Retour aux résultats de recherche

Lieu

Kasai

Fonctions

Gestion de projets et programmes
Direction et administration

Date de validité

30/03/2023

CHEF DE PARTIE – PROGRAMME DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE RÉSILIENTE – KASAI, DRC

Le poste dépend d’un nouveau financement.

A propos de Mercy Corps

Mercy Corps est animé par la conviction qu’un monde meilleur est possible. Pour créer un monde meilleur, nous savons que nos équipes font leur meilleur travail lorsqu’elles sont diverses et que chaque membre de l’équipe a un sentiment d’appartenance. Nous accueillons des personnes d’origines, de perspectives et de compétences diverses afin d’être plus forts et d’avoir un impact à long terme.

Résumé du programme / département

Mercy Corps opère en République Démocratique du Congo (RDC) depuis août 2007, avec un personnel d’environ 400 personnes travaillant dans l’Est de la RDC. L’objectif global du pays est de soutenir les communautés vulnérables à travers les crises, tout en encourageant les programmes qui renforcent la résilience et favorisent le changement à long terme. Le bureau national de Mercy Corps se trouve à Goma, avec des bureaux secondaires au Nord-Kivu, au Sud-Kivu et en Ituri. Les principaux domaines de programmation de Mercy Corps RDC comprennent une combinaison de programmes de développement à long terme et de programmes de réponse humanitaire immédiate afin 1) d’améliorer la fourniture de services d’eau et d’assurer un accès équitable aux services d’eau, d’assainissement et d’hygiène, dans les zones urbaines et rurales ; 2) d’améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition ; 3) de promouvoir des moyens de subsistance diversifiés, la reprise économique et le développement ; 4) de soutenir la consolidation de la paix et la gouvernance locale. Les programmes humanitaires de Mercy Corps RDC visent spécifiquement à aider les populations affectées par le conflit et la crise à l’Est du Congo.

Mercy Corps recherche un chef de partie (COP) pour diriger la mise en œuvre d’une activité de sécurité alimentaire de résilience (RFSA) de cinq ans financée par l’USAID pour la RDC. L’activité contribuera à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages et des communautés dans la province du Kasaï.

Résumé général du poste

Le chef de partie assurera la direction générale, la gestion et la vision stratégique de la mise en œuvre d’une activité pluriannuelle de l’USAID sur la résilience et la sécurité alimentaire, d’une valeur maximale de 105 millions de dollars. Il/elle gérera le personnel, les ressources et les partenariats pour s’assurer que l’activité atteigne ses objectifs et ses résultats dans les délais et le budget impartis. Le COP supervisera le personnel de l’activité et veillera au respect des politiques de Mercy Corps et des règles et réglementations des donateurs. Il/elle sera le principal représentant des donateurs, des entités gouvernementales concernées, des partenaires, des autres exécutants et des parties prenantes externes pour cette activité.

Responsabilités essentielles du poste
STRATEGIE ET VISION
  • Fournir un leadership et une vision stratégique dans tous les aspects de la mise en œuvre, du développement et de la gestion des activités. Veiller à ce que la mise en œuvre de l’Activité soit adaptée aux communautés, et alignée sur les principes, les valeurs et le plan stratégique de Mercy Corps.
  • Décrire et maintenir un plan stratégique pour la mise en œuvre des activités du programme, y compris la finalisation des domaines/interventions cibles, des méthodes de fonctionnement et des moyens d’évaluation.
GESTION DU PROGRAMME
  • Superviser le démarrage de l’activité ainsi que la gestion et l’administration des equipes du programme en cours dans le pays.
  • Diriger l’élaboration de plans de mise en œuvre détaillés, découlant des plans de travail stratégiques annuels, et veiller à ce que la mise en œuvre du programme respecte les délais, les objectifs et le budget, en utilisant des systèmes de S&E efficaces et des principes de gestion adaptative pour atteindre les impacts souhaités.
  • Assurer la supervision managériale et programmatique des partenaires et des sous-bénéficiaires.
  • Documenter les processus et les réalisations afin de garantir la saisie et la diffusion de l’impact et des meilleures pratiques. Cela comprendra la réévaluation continue des activités et des informations du programme, avec les ajustements d’activités qui en découlent en fonction des nouvelles connaissances.
  • Créer et suivre des plans efficaces d’engagement des parties prenantes, en assurant une communication saine et proactive avec Mercy Corps RDC, le siège, l’USAID, les autorités du gouvernement de la RDC, les organisations partenaires et les agences collègues.
  • Assurer l’intégration des approches communautaires, de la sensibilité au genre et à l’inclusion sociale et du renforcement des capacités dans toutes les activités, le cas échéant.
RESSOURCES HUMAINES, PROTECTION ET DIVERSITÉ
  • Soutenir les initiatives mondiales et régionales de Mercy Corps en matière de ressources humaines, y compris la sauvegarde et la diversité, et le développement des talents.
  • Créer et maintenir un environnement de travail empreint de respect mutuel où les membres de l’équipe s’efforcent d’atteindre l’excellence.
  • Gérer et aider au recrutement, à l’orientation, au développement professionnel et à la formation continue du personnel afin de s’assurer qu’il possède la qualité et les capacités techniques nécessaires à la bonne mise en œuvre des activités.
  • Promouvoir la responsabilisation, communiquer les attentes et fournir un retour constructif via des évaluations régulières des performances.
FINANCES, CONFORMITÉ ET GESTION DES RISQUES
  • En collaboration avec les départements des opérations et des finances du programme pays, s’assurer que la bonne gestion financière, les achats, l’administration, les ressources humaines et les besoins logistiques de l’activité sont menés dans le cadre de la politique de Mercy Corps et avec le maximum de bénéfices pour le RFSA.
  • Surveiller le respect de la convention de subvention, des politiques et procédures de Mercy Corps et des règles et règlements externes pertinents, y compris ceux du gouvernement de la RDC.
  • Collaborer avec les dirigeants du pays pour soutenir la préparation et la réponse aux événements perturbateurs majeurs.
INFLUENCE ET REPRESENTATION
  • Représenter Mercy Corps auprès des gouvernements, des donateurs, des ONG et d’autres événements pertinents, en étroite coordination avec le directeur de pays et le directeur des programmes.
  • Assurer une coordination étroite et un partage d’informations avec les partenaires du consortium, les sous-titulaires, le gouvernement local et les autres exécutants, ainsi qu’avec les autres programmes de Mercy Corps.
  • Établir et entretenir des relations avec les communautés, les partenaires et le gouvernement local.
SECURITE
  • Travailler en étroite collaboration avec le point focal de sécurité de l’équipe pays pour développer et maintenir des systèmes qui favorisent la sûreté et la sécurité de tous les membres de l’équipe.
  • Veiller à ce que l’activité soit mise en œuvre avec une analyse et une compréhension claires de la sécurité.

Responsabilité de supervision

Les membres de l’équipe nationale et internationale travaillant sur le programme, ainsi que les partenariats avec des organisations internationales et nationales. Le nombre de rapports directs et indirects est à déterminer.

Responsabilité

Relève directement de : Directeur des programmes

Travaille directement avec : Directeur de pays, directeur de PaQ et autres directeurs de programme de la RDC, membres de l’équipe d’activité, équipes des finances, de l’administration et des opérations, équipe de programme régionale du siège, unité de soutien technique du siège et organisations partenaires.

Responsabilité envers les participants et les parties prenantes

Les membres de l’équipe de Mercy Corps sont censés soutenir tous les efforts visant à rendre des comptes, en particulier aux participants à nos programmes, aux partenaires communautaires, aux autres parties prenantes, et aux normes internationales guidant le travail de secours et de développement international. Nous nous engageons à impliquer activement les communautés en tant que partenaires égaux dans la conception, le suivi et l’évaluation de nos projets.

Connaissances et expérience / Qualification et compétences transférables

  • Maitrise ou expérience équivalente en études de développement, relations internationales, agriculture, nutrition, santé publique, administration des affaires ou autre domaine pertinent.
  • Au moins 7 ans d’expérience pertinente en matière de développement international (10 ans et plus avec un baccalauréat) avec des postes aux responsabilités de plus en plus grandissantes, dont au moins cinq ans doivent être basés dans des programmes pays.
  • Au moins cinq ans dans un rôle de cadre supérieur sont requis avec une expérience de la gestion de programmes intégrés et multisectoriels d’une taille et d’une portée similaires dans des pays en développement confrontés à des contextes complexes, volatils et incertains.
  • Une expérience préalable de la gestion d’activité(s) de développement ou de résilience de l’USAID, impliquant des produits de base du titre II et une mise en œuvre par de multiples sous-titulaires.
  • Succès avéré dans un rôle de direction d’un projet abordant des questions liées à la sécurité alimentaire, à la nutrition, à la résilience, à l’agriculture, à la gestion des ressources naturelles, aux moyens de subsistance ou à des questions similaires, de préférence en RDC.
  • Doit démontrer une expertise en matière de sécurité alimentaire, nutritionnelle et économique (FNES).
  • Comprendre et démontrer un engagement envers l’importance de la dynamique du genre et des jeunes dans la programmation de la FNES.
  • Une expérience avérée de la gestion adaptative et des techniques d’apprentissage est fortement encouragée.
  • Capacité avérée à établir et à entretenir des relations avec les gouvernements hôtes, les donateurs, les autres projets et parties prenantes financés par les donateurs, les organisations locales et les partenaires.
  • Expérience de la gestion des rapports financiers de la mise en œuvre du programme, des procédures et systèmes de rapport, et du personnel.
  • Expérience avérée dans le recrutement et le développement du personnel du programme.
  • Une expérience des réglementations de l’USAID et du gouvernement américain est préférable.
  • Expérience préalable de l’humanitaire et/ou du développement en RDC. Familiarité avec le paysage social, politique, économique et culturel de la RDC.
  • Excellentes compétences en communication verbale et écrite en anglais et en français.
  • Maîtrise professionnelle du tshiluba de préférence.
  • Solides connaissances en informatique avec une connaissance complète des applications bureautiques.

Facteurs de réussite

Le COP retenu combinera des compétences de gestion exceptionnelles et une expérience dans le maintien des relations avec les donateurs et les partenaires. Il/elle aura une capacité exceptionnelle à développer, mettre en œuvre et gérer des programmes innovants dans le cadre de la structure actuelle et future des programmes de Mercy Corps dans la région. Il/elle aura également une expérience avérée des équipes interculturelles et du renforcement des capacités, du développement du personnel individuel, et de solides compétences en mentorat et en relations interpersonnelles. Il est essentiel d’être capable de gérer plusieurs tâches à la fois, d’établir des priorités, de résoudre des problèmes et de porter simultanément attention aux détails et à la vision stratégique. Les membres de l’équipe de Mercy Corps qui réussissent le mieux sont ceux qui s’engagent fermement à travailler en équipe et à faire preuve de responsabilité, qui s’épanouissent dans des environnements changeants et qui font de la communication écrite et verbale efficace une priorité dans toutes les situations.

Conditions de vie / Conditions environnementales

Mercy Corps offre un ensemble d’avantages compétitifs pour les postes basés dans la province du Kasaï, qui est un lieu d’affectation non accompagné. Tshikapa est la capitale de la province du Kasaï, une ville rurale animée de 971.000 habitants où les acteurs humanitaires sont présents. Dans le centre de la ville, l’eau et l’électricité sont assez stables grâce au système d’alimentation en liquide et les hôtels, petits restaurants, magasins et banques sont raisonnablement accessibles. Il y a 3 hôpitaux principaux qui fournissent des services de soins de santé adéquats, avec des options d’évacuation vers Kinshasa ou les zones environnantes si nécessaire. Les lignes téléphoniques fixes, l’Internet et les réseaux mobiles sont disponibles, mais souvent à un niveau non optimal. Les températures se situent souvent entre 30-35 degrés.

Les bureaux auxiliaires de Mercy Corps connaissent des niveaux variables d’insécurité, la situation est étroitement surveillée par les soldats de la paix des Nations unies. Le transport aérien est nécessaire pour se rendre d’un bout à l’autre du pays. Les téléphones portables et le service cellulaire sont largement disponibles. L’Internet est disponible dans tous les bureaux de Mercy Corps. Il faudra se rendre sur des sites de terrain où les conditions de vie sont propres et sûres, mais rudimentaires. Il y a un certain nombre de services de santé disponibles avec des options d’évacuation pour les maladies graves. Il y a un accès raisonnable à la plupart des biens de consommation, bien qu’ils puissent être chers.

Les membres de l’équipe de Mercy Corps représentent l’agence pendant et en dehors des heures de travail lorsqu’ils sont déployés dans une affectation sur le terrain ou lors d’une visite dans une affectation sur le terrain. On attend des membres de l’équipe qu’ils se conduisent de manière professionnelle et qu’ils respectent les lois et les coutumes locales ainsi que les politiques, les procédures et les valeurs de MC à tout moment et dans tous les lieux où ils se trouvent dans le pays.

Apprentissage continu

Conformément à notre conviction que les organisations apprenantes sont plus efficaces, efficientes et pertinentes pour les communautés que nous servons, nous donnons à tous les membres de l’équipe la possibilité de consacrer 5 % de leur temps à des activités d’apprentissage qui favorisent leur croissance et leur développement personnels et/ou professionnels.

Diversité, équité et inclusion

La réalisation de notre mission commence par la façon dont nous constituons notre équipe et travaillons ensemble. Grâce à notre engagement à enrichir notre organisation de personnes d’origines, de croyances, de milieux et de modes de pensée différents, nous sommes plus capables de valoriser le potentiel collectif de nos équipes et de résoudre les défis les plus complexes du monde. Nous nous efforçons d’instaurer une culture de la confiance et du respect, où chacun apporte son point de vue et son authenticité, réalise son potentiel en tant qu’individu et en tant qu’équipe, et collabore pour accomplir le meilleur travail de sa vie

Nous reconnaissons que la diversité et l’inclusion sont un parcours, et nous nous engageons à apprendre, à écouter et à évoluer pour devenir plus diversifiés, équitables et inclusifs que nous ne le sommes aujourd’hui.

Égalité des chances dans l’emploi

Mercy Corps est un employeur qui respecte l’égalité des chances et ne tolère aucune discrimination, quelle qu’elle soit. Nous recherchons activement des origines, des perspectives et des compétences diverses afin d’être collectivement plus forts et d’avoir un impact mondial durable.

Nous nous engageons à offrir un environnement de respect et de sécurité psychologique où l’égalité des chances en matière d’emploi est accessible à tous. Nous ne pratiquons ni ne tolérons aucune discrimination fondée sur la race, la couleur, l’identité de genre, l’expression de genre, la religion, l’âge, l’orientation sexuelle, l’origine nationale ou ethnique, le handicap (y compris le statut VIH/SIDA), l’état civil, le statut de vétéran militaire ou tout autre groupe protégé dans les lieux où nous travaillons.

Sauvegarde et éthique

Mercy Corps s’engage à ce que toutes les personnes avec lesquelles nous entrons en contact dans le cadre de notre travail, qu’il s’agisse de membres de l’équipe, de membres de la communauté, de participants aux programmes ou autres, soient traitées avec respect et dignité. Nous nous engageons à respecter les principes fondamentaux relatifs à la prévention de l’exploitation et des abus sexuels énoncés par le Secrétaire Général des Nations Unies et le IASC. Nous ne tolérerons pas la maltraitance des enfants, l’exploitation sexuelle, les abus ou le harcèlement par ou envers les membres de notre équipe. Dans le cadre de notre engagement en faveur d’un environnement de travail sûr et inclusif, les membres de l’équipe doivent se comporter de manière professionnelle, respecter les lois et coutumes locales et adhérer aux politiques et valeurs du Code de conduite de Mercy Corps à tout moment. Les membres de l’équipe sont tenus de suivre des cours en ligne obligatoires sur le Code de conduite lors de leur embauche et sur une base annuelle.

À TÉLÉCHARGER

Le programme de formations de Coordination SUD