le 09/11/2021

PNUD – Appui aux OCB/ONG locales en République Centrafricaine

Les allocations devront permettre aux organisations soumissionnaires de contribuer à des initiatives qui permettront de :

A. Contribuer à la protection de l’environnement dans au moins l’un des secteurs suivants :

  1. sauvegarde collective des sites terrestre et marin,
  2. agro-écologie climato-intelligente et innovante,
  3. co-avantage de l’accès aux sources d’énergie émettant peu de carbone,
  4. coalition pour la gestion des substances chimiques à l’échelle locale, nationale et mondiale.

Dans ces initiatives il devra apparaitre des mesures pour :

  • Mettre en place un mécanisme d’accompagnement des collectivités locales dans la capitalisation des acquis du projet et la pérennisation et/ou la reproductibilité des activités ;
  • Prévoir une stratégie de durabilité du projet pour pérenniser les acquis et faciliter la mise à l’échelle par d’autres communautés de base ;
  • Prévoir des dispositions de diffusion et de partage des expériences et des acquis auprès d’autres communautés rurales et institutions en charge de la protection de l’environnement ;
  • Tenir compte des impacts socio-économiques du Covid-19 sur les communautés en mettant en place des dispositifs pour réduire les risques de contamination lors de la mise en œuvre des projets.

B. Contribuer au développement et au bien-être des communautés en intégrant dans les initiatives des activités qui permettent aux bénéficiaires des projets d’améliorer leur niveau de vie et/ou cadre de vie.

Une attention particulière sera portée aux initiatives qui :

  • Suscitent la création de bénéfices environnementaux provenant de l’exploitation et de la gestion durable des ressources naturelles ;
  • Prennent en compte, dans la mise en œuvre du projet les activités d’autonomisation des femmes, des peuples autochtones et de la promotion des jeunes.

Résultats attendus :

Les projets financés par le PMF/FEM doivent apporter des réponses aux problèmes environnementaux que rencontrent les communautés à la base.

Ces projets doivent tenir compte de la résilience communautaire et de la pérennisation des acquis. Les allocations mises en œuvre par les bénéficiaires devront aboutir à :

  • Un changement favorable de l’environnement local où se déroulera le projet, dans au moins l’un des domaines cités au point 1 dans les objectifs des termes de référence ;
  • Assoir la durabilité des acquis en responsabilisant et en impliquant les acteurs locaux dans l’identification et la mise en œuvre de l’initiative ;
  • La pérennisation et/ou la reproduction de l’initiative par les acteurs en mettant en place des mécanismes d’autofinancement et/ou des stratégies de mobilisation des ressources ;
  • La visibilité des résultats du projet à travers la production de supports imagés, de tee shorts, etc. permettant d’assurer la valorisation des résultats ainsi que, la vulgarisation et la visibilité des acquis du projet.

Types d’intervention :

Les projets porteront sur des initiatives locales qui tendent à améliorer l’environnement dans les domaines du FEM qui sont :

  • la lutte contre les effets du changement climatique à travers des projets : de réduction des émissions des gaz à effet de serre, de production d’énergies non polluants à partir de sources renouvelables (solaire, eau, compost, etc.) ;
  • la conservation de la biodiversité par des initiatives tendant à : sécuriser et/ou enrichir les écosystèmes et les milieux en ressources biologiques, la mise en défends d’espaces à écosystèmes fragiles contenant des espèces à forte valeur écotouristique, etc.
  • la lutte contre la dégradation des terres en mettant en œuvre des projets pour : transformer des terres dégradées ou en cours de dégradation pour en faire des terres de culture ou de pâturage, restaurer des milieux en cours de fragilisation pour stabiliser les écosystèmes fragiles, etc.
  • la réduction des effets des polluants organiques persistants (POPs), des produits chimiques et des déchets solides par des initiatives qui permettront de réduire la prolifération de ces produits et déchets ;
  • la conservation des eaux internationales à travers des initiatives qui permettront de conserver les berges et les ressources halieutiques.

Une priorité sera donnée aux initiatives/projets apportant une innovation facilement appropriable par les communautés de base.

Les zones d’intervention :

Le Programme de Microfinancement du FEM dans sa stratégie pour la phase opérationnelle donne la priorité au regroupement des initiatives dans une zone donnée.

Pour l’OP7, deux paysages ont été retenus. Il s’agit de :

  • Paysage de Bayanga et ses périphéries retenu comme zone prioritaire en raison du parc national de Zanga-Sangha, un patrimoine de l’UNESCO, qui a une biodiversité des plus attractives au niveau mondial ;
  • Paysage de la Mambéré Kadéï et de la Nana Mambéré, qui sont des zones secondaires dans l’OP7, en raison des fortes dégradations des terres.

Critères d’éligibilité :

Sont éligibles les organisations remplissant les critères suivants :

  • Etre une organisation communautaire de base (OCB), une ONG, un groupement ou une institution légalement reconnue en République Centrafricaine ;
  • Candidater à travers un projet répondant au format des microprojets environnementaux du FEM ;
  • Prouver que l’organisation a les capacités à mettre en œuvre le projet soumissionné (cf. fiche d’évaluation des capacités des OSCs) ;
  • Prouver que l’organisation est implantée dans la zone du projet et/ou peut avoir une assise opérationnelle (référents sur le site et preuve de documents si possible) ;
  • Avoir justifié toutes les avances octroyées par le PMF/FEM durant la phase opérationnelle 6 pour les anciens bénéficiaires des allocations.

 

Date limite de dépôt des dossiers : 18 novembre 2021 à 16h00.

Enveloppe globale : 250 000 $US

Plus d’informations

Créer une alerte

Recevez tous les 15 jours, le bulletin d'actualité des financements et ressources.

En vous inscrivant, vous confirmez avoir lu et accepté notre politique de vie privée.

A lire aussi

notes-de-sud-34-quelles-alliances-pour-une-action-climatique-juste-en-faveur-de-la-nature-et-des-peuples
Publication|17/11/2021

Notes de SUD #34 | Quelles alliances pour une action climatique juste en faveur de la nature et des peuples ?

Tout chaud

un-marathon-video-en-amont-de-la-cop-26
26/10/2021

Un marathon vidéo en amont de la COP 26

financer-nos-actions-climatiques-enjeux-et-prochaines-etapes
26/10/2021|Replay

Financer nos actions climatiques : enjeux et prochaines étapes ?