nord et du Sud aux problématiques du médicament
    •  Met son expertise au service de ses partenaires
    • Coordonne l’échange d’informations sur le médicament entre les professionnels de santé du Nord et du Sud
     
  • SCD (Service de Coopération au Développement)

    SCD (Service de Coopération au Développement)

    Fondé en 1959 à Lyon, le SCD est le plus ancien et l’un des trois principaux organismes de Volontariat de Solidarité Internationale avec 300 volontaires présents dans 50 pays du Sud. Organisme chrétien agréé par le Ministère des Affaires étrangères, l’association participe au développement par le Volontariat d’Échange et de Solidarité Internationale, dans un esprit d’ouverture et de partenariat. Il collabore avec toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté pour soutenir leurs initiatives de changement social et de développement durable. A la demande des partenaires responsables de structures de développement, le SCD recrute, forme et envoie des volontaires pour des missions de un an minimum, généralement deux ans. Il assure leur suivi sur le terrain. Il les aide à se réinsérer et à poursuivre en Europe leur engagement pour un développement solidaire au Sud comme au Nord et entre le Nord et le Sud. Le SCD s’est depuis 2010 engagé dans le développement du Service Civique à l’international.

     

    Pour en savoir plus, nous ouvrons nos portes pour des séances d’informations tous les premiers mercredi du mois, autour d’un café. Sans inscription, nous vous accueillons de 18h à 19h dans nos locaux, au 18 Rue de Gerland Lyon 7ème (métro Jean Macé).

  • Secours Populaire Français

    Secours Populaire Français

    Statut : association de Loi 1901, créée en 1945 et reconnue d’utilité publique par décret en 1985. Le SPF dispose d’un statut spécial auprès du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC).

    Nos valeurs : « le maître-mot est la solidarité »

    Association généraliste de la solidarité, le Secours populaire soutient « dans l’esprit de la déclaration universelle des Droits de l’Homme, au plan matériel, médical, moral et juridique, les personnes et leurs familles victimes de l’arbitraire, de l’injustice sociale, des calamités naturelles, de la misère, de la faim, du sous-développement, des conflits armés » (art.1 des statuts du SPF). Le Secours populaire rassemble en son sein des personnes de bonne volonté, enfants, jeunes et adultes, de toutes conditions, quelles que soient leurs opinions politiques, philosophiques ou religieuses, en veillant à développer avec elles la solidarité et toutes les qualités humaines qui y sont liées. L’association regroupe 82 000 bénévoles actifs en France.

    Une association de proximité

    Le Secours populaire français est une union qui regroupe 99 fédérations départementales. Il anime un réseau de 1 256 permanences d’accueil de solidarité et de relais santé. Le maillage territorial assuré par le Secours populaire français lui permet d’être présent dans l’ensemble des départements, mais également de démultiplier les actions de solidarité au niveau local grâce à ses Comités, Antennes et Permanences d’accueil, de solidarité et relais santé. Les actions conduites au plus près des personnes en difficulté offrent une meilleure capacité d’analyse des situations et de diagnostic tout en assurant une réactivité face aux besoins des populations. Les réponses sont ainsi mieux adaptée aux réalités locales, à l’instar de la création de maraudes, d’antennes mobiles permettant d’aller à la rencontre des personnes isolées ou très éloignées des dispositifs classiques d’aide sociale, notamment en zones rurales, mais aussi à l’université…

    Nos actions de solidarité en France

    En France, le Secours populaire aide près de 2.5 millions de personnes confrontées à des problèmes d’exclusion, de pauvreté et de précarité. Pour ce faire, il intervient dans tous domaines tels l’aide alimentaire, vestimentaire, l’accès et le maintien dans le logement, l’accès à la santé, l’insertion socioprofessionnelle, l’accès à la culture et aux vacances, et plus généralement l’accès aux droits pour tous.

    Luttant de façon résolue contre la précarisation des personnes, il s’efforce sur tout le territoire de répondre aux situations individuelles en s’adaptant au cas par cas, dans le respect de la dignité de chacun.

    Sur le court terme, le SPF apporte une aide alimentaire et vestimentaire, via les libres services de la solidarité. L’orientation vers des hébergements d’urgence et des structures de soins reste aussi au cœur des préoccupations. Le SPF accompagne également sur la durée, les personnes et familles dans leurs démarches et leurs droits : accès au logement, à la santé, aux vacances, à la culture et aux loisirs, au sport, à l’insertion professionnelle, accompagnement scolaire, soutien juridique.

    Pour répondre au mieux à l’ensemble des difficultés exprimées par les personnes reçues au Secours populaire français, les bénévoles s’appuient sur un réseau de structures et de compétences-ressources spécialisées.

    Nos actions de solidarité dans le monde

    Dans le monde, le Secours populaire français mène chaque année 215 actions et programmes de solidarités dans une soixante de pays. Le SPF travaille avec des partenaires locaux, qui sont les mieux placés pour connaître les besoins des populations sur place. Il répond aux besoins des personnes lors de situations d’urgence (catastrophes, conflits, crises…). Au-delà des actions d’urgence, le Secours populaire français accompagne ses partenaires locaux pour mener à bien des programmes de développement dans les domaines suivants: autosuffisance et sécurité alimentaire, accès à l’eau et à l’énergie, scolarisation, éducation, formation, activités génératrices de revenus, accès à la santé…

  • Sidaction

    Sidaction

    Sidaction a pour but le développement de la lutte contre le sida par le soutien à des programmes de recherche scientifique et médicale, de formation, de prévention, d’entraide, d’amélioration de la qualité de vie et des soins, et de soutien aux personnes atteintes par l’infection à VIH et/ou à leurs proches, en France et dans les pays en développement.

    Créée en 1994, Sidaction est un collectif de chercheurs, de soignants et d’acteurs associatifs de lutte contre le sida dont l’objectif est de développer des programmes de recherche scientifique et médicale et des programmes de prévention et d’aide aux malades, en France et dans les pays en développement. Sidaction est une association reconnue d’utilité publique depuis 1998. Elle a acquis au fil des années des compétences et une expérience qui lui permettent de renforcer les moyens de lutte contre le sida. Sidaction s’attache également à défendre la place des malades et de leur entourage dans le combat quotidien face à la maladie et favorise les programmes de santé communautaire. L’engagement de Sidaction dans les pays à ressources limitées a débuté dès 1994 et s’inscrit dans une démarche de développement. Sidaction a en effet choisi de soutenir des associations locales sur le long terme en leur apportant un appui financier et un accompagnement technique à la mise en place de projets de soins et d’aide aux malades.

    Sidaction soutient des associations de terrain, engagées dans des actions au sein desquelles les personnes malades et leurs proches participent à la vie associative à tous les niveaux. L’aide directe aux malades est privilégiée à travers des programmes d’accès aux soins et aux traitements, de soutien psychologique et social, d’appui aux orphelins, etc. Les cibles prioritaires sont les populations les plus pauvres, les plus vulnérables et les plus difficiles à atteindre. L’équipe des programmes internationaux de Sidaction apporte en outre un appui technique à la carte aux associations qu’elle soutient, dans les domaines de la gestion financière, administrative et des ressources humaines, et développe des actions de renforcement des capacités en proposant ou en soutenant des projets de formation destinés au personnel associatif.

    Les programmes internationaux de Sidaction reçoivent le soutien de l’Agence Française de Développement, de la Mairie de Paris, et de fondations privées. Parmi les associations françaises de lutte contre le sida, l’engagement de Sidaction est le plus important en termes de budget et de partenariat. En 2012, les programmes internationaux de Sidaction ont apporté un soutien à 77 organisations de lutte contre le sida et engagé 4,1 millions d’euros à la lutte contre le sida en faveur des pays à ressources limitées. En 2012, les programmes scientifiques et médicaux de Sidaction ont soutenu des projets de recherche et des projets d’amélioration de la qualité de vie et de la qualité des soins pour un montant total de plus de 3,8 millions d’euros. La majorité de ces projets concerne la recherche fondamentale, mais la recherche clinique et les recherches en sciences sociales sont aussi représentées. L’aide aux équipes de recherche a permis le soutien de 65 projets, à la hauteur de 800 000 euros, et 85 jeunes chercheurs ont pu bénéficier d’un financement nominatif, couvrant les coûts de leurs salaires, pour un total de 2,4 millions d’euros. Parmi ces jeunes, 12 doctorants ont soutenu leur thèse grâce au soutien de Sidaction. 31 projets d’amélioration de la qualité de vie et de la qualité des soins ont pu être financés, pour plus de 650 000 euros. Dans ce cadre, 3 Maisons d’Accueil Spécialisées ont bénéficié d’un soutien à la création et à l’équipement, pour un montant total de 234 374 euros. Pour les programmes associatifs en France, en 2012, Sidaction a versé  3,9 millions d’euros répartis entre  116 associations sur 167 projets d’accompagnement de personnes atteintes du VIH mais aussi sur des projets de prévention et de dépistage.

  • Solidarité Sida

    Solidarité Sida

    À la fois acteur de prévention, organisateur d’événements et partenaire d’associations communautaires à travers le monde, Solidarité Sida a choisi de faire de l’événementiel le socle de sa démarche auprès de la jeunesse.

    L’histoire de Solidarité Sida démontre avec force que, contrairement aux idées reçues, les jeunes sont prêts à s’engager. Par ses initiatives, l’association leur offre un terrain d’action citoyen ou répond à leurs préoccupations en termes de santé et/ou de sexualité. Ils sont plus de 3 000 bénévoles à faire vivre la chaîne de solidarité sur laquelle s’appuie la démarche de Solidarité Sida.

    Solidarité Sida ne vit pas de dons ni de subventions. Pour pouvoir financer ses actions de prévention ou des programmes d’aide aux malades à travers le monde, l’association se doit de dégager des fonds au travers d’initiatives ou d’événements qu’elle produit et organise comme Solidays ou le Gala. Ce modèle unique d’économie solidaire oblige Solidarité Sida à innover constamment et à fédérer autour de son projet de nombreuses énergies. 

    Pour viser des effets durables, le renforcement de l’action de la société civile est une priorité, notamment dans les pays du sud. Plutôt que développer ses propres programmes, Solidarité Sida a préféré tisser de nombreux partenariats avec des associations communautaires, installées au cœur des populations.

    Les actions de Solidarité Sida portent ainsi sur quatre grandes missions :

    AIDER… Que ce soit en France ou à l’international, voilà 25 ans que Solidarité Sida agit sur tous les fronts pour aider les plus vulnérables et réduire les inégalités dans l’accès aux traitements et aux soins. Aujourd’hui, Solidarité Sida soutient près de 100 associations à travers le monde.

    PREVENIR … On meurt toujours du sida en France et malgré l’information, un jeune sur 3 n’utilise pas systématiquement les préservatifs. Les faits sont là. Ici ou ailleurs, la nécessité d’innover pour être écouté se fait grande. De plus en plus, la prévention doit être mise en scène pour être efficace. Depuis sa création, Solidarité Sida organise des actions de prévention sur le terrain en allant à la rencontre des jeunes.

    DEFENDRE les intérêts et droits des personnes vivant avec le VIH. Face aux enjeux actuels de la lutte contre le sida, les actions de terrain ne suffisent plus. Avec ses partenaires associatifs, Solidarité Sida a décidé de s’investir dans un travail d’interpellation des gouvernements et des médias. Ainsi le combat est renforcé par des actions de lobbying et de plaidoyer en faveur d’un accès universel aux traitements.

    MOBILISER… L’histoire de Solidarité Sida démontre avec force que, contrairement aux idées reçues, les jeunes sont prêts à s’engager. Par ses initiatives et ses événements, l’association répond à leur envie d’agir et leur offre un terrain d’action citoyen en faveur d’une plus grande solidarité entre pays riches et pauvres.

  • Solidarités International

    Solidarités International

    Créée en 1980, Solidarités International est une organisation non gouvernementale engagée sur le terrain des conflits et des catastrophes naturelles. L’association a pour mission de secourir le plus rapidement et le plus efficacement les personnes dont la vie est menacée, en couvrant les besoins vitaux : boire, manger, s’abriter.

    Après avoir répondu à l’urgence, les équipes de Solidarités International accompagnent les familles et les communautés les plus vulnérables jusqu’à ce qu’elles recouvrent les moyens de leur subsistance et de leur autonomie pour faire face, en toute dignité, aux défis d’un avenir incertain.

    Particulièrement engagés dans le combat contre les maladies liées à l’eau insalubre, première cause de mortalité au monde, Solidarités International intervient en développant une expertise dans le domaine de l’accès à l’eau potable et l’assainissement, mais également dans ceux, essentiels, de la sécurité alimentaire et de la reconstruction.

    Son action s’organise autour de quatre domaines d’expertise :
    – L’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement.
    – La sécurité alimentaire et les moyens d’existence.
    – L’aide à la reconstruction d’habitat.
    – Les réponses d’urgence.

    L’association s’appuie sur 170 expatriés et 2000 employés et cadres locaux (chiffres 2015). Chaque année, elle mène plus de 120 programmes humanitaires dans 17 pays.