PAC et APE : quelle cohérence avec le développement des agricultures familiales du Sud ?

PAC et APE : quelle cohérence avec le développement des agricultures familiales du Sud ?

La politique agricole commune (PAC) permet d’exporter une partie de la production européenne en dessous de ses coûts de production grâce à des subventions. Simultanément, l’Union européenne contraint – ou cherche à contraindre – les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique à éliminer l’essentiel de leurs protections douanières vis-à-vis des produits qu’elle exporte dans le cadre des Accords de partenariat économique (APE). Pourtant la France et L’Union européenne se sont engagées à mettre en cohérence leurs politiques avec le développement et, en particulier, celui des agricultures familiales et paysannes du Sud.

 

  • Quels sont les obligations de la France en matière de cohérence des politiques ?
  • Comment sont-elles mises en œuvre ?
  • Quels sont les impacts de la PAC et des APE sur le développement des agricultures familiales et paysannes du Sud ?
  • Comment éliminer les impacts négatifs ?

 

Cet atelier organisé par la commission Agriculture et alimentation de Coordination SUD (C2A) s’adresse à des représentant·e·s de la société civile et des pouvoirs publics menant des actions en lien avec les politiques agricoles, commerciales et de développement. Il vise à promouvoir la cohérence des politiques françaises et européennes avec le développement.

 

 

Cet atelier-débat aura lieu de 14h à 18h le jeudi 15 février au Gret
Plan d’accès
Bâtiment 1 – Amphithéâtre (1er étage)
Campus du jardin tropical
45bis Avenue de la Belle Gabrielle à Nogent-sur-Marne

>> Inscription en ligne ici