Liste des membres de Coordination SUD

Page

En janvier 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • Agrisud International

    Agrisud International

    Entreprendre contre la pauvreté

    11-HAITI

    Nous tous, chez Agrisud, n’acceptons pas l’idée qu’aujourd’hui 1,4 milliards de personnes puissent vivre en situation de pauvreté, avec le plus souvent de grandes difficultés pour se nourrir quotidiennement.

    Au Sud comme au Nord, nous savons que cette situation est due très souvent à l’exclusion économique, pour des raisons multiples, qui elle-même entraîne progressivement l’exclusion sociale.

    Nous sommes convaincus qu’une des réponses à cette situation est de faire revenir ces personnes dans le circuit économique.

    77-INDE

    Comment ? Eh bien en les aidant à entreprendre.

    Voilà pourquoi Agrisud favorise la remise en économie par la création de très petites entreprises (TPE) familiales, en particulier dans le secteur agricole. Ces TPE sont viables et durables, parce qu’elles sont économiques et agroécologiques, parce qu’elles sont bien ancrées sur le marché local, et parce que l’entrepreneur a pu être accompagné tout au long d’un parcours de professionnalisation qui l’a amené de la pauvreté jusqu’à l’autonomie.

    80-MAROCC’est le cas de ces paysans du Nord-Kivu ou d’Haïti, des régions fréquemment malmenées par les conflits ou les catastrophes naturelles, des paysans qui ont pu être remis en selle et investir dans une activité agricole durable en retrouvant une place sur le marché local. C’est aussi le cas de ces femmes très pauvres du nord de l’Inde qui ont pu diversifier leurs cultures traditionnelles en produisant et transformant des épices pour le marché local ; ou celui de ces éleveuses du sud marocain qui ont beaucoup gagné en autonomie grâce à l’élevage de moutons. Et c’est encore le cas en France de ces femmes qui étaient en bout de course et qui produisent aujourd’hui des confitures haut de gamme à partir des invendus de la Banque alimentaire.

    Depuis 25 ans, Agrisud a contribué de cette façon à créer ou renforcer plus de 64 000 TPE dans une vingtaine de pays d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique du Sud.

  • Aide et action

    Aide et action

    Créée en 1981, Aide et Action est une association de solidarité internationale spécialiste de l’éducation.

    Sa mission : favoriser l’accès du plus grand nombre à une éducation de qualité.

    Pour atteindre cet objectif, Aide et Action se concentre sur 9 domaines d’intervention prioritaires :

    1. L’accès et la qualité de l’éducation,
    2. La petite enfance,
    3. L’éducation des filles et des femmes
    4. L’éducation inclusive,
    5. L’éducation au développement et à la citoyenneté mondiale
    6. L’éducation à la vie,
    7. L’éducation à la santé,
    8. La migration,
    9. L’urgence et la post-urgence.

    Dans chacun de ses projets, Aide et Action favorise l’autonomie des communautés dans le respect de leur culture. Tous les acteurs (communautés, Etat, associations locales, parents d’élèves, enseignants…) participent d’un bout à l’autre des projets. L’association les soutient pour qu’ils décident, élaborent, mettent en œuvre et évaluent leurs propres projets de développement.

    Aide et Action est une association reconnue d’utilité publique, agréée par le ministère de l’Éducation nationale; Elle est soutenue par environ 50 000 parrains et donateurs réguliers ainsi que plus de 300 bénévoles.

     

    Le public peut soutenir Aide et Action en souscrivant notamment à des parrainages individuels, collectifs ou de projets.

     

     

  • AMF (Association des Marocains en France)

    AMF (Association des Marocains en France)

    Les objectifs de l’AMF sont de :

    • Coordonner et soutenir les associations membres dans leurs efforts de regroupement des résidents marocains ou d’origine marocaine sur la base de leur communauté culturelle, ethnique et linguistique.
    • Favoriser les rapports d’échanges mutuels, de solidarité et d’amitié entre les peuples français, marocains et les autres communautés.
    • Agir pour la promotion de l’égalité des chances et des droits.
  • Apprentis d’Auteuil

    Apprentis d’Auteuil

    Apprentis d’Auteuil est une fondation catholique reconnue d’utilité publique, qui accueille, éduque et forme plus de 14 000 garçons et filles en difficulté, principalement de 6 à 21 ans, pour leur permettre de s’insérer dans la société en hommes libres et responsables. Ces jeunes lui sont confiés par leur famille ou par les services de l’Aide sociale à l’enfance. Apprentis d’Auteuil délivre 74 formations professionnelles dans 18 filières, au sein de plus de 200 établissements en France métropolitaine et en outre-mer.

    La fondation accompagne également 2 500 familles dans leur rôle éducatif. Des structures d’accueil dédiées à la petite enfance ainsi que des structures d’aide à la parentalité ont été mises en place. Elles ont pour objectif d’accompagner les parents et de les aider à réaffirmer leur mission éducative : écoute par téléphone, lieux d’accueil parents enfants, et Maison des familles.

    Depuis plus d’une vingtaine d’années, fidèle à sa mission Apprentis d’Auteuil œuvre en partenariat en Afrique, en Asie, en Amérique latine avec des acteurs de l’éducation, de la formation et de l’insertion des enfants en grande difficulté et particulièrement les enfants en situation de rue.

    Apprentis d’Auteuil partage avec ses partenaires son expertise et son savoir-faire acquis au fil des années dans les domaines éducatif et pédagogique, selon trois principes :

    • La coopération : Apprentis d’Auteuil et ses partenaires partagent l’initiative et la responsabilité
    • La subsidiarité : AA offre à chaque jeune d’être acteur de son propre développement. Il construit avec lui son avenir en impliquant les parents
    • L’engagement sur le long terme qui permet la flexibilité, la  réactivité, la souplesse.

    Son action internationale est basée sur des valeurs :

    • La réciprocité : Apprentis d’Auteuil considère les associations comme des partenaires à part entière avec lesquels il construit des relations équilibrées, sources d’enrichissement mutuel ;
    • La confiance : la relation de partenariat se fonde sur la transparence, mutualisation des pratiques, partage de savoir-faire
    • Le respect des jeunes et familles accompagnés : Apprentis d’Auteuil et ses partenaires agissent pour que soit respecter le droit de chaque jeune à être éduqué dans son environnement, avec ses racines, sa langue, sa culture, ses traditions.

     

  • CARE France

    CARE France

    CARE France est membre du réseau international CARE, qui appuie et gère des projets d’urgence et de développement dans plus de 90 pays dans le monde. CARE est une association de solidarité internationale non confessionnelle, apolitique et indépendante qui, dans une démarche de développement durable, aide et rend autonome les plus démunis tout en protégeant leurs droits économiques et sociaux.

    Depuis 2017, CARE France intervient dans plus d’une trentaine de pays. L’équipe présente à Paris regroupe une quarantaine de personnes.

    Pour en savoir plus sur CARE : www.carefrance.org

    Suivez-nous sur Facebook -> www.facebook.com/CAREFrance

  • CARI (Centre d’Actions et de Réalisations Internationales)

    CARI (Centre d’Actions et de Réalisations Internationales)

    Le CARI est un organisme de solidarité internationale qui intervient depuis 1998 dans l’amélioration du mode de vie des populations rurales vivant dans les zones sèches des pays du pourtour saharien.

    L’association a une vocation d’aide au développement et de lutte contre la désertification en promouvant la petite exploitation agricole familiale comme rempart aux crises alimentaires et comme levier de développement.

    Le CARI mène à la fois des actions de terrain auprès des populations rurales et plaide à l’international la nécessité d’une agriculture durable basée sur les principes de l’agroecologie. Fortement impliqué dans la Convention des Nations Unies sur la Lutte Contre la Désertification, le CARI collabore régulièrement avec les instances internationales afin de afin donner les moyens à ses partenaires du sud de dialoguer avec les décideurs politiques.

    Pour le CARI, il est important que les sociétés civiles se regroupent en réseaux. Ainsi organisés et mieux structurés, les acteurs locaux ont davantage de poids face aux décideurs et participent directement à l’amélioration des actions de la société civile.

    A ce titre, les actions de terrain et de plaidoyer du CARI sont menées en partie au travers des réseaux d’acteurs qu’il coordonne ou anime :

    Réseaux partenaires du CARIReSaD, Réseau Sahel Désertification.

    GTD, Groupe de travail désertification.

    RADDO, Réseau Associatif de Développement Durable des Oasis.

    – l’antenne méditerranée du pS-Eau, Programme Solidarité Eau.

    Drynet.

    carte du monde

  • CCFD – Terre Solidaire

    CCFD – Terre Solidaire

    Première ONG française de développement, avec près de 600 projets et initiatives soutenus chaque année dans 60 pays du Sud et de l’Est, le CCFD- Terre Solidaire lutte contre les causes de la faim dans le monde. Il apporte depuis plus de 55 ans son soutien à des initiatives menées par des acteurs locaux auprès des populations les plus vulnérables. En France, le CCFD-Terre Solidaire sensibilise l’opinion publique et interpelle les décideurs sur toutes les dimensions de la solidarité internationale, pour des politiques plus justes.

  • Cosim Auvergne Rhône Alpes

    Cosim Auvergne Rhône Alpes

    Le Collectif des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations de Rhône-Alpes (COSIM Rhône-Alpes) a été crée en avril 2007.

    Il regroupe à ce jour 98 associations OSIM, membres et bénévoles du COSIM Auvergne Rhône Alpes, représentant 26 pays d’origine en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

    Ces associations sont d’une part porteuses de projets de solidarité internationale dans des domaines variés tels que l’agriculture, l’eau et l’assainissement, la gestion des déchets, la santé, la formation et l’éducation, la création d’activités économiques (notamment avec les femmes)…

    Et d’autre part de projets liés au développement local du territoire rhônalpin à travers des activités artistiques et culturelles, sociales et d’éducation citoyenne.

    Ainsi, notre collectif vise à mutualiser ces expériences associatives et à renforcer leur rôle sur leurs territoires d’action.

     

    Les activités du COSIM ARA :

    • Un appui individualisé au montage des projets des OSIM, à la rédaction des dossiers de demandes de financement, à leur suivi et à leur évaluation ;
    • Des formations spécifiques pour les projets des OSIM ;
    • La capitalisation : partage d’expériences et mutualisation sur les projets ;
    • L’organisation de manifestations pour partager les expériences des actions de développement et de solidarité locale ;
    • La construction d’une équipe soudée et ouverte rassemblant les OSIM de Rhône-Alpes et leurs bénévoles.

     

    L’organisation du COSIM :

    • 98 associations membres
    • Un CA composé de 31 représentants d’OSIM membres
    • Un bureau composé de 9 personnes
    • Une équipe technique composée de 2 salariés
    • Des chargés d’appui bénévoles structurés autour de comités thématiques qui sont des porteurs de projets membres d’OSIM, des techniciens, des étudiants…
  • Membre

    Cosim Occitanie

    Les objectifs du Cosim sont de :

    • Développer des programmes concertés reliant les savoir-faire thématiques et fonctionnels des associations membres.
    • Favoriser et assurer la représentation des « OSIM » dans le cadre des associations régionales et surtout face aux institutions valorisant le dialogue avec les parcours publics.
    • Renforcer l’articulation entre tous les niveaux (du local à l’international).
    • Constituer un équilibre entre : une force de proposition de service et d’innovation par les études, la formation, la création de projets et programmes de développement, d’évaluation et de suivi.
    • Valoriser l’apport des OSIM de Midi-Pyrénées comme acteurs de la coopération internationale.
    • Permettre à ses membres d’acquérir les connaissances et les compétences requises en matière de coopération internationale, de  développement local et de lutte contre toute forme d’exclusion, d’inégalité et de discrimination, ici et là-bas.
  • DCC (Délégation Catholique pour la Coopération)

    DCC (Délégation Catholique pour la Coopération)

    La DCC, ONG catholique de développement, est le service du volontariat international de l’Eglise en France. Présente dans près de cinquante pays, la DCC accompagne chaque année plus de 500 volontaires. Ils agissent dans tous les domaines de développement et dans tous les types de métier.