Conférence – Déforestation au Brésil : remettre les droits au cœur du développement – Lyon (69)

Conférence – Déforestation au Brésil : remettre les droits au cœur du développement – Lyon (69)

Vendredi 4 octobre prochain à l’Université Catholique de Lyon (18h – 20h), trois femmes brésiliennes de la région du Cerrado – une immense savane qui connait une déforestation plus rapide que l’Amazonie – témoigneront de leur combat pour le développement durable et la survie de leur communauté. Cette conférence de rentrée, qui interroge le lien entre les droits humains et le développement, est organisée par le CIEDEL, l’Institut des Droits de l’Homme de Lyon et ActionAid et s’inscrit dans le lancement de la campagne internationale Jai Jagat.

Les femmes du Brésil mobilisées face aux destructions de leur habitat et de notre climat

Moins connu que l’Amazonie, la savane du Cerrado joue un rôle tout aussi important en stockant jusqu’à 200 tonnes de co2 par hectare et en fournissant une partie importante de l’eau douce du Brésil. La zone abrite à elle seule 5% de la biodiversité mondiale terrestre ! Pourtant elle est menacée, tout comme la population rurale qui l’habite, par l’avancée de l’agriculture intensive.
Face à la déforestation et aux expropriations de terres, des femmes de l’association des cueilleuses de noix de Babassu, l’une des communautés victimes de cette déforestation, mènent un combat depuis plusieurs années pour faire valoir leurs droits et maintenir leur activité économique, liée à la forêt. Le récit de ce combat à la fois ordinaire et extraordinaire illustre la difficulté des petites communautés à se faire entendre et nous interroge sur nous-mêmes, et nos modes de vie.

Un combat pour les droits mené sur plusieurs fronts

A côté de ce combat profondément humain, d’autres acteurs s’engagent au Brésil et ailleurs pour faire en sorte que le développement économique ne se fasse pas au détriment des droits ou de l’environnement. Instrument juridique contraignant de l’ONU, plaidoyers locaux, engagement des maires et des institutions sur place, projets de développement alternatif… d’autres petits et grands combats seront mis en avant lors de cette conférence. Entre droits et développement.
La conférence est organisée avec le soutien de Frame Voice Report et du Mouvement pour une Alternative Non-violente