Pour une politique européenne de développement plus juste et plus durable

Le gouvernement français prépare actuellement une stratégie française pour la politique de développement de l’Union européenne. Cette stratégie est une commande du Comité interministériel de la Coopération Internationale et du Développement (CICID). Pour que la politique d’aide au développement de la France soit plus cohérente et stratégique, au niveau national, européen et internationale, le CICID a demandé au gouvernement français de produire trois documents : un document cadre global pour la coopération, censé être la stratégie directrice ; une stratégie française pour la politique de développement de l’UE ainsi qu’une stratégie pour la Banque Mondiale.

A travers la stratégie française pour la politique de développement de l’UE, la France va préciser ses attentes et ses priorités vis-à-vis de la politique de développement de l’UE.

Coordination SUD a demandé au Ministère des affaires étrangères et européennes (MAEE) à être associée à l’élaboration de cette stratégie. Dans ce cadre, une première réunion a eu lieu afin de discuter des modalités de concertation. Coordination SUD aura l’opportunité de faire des propositions de contenu et de contribuer au document du MAEE.

A cette fin, Coordination SUD a rédigé un document de position qui sera discuté avec le MAEE. Ce document reprend les demandes et attentes des différentes commissions de travail de Coordination SUD.

Pour Coordination SUD, l’élaboration de cette stratégie française pour la politique de développement de l’UE est l’occasion de réaffirmer un certain nombre d’attentes des ONG de solidarité internationale vis-à-vis de l’Europe.

Ce document en fait la synthèse et énonce les engagements français que Coordination SUD attend dans cette stratégie. Ces engagements se focalisent sur trois grandes attentes :

Des engagements forts pour une politique d’aide au développement soutenue, fondée sur les Droits, de qualité et libre de toute conditionnalité politique et économique ;

Des engagements forts en matière de cohérence des politiques européennes pour le développement. La stratégie et les priorités de la France vis-à-vis de la politique européenne de développement ne doivent pas se limiter à la question de l’aide au développement. Sans cohérence des politiques, une politique d’aide au développement de qualité n’est pas possible. C’est notamment une des conditions sine qua none de l’efficacité de l’aide ;

La démultiplication des acteurs agissant sur la scène internationale appelle à plus de cohérence, de convergence et de prise en compte des points de vue et atouts de ces acteurs. Dans la logique des déclarations de Paris et d’Accra sur l’efficacité de l’aide, Coordination SUD en appelle à l’ouverture de réels espaces de concertation avec les sociétés civiles du Nord et du Sud, autour des stratégies de coopération. En ce sens, Coordination SUD attend de la France des engagements forts pour favoriser et renforcer la participation des organisations de la société civile et des citoyens dans le dialogue et l’information sur les politiques de développement de l’UE. Ceci doit se faire dans un cadre institutionnel approprié, garantissant une transparence sur les agendas et les décisions prises, ainsi qu’une indépendance de la politique de développement.

Télécharger le Document de position de Coordination SUD en vue de la stratégie française pour la politique de développement de l’UE

Tout chaud

fond noir
10/08/2020

La solidarité internationale endeuillée

21/07/2020|Agenda 2030

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)