Lieu

Paris

Fonctions

Suivi Evaluation
Expertise
Gestion de projets et programmes

Date de validité

05/12/2022

Etude sur la diplomatie économique de la France au Sahel et les investissements des entreprises multinationales françaises au Sahel – Stage

Rejoindre le CCFD-Terre Solidaire c’est mettre ses compétences au profit d’une association qui se bat au quotidien pour des causes et des valeurs justes. C’est travailler au sein d’équipes soudées, de métiers variés et d’acteurs d’horizons différents, tous unis par un même enjeu : faire vivre la solidarité internationale, participer à la lutte contre les inégalités et l’injustice, agir en faveur du respect des droits fondamentaux de toutes et tous, être acteur de la transition sociale et écologique.

Loin des pratiques d’assistance et d’urgence, notre action repose sur 3 leviers : le partenariat international en soutien à des organisations locales, le plaidoyer pour faire évoluer la législation internationale et la mobilisation citoyenne pour rendre visibles les injustices.

Chaque année, grâce à l’expertise et à l’engagement de nos équipes salariées, de nos élu.e.s, de nos bénévoles et volontaires, nous avons un impact positif sur la vie de plus de 2,4 millions de personnes dans le monde.

CONTEXTE
Dans la plupart des pays où le CCFD-Terre Solidaire soutient la structuration et l’action politique des organisations de société civile, les entreprises multinationales françaises investissent dans les secteurs de l’agro-business, de l’eau, de l’énergie et du développement d’infrastructures et services (transport, télécommunications, gestion des déchets et réseau d’assainissement, tourisme, etc.). Dans certains cas, les territoires d’intervention des organisations-partenaires du CCFD-Terre Solidaire sont directement impactés par les effets induits de ces investissements, induisant par conséquent une montée en opposition des partenaires pour garder le contrôle sur leurs moyens de subsistance, sur leurs conditions de travail et sur les biens communs. Qu’en est-il dans les pays sahéliens ?

Depuis dix ans, la France est engagée militairement au Sahel, à travers l’opération Serval puis Barkhane. Lourdement critiquée pour son approche pro éminemment sécuritaire, le déploiement de ces opérations militaires s’est accompagné d’un investissement important de la diplomatie française dans la région, avec le lancement et la relance de plusieurs initiatives de coopération et d’appui au développement. Ces initiatives se basent bien souvent sur une approche qui vise à renforcer le rôle du secteur industriel et commercial pour atteindre les objectifs de développement durable, et notamment du secteur de l’agro-industrie pour atteindre la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Plusieurs entreprises multinationales françaises ont d’ailleurs affiché leur soutien ou participation à ces initiatives.

Quelles sont les dynamiques d’investissement de ces entreprises comme plus largement des entreprises multinationales françaises au Sahel ? Quelle est leur réelle implication dans ces initiatives de développement ? Contribuent-elles à des dynamiques de développement vertueuses ou au contraire nocives sur les territoires (au regard des enjeux de développement et des solutions de développement portées par nos partenaires ?) Quelle stratégie la France met-elle en œuvre pour soutenir l’activité de ces entreprises au Sahel ? Cette diplomatie économique est-elle cohérente avec les objectifs poursuivis par la politique étrangère de la France au Sahel, notamment en matière de « défense » et « développement » ? Ce sont ces questionnements et réflexions que le travail de recherche devra alimenter.

MISSION DU STAGE
Dans la perspective de soutenir l’action de ses partenaires et de contribuer à alimenter les réflexions du CCFD-Terre Solidaire* dans le cadre d’une dynamique collective de plaidoyer sur la refondation de la politique étrangère de la France au Sahel (menée en alliance avec OXFAM, Tournons La Page, le Secours Catholique et CARE France), le stage vise à :

– Réaliser un état des lieux des dynamiques d’investissements privés français dans les pays du Sahel, en mettant en relief les trajectoires et les principales caractéristiques des investissements français en termes de localisation, secteur, nature et volume

– Analyser comment ces dynamiques sont portées diplomatiquement dans les pays du Sahel.

Le travail de recherche s’intéressera autant aux investissements des entreprises multinationales françaises qu’aux appuis divers assurés par les services de l’Etat français (à travers le Ministère des Affaires Etrangères, Ministère de l’Economie et des Finances, etc.) et ses agences et banques publiques, avec une analyse de certaines initiatives de coopération et de développement mises en avant par la France pour lutter contre la pauvreté, les inégalités et « ramener la paix » au Sahel.

Dans le cadre du stage, le/la stagiaire sera amené.e à participer, avec la chargée de mission partenariat Sahel, au chantier de travail sur le plaidoyer de la France au Sahel. Il/elle participera à la vie du service Afrique, appréhendera de près les missions du CCFD-Terre Solidaire et le métier de chargé de mission partenariat géographique.

POINTS FORTS DE LETUDE
En se basant sur les sources pertinentes (revue statistique, rapports d’expertise, littérature), le/la stagiaire rédigera des notes d’analyse (par pays, par secteur, par initiative…). Outre l’identification des ressources pertinentes, il/elle aura toute latitude pour s’entretenir avec les institutions ou chercheurs pertinents avec les enjeux de l’étude. Le/la stagiaire sera aussi amené.e à réaliser des entretiens avec des partenaires du CCFD-Terre Solidaire, avec l’appui de la chargée de mission.

Le rapport attendu offrira plus spécifiquement :

  • Un panorama et une analyse précises des investissements français au Sahel (Mali, Burkina Faso, Niger, Sénégal, voire Mauritanie) – à l’aide de fiche pays, fiches sectorielles etc. ;
  • Une mise en perspective historique des tendances des investissements français (depuis les années 2000) et comparative avec les investissements européens, américains, russes et chinois ;
  • Un exposé descriptif et analytique des moyens, orientations et initiatives de l’Etat français visant à promouvoir et/ou appuyer et/ou à réglementer, encadrer les investissements français dans cette région (probablement sur un ou deux secteurs spécifiques donnés en fonction des pays de la zone, à déterminer avec la responsable de stage) ;
  • Une analyse critique de l’agenda politique français au Sahel, en particulier de la place que prend la diplomatie économique dans la vision française du développement de la région ;
  • D’éventuelles études de cas permettant de documenter et d’illustrer comment cette diplomatie économique française s’incarne dans la région.

PROFIL SOUHAITE 

  • Stage obligatoirement intégré à un cursus pédagogique (Convention de stage obligatoire)
  • Master 2 professionnel ou recherche en Sciences Sociales, science politique, sociologie, économie / Ecole de journalisme ou école de commerce
  • Fort intérêt pour la géostratégie des investissements et des jeux d’acteurs transnationaux,
  • Intérêt pour les contextes géopolitiques, économiques, culturels, et sociaux en Afrique
  • Capacité à décrypter les enjeux de la politique étrangère française et en particulier du fonctionnement de la « diplomatie économie française » en Afrique, en particulier au Sahel
  • Capacités de recherche, de hiérarchisation et de traitement d’informations, en autonomie et en faisant preuve d’un esprit analytique et critique
  • Capacités à identifier les sources et personnes référentes en la matière et esprit de synthèse
  • Qualités rédactionnelles et de restitution d’informations sous différents formats (rapports, outils numériques, etc.)

CONDITIONS

  • Stage de 6 mois à partir de janvier/février 2023
  • Stage localisé au siège de l’association (4 rue Jean Lantier 75001 Paris)
  • Vous bénéficiez du remboursement de 60% de votre titre de transport et pouvez bénéficier de tickets-repas moyennant une contribution à hauteur de 40 %
  • Vous recevez une gratification selon le montant légal fixé à cette date, soit 3,90 euros de l’heure
  • Vous bénéficiez de l’assurance du CCFD-Terre Solidaire

CONTACT AU CCFD–Terre Solidaire 

Merci de bien vouloir envoyer vos candidatures (CV et lettre de motivation) en cliquant ici.

À TÉLÉCHARGER

Le programme de formations de Coordination SUD