Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne – appel à Manifestation d’Intérêt « Programme d’urgence pour la stabilisation des espaces frontaliers du G5 Sahel »

Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne – appel à Manifestation d’Intérêt « Programme d’urgence pour la stabilisation des espaces frontaliers du G5 Sahel »

But de l’appel à projets :

Le Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique, lance un Appel à Manifestation d’Intérêt qui a pour objectif d’améliorer les conditions de vie, la résilience et la cohésion sociale des populations vulnérables dans les régions les plus fragiles des pays du G5 Sahel.

Pilier 2 : Renforcer les moyens d’existence des populations agricoles et pastorales en renforçant de manière durable et structurelle la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

Pilier 3 : Appuyer les communautés et institutions locales dans la prévention des conflits et le renforcement de la cohésion sociale.

Logique d’intervention :

Dans le souci de répondre au mieux à la demande des pays du G5 et de contribuer à la stabilisation des zones les plus fragiles du Sahel, les actions et activités dans le cadre de cet AMI doivent suivre la logique d’intervention suivante:

1) Traiter urgemment la fragilité chronique et prendre en compte les déstabilisations courantes des communautés: couvrir de manière les besoins les plus urgents des populations vulnérables via l’approche multisectorielle décrite ci-dessous.
2) Définir les approches contribuant à la stabilisation des communautés dans un processus inclusif, en prenant en compte les communautés, les autorités, la société civile et tout acteurs révélant de la zone ;
3) Impulser une dynamique pérenne de construction de la résilience à la fragilité socio-économique et aux conflit et ainsi faciliter le retour de l’état.

Résultats attendus :

Pilier 2 :

• Les principes de base de la sécurité alimentaire (disponibilité, accessibilité, qualité, stabilité) sont renforcés ;
• La diversification et les productions agro-sylvo-pastorale sont renforcées et accrues.
• La disponibilité des moyens et services permettant aux ménages de prévenir et soigner la sous-nutrition chez les femmes en âge de procréer et les enfants de moins de 5 ans est assurée.
• Les moyens d’existence et les services de base des populations les plus vulnérables sont renforcés et diversifié pour leur permettre de mieux anticiper, absorber et se relever des chocs, et notamment via l’usage des filets sociaux.

Pilier 3 :

• La cohésion sociale est renforcée et la conflictualité diminuée via la médiation communautaire et inter-religieuse et des actions de dialogue incluant les acteurs clés (autorités locales/étatiques et traditionnelles, Société civile, acteurs des conflits),
• Les relations sont améliorées entre les populations et les représentants de l’autorité de l’Etat par des activités de dialogue, de médiation et de sensibilisation,
• Les capacités et mécanismes communautaires de prévention du conflit et de gestion des risques liées aux conflits sont renforcés
Types d’activités à appuyer (liste non exhaustives)
• Appuyer le dialogue et la médiation entre les communautés, les autorités locales (Etat et société civile), ainsi que les acteurs des conflits,
• Renforcer les structures et augmenter les capacités locales pour prévenir et résoudre les conflits ainsi que de gérer les risques et effets liés aux conflits, par exemple via le soutien au développement de plan communautaire de gestion des risques, Appuyer des initiatives communautaires (par exemple activités socio-économique) de mitigation et de prévention face aux conflits.

Montant :

Le montant indicatif global mis à disposition au titre du présent appel à Manifestation s’élève à EUR 62 300 000.
L’administration contractante se réserve la possibilité de ne pas attribuer tous les fonds disponibles.
Enveloppe indicative par lot :
• Lot 1 –Fuseau Ouest et zones limitrophes: EUR 13 Millions
• Lot 2 – Fuseau Centre et zones limitrophes : EUR 36.3 Millions
• Lot 3 – Fuseau Est et zones limitrophes : EUR 13 Millions.

Ces enveloppes indicatives (par lot) peuvent être modifiées de plus ou moins 30% du montant indicatif susmentionné.
Si l’enveloppe financière indiquée pour un lot spécifique ne peut être utilisée faute de propositions reçues en nombre suffisant ou du fait de leur qualité insuffisante, l’administration contractante se réserve le droit de réattribuer les fonds inutilisés à un autre lot/d’autres lots.

Toute demande de subvention pour les lots 1 et 3 dans le cadre du présent appel à manifestation doit être comprise entre les montants minimum et maximum suivants :
Montant minimum de la subvention par consortia : EUR 6 000 000 Millions
Montant maximum de la subvention par consortia : EUR 13 000 000 Millions

Toute demande de subvention pour le lot 2 dans le cadre du présent appel à manifestation doit être comprise entre les montants minimum et maximum suivants :
Montant minimum de la subvention par consortia : EUR 9 000 000 Millions
Montant maximum de la subvention par consortia : EUR 18 000 000 Millions

Pour tous les Lots s’applique les règles suivantes:

• Un minimum de 60% du budget doit être attribué aux activités.
• Un minimum de 10 % du montant de chaque subvention doit être destiné à l’appui d’activités portées par des ONG locales ou des entités locales (société privée, associations, autorités locales, collectivités locales ect.).

Cela peut être en partenariat avec un codemandeur au sein du consortium.Un minimum de 5% du montant du budget devrait être réservé pour des activités non –programmées afin de permettre une flexibilité programmatique adaptée au contexte fluctuant de la région.
Pour tous les lots, toute subvention demandée dans le cadre du présent AMI couvre 100 % du total des coûts éligibles de l’action (voir également section 2.1.5).
La subvention peut couvrir l’intégralité des coûts éligibles de l’action si cela est jugé indispensable à la réalisation de cette dernière. Dans ce cas, le demandeur chef de file doit justifier le financement intégral, à la section 2.1 de la partie B du formulaire de demande de subvention. La validité de la justification fournie sera examinée pendant la procédure d’évaluation. L’absence de justification peut entraîner le rejet de la demande.

Plus d’informations