Tout le contenu associé au terme : «Cameroun»

  • ECPM (Ensemble Contre la Peine de Mort)

    ECPM (Ensemble Contre la Peine de Mort)

    Créée en 2000, l’association Ensemble Contre la Peine de Mort (ECPM) est une organisation de référence du combat abolitionniste.

    Association loi 1901, forte de son équipe de salariés, conseil d’administration, bénévoles et militants, ECPM a pour objet d’organiser et/ou soutenir tout type d’action en France et à l’international qui permette de lutter contre la peine de mort dans le monde, de promouvoir son abolition universelle et, plus largement, d’œuvrer en faveur des droits de l’homme et des libertés fondamentales. ECPM est membre fondateur de la Coalition mondiale contre la peine de mort et créateur et organisateur des Congrès mondiaux contre la peine de mort.
  • SOS Villages d’Enfants

    SOS Villages d’Enfants

    SOS Villages d’Enfants France est une association indépendante, apolitique et non confessionnelle, créée en 1956 et reconnue d’utilité publique en 1969. Acteur de la protection de l’enfance en France, SOS Villages d’Enfants France est aussi une ONG de solidarité internationale membre de la fédération SOS Villages d’Enfants International constituée de 116 associations intervenant dans 135 pays.

    Guidée par l’esprit de la CIDE, SOS Villages d’Enfants défend les droits de l’enfant et en premier lieu celui à vivre dans un environnement familial qui favorise son développement personnel, son autonomie sociale et professionnelle afin qu’ultérieurement il devienne un adulte qui participe à la société et puisse s’engager dans le développement de son  pays.

    Pour réaliser cet objectif, SOS Villages d’Enfants France et ses partenaires locaux proposent des réponses adaptées aux situations de deux groupes cibles : les enfants risquant de perdre la prise en charge parentale et les enfants l’ayant perdue.

    • Lorsqu’un risque d’abandon ou de déstructuration familiale est identifié, la famille est accompagnée et conseillée afin d’être renforcée durablement. Les axes d’intervention sont définis par la famille en fonction de ses besoins: développement des revenus, amélioration des relations familiales, des conditions de logement, accès aux services de l’Etat, promotion des droits humains, …
    • Lorsque le maintien au sein de sa famille se révèle impossible ou contraire à l’intérêt de l’enfant, il peut être pris en charge au sein d’un village d’enfants SOS, de familles d’accueil ou de structures pour jeunes.
    • Lorsque les services de base, en premier lieu l’accès à une éducation de qualité et aux soins maternels et infantiles, sont absents ou inadéquats, SOS soutient leur mise en place ou leur adaptation en partenariat avec les politiques publiques.

    SOS Villages d’Enfants France appuie spécifiquement 22 associations homologues nationales en contribuant à leur financement et en renforçant leurs capacités aux niveaux opérationnel, organisationnel, stratégique et institutionnel afin d’assurer l’efficacité et la pérennité de leur action. Mettant elle-même en œuvre des activités de terrain, de réflexion et de plaidoyer en France et en Europe, SOS Villages d’Enfants France est également en mesure de proposer des transferts de compétences à ses partenaires locaux.

     

    Les actions de solidarité internationale en chiffres :

     

    Chiffres au 1/01/2015

    Total des activités de  SOS Villages d’Enfants International

     Dont actions activités internationales soutenues par SOS Villages d’Enfants France
    Programme de renforcement de la famille 731 52 programmes
    559 000 22 600 enfants bénéficiaires et leurs familles
    Education et formation 478 92 établissements
    146 500 26 500 enfants et jeunes scolarisés ou formés
    Prise en charge alternative 1 311 44 villages SOS et foyers de jeunes
    84 000 8 016 enfants pris en charge
    Santé 77 29 structures médicales
    962 000   services ou consultation

     

  • HAMAP-Humanitaire

    HAMAP-Humanitaire

    ONG HAMAP-Humanitaire

    Notre absolue conviction
    A une époque de montée en puissance de l’égoïsme, de l’individualisme, de la jalousie et de l’envie, il nous paraît nécessaire de revendiquer que tout homme, toute femme, tout enfant doit être absolument considéré comme un frère sinon la condition humaine n’aurait aucun sens.
    Le devoir de chacun est d’apporter son aide pour tenter de combler le fossé que les différences de chance ont creusé.
    Notre engagement
    Créée en 1999, HAMAP-Humanitaire est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) d’aide au développement. Sa vocation est d’agir concrètement pour que toujours plus d’hommes, de femmes et d’enfants accèdent à l’eau potable et l’assainissement, à l’éducation, à la santé et à la sécurité. L’ONG HAMAP-Humanitaire en chiffre :

    • 175 adhérents
    • 400 membres
    • 157 bénévoles actifs
    • 100 000 bénéficiaires

    Nos résultats
    En 2017, nous avons permis à :

    • 17 977 personnes d’accéder à l’eau potable
    • 4 563 personnes d’avoir accès à l’assainissement, dont 2 405 écoliers
    • 424 personnes d’accéder à l’éducation ou à la formation professionnelle
    • 7 517 personnes d’accéder à une consultation médicale de base
    • 65 000 personnes d’avoir accès à une meilleure prise en charge médicale

    Nos missions

    La mission d’HAMAP humanitaire est celle d’assistant à maître d’ouvrage. Elle consiste à accompagner nos partenaires locaux de leur première formulation de besoins à l’accompagnement à la réalisation de leur projet et à sa pérennité.
    Cette mission générale se décline en prestations adaptées à chaque projet :

    • Identification de partenaires locaux
    • Aide à l’expression des besoins
    • Etude et formalisation des documents projets
    • Appel d’offres
    • Aide au choix de la maîtrise d’oeuvre
    • Mise au point des conventions
    • Montage et recherche de financement
    • Suivi et contrôle des travaux
    • Formation
    • Sensibilisation et aide à la gouvernance

    Nos savoir-faire et nos compétences

    Ingénierie

    • Ressources en eau : puits, captages, forages, stockage, distribution, exploitation, gestion,
    • Assainissement : latrines, blocs sanitaires pour écoles, dispensaires, stations d’épuration,
    • Construction diverses : écoles, dispensaires,
    • Autres projets : tels que les unités spécialisées de pédiatrie dans les hôpitaux, les projets d’installation énergétique autonome sur une région par Eolien et Solaire, soit en travail direct, soit de façon indirecte dans le cadre de la coopération décentralisée.

    Santé

    •  Support des équipes médicales locales pour le diagnostic et l’organisation de centres de santé, en insistant sur l’hygiène et les pathologies courantes,
    • Sensibilisation aux règles d’hygiène corporelles et alimentaires, et organisation d’ateliers ludiques et éducatifs pour les enfants,
    • Formation aux premiers secours des encadrants locaux,
    • Recueil d’informations terrain pour surveiller divers indicateurs de santé : données statistiques transmises aux autorités sanitaires locales,
    • Sensibilisation des bénévoles Français de ces équipes pluridisciplinaires (médecins, infirmières, ingénieurs, administratifs) en travaillant en binôme avec leurs homologues locaux aux actions bénévoles et solidaires,
    • Accompagnement de femmes et d’enfants ayant subi des traumatismes.

    Education

    •  Accompagnement de centres d’alphabétisation et d’écoles,
    • Soutien et formation d’activités génératrices de revenus : maisons de femmes, ateliers vélos, magasins solidaires, encadrement de groupements agricoles,
    • Accompagnement d’élèves dans un projet de reboisement.

    Lutte contre les mines

    • Formation et sensibilisation des populations sur les mines antipersonnel et bombes à sous-munitions (activité première d’HAMAP-Humanitaire),
    • Formation de démineurs et de formateurs de déminage,
    • Plaidoyer au niveau national et international.

    Les pays où nous intervenons :
    Ils sont évidemment liés à leur situation géopolitique définie par le Ministère des Affaires Étrangères, également par des priorités liées à leur pauvreté définie par leur positionnement économique dans le classement des nations. Aujourd’hui, HAMAP-Humanitaire accompagne trente projets dans dix pays.
    Parmi eux : Benin, Burkina Faso, Cambodge, Haïti, Inde, Laos, Liban, Madagascar, Maroc, Mauritanie, Palestine, République démocratique du Congo, Sénégal, Tunisie, Viet Nam.

  • Ordre de Malte France

    Ordre de Malte France

    L’Ordre de Malte France est une association catholique hospitalière, présente en France et à l’international, reconnue d’utilité publique. Elle rassemble 1 928 salariés et plus de 9 000 bénévoles réguliers.

    Prenant appui sur ses délégations départementales, l’Ordre de Malte France intervient dans 4 grands domaines :

    • la Solidarité : accueil et accompagnement des sans-abri et aide aux migrants.
    • la Santé : âge et dépendance, autisme, handicap.
    • le Secourisme
    • Les Formations aux métiers du secteur sanitaire et médico-social.

    L’Ordre de Malte France agit également pour la protection de la mère et de l’enfant et dans la lutte contre les grandes endémies et la malnutrition, en gérant ou soutenant des hôpitaux, des maternités et des centres de soins, dans 29 pays dans le monde. L’association est partenaire des institutions internationales et des services nationaux de santé publique.


    Pour plus d’informations :

    www.recrutement.ordredemaltefrance.org

    www.ordredemaltefrance.org

    www.facebook.com/ordredemaltefrance

    www.twitter.com/Malte_France

  • HumaniTerra International

    HumaniTerra International

    HumaniTerra International est une ONG spécialisée dans la chirurgie humanitaire.

    Elle a pour objectif d’aider les pays et les populations en proie à de graves crises politiques, économiques et humanitaires, par l’amélioration de l’offre chirurgicale. Depuis sa création en 1998, plus de 800 professionnels se sont engagés bénévolement pour mener à bien cette mission partout dans le monde.

    HumaniTerra s’engage sur 3 actions essentielles et complémentaires :

    • SOIGNER
    • FORMER
    • RECONSTRUIRE
  • PUI (Première Urgence Internationale)

    PUI (Première Urgence Internationale)

    Première Urgence Internationale (PUI) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. L’ensemble de ses personnels se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité. L’association mène environ 190 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. PUI intervient en appui à près de 5 millions de personnes dans 20 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est et en France.

     

    Première Urgence Internationale (PUI) is a non-governmental, non-profit, non-political and non-religious international aid organization. Our teams are committed to supporting civilians’ victims of marginalization and exclusion, or hit by natural disasters, wars and economic collapses, by answering their fundamental needs. Our aim is to provide emergency relief to uprooted people in order to help them recover their dignity and regain self-sufficiency. The association leads in average 190 projects by year in the following sectors of intervention: food security, health, nutrition, construction and rehabilitation of infrastructures, water, sanitation, hygiene and economic recovery. PUI is providing assistance to around 5 million people in 20 countries – in Africa, Asia, Middle East, Eastern Europe and France.

  • Solidarités International

    Solidarités International

    Créée en 1980, Solidarités International est une organisation non gouvernementale engagée sur le terrain des conflits et des catastrophes naturelles. L’association a pour mission de secourir le plus rapidement et le plus efficacement les personnes dont la vie est menacée, en couvrant les besoins vitaux : boire, manger, s’abriter.

    Après avoir répondu à l’urgence, les équipes de Solidarités International accompagnent les familles et les communautés les plus vulnérables jusqu’à ce qu’elles recouvrent les moyens de leur subsistance et de leur autonomie pour faire face, en toute dignité, aux défis d’un avenir incertain.

    Particulièrement engagés dans le combat contre les maladies liées à l’eau insalubre, première cause de mortalité au monde, Solidarités International intervient en développant une expertise dans le domaine de l’accès à l’eau potable et l’assainissement, mais également dans ceux, essentiels, de la sécurité alimentaire et de la reconstruction.

    Son action s’organise autour de quatre domaines d’expertise :
    – L’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement.
    – La sécurité alimentaire et les moyens d’existence.
    – L’aide à la reconstruction d’habitat.
    – Les réponses d’urgence.

    L’association s’appuie sur 170 expatriés et 2000 employés et cadres locaux (chiffres 2015). Chaque année, elle mène plus de 120 programmes humanitaires dans 17 pays.

  • Sidaction

    Sidaction

    Sidaction a pour but le développement de la lutte contre le sida par le soutien à des programmes de recherche scientifique et médicale, de formation, de prévention, d’entraide, d’amélioration de la qualité de vie et des soins, et de soutien aux personnes atteintes par l’infection à VIH et/ou à leurs proches, en France et dans les pays en développement.

    Créée en 1994, Sidaction est un collectif de chercheurs, de soignants et d’acteurs associatifs de lutte contre le sida dont l’objectif est de développer des programmes de recherche scientifique et médicale et des programmes de prévention et d’aide aux malades, en France et dans les pays en développement. Sidaction est une association reconnue d’utilité publique depuis 1998. Elle a acquis au fil des années des compétences et une expérience qui lui permettent de renforcer les moyens de lutte contre le sida. Sidaction s’attache également à défendre la place des malades et de leur entourage dans le combat quotidien face à la maladie et favorise les programmes de santé communautaire. L’engagement de Sidaction dans les pays à ressources limitées a débuté dès 1994 et s’inscrit dans une démarche de développement. Sidaction a en effet choisi de soutenir des associations locales sur le long terme en leur apportant un appui financier et un accompagnement technique à la mise en place de projets de soins et d’aide aux malades.

    Sidaction soutient des associations de terrain, engagées dans des actions au sein desquelles les personnes malades et leurs proches participent à la vie associative à tous les niveaux. L’aide directe aux malades est privilégiée à travers des programmes d’accès aux soins et aux traitements, de soutien psychologique et social, d’appui aux orphelins, etc. Les cibles prioritaires sont les populations les plus pauvres, les plus vulnérables et les plus difficiles à atteindre. L’équipe des programmes internationaux de Sidaction apporte en outre un appui technique à la carte aux associations qu’elle soutient, dans les domaines de la gestion financière, administrative et des ressources humaines, et développe des actions de renforcement des capacités en proposant ou en soutenant des projets de formation destinés au personnel associatif.

    Les programmes internationaux de Sidaction reçoivent le soutien de l’Agence Française de Développement, de la Mairie de Paris, et de fondations privées. Parmi les associations françaises de lutte contre le sida, l’engagement de Sidaction est le plus important en termes de budget et de partenariat. En 2012, les programmes internationaux de Sidaction ont apporté un soutien à 77 organisations de lutte contre le sida et engagé 4,1 millions d’euros à la lutte contre le sida en faveur des pays à ressources limitées. En 2012, les programmes scientifiques et médicaux de Sidaction ont soutenu des projets de recherche et des projets d’amélioration de la qualité de vie et de la qualité des soins pour un montant total de plus de 3,8 millions d’euros. La majorité de ces projets concerne la recherche fondamentale, mais la recherche clinique et les recherches en sciences sociales sont aussi représentées. L’aide aux équipes de recherche a permis le soutien de 65 projets, à la hauteur de 800 000 euros, et 85 jeunes chercheurs ont pu bénéficier d’un financement nominatif, couvrant les coûts de leurs salaires, pour un total de 2,4 millions d’euros. Parmi ces jeunes, 12 doctorants ont soutenu leur thèse grâce au soutien de Sidaction. 31 projets d’amélioration de la qualité de vie et de la qualité des soins ont pu être financés, pour plus de 650 000 euros. Dans ce cadre, 3 Maisons d’Accueil Spécialisées ont bénéficié d’un soutien à la création et à l’équipement, pour un montant total de 234 374 euros. Pour les programmes associatifs en France, en 2012, Sidaction a versé  3,9 millions d’euros répartis entre  116 associations sur 167 projets d’accompagnement de personnes atteintes du VIH mais aussi sur des projets de prévention et de dépistage.

  • Gevalor

    Gevalor

    L’association Gevalor a été créée en 2004 pour appuyer des projets de gestion des déchets dans les pays en développement. Ces projets visent à promouvoir la valorisation des ordures ménagères et l’assainissement des villes, tout en encourageant la création d’emplois, notamment en faveur des populations défavorisées.

    Gevalor intervient majoritairement sur des projets de compostage en Afrique, avec l’accès à la finance carbone. Elle travaille également sur le recyclage des plastiques, le traitement des déchets d’abattoirs et la production de combustibles alternatifs. Gevalor apporte en outre du conseil aux collectivités locales du sud sur leur plan de gestion des déchets.

    L’organisation a su s’inscrire dans la mise en place de solutions durables grâce à:

    • La fourniture d’appuis techniques et organisationnels, adaptés au contexte et au partenaire.
    • La recommandation de solutions techniques robustes et permettant employer une main d’œuvre abondante.
    • Une approche partenariale : tous les projets sont mis en oeuvre par des partenaires locaux, ONG ou petites entreprises à vocation sociale, en collaboration étroite avec les municipalités concernées et le secteur privé formel et informel.
    • Un soutien à la recherche de financements auprès de bailleurs nationaux et internationaux.

    Gevalor est chef de file de la Plateforme Re-Sources, réseau créé par 11 partenaires du Sud et du Nord, spécialistes de la gestion des déchets dans les pays en développement. Ce réseau compte aujourd’hui 24 membres : il vise à promouvoir la diffusion des bonnes pratiques de gestion des déchets adaptées aux conditions locales par des documents de capitalisation, des formations et des actions de plaidoyer auprès des décideurs locaux.