Focus : Campagne sur l'aide publique au développement

Page
  • Vidéo : comprendre l’aide publique au développement en 2 minutes !

    Vidéo : comprendre l’aide publique au développement en 2 minutes !

    L’aide publique au développement (APD) permet d’agir dans des secteurs indispensables. Pour comprendre les enjeux de cette politique essentielle, voir notre vidéo pédagogique, un des volets de la campagne de Coordination SUD pour la présidentielle et les législatives 2017. En effet, contrairement à son engagement, la France ne consacre que 0,37 % de sa richesse nationale à l'aide publique au développement.
  • Découvrez le nouveau site d’Action contre la Faim pour une aide au développement ambitieuse

    Découvrez le nouveau site d’Action contre la Faim pour une aide au développement ambitieuse

    Action contre la Faim a mis au point un site Internet dédié à l’aide publique au développement. Ce sujet, dont on parle bien trop peu à l’approche de l'élection présidentielle, est pourtant essentiel pour lutter contre la pauvreté, la faim ou encore faire en sorte que chacun puisse accéder à une eau propre et une éducation de qualité. A travers cette plateforme d'informations vous pourrez en comprendre tous les rouages et enjeux.
  • Votre kit de communication est désormais en ligne !

    Votre kit de communication est désormais en ligne !

    En dépit la légère hausse de l’aide publique au développement prévue en 2017, les chiffres de l’APD française parlent d’eux-mêmes : le compte n’y est pas. Coordination SUD lance une campagne de sensibilisation à l’importance de l’APD. Elle aura pour point d’orgue le vote du Budget au Parlement, à l’automne 2017 et les présidentielles de mai 2017. En tant qu’internaute, sensible aux questions de solidarité internationale, cette campagne est aussi la vôtre ! Faisons pression ensemble.
  • Budget 2017 : Des avancées enfin pour la solidarité internationale !

    Budget 2017 : Des avancées enfin pour la solidarité internationale !

    L’Assemblée nationale a définitivement adopté le projet de loi de finances pour l’année 2017, le dernier budget du quinquennat de François Hollande. Coordination SUD se félicite de l’augmentation de 14% par rapport à 2016 des montants en faveur de la solidarité internationale. Cette inversion en faveur de l’aide publique au développement a été rendue possible grâce à l’amélioration de la TTF et une augmentation des crédits budgétaires de la mission « aide publique au développement ».
  • Budget 2017 : les député-e-s doivent transformer l’essai pour une aide aux pays en développement plus ambitieuse

    Budget 2017 : les député-e-s doivent transformer l’essai pour une aide aux pays en développement plus ambitieuse

    Les député-e-s viennent d’acter la hausse de 5 % du budget de l’aide publique au développement française. Coordination SUD s’en félicite mais cette augmentation reste marginale au regard du cumul des coupes subies sans discontinuité par la mission « aide publique au développement » depuis 2010. Désormais Coordination SUD attend un geste des député-e-s au niveau de la taxe sur les transactions financières pour marquer une réelle inflexion de la politique française de développement
  • La France doit refaire de la solidarité internationale une priorité !

    La France doit refaire de la solidarité internationale une priorité !

    Alors que le Projet de loi de finances, dernier de la mandature de François Hollande est discuté en ce moment au Parlement, Coordination SUD, la plateforme nationale des ONG françaises de solidarité internationale qui rassemble 170 organisations, lance une campagne de communication et une pétition citoyenne pour sensibiliser à l’importance de l’aide publique au développement, inciter la France à respecter ses engagements et d’alerter les candidats à l’élection présidentielle de 2017.
  • Le lobby bancaire ne doit pas gagner la bataille de la TTF © Assemblée nationale

    Le lobby bancaire ne doit pas gagner la bataille de la TTF

    Dans un communiqué de presse, Coordination SUD et 22 ONG saluent les deux avancées majeures réalisées suite aux votes des député-e-s pour renforcer la taxe sur les transactions financières. Ensemble, elles alertent le gouvernement sur les risques qui pèsent sur cette victoire et rappellent que le lobby bancaire ne doit pas gagner cette dernière bataille.
  • Taxe sur les transactions financières : une victoire importante pour la solidarité internationale, bravo Messieurs et Mesdames les députés !

    Taxe sur les transactions financières : une victoire importante pour la solidarité internationale, bravo Messieurs et Mesdames les députés !

    Les députés ont obtenu hier de haute lutte, lors des débats portant sur les transactions financières, l’extension de cette taxe aux opérations les plus spéculatives, les opérations intra-journalières. Coordination SUD et ses membres saluent la mobilisation exceptionnelle des députés et attendent que ces crédits supplémentaires soient dès à présent affectés à la solidarité internationale.
  • Budget 2017 : le compte n’y est toujours pas, la France doit mieux faire !

    Budget 2017 : le compte n’y est toujours pas, la France doit mieux faire !

    Le ministère de l’Économie et des Finances vient de publier le Projet de loi de finances (PLF) 2017 qui marquera cette année une légère hausse de près de 5 % des crédits de la mission Aide publique au développement (APD). Coordination SUD s’en félicite mais regrette que cette hausse des crédits ne soit pas plus ambitieuse pour compenser le cumul des coupes que cette mission aura subi sans discontinuité depuis 2010.
  • Budget 2017 : de la parole aux actes, la France doit tenir ses engagements !

    Budget 2017 : de la parole aux actes, la France doit tenir ses engagements !

    A quelques jours de la publication du Projet de loi de finances 2017, Coordination SUD publie son document d’analyse et se livre à un exercice de vérification des annonces du président en matière d’aide publique au développement (APD). Les ONG françaises attendent un budget 2017 à la hausse pour revenir sur les coupes passées et lancer une dynamique positive pour le prochain quinquennat qui devra être celui de l’atteinte des 0,7% de la richesse nationale pour l’APD.