Initiative 5 % appel à projets : « Mère, enfant, adolescent.e : développer des stratégies visant à améliorer l’intégration de la prévention, du dépistage et de la prise en charge du VIH, de la tuberculose et du paludisme aux systèmes de santé »

Initiative 5 % appel à projets : « Mère, enfant, adolescent.e : développer des stratégies visant à améliorer l’intégration de la prévention, du dépistage et de la prise en charge du VIH, de la tuberculose et du paludisme aux systèmes de santé »

But de l’appel à projets :

Le présent appel à projets vise à assurer l’accès universel à la prévention et au traitement des trois pandémies (VIH, tuberculose et paludisme) pour les personnes en situation de vulnérabilité, ou celles exposées à l’infection ou à la maladie. Les femmes enceintes, les nouveau-nés, les enfants et les adolescent.es représentent des groupes particulièrement vulnérables pour ces maladies. Dans ce cadre, l’AP propose de soutenir des projets de recherche opérationnelle destinés à tester des stratégies innovantes en vue d’améliorer l’accès, la qualité et l’efficience des services intégrés pour la prévention, le dépistage précoce et la prise en charge du VIH, de la tuberculose et du paludisme dans le cadre des soins de la femme, de l’enfant et de l’adolescent.e.

Durée :

La durée des projets doit être comprise entre 24 et 36 mois.

Montant et couverture géographique :

  • Le montant total de la subvention financée par l’Initiative 5% couvrira 50% à 100% du budget total du projet et sera compris entre 250 000 euros et un million d’euros (1 000 000 €).
  • L’inclusion d’un cofinancement dans le budget du projet est obligatoire pour les structures dont le budget annuel est supérieur à 5 millions d’euros. L’inclusion d’un cofinancement sera jugée de façon favorable pour les autres structures.
  • Les projets seront mis en oeuvre dans un seul ou plusieurs pays. Les projets ne pourront excéder 5 pays de mise en oeuvre, sauf s’ils sont adossés à un réseau ou une organisation sous régionale préexistante. La logique régionale devra être clairement justifiée et fera l’objet d’une attention particulière de la part des évaluateurs si le projet est éligible.

Statuts et partenariats :

Pour pouvoir prétendre à une subvention le soumissionnaire doit :

  • Etre une personne morale ayant son siège dans un pays éligible ou en France (c’est-à-dire avoir des statuts déposés dans un pays éligible ou en France) et
  • Inclure au moins un partenaire de chaque pays bénéficiaire et
  • Ne pas avoir de dispositions statutaires qui n’autoriseraient pas Expertise France ou tout auditeur externe désigné par Expertise France à effectuer des contrôles et vérifications sur place et à avoir un droit d’accès approprié aux sites et aux locaux où le projet sera réalisé y compris leurs systèmes informatiques, ainsi qu’à tous les documents et données informatisées concernant la gestion technique et financière
    du projet.

Les organisations locales des pays éligibles peuvent soumettre un projet en tant que soumissionnaires principaux. Les Organisations Internationales pourront participer comme fournisseurs d’expertise, mais ne pourront ni être chef de file du projet ni recevoir de fonds. Cette disposition ne s’applique pas aux Organisations régionales.
Pour cet appel à propositions, chaque organisation ne peut postuler qu’une seule fois en tant que soumissionnaire principal (chef de file). Une organisation peut néanmoins participer à plusieurs projets en tant que partenaire.
La mise en oeuvre d’un projet en partenariat implique que les partenaires du soumissionnaire principal soient impliqués dans la conception du projet et responsabilisés dans la mise en oeuvre d’activités et que ce rôle soit accompagné d’une délégation budgétaire.

Calendrier :

  • Fin avril, début mai : lancement de l’appel à propositions
  • 1er juillet : dépôt des propositions
  • Juillet – août : enregistrement admissibilité
  • Septembre – octobre : évaluation des propositions
  • Début décembre : comité de présélection

Plus d’informations