Exclues et oubliées : ignorer les femmes nous empêchera de résoudre la crise de la faim

A l’occasion de la journée mondiale de l’aide humanitaire, CARE publie son nouveau rapport « Exclues et oubliées : ignorer les femmes nous empêchera de résoudre la crise de la faim ». Ce rapport met en avant l’importance de la lutte contre les inégalités de genre dans la réponse aux crises de la faim et au Covid-19. Il s’agit d’une analyse de 75 rapports, stratégies et déclarations de réponse aux crises de la faim et de leur manière de traiter la réalité vécue par les femmes et les filles et les inégalités de genre.

Le rapport révèle que, malgré le rôle central joué par les femmes et les filles dans les systèmes alimentaires, les réponses mondiales aux crises de la faim ignorent les femmes ou les traitent comme des victimes qui n’ont pas de rôle à jouer dans la résolution des problématiques auxquelles elles sont confrontées.

Le rapport présente des recommandations pour lutter contre la pandémie de la faim et ses effets disproportionnés sur les femmes et les filles et pour veiller à ce que les femmes et les filles ne soient pas exclues ou oubliées dans les réponses à ces crises.

Le rapport

A lire aussi

Actualité|10/06/2020

Diplomatie féministe : où en est la France ?

Tout chaud

07/09/2020

Plan de relance : copie à compléter pour la vie associative (Le Mouvement associatif)

02/09/2020

Covid : Impact de la crise sur la vie associative – Mouvement associatif