Le Réseau du CAD de l’OCDE sur l’égalité homme-femme

Le Réseau du CAD sur l’égalité homme-femme (ou GENDERNET) est la seule instance internationale où des spécialistes des questions de genre au sein des organismes d’aide se réunissent pour définir des approches communes en appui à l’égalité hommes-femmes et l’autonomisation des femmes.

Le Gendernet aide le CAD à mieux intégrer la dimension genre dans les politiques et pratiques de la coopération au développement et appuie les autres organes subsidiaires : sur les conflits, la paix et la reconstruction ; la gouvernance ; la réduction de la pauvreté ; les statistiques ; l’évaluation ; l’environnement et l’efficacité de l’aide, de même que les autres instances de l’OCDE qui en font la demande. Il organise des ateliers thématiques impliquant les partenaires de l’OCDE, le système des Nations unies, les instituts de recherche et les organisations de la société civile. Il participe à des activités de plaidoyer qui réunissent des experts des pays de l’OCDE et des pays en développement.

Le Gendernet a élaboré en 1999 des Lignes directrices du CAD pour l’égalité homme-femme, qui des orientations aux membres du CAD afin de :

  • faciliter l’exécution des engagements pris dans le cadre de la Déclaration et Plate-forme d’action de Pékin (1995) ;
  • donner suite à la déclaration de la Réunion à haut niveau du CAD de 1995 qui fait de l’égalité entre les hommes et les femmes un objectif essentiel pour le développement et la coopération pour le développement ;
  • élaborer et mettre en œuvre des politiques et des programmes pleinement en accord avec les engagements nationaux et internationaux en matière d’égalité homme-femme et de renforcement du pouvoir des femmes dans le cadre de la coopération pour le développement.

En 2007, les membres Gendernet ont procédé à un réexamen des Lignes directrices du CAD dans l’intention de les réviser afin de rendre compte du changement des approches et pratiques de coopération pour le développement. Il est toutefois rapidement apparu que la stratégie en deux temps de ces Lignes directrices – intégration transversale du genre et interventions ciblées – conserve toute sa pertinence. Abandonnant l’idée d’une révision, les membres du Réseau ont donc décidé d’élaborer des Principes directeurs sur l’efficacité de l’aide, l’égalité hommes-femmes et l’autonomisation et le renforcement des capacités des femmes (2008), destinés à compléter les Lignes directrices.

Il focalise actuellement son activité sur la mise en œuvre de la Déclaration de Paris sur l’Efficacité de l’Aide (2005) et le Programme d’Action d’Accra (2008).

Lire les Principes directeurs du CAD sur L’efficacité de l’aide, l’égalité hommes-femmes et l’autonomisation et le renforcement des capacités des femmes

A lire aussi

Actualité|10/06/2020

Diplomatie féministe : où en est la France ?

Actualité|30/04/2020

STOP COVID-19, a freely accessible on-line training course for frontline responders to this global health…

Tout chaud

21/07/2020|Agenda 2030

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)

09/07/2020

Comment le coronavirus sème la faim dans un monde affamé