PNUD Madagascar – Recrutement prestataire (ONG ou Association) pour la réalisation d’une campagne d’éducation financière dans les régions d’Androy, Menabe, Anosy et Atsimo Andrefana

PNUD Madagascar – Recrutement prestataire (ONG ou Association) pour la réalisation d’une campagne d’éducation financière dans les régions d’Androy, Menabe, Anosy et Atsimo Andrefana

Le programme « Planification du Développement, Secteur Privé et Emploi »- PDSPE, est mis en œuvre par le Ministère de l’Economie et des Finances ; et est financé par le PNUD, pour contribuer à la lutte contre la pauvreté et à la réalisation des ODD à Madagascar, en considération des priorités nationales inscrites dans les plans cadres du pays.

Opérationnel depuis 2015, l’objectif du Programme est de développer une dynamique économique avec une transformation structurelle favorable au renforcement des capacités productives durables et à la promotion des opportunités de création d’emplois et de revenus en faveur des populations vulnérables y compris les femmes et les jeunes, dans les zones d’intervention, à travers le développement, à tous les niveaux (local, régional, national), de système intégré et inclusif de planification, de coordination et de suivi-évaluation des actions de développement, et des mécanismes pérennes de fourniture de services de proximité à la base, notamment la micro finance inclusive et la formation et l’encadrement technique, le renforcement des capacités des producteurs locaux et l’appui au développement de l’entreprenariat.

L’éducation financière

De façon générale, la majorité des besoins des populations vulnérables (femmes, paysans, jeunes,…) ne sont pas satisfaits non seulement par un manque de points de services, mais à cause de multiples contraintes qui empêchent la jonction de la demande et de l’offre de crédit. Cette frange de la population n’a pas toujours la capacité d’établir leur besoin, et connait mal les sources de financement et la bonne utilisation du crédit. Il y a également un manque de dialogue entre les acteurs de la demande et ceux de l’offre. En outre, des études ont mis en évidence que fréquemment les clients issus de ces populations ne comprennent pas ou ne savent pas tirer profit de la variété de produits financiers qui sont mis à leur disposition. D’où l’importance d’une éducation financière en faveur de la population. L’éducation financière occupe une place croissante dans les réflexions et l’agenda des acteurs de la microfinance, car elle est étroitement associée à la prise de conscience actuelle qui pousse la microfinance à replacer le client au centre de son offre de services. Elle est particulièrement liée à la protection des clients.

But du projet 

L’objectif général de cette campagne est d’offrir l’éducation financière aux populations vulnérables notamment les jeunes et les femmes exerçant des activités génératrices de revenus, les producteurs ruraux, … en vue de leur permettre de mieux gérer leurs ressources, de comprendre leurs options financières et d’améliorer leur bien-être.

Les objectifs spécifiques visés par cette campagne sont de :

  • Enseigner les bonnes pratiques de gestion monétaire au sujet des revenus, des dépenses, de l’épargne et de l’emprunt aux populations cibles
  • Faire connaitre aux populations cibles les institutions financières (IMF et banques), les services financiers existants et les conditions d’accès;
  • Instruire correctement les clients sur l’utilisation des produits et services financiers offerts par les institutions financières ;

Résultats attendus

  • Les bonnes pratiques de gestion monétaire au sujet des revenus, des dépenses, de l’épargne et de l’emprunt sont enseignées aux populations cibles : 20 000 bénéficiaires sont capables d’élaborer un budget personnel ou familial.
  • Les institutions financières (IMF et banques) et leurs services financiers sont connus des populations cibles : 20 000 bénéficiaires connaissent les institutions financières de leur localité, les produits qui y sont offerts et les conditions d’accès.
  • Les clients sont correctement instruits sur l’utilisation des produits et services financiers offerts par les institutions financières : 10 000 nouveaux bénéficiaires ont ouvert un compte au niveau des IMFs et sont capables de lire un relevé de compte d’épargne.

Le mandat

Le prestataire aura pour mandat de mettre en place et de dérouler les programmes d’éducation financière en faveur de la population dans les 4 régions suscitées à savoir Anosy, Androy, Atsimo Andrefana et Menabe, particulièrement les femmes, les jeunes et producteurs ruraux.

Il sera chargé de :

  • la conception des modules de formation et des supports de communication y afférents ;
  • la répartition des thèmes à diffuser entre les différentes zones d’intervention ;
  • l’identification et le choix des sites de formation et de sensibilisation ;
  • la conception et la réalisation du marketing des différentes sessions (annonce dans les journaux,…) ;
  • l’identification, le choix et la convocation des participants ;
  • l’accueil des participants au sein des sites de formation ;
  • règlements des différents frais inhérents à la formation (salle de formation,…) ;
  • la préparation et animation des sessions de formation ;
  • l’évaluation post formation des ateliers de formation : environ trois mois après les sessions de formations, des actions d’évaluation seront menées auprès de chaque institution et participant pour évaluer l’impact des formations.

Dans le but de la pérennisation des actions de formation, le prestataire devra mettre en place un système facilitant la duplication en cascade des thèmes mis en œuvre, en interne au sein des IMFs participantes entre autres. Au moins 20 000 personnes devront être bénéficiaires de l’éducation financière et respecter les indicateurs de résultats qui figurent au point 3.

Un contrat de performance sera signé avec le prestataire.

Durée de la mission

La durée de la mission est de quatre (03) mois calendaires à partir de la signature du contrat. L’intervention se déroulera selon un chronogramme détaillé proposé par le prestataire.

Plus d’informations