Aide publique au développement 2010

Les conséquences de la crise économique et financière actuelle frappent le plus durement les pays pauvres, déjà fortement fragilisés par la crise alimentaire. Parallèlement, ces mêmes pays ont à affronter les conséquences de la crise écologique, dont les effets les plus menaçants restent à venir. En 2000, la France, ainsi que tous les Etats membres des Nations unies, s’est fixé huit objectifs visant à réduire de moitié la pauvreté absolue dans le monde d’ici 2015. L’année 2010 constituera une étape importante dans la réalisation de ces Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), qui feront l’objet d’une revue à deux tiers de parcours lors de l’Assemblée générale des Nations unies en septembre.

L’APD constitue un moyen indispensable à la réalisation des OMD. La France s’est engagée au niveau européen à allouer 0,51% de son revenu national brut à l’APD d’ici 2010. Mais à l’heure où la loi de finances est débattue à l’Assemblée nationale, le respect de cet engagement est loin d’être garanti.

Les commissions de Coordination SUD ont produit une analyse des chiffres du budget national 2010.
La note d’analyse et le communiqué de presse en pièces jointes.

Tout chaud

fond noir
10/08/2020

La solidarité internationale endeuillée

21/07/2020|Agenda 2030

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)