Répertoire Collectifs et
ONG membres de
Coordination SUD

Coordonnées, domaines, pays
d’intervention et populations cibles
au 17/07/2019

Coordination SUD - Solidarité Urgence Développement est la coordination nationale des ONG françaises de solidarité internationale. Fondée en 1994, elle rassemble 6 collectifs et près de 170 ONG françaises qui mènent des actions humanitaires d’urgence, d’aide au développement, de protection de l’environnement, de défense des droits humains auprès des populations défavorisées et aussi des actions d’éducation la solidarité internationale et de plaidoyer.

4D

4D

L’Association 4D, Dossiers et Débats pour le Développement Durable, est un “think tank” citoyen pour la transition vers un développement durable. Créée après le sommet de la Terre de Rio de 1992, 4D construit un savoir et une expertise sur le développement durable et contribue à faire connaître ses enjeux, vitaux pour le 21e siècle.

Dans un contexte de multiplication des intervenants publics et privés sur les sujets environnementaux, sociaux, démocratiques, culturels et économiques, 4D prétend apprécier un fait dans une perspective long terme et défend des points de vue à froid en proposant une analyse tout à la fois experte et humaniste.

Les deux piliers de 4D : l’expertise et la conviction que la mise en œuvre du changement repose sur le comportement des acteurs effectifs (collectivités locales, entreprises et particuliers) et que celle-ci passe par une compréhension des enjeux et de leurs impacts.

Sa mission : œuvrer pour un développement compatible avec la préservation des ressources de la planète, accordant une large place à l’initiative des territoires, proposant aux individus et aux sociétés d’autres formes d’épanouissement et un enrichissement des pratiques démocratiques.

Notre champs de travail : reconstruire le désir de futur.

Acteur singulier, connivent et porteur de propositions crédibles et positives auprès des communautés politiques, scientifiques et éducatives, 4D développe son activité à l’international, comme au niveau national et local. Elle partage, avec son réseau, une vision du développement durable soucieuse de l’héritage à léguer aux générations futures.

Adresse

150/154, rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris T. 01 44 64 74 94

Site webhttp://www.association4d.org
MétiersÉducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Droits, Eau et assainissement, Environnement / Climat, Habitat
Localisations géographiquesFrance
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Population rurale, Population urbaine, Société civile

ACTED

ACTED

Depuis 1993, l’association de solidarité internationale ACTED répond aux besoins humanitaires des populations dans les situations de crise et au respect de leur dignité, tout en favorisant et mettant en œuvre des opportunités pour un développement durable, en investissant dans les potentiels de l’Homme.

Indépendante, privée et à but non lucratif, l’ONG française ACTED (statut association loi 1901) œuvre dans le respect d’une impartialité politique et religieuse stricte, selon les principes de non-discrimination et de transparence, et les valeurs de responsabilité, d’impact, d’esprit d’entreprise et d’inspiration. L’engagement d’ACTED est guidé par quatre valeurs fondamentales : la responsabilité, l’impact, l’esprit d’entreprise et l’inspiration.

ACTED s’engage à répondre aux urgences et à développer la résilience face aux situations de crise, à co-construire une gouvernance effective, et à promouvoir une croissance inclusive et durable.

ACTED met en œuvre plus de 500 projets par an auprès de 14 millions de bénéficiaires dans 37 pays, pour un budget de 236 millions d’euros (en 2017). Nos équipes sont composées de 4300 employés nationaux et 300 employés internationaux.

Nous œuvrons sur le dernier kilomètre de l’action humanitaire. Notre mission est de sauver des vies et de répondre aux besoins essentiels des populations dans les zones les plus difficiles d’accès. ACTED développe et met en œuvre des programmes à destination des populations les plus vulnérables qui souffrent de violences, des conflits, de catastrophes naturelles ou d’une situation de pauvreté endémique. L’approche d’ACTED dépasse la réponse d’urgence, avec un engagement dans le développement durable et l’accès des communautés aux moyens de subsistance.

ACTED a pour vocation de soutenir les populations vulnérables de par le monde et de les accompagner dans la construction d’un futur meilleur en apportant une réponse adaptée à des besoins précis. Nos équipes viennent en aide aux populations touchées par les crises grâce à une approche à la fois globale et locale, multidisciplinaire et adaptée à chaque contexte. En assurant le lien entre Urgence, Réhabilitation et Développement, les équipes d’ACTED garantissent que les interventions effectuées en temps de crise soient utiles et pérennes, car seul un soutien sur le long terme – en demeurant sur place après l’urgence et en impliquant les communautés – permet de rompre le cycle de pauvreté et d’accompagner les populations sur la voie du développement durable.

ACTED est aujourd’hui présente sur 4 continents et nos équipes interviennent dans 37 pays auprès de 14 millions de personnes afin de faire face aux situations d’urgence, pour soutenir les projets de réhabilitation et accompagner les dynamiques de développement. Près de 4900 personnes sont dédiées à la mise en œuvre et au suivi de nos projets en Afghanistan, Bangladesh, Burundi, Cambodge, Côte d’Ivoire, Haïti, Inde, Irak, Jordanie, Kenya, Kirghizistan, Liban, Libye, Mali, Myanmar, Népal, Niger, Nigéria, Ouganda, Ouzbékistan, Pakistan, Philippines, République centrafricaine, République du Congo (Brazzaville), République Démocratique du Congo (Kinshasa), Sénégal, Somalie, Soudan du Sud, Sri Lanka, Syrie, Tadjikistan, Tchad, Territoire Palestinien Occupé, Thaïlande, Turquie, Ukraine et Yémen.

Forte de son expérience au plus près des situations et des besoins des communautés vulnérables de par le monde, l’ONG ACTED contribue à la promotion des Objectifs du développement durable, en plaidant en faveur d’une approche intégrée, la co-construction et un partenariat mondial. Associée à de nombreux partenaires français, européens et internationaux, ACTED s’engage pour promouvoir et développer des approches et des initiatives innovantes, les principes humanitaires, les nouvelles solidarités et des convergences entre opérateurs privés, acteurs publics et ONG du Nord et du Sud sur des thèmes tels que l’efficacité et la transparence de l’aide, l’évaluation et l’information et la coordination de l’urgence humanitaire, la promotion de la gouvernance locale et l’appui aux société civiles, l’accès durable au revenu et la microfinance, la prévention et la réduction des catastrophes, le lien entre aide au développement, développement durable et social business, la sécurité alimentaire…

Facebook_ngoACTED_FINALTwitter_@ACTEDLinkedIn_ACTEDYouTube_ACTEDngo

Adresse

33, rue Godot de Mauroy
75009 Paris

Téléphone01 42 65 33 33
Site webwww.acted.org/fr/
Publications
Budget2013 : 140 millions d’euros
MétiersDéveloppement / services de base, Humanitaire / urgence, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Commerce équitable, Culture et communication, Développement économique et local, Droits, Eau et assainissement, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat, Genre, Habitat, Microcrédit, Santé
Localisations géographiquesAfghanistan, Bangladesh, Birmanie, Burundi, Cambodge, Canada, Centrafrique, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Etats-Unis, France, Haïti, Inde, Indonésie, Irak, Jordanie, Kenya, Kirghizistan, Liban, Libye, Mali, Myanmar, Népal, Niger, Nigeria, Ouganda, Ouzbékistan, Pakistan, Philippines, RD Congo, Royaume-Uni, Sénégal, Somalie, Soudan du Sud, Sri Lanka, Suisse, Syrie, Tadjikistan, Tchad, Territoires palestiniens, Thaïlande, Tunisie, Turquie, Ukraine, Yémen
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Minorités locales, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Réfugiés / déplacés, Société civile

Acting for Life

Acting for Life

Acting for Life, « la Vie, pas la survie »,

C’est en 1973 que l’association démarre son action grâce à la mobilisation des personnels navigants du transport aérien et des dirigeants d’entreprises en partenariat avec des organisations locales dans les pays du Sud. Reconnue d’utilité publique depuis 2002, l’ONG Acting for Life œuvre pour le développement économique et social territorial de populations vulnérables et poursuit le même objectif depuis 45 ans : lutter contre la pauvreté grâce à l’émergence d’organisations locales solides répondant aux défis de l’exclusion. C’est dans une optique « d’approche territoriale » que l’association  travaille en lien avec des acteurs complémentaires (organisations professionnelles,  associations, ONG et collectivités locales…), au service des populations les plus vulnérables. A l’écoute des besoins du terrain, notre équipe pluridisciplinaire apporte à ses partenaires locaux une triple expertise : technique, administrative et financière en vue d’autonomiser et de pérenniser les projets. Ce travail d’accompagnement dans le temps permet à Acting for Life d’être reconnue pour son professionnalisme aussi bien auprès des organisations institutionnelles telles que l’Union européenne et l’Agence Française de Développement, que du secteur privé qui soutient l’association depuis sa création.

Adresse

Acting for Life, 1050 avenue de l'Europe - BP 07 - 93352 Le Bourget cedex

Téléphone01 49 34 83 13
Site webhttp://www.acting-for-life.org
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Développement économique et local, Droits, Éducation / formation, Environnement / Climat, Microcrédit
Localisations géographiquesAfrique, Amérique latine, Asie, Bénin, Burkina Faso, Cambodge, Colombie, Côte d’Ivoire, Equateur, Ghana, Mali, Mauritanie, Mongolie, Niger, Océanie, Pérou, Sénégal, Timor oriental, Togo, Vanuatu
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Minorités locales, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Action Contre la Faim

Action Contre la Faim

Créée en 1979, Action contre la Faim est une organisation non gouvernementale internationale qui lutte contre la faim dans le monde. Sa charte des principes humanitaires – indépendance, neutralité, non-discrimination, accès libre et direct aux victimes, professionnalisme, transparence – fonde son identité depuis plus de 35 ans. Sa mission est de sauver des vies en éliminant la faim par la prévention, la détection et le traitement de la sous-nutrition, en particulier pendant et après les situations d’urgence liées aux conflits et aux catastrophes naturelles. Action contre la Faim coordonne ses programmes autour de 5 domaines d’activités : Nutrition et Santé – Santé Mentale et Pratiques de Soins – Sécurité Alimentaire et Moyens d’Existence – Eau, Assainissement et Hygiène – Plaidoyer. En 2016, Action contre la Faim est venue en aide à plus de 14,7 millions de personnes dans 49 pays à travers le monde www.actioncontrelafaim.org

 


Created in 1979, Action Against Hunger is a non-governmental organization that fights against hunger. Its charter of humanitarian principals- independence, neutrality, non-discrimination, free and direct access to victims, professionalism, transparency – has been part of its identity for more than 35 years. Its mission is to save lives by eliminating hunger through the prevention, detection and treatment of under-nutrition, particularly during and after emergency situations linked to conflicts or natural disasters. Action contre la Faim focuses its actions on 5 main areas of expertise: Nutrition and Health – Mental Health and Care Practices – Food Security and Livelihoods – Water, Sanitation and Hygiene – Advocacy. In 2016, Action contre la Faim provided aid to 14.7 million people in more than 49 countries worldwide. www.actioncontrelafaim.org

 

Adresse

4, rue Niepce 75662 Paris cedex 14

Téléphone01 43 35 88 88
Site webhttp://www.actioncontrelafaim.org
Budget2012 : 100 000 000 euros
MétiersHumanitaire / urgence, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, Eau et assainissement, Environnement / Climat, Santé
Localisations géographiquesAfghanistan, Bangladesh, Bolivie, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Centrafrique, Colombie, Côte d’Ivoire, Djibouti, Ethiopie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Haïti, Inde, Indonésie, Irak, Jordanie, Kenya, Liban, Libéria, Madagascar, Mali, Mauritanie, Mongolie, Myanmar, Népal, Nicaragua, Niger, Nigeria, Ouganda, Pakistan, Paraguay, Pérou, Philippines, RD Congo, Sénégal, Sierra Leone, Somalie, Soudan du Sud, Syrie, Tchad, Territoires palestiniens, Ukraine, Yémen, Zimbabwe
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Population rurale, Réfugiés / déplacés, Société civile

Action santé mondiale (GHA)

Action santé mondiale (GHA)

Action Santé Mondiale/ Global Health Advocates France (GHA) est une ONG française spécialisée dans le plaidoyer sur la santé mondiale et plus particulièrement sur les maladies de la pauvreté. Notre objectif est de renforcer le soutien politique et financier sur ces questions auprès des décideurs français et européens.

Depuis sa création en 2001, GHA travaille au Nord, afin d’accroître et de mieux utiliser les ressources liées à la santé mondiale à travers les réseaux Action for Global Health et ACTION et au Sud pour le développement des capacités de plaidoyers des acteurs locaux.

Twitter @GHAFrance

 

Adresse

14 boulevard de Douaumont 75017 Paris

Téléphone+33 (0)1 80 48 91 26
Site webhttp://www.ghadvocates.eu
MétiersDéveloppement / services de base, Financement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile, Veille politique
Domaines d’interventionAPD et mécanismes innovants, Santé
Localisations géographiquesBelgique, France
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Société civile

ActionAid France – Peuples Solidaires

ActionAid France – Peuples Solidaires

Fondée en 1983, ActionAid France – Peuples Solidaires soutient les femmes et les hommes qui, partout dans le monde, luttent pour leurs droits économiques, sociaux et culturels tels que définis par le PIDESC.

Nos grandes priorités sont :

  • la souveraineté alimentaire (droit à l’alimentation, accès à la terre, soutien à l’agriculture familiale) ;
  • la dignité au travail (salaire minimum vital, liberté syndicale) ;
  • les droits des femmes au travail (lutte contre les discriminations et les violences, reconnaissance professionnelle) ;
  • la responsabilité sociale des entreprises (contrôle et pénalisation des violations de droits humains par les entreprises).

Avec nos 180 000 signataires et nos 46 groupes locaux, nous informons le public, mobilisons les citoyen·ne·s  français·es, alertons les médias, faisons pression sur les décideur·se·s pour faire aboutir les revendications des associations et syndicats d’autres pays.

ActionAid France – Peuples Solidaires est le membre français de la fédération internationale ActionAid.

Adresse

2B, rue Jules Ferry 93100 Montreuil

Téléphone01 48 58 21 85
Site webhttp://www.peuples-solidaires.org
Publications
Budget2013 : 800 000 €
MétiersÉducation au développement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile, Veille politique
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, Développement économique et local, Droits, Éducation au développement, Environnement / Climat, Genre
Localisations géographiquesBangladesh, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Chine, Colombie, Costa Rica, Equateur, Guatemala, Indonésie, Kenya, Mali, Philippines, Sri Lanka, Thaïlande, Tunisie, Turquie
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Population rurale, Population urbaine, Société civile

AGIRabcd

AGIRabcd

Association Générale des Intervenants Retraités (Actions de bénévoles pour la coopération et le développement),  AGIRabcd, a été fondée en 1983 dans le but de favoriser, susciter et développer, tant en France qu’à l’étranger, et plus particulièrement dans les pays en développement, toutes actions d’intérêt général, de progrès et de développement, de type humanitaire, culturel ou économique auxquelles les adhérents ont vocation à concourir, volontairement ou bénévolement, par leur expérience et leurs compétences professionnelles. Elle agit dans le respect de l’autre en garantissant sa neutralité politique et confessionnelle, et en assumant un bénévolat exigeant tel qu’énoncé dans sa charte.

A l’international, AGIRabcd mobilise à travers la France, les compétences de ses adhérents, tous retraités bénévoles, pour répondre aux besoins des populations des pays en voie de développement, relayés par les différents acteurs locaux (administration, ambassades, ONG, entreprises…).

Ce sont près de 400 missions par an (soit 8 000 journées d’intervention sur place) qui se déploient sur tous les continents.

Les missions à l’international ont généralement une durée de quelques semaines, sauf pour les interventions dans le domaine de l’enseignement où elles peuvent se dérouler sur plusieurs mois.

MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement
Domaines d’interventionAgriculture, Culture et communication, Développement économique et local, Éducation / formation, Éducation au développement, Santé, Volontariat
Localisations géographiquesAfrique, Europe
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Population urbaine

Agrisud International

Agrisud International

La petite ONG d’une grande cause : permettre à des communautés humaines des pays du Sud de vivre décemment sur leur terre et de leur terre.

C’est ce que l’on appelle souvent l’autonomie et que nous préférons appeler la dignité.

Agrisud est une ONG de terrain qui s’investit, avec ses partenaires, sur le long terme.

Nous agissons au contact des populations locales. Nous les formons aux principes de l’agro-écologie. Nous les accompagnons dans l’application des bonnes pratiques et dans la gestion économique de leurs productions.

Nous respectons la dimension humaine, comme l’équilibre des territoires. Nous mobilisons tant les savoir-faire locaux que les
innovations.

Si nos actions sont résolument terre à terre, notre ambition est haute : donner le pouvoir d’entreprendre pour devenir maître de son destin. C’est là notre manière d’incarner la solidarité.

Adresse

48, rue de la sablière 33500 Libourne

Téléphone05 57 25 17 06
Site webhttp://www.agrisud.org
Budget2013 : 3 200 000€
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, Développement économique et local, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat
Localisations géographiquesBrésil, Cambodge, Chine, France, Gabon, Guinée-Bissau, Haïti, Indonésie, Laos, Madagascar, Maroc, Maurice, São Tomé-et-Principe, Sénégal, Viêt-Nam
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Minorités locales, Population rurale, Société civile

Agter

Agter

Face au constat de dégradation et d’épuisements des ressources naturelles liés notamment à la perte de contrôle de ces ressources par les populations locales, l’association veut permettre une mise à disposition et un échange d’information sur ces thématiques. Convaincus du lien entre pauvreté et difficultés d’accès aux ressources, nous estimons tout aussi indispensable de construire des alternatives aux politiques actuelles. L’association entend contribuer ainsi à la conception de nouvelles formes de gestion des ressources naturelles et foncières adaptées aux défis du 21ème siècle : le changement climatique, la faim dans le monde, l’accroissement des inégalités et la montée des conflits internes aux pays…

Les objectifs d’aGter sont alors définis afin de contribuer à inventer de nouvelles formes de gouvernance des ressources naturelles en mettant en place des dynamiques qui puissent :

  • aider les organisations paysannes et rurales et les organisations de pêcheurs artisanaux à avoir une meilleure connaissance de leur propre réalité au travers de l’appréhension des différentes expériences au niveau mondial, des contextes dans lesquels elles se sont développées, des acquis et des limites de chacune,
  • faciliter des échanges entre acteurs, entre organisations de producteurs de pays et de continents différents d’une part, mais aussi entre organisations payquand il serait prêt.sannes et organisations de pêcheurs et d’autres secteurs de la société ,
  • diffuser des informations pertinentes à un public large sur les enjeux de la gouvernance des ressources naturelles.
Adresse

45bis, avenue de la Belle Gabrielle, 94736 Nogent-sur-Marne Cedex

Téléphone01 43 94 72 59
Site webhttp://www.agter.asso.fr
Publications
  • Tous les deux mois, diffusion d'un bulletin d'information « Le renard de Nogent », disponible en français, anglais et espagnol. Possibilité d'inscription en bas à gauche de toutes les pages du site d'AGTER (www.agter.asso.fr).
Budget2010 : 150 000€
MétiersPlaidoyer
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, Culture et communication, Droits, Éducation / formation, Environnement / Climat

Aide et action

Aide et action

Créée en 1981, Aide et Action est une association de solidarité internationale spécialiste de l’éducation.

Sa mission : favoriser l’accès du plus grand nombre à une éducation de qualité.

Pour atteindre cet objectif, Aide et Action se concentre sur 9 domaines d’intervention prioritaires :

  1. L’accès et la qualité de l’éducation,
  2. La petite enfance,
  3. L’éducation des filles et des femmes
  4. L’éducation inclusive,
  5. L’éducation au développement et à la citoyenneté mondiale
  6. L’éducation à la vie,
  7. L’éducation à la santé,
  8. La migration,
  9. L’urgence et la post-urgence.

Dans chacun de ses projets, Aide et Action favorise l’autonomie des communautés dans le respect de leur culture. Tous les acteurs (communautés, Etat, associations locales, parents d’élèves, enseignants…) participent d’un bout à l’autre des projets. L’association les soutient pour qu’ils décident, élaborent, mettent en œuvre et évaluent leurs propres projets de développement.

Aide et Action est une association reconnue d’utilité publique, agréée par le ministère de l’Éducation nationale; Elle est soutenue par environ 50 000 parrains et donateurs réguliers ainsi que plus de 300 bénévoles.

 

Le public peut soutenir Aide et Action en souscrivant notamment à des parrainages individuels, collectifs ou de projets.

 

 

Adresse

53, boulevard de Charonne 75545 Paris cedex 11

Téléphone01 55 25 70 00
Site webhttp://www.france.aide-et-action.org/
Publications

- Aide et Action Le Magazine, magazine trimestriel

La newsletter d’Aide et Action, lettre d’information électronique mensuelle

Budget26 M€ 2009 : Total des emplois de l’exercice : 28,4M€ ; Total des ressources de l’exercice : 24,58M€
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Humanitaire / urgence, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Développement économique et local, Droits, Eau et assainissement, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat, Genre, Habitat, Microcrédit, Santé
Localisations géographiquesBelgique, Bénin, Bhoutan, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Chine, France, Guinée, Haïti, Inde, Laos, Madagascar, Mali, Maroc, Myanmar, Népal, Niger, République dominicaine, Sénégal, Sri Lanka, Suisse, Tanzanie, Togo, Viêt-Nam
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes handicapées, Population rurale, Société civile

Aides

Aides

AIDES, membre de la Coalition Internationale Sida – PLUS, est l’une des plus importantes associations européennes de lutte contre le VIH/sida et les hépatites. Toute l’année, des missions de collecte de fonds sont organisées et des postes de recruteurs de donateurs sont à pourvoir partout en France.

Adresse

Tour Essor 14, rue Scandicci 93508 Pantin cedex

Téléphone01 41 83 46 46
Site webhttp://www.aides.org
MétiersDéveloppement / services de base
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, APD et mécanismes innovants, Droits, Santé
Localisations géographiquesFrance
Populations ciblesEnfants / jeunes, Exclus pour leur appartenance sexuelle, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Prisonniers, Réfugiés / déplacés

AJGF (Association des Jeunes Guinéens de France)

AJGF (Association des Jeunes Guinéens de France)

Les actions de l’AJGF sont centrées autour de plusieurs objectifs:

– Renforcer la solidarité et l’entraide entre les jeunes guinéens de France ;
– Établir une passerelle entre les jeunes guinéens résidant en France et ceux résidant en Guinée ;
– Inciter les jeunes guinéens à s’intéresser aux problèmes ainsi qu’à l’avenir de la Guinée ;
– Participer au développement socio-économique et culturel de la Guinée ;
– Créer des partenariats avec les entreprises afin de faciliter l’insertion professionnelle des jeunes guinéens ;
– Inciter les jeunes guinéens à participer à la vie citoyenne en France ;
– Assurer la promotion de la culture guinéenne sous toutes ses formes ;
– Favoriser les échanges culturels avec les autres communautés ;

Adresse50 rue des Tournelles 75003 Paris
Site webhttp://www.ajgf.fr/
MétiersRenforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Culture et communication, Développement économique et local, Droits, Éducation / formation
Localisations géographiquesFrance, Guinée
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Migrants, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Alima

Alima
Créée en 2009, The Alliance for International Medical Action (Alima) met en réseau et renforce des ONG nationales de médecine humanitaire pour mettre en œuvre des projets de soins exigeants tant dans la qualité de la médecine que dans le nombre de patients traités. Ces projets s’inscrivent à la fois dans les urgences humanitaires et dans des contextes de crises chroniques. 

 

 

Adresse

39, rue de Romainville
93100 Montreuil

Téléphone+33 (0)1 76 74 75 13
Site webhttp://www.alimaong.org
MétiersHumanitaire / urgence
Domaines d’interventionAlimentation, Santé
Localisations géographiquesAfrique
Populations ciblesEnfants / jeunes, Exclus pour leur appartenance sexuelle, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Prisonniers, Réfugiés / déplacés

Alliance Nationale des YMCA de France

Alliance Nationale des YMCA de France

 

YMCA France est la branche française du mouvement des YMCA présent dans 119 pays.

Le mouvement des YMCA France regroupe 21 associations représentées par l’Alliance. Tournées vers les jeunes et les personnes en difficulté, celles-ci œuvrent pour une société équitable en accompagnant l’individu. Les membres interviennent dans trois domaines : l’insertion, le tourisme social et solidaire et la jeunesse.

Nous accueillons les personnes qui viennent aux YMCA avec leurs particularités et leur fournissons l’espace nécessaire à leur épanouissement et développement.

Les actions que nous soutenons :

Tourisme social et solidaire : hébergements touristiques à prix accessibles, classes de découvertes, séjours scolaires, camps de vacances, etc.

Insertion : aide à l’hébergement, accompagnement vers l’emploi et l’emploi adapté, accueil et accompagnement de migrants (demandeurs d’asile et des

réfugiés…), formations, accompagnement des personnes en situation de handicap et des personnes cérébro-lésées…

Jeunesse : organisation de séjours pour les jeunes, échanges internationaux, missions de volontariat en France et à l’international, participation à des programmes internationaux YMCA, formation BAFA…

De surcroît, les YMCA proposent également des programmes liés au sport et à la culture ; allant de la compagnie de théâtre, des démarches de création et d’expression jusqu’à l’accompagnement des personnes en situation de handicap vers l’affirmation de leur identité. En outre, les centres proposent des activités sportives et culturelles.

L’Alliance nationale des YMCA France, créée en 1927, anime et fédère le réseau et le représente au niveau national et international.

 

Adresse

5 place de Vénétie

75013 Paris

Téléphone+33 (0)1 45 83 62 63
Site webhttp://www.ymca.fr
MétiersÉducation au développement
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Culture et communication, Droits, Éducation / formation
Localisations géographiquesFrance
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Migrants, Personnes handicapées, Personnes malades, Réfugiés / déplacés, Société civile

AMD (Aide Médicale et Développement)

AMD (Aide Médicale et Développement)

Depuis 1988, l’AMD conduit partout où le besoin s’exprime, des actions de développement dans le domaine de la santé, auprès de populations vulnérables, grâce à une collaboration avec les représentants locaux pour l’identification des besoins, le choix des réponses, la mise en place, le suivi et l’évaluation des actions.

Le respect des identités culturelles, le souci de la qualité des interventions et des résultats,  le transfert de compétences et la recherche de pérennisation des programmes font partie des exigences d’AMD.

 

En 2013, 3 grands axes caractérisent les actions d’AMD :

Amélioration des soins dispensés aux populations défavorisées :

Renforcement des capacités des personnels, amélioration de l’offre de soins, don de matériel médical, subventionnement de certains traitements, etc…

Lutte contre la malnutrition infantile :

Promotion des bonnes conditions nutritionnelles, prise en charge médicale de la malnutrition, promotion des farines enrichies, etc…

Amélioration de l’accès à l’eau propre :

Adduction d’eau pour les structures de soins, accès à l’eau propre dans les communautés rurales, etc…

 

Adresse

14, rue Colbert 38000 Grenoble

Téléphone04 76 86 08 53
Site webhttp://www.amd-france.org
MétiersDéveloppement / services de base, Humanitaire / urgence
Domaines d’interventionSanté
Localisations géographiquesArménie, Bangladesh, Cambodge, Madagascar, Mali, Sénégal, Tanzanie
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine

AMF (Association des Marocains en France)

AMF (Association des Marocains en France)

Les objectifs de l’AMF sont de :

  • Coordonner et soutenir les associations membres dans leurs efforts de regroupement des résidents marocains ou d’origine marocaine sur la base de leur communauté culturelle, ethnique et linguistique.
  • Favoriser les rapports d’échanges mutuels, de solidarité et d’amitié entre les peuples français, marocains et les autres communautés.
  • Agir pour la promotion de l’égalité des chances et des droits.
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Culture et communication, Développement économique et local, Droits, Éducation / formation, Éducation au développement, Genre
Localisations géographiquesMaroc
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes

Amref Flying Doctors

Amref Flying Doctors

PREMIÈRE ONG DE SANTE PUBLIQUE EN AFRIQUE, L’AMREF FLYING DOCTORS S’ENGAGE À AMÉLIORER DE FAÇON DURABLE LA SANTE DES COMMUNAUTÉS AFRICAINES.

Avec 9 millions de personnes aidées chaque année, l’Amref Flying Doctors est aujourd’hui la première ONG de santé publique en Afrique. L’organisation mène plus de 160 programmes dans une trentaine de pays africains, jusque dans les zones les plus isolées et avec une priorité donnée aux femmes et aux enfants. Pour favoriser des changements durables en santé publique, l’Amref travaille toujours main dans la main avec les gouvernements et les communautés et axe ses programmes sur la formation de personnel de santé local.

Basée au Kenya, l’Amref compte aujourd’hui une vingtaine de bureaux en Afrique, en Europe et en Amérique du Nord. En France et à Monaco, l’amref a pour rôle d’apporter un appui technique aux équipes sur le terrain et de mener des campagnes de plaidoyer et de collecte de fonds. Le Pôle Francophone de l’Amref soutient prioritairement 10 programmes dans plusieurs pays d’Afrique de l’Est et d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Australe.

MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Plaidoyer
Domaines d’interventionSanté
Localisations géographiquesAfrique
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Femmes, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine

Antenna France

Antenna France

Antenna France est une Association de Solidarité Internationale, créée à Paris en octobre 2002 et engagée dans le combat contre la malnutrition et l’extrême pauvreté.

Antenna France  fait partie du réseau de la Fondation suisse Antenna engagée dans la recherche scientifique et la diffusion de technologies adaptées aux besoins essentiels des pays en développement.

La mission d’Antenna France est de mettre en place des fermes locales de production et distribution de spiruline (micro-algue riche en micronutriments), durables, autonomes et financièrement viables.

Les partenaires locaux d’Antenna – producteurs et distributeurs de spiruline – interviennent selon un modèle d’entrepreneuriat social avec une double mission :

  • Mission sociale : lutte contre la malnutrition chronique des enfants en distribuant 1/3 de la spiruline produite + lutte contre l’extrême pauvreté en créant des emplois locaux.
  • Mission économique en développant des modèles durables et économiquement viables grâce à la vente des 2/3 de la spiruline produite. Création de valeur économique au service de la valeur sociale.

Antenna France accompagne le partenaire jusqu’à confirmation de son autonomie technique et financière = succès du projet !

En 2016, Antenna France et ses partenaires locaux ont menés 16 programmes dans 8 pays.

Les valeurs d’Antenna Technologies :

  • Ce qui nous habite : l’«Esprit Jugaad», autrement dit le système D au service de l’extrême pauvreté.
  • Ce qui nous anime : les partages de savoirs constructifs entre Nord et Sud.

Ce qui nous motive : l’impact de nos actions grâce à notre professionnalisme

MétiersDéveloppement / services de base
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, Développement économique et local, Éducation au développement
Localisations géographiquesBurkina Faso, Burundi, Cambodge, Centrafrique, Ethiopie, Laos, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Togo
Populations ciblesEnfants / jeunes, Population rurale, Population urbaine

AOI (Aide Odontologique Internationale)

AOI (Aide Odontologique Internationale)

L’AOI, créée en 1983, contribue à l’amélioration de la santé, en particulier de la santé bucco-dentaire auprès des populations défavorisées. Avec 30 ans d’expérience sur le terrain (France, Haïti, Afrique francophone, Asie du Sud-Est), l’AOI accompagne l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation de stratégies innovantes en santé publique dentaire. La méthodologie et la stratégie d’intervention repose essentiellement sur le renforcement des compétences locales.

L’AOI travaille en réseau avec différents acteurs intervenant dans le domaine de la santé bucco-dentaire dans les pays en développement, des universités francophones et anglophones. L’association n’agit pas en maître d’œuvre mais accompagne des dynamiques locales.

L’AOI se positionne en tant que facilitateur et apporte un soutien technique et financier aux partenaires afin qu’ils mènent à bien leurs projets.

Ses domaines d’activité :

  • renforcer les capacités des équipes locales,
  • favoriser l’intégration de la santé dentaire dans les programmes de santé générale,
  • favoriser la mise en place de programmes de prévention (accès au fluor),
  • réduire les risques d’infections liées aux soins,
  • améliorer l’accès aux soins en zone rurale,
  • capitaliser l’expérience acquise entre ONG, universités et institutions,
  • sensibiliser la profession dentaire, les universitaires et les entreprises à une démarche de développement.
Adresse

1 rue Maurice Arnoux 92120 Montrouge

Téléphone01 57 63 99 68
Site webhttp://www.aoi-fr.org
Budget2007 : 630 K€
MétiersÉducation au développement, Financement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAPD et mécanismes innovants, Santé
Localisations géographiquesBurkina Faso, Cambodge, Haïti, Laos, Madagascar
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Apdra Pisciculture Paysanne

Apdra Pisciculture Paysanne

Née en 1996, l’APDRA est une association reconnue d’intérêt général qui appuie la pisciculture dans les pays du sud et sensibilise les acteurs du Nord aux enjeux que représente cette activité.

L’APDRA est un opérateur de développement qui définit, formule, met en œuvre et évalue des projets piscicoles intégrés aux systèmes de production dans le but de :

  • Renforcer la sécurité alimentaire en contribuant à l’autosuffisance alimentaire ;
  • Développer une activité économique rentable ;
  • Renforcer les organisations paysannes représentatives du monde rural.

L’APDRA s’appuie sur une équipe pluridisciplinaire en France et à l’étranger, constituée de salariés, d’un réseau de pisciculteurs français, de membres bénévoles et de techniciens et partenaires locaux qui interviennent dans divers champs de compétences :

  • Techniques piscicoles ;
  • Structuration professionnelle ;
  • Formation ;
  • Recherche et développement.

Grâce à son équipe opérationnelle et à ses antennes régionales (Région Auvergne, Basse-Normandie, Centre, Lorraine, Aquitaine et Pays de la Loire), l’APDRA mène actuellement des projets au Libéria, à Madagascar, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en République Démocratique du Congo, au Bénin et en Guinée.

Adresse

9, avenue de France

91300 Massy

Téléphone01 69 20 38 49
Site webhttp://www.apdra.org
Budget2009 : 629 000 euros, 2010 : 1 121 000 euros, 2011 : 1 340 000 euros, 2012 : 1 400 000 euros
MétiersDéveloppement / services de base
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Développement économique et local, Eau et assainissement, Environnement / Climat
Localisations géographiquesBénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée, Libéria, Madagascar
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Apiflordev

Apiflordev

Apiflordev a pour vocation de contribuer au développement des zones rurales et périurbaines des pays les plus déshérités grâce à l’application de techniques modernes et pérennes d’apiculture auprès des populations pratiquant l’apiculture de cueillette ou l’apiculture traditionnelle.

MétiersÉducation au développement
Domaines d’interventionAgriculture, Développement économique et local
Localisations géographiquesAfrique
Populations ciblesPopulation rurale, Population urbaine

Apprentis d’Auteuil

Apprentis d’Auteuil

Apprentis d’Auteuil est une fondation catholique reconnue d’utilité publique, qui accueille, éduque et forme plus de 14 000 garçons et filles en difficulté, principalement de 6 à 21 ans, pour leur permettre de s’insérer dans la société en hommes libres et responsables. Ces jeunes lui sont confiés par leur famille ou par les services de l’Aide sociale à l’enfance. Apprentis d’Auteuil délivre 74 formations professionnelles dans 18 filières, au sein de plus de 200 établissements en France métropolitaine et en outre-mer.

La fondation accompagne également 2 500 familles dans leur rôle éducatif. Des structures d’accueil dédiées à la petite enfance ainsi que des structures d’aide à la parentalité ont été mises en place. Elles ont pour objectif d’accompagner les parents et de les aider à réaffirmer leur mission éducative : écoute par téléphone, lieux d’accueil parents enfants, et Maison des familles.

Depuis plus d’une vingtaine d’années, fidèle à sa mission Apprentis d’Auteuil œuvre en partenariat en Afrique, en Asie, en Amérique latine avec des acteurs de l’éducation, de la formation et de l’insertion des enfants en grande difficulté et particulièrement les enfants en situation de rue.

Apprentis d’Auteuil partage avec ses partenaires son expertise et son savoir-faire acquis au fil des années dans les domaines éducatif et pédagogique, selon trois principes :

  • La coopération : Apprentis d’Auteuil et ses partenaires partagent l’initiative et la responsabilité
  • La subsidiarité : AA offre à chaque jeune d’être acteur de son propre développement. Il construit avec lui son avenir en impliquant les parents
  • L’engagement sur le long terme qui permet la flexibilité, la  réactivité, la souplesse.

Son action internationale est basée sur des valeurs :

  • La réciprocité : Apprentis d’Auteuil considère les associations comme des partenaires à part entière avec lesquels il construit des relations équilibrées, sources d’enrichissement mutuel ;
  • La confiance : la relation de partenariat se fonde sur la transparence, mutualisation des pratiques, partage de savoir-faire
  • Le respect des jeunes et familles accompagnés : Apprentis d’Auteuil et ses partenaires agissent pour que soit respecter le droit de chaque jeune à être éduqué dans son environnement, avec ses racines, sa langue, sa culture, ses traditions.

 

Adresse

40, rue La Fontaine 75781 Paris Cedex 16

Téléphone01 44 14 75 75
Site webhttp://www.apprentis-auteuil.org
Publications

http://www.fondation-auteuil.org/index.php/Publications.html

MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile, Veille politique
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, APD et mécanismes innovants, Éducation / formation, Éducation au développement
Localisations géographiquesAfrique, Allemagne, Arménie, Autriche, Belgique, Bénin, Bulgarie, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Chypre, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Europe, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Liban, Lituanie, Luxembourg, Madagascar, Mali, Maroc, Moldavie, Moyen Orient, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, RD Congo, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Sénégal, Slovaquie, Slovénie, Suède
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Population rurale, Population urbaine, Prisonniers, Société civile

ASAH (Association au Service de l’Action Humanitaire)

ASAH (Association au Service de l’Action Humanitaire)

ASAH, organisation non gouvernementale (ONG), est un réseau d’associations d’inspiration chrétienne, agissant en particulier dans l’urgence, le développement, le plaidoyer, l’environnement ou la solidarité au Nord et au Sud.

L’objet d’ASAH est de favoriser l’échange, la réflexion et la collaboration entre les associations humanitaires et autres organismes, de mutualiser et renforcer l’efficacité et la qualité des actions de ses membres, et plus largement des acteurs de solidarité, afin de répondre aux besoins réels des populations les plus démunies.

Au travers de ses associations membres, ASAH représente :

  • un champ de projets diversifiés et complémentaires : aide d’urgence, envois en nature, parrainages, protection maternelle et infantile, gestion de centres de soin, alphabétisation, formation, etc.
  • un terrain d’action international : une présence dans 106 pays sur 4 continents.
  • une opportunité pour l’échange d’expériences : lors d’actions communes ou pour la recherche de solutions à des besoins spécifiques.
  • des groupes de concertation qui réunissent des associations qui travaillent dans un même contexte, ou sur un même sujet.
  • des ressources humaines engagées en France ou sur le terrain

ASAH est co-organisateur du Salon Des Solidarités qui se déroule Parc des Expositions Porte de Versailles.

et a développé différents outils comme :
* une application smartphone Foi & Solidarité pour mobiliser plus spécifique les églises dans le soutien aux ONG.

* un outil de mutualisation pour les petites et moyennes ONG avec le Portail Humanitaire qui se décline également avec une application smartphone qui a déjà plus de 20 000 utilisateurs.

Adresse

ZAC du Petit Parc
13 rue des Fontenelles
78 920 ECQUEVILLY
FRANCE

Téléphone+33 (0)1 34 75 93 64
Site webhttp://
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Humanitaire / urgence, Plaidoyer
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, Développement économique et local, Droits, Eau et assainissement, Éducation / formation, Environnement / Climat, Habitat, Santé
Localisations géographiquesAfrique, Amérique latine, Asie, Europe, Moyen Orient
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Société civile

ASI (Actions de Solidarité Internationale)

ASI (Actions de Solidarité Internationale)

Créée en 1983, Actions de Solidarité Internationale (ASI) est une association d’intérêt général, apolitique et non confessionnelle. Elle mène des programmes de développement en Afrique et soutient les personnes porteuses de projet dans les domaines santé/social, éducation/formation et aide au développement.

ASI se veut une association à taille humaine. Elle mène des actions directement sur le terrain au plus près des populations et répond à des besoins exprimés et identifiés. Avec pour maîtres mots : Responsabilité, Autonomie, Partenariat

Adresse

14 boulevard de Douaumont, 75017 Paris

Téléphone01 80 48 91 25
Site webhttp://www.asi-france.org
Publications

http://www.asi-france.org/Nos-publications

Budget2013: 470 000 €
MétiersDéveloppement / services de base, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Développement économique et local, Éducation / formation, Genre, Santé
Localisations géographiquesCongo-Brazzaville, Côte d’Ivoire
Populations ciblesEnfants / jeunes, Exclus pour leur appartenance sexuelle, Femmes, Personnes malades, Population urbaine, Société civile

Asmae – Association Sœur Emmanuelle

Asmae – Association Sœur Emmanuelle

Asmae est une ONG de solidarité internationale indépendante, laïque et apolitique spécialisée dans le développement de l’enfant. Fondée par sœur Emmanuelle en 1980, elle œuvre en faveur d’« un monde juste qui garantit aux enfants de vivre et grandir dignement avec leur famille et leur environnement, pour devenir des femmes et des hommes libres, acteurs de la société. »

Convaincue que chaque enfant porte en lui toutes les potentialités, ses actions visent à soutenir les enfants les plus vulnérables (enfants en situation de handicap, enfants maltraités, orphelins, enfants issus de familles défavorisées…) afin qu’ils deviennent des adultes autonomes capables de construire pour eux et leur communauté un avenir meilleur. Et parce que les solutions les meilleures viennent des populations elles-mêmes, Asmae agit en partenariat avec des associations locales dans les domaines de la santé, de l’éducation et de l’accompagnement psychosocial au plus près des besoins sur le terrain.

Asmae se donne pour missions de :

  • Favoriser le développement de l’enfant, par une approche globale. Pour cela, Asmae agit aussi sur l’accompagnement des familles en tenant compte de l’environnement.
  • Renforcer la capacité des acteurs locaux du développement de l’enfant, renforcer les synergies entre eux, et maximiser leur impact social.
  • Défendre la cause de l’enfant par la sensibilisation et la prise de parole.
  • Expérimenter, essaimer, diffuser.

Asmae travaille dans la durée et veille à ce que les résultats soient véritablement acquis. À terme, son objectif est que les associations locales et les populations n’aient plus besoin de son aide.

 

Asmae en bref…

8 pays d’intervention su 3 continents : France, Burkina Faso, Mali, Égypte, Liban, Madagascar, Inde et Philippines

57 000 bénéficiaires (enfants, familles) à travers 115 projets

1 094 professionnels formés

67 partenaires locaux

155 bénévoles en France et sur les chantiers de solidarité internationale

2 577 enfants soutenus par 1 266 parrains et marraines

105 permanents

Adresse

Immeuble Le Méliès
259-261 Rue de Paris
93100 Montreuil

Téléphone+33 (0)1 70 32 02 50
Site webhttp://www.asmae.fr
Publications

- La Lettre : http://www.asmae.fr/?q=Association/documentaires/lettre

- Newsletter : http://www.asmae.fr/?q=Association/documentaires/newsletter

- Rapport Annuel : http://www.asmae.fr/?q=Association/documentaires/rapport

Budget2013 : 5 251 149 €
MétiersÉducation au développement, Financement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAPD et mécanismes innovants, Développement économique et local, Santé
Localisations géographiquesBurkina Faso, Egypte, France, Inde, Liban, Mali, Philippines
Populations ciblesEnfants / jeunes

ATD Quart Monde

ATD Quart Monde

ATD Quart Monde est un Mouvement international, sans appartenance politique ou confessionnelle. Créé avec des personnes en grande pauvreté, il mène des actions qui visent à détruire la misère par l’accès de tous aux droits fondamentaux.

Il développe particulièrement des actions d’accès au savoir, à la culture, à la prise de parole (Bibliothèques de rue, Festivals des Arts et des Savoirs, Universités populaires…). Il mène également une activité d’édition et de recherche avec les personnes qui vivent l’exclusion.

Il se mobilise afin qu’aux plans local, national et international, les personnes démunies soient écoutées et représentées, et que la lutte contre la grande pauvreté soit une priorité (actions auprès des institutions politiques, des professionnels et du grand public).

 

 

 

Adresse

33, rue Bergère 75009 Paris

Téléphone+33 (0) 1 42 46 81 95
Site webhttp://www.atd-quartmonde.fr
Publications

Feuille de route, est le journal mensuel francophone d'ATD Quart Monde, diffusé à 100 000 exemplaires. Recevez la version électronique http://www.atd-quartmonde.fr/-Journal-Feuille-de-route-.html

Revue Quart Monde, trimestrielle, a l’ambition d’établir et de nourrir un courant de pensée issu de la vie des personnes et des familles les plus pauvres. http://www.revuequartmonde.org/

Éditions Quart Monde, branche éditoriale d' ATD Quart Monde. Accédez au catalogue http://www.editionsquartmonde.org/

MétiersRenforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Droits, Éducation / formation
Localisations géographiquesAllemagne, Belgique, Bolivie, Brésil, Bulgarie, Burkina Faso, Canada, Centrafrique, Espagne, Etats-Unis, France, Guatemala, Haïti, Honduras, Irlande, Italie, Liban, Luxembourg, Madagascar, Maurice, Mexique, Pays-Bas, Pérou, Philippines, Pologne, RD Congo, Royaume-Uni, Sénégal, Suisse, Tanzanie, Thaïlande
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Exclus pour leur appartenance sexuelle, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Prisonniers, Réfugiés / déplacés, Société civile

Aviation Sans Frontières

Aviation Sans Frontières

La mobilisation de la communauté de l’aviation

En 1968, des pilotes et mécaniciens navigants d’Air France, profondément touchés par les abominations de la guerre du Biafra, décident de participer à une opération de survie en créant un pont aérien. De là est née la prise de conscience que la communauté de l’aviation avait un rôle spécifique à jouer dans les opérations humanitaires. En 1980, Aviation Sans Frontières voit le jour : acteur essentiel de la chaîne humanitaire internationale, Aviation Sans Frontières mobilise son expertise, ses avions et le réseau aérien pour acheminer l’aide d’urgence depuis la France et ses bases à l’étranger, et transporter ou accompagner des personnes partout dans le monde.

L’expertise de l’aérien au service de l’humanitaire

ONG reconnue d’utilité publique, Aviation Sans Frontières dispose de ses propres avions, des Cessna Caravan basés en Afrique, grâce auxquels elle apporte un soutien logistique essentiel à plus de 180 organisations partenaires, dans la mise en œuvre rapide et efficace de l’aide humanitaire. Elle est la première ONG détentrice d’un certificat de transporteur aérien (CTA) européen au même titre que toute compagnie aérienne certifiée. Elle est partenaire du Conseil économique et social des Nations Unies et de la Direction Générale Aide Humanitaire et Protection Civile de la Commission européenne.

Des missions à l’international, mais aussi en France

À l’international, Aviation Sans Frontières accompagne, chaque année, des centaines d’enfants en urgence de soins pour les faire opérer en Europe, achemine des produits de première nécessité en faveur des populations les plus démunies, et accompagne des personnes ayant obtenu le droit d’asile vers leur nouveau pays d’accueil.

En France, Aviation Sans Frontières travaille en collaboration avec 19 aéroclubs pour permettre à des jeunes socialement isolés et à des personnes handicapées de découvrir l’univers de l’aérien.

Au total, Aviation Sans Frontières répond chaque jour à une vingtaine de demandes d’aide humanitaire partout dans le monde.

MétiersHumanitaire / urgence
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, Développement économique et local, Eau et assainissement, Éducation / formation, Habitat, Santé
Localisations géographiquesAfrique
Populations ciblesPersonnes handicapées, Réfugiés / déplacés

AVSF (Agronomes et Vétérinaires sans Frontières)

AVSF (Agronomes et Vétérinaires sans Frontières)

Association de solidarité internationale, AVSF – Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières agit depuis 1977 avec les communautés paysannes des pays en développement pour prévenir les crises alimentaires.

L’association met à leur service les compétences de professionnels de l’agriculture et de l’élevage : aide technique, financière, formations, accès aux marchés locaux et au commerce équitable.

AVSF intervient aussi par des actions de plaidoyer au Sud comme au Nord pour influer sur les politiques et pratiques de développement et de coopération.

Reconnue d’utilité publique, AVSF mène plus de 75 projets dans 19 pays d’Amérique Centrale et du Sud, d’Asie et d’Afrique, pour que les Hommes vivent de la Terre durablement.

Adresse

18, rue de Gerland 69007 Lyon / 45 bis, avenue de la belle Gabrielle 94736 Nogent-sur-Marne Cédex

Téléphone+33 (0)4 78 69 79 59
Site webhttp://www.avsf.org
Publications

http://www.ruralter.org

Budget2010 : 14.6 millions €
MétiersDéveloppement / services de base, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Commerce équitable, Développement économique et local, Droits, Eau et assainissement, Éducation au développement, Environnement / Climat
Localisations géographiquesAfghanistan, Bolivie, Brésil, Cambodge, Colombie, Equateur, Guatemala, Haïti, Honduras, Laos, Madagascar, Mali, Mongolie, Nicaragua, Pérou, Sénégal, Togo, Viêt-Nam
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Minorités locales, Population rurale, Société civile

Bolivia Inti – Sud Soleil

Bolivia Inti – Sud Soleil

Bolivia Inti – Sud Soleil met en oeuvre des solutions concrètes pour répondre à des problèmes de terrain.

Chaque jour, agir un peu, ici et là-bas.

  • Dans les Andes la promotion des outils simples de la cuisson solaire a des impacts multiples : environnement, santé, économique, émancipation et partout les femmes disent leur bonheur d’avoir construit ce cuiseur solaire qui les aide tellement dans leur vie quotidienne.
  • En France grâce à l’action de tous : bénévoles, salariés, don’acteurs, adhérents, volontaires, groupes relais, le message « le soleil au service du développement » est de plus en plus connu et reconnu.
  • Ailleurs dans le monde, et majoritairement en Afrique, Bolivia Inti – Sud Soleil accompagne les porteurs de projet, conduit des missions d’expertise, créée des partenariats et réunit les conditions d’un déploiement des équipements d’une cuisson combinée (solaire, économe et écologique).
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Plaidoyer
Domaines d’interventionDéveloppement économique et local, Environnement / Climat
Localisations géographiquesAfrique, Amérique latine
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Minorités locales, Population rurale

C4D – Communication pour le développement

C4D – Communication pour le développement

C4D, Communication pour le développement durable, appuie les organisations qui travaillent au développement international et local pour intégrer la communication dans leurs actions.

C4D, agit notamment pour :

MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, Culture et communication, Droits, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat
Localisations géographiquesAfrique
Populations ciblesRéfugiés / déplacés, Société civile

CAGF (Coordination des Associations Guinéennes de France)

CAGF (Coordination des Associations Guinéennes de France)

La CAGF a pour objectifs principaux :
– de favoriser l’union de la communauté guinéenne de France dans un esprit de solidarité, de fraternité et d’entraide mutuelle
– de promouvoir et soutenir les associations membres dans la réalisation de leurs objectifs respectifs ; encourager et coordonner toutes les actions et initiatives intéressant la communauté guinéenne
– de contribuer au développement socio-économique et au rayonnement culturel de la Guinée
– de représenter et défendre les intérêts de ses adhérents
– d’œuvrer pour la création de la Maison de la Guinée en France

Adresse

contact@cagf.fr

Téléphone06 69 92 39 05
Site webhttp://
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionCulture et communication, Développement économique et local
Localisations géographiquesGuinée
Populations ciblesMigrants

CAGHEF (Collectif des Associations Ghanéennes de France)

Membre
Créé en 2013, le collectif a pour objectifs principaux  de représenter les ghanéens en France auprès de toutes instances :
– Renforcer les liens de solidarité entre eux, notamment par la défense de leurs intérêts, matériels et moraux en particulier la lutte contre les discriminations et pour l’égalité des chances
– Faire des ghanéens en France des acteurs du développement économique du Ghana et la France
– Entretenir et développer des relations vivantes de coopération et de codéveloppement entre le Ghana et la France
–  Organiser les échanges et les contacts avec la diaspora africaine en général et ghanéenne en particulier
Adresse

-

Téléphone01 30 64 66 01
Site webhttp://
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, Culture et communication, Développement économique et local, Droits, Éducation / formation, Éducation au développement
Localisations géographiquesGhana, Togo
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Migrants, Réfugiés / déplacés

CARE France

CARE France

CARE France est membre du réseau international CARE, qui appuie et gère des projets d’urgence et de développement dans plus de 90 pays dans le monde. CARE est une association de solidarité internationale non confessionnelle, apolitique et indépendante qui, dans une démarche de développement durable, aide et rend autonome les plus démunis tout en protégeant leurs droits économiques et sociaux.

Depuis 2017, CARE France intervient dans plus d’une trentaine de pays. L’équipe présente à Paris regroupe une quarantaine de personnes.

Pour en savoir plus sur CARE : www.carefrance.org

Suivez-nous sur Facebook -> www.facebook.com/CAREFrance

Adresse

71 rue Archereau, 75019 Paris

Téléphone01 53 19 89 89
Site webhttp://www.carefrance.org
Budget20 millions d'euros en 2011
MétiersDéveloppement / services de base, Humanitaire / urgence, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, Développement économique et local, Droits, Eau et assainissement, Éducation / formation, Environnement / Climat, Genre, Habitat, Microcrédit, Santé
Localisations géographiquesAfghanistan, Afrique du Sud, Amérique latine, Angola, Arménie, Asie, Autriche, Azerbaïdjan, Bangladesh, Bénin, Bolivie, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Burundi, Cambodge, Cameroun, Chili, Côte d’Ivoire, Croatie, Cuba, Egypte, Equateur, Ethiopie, Europe, France, Géorgie, Ghana, Guatemala, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Jordanie, Kenya, Kosovo, Laos, Lesotho, Liban, Libéria, Madagascar, Malawi, Mali, Maroc, Monténégro, Moyen Orient, Mozambique, Myanmar, Népal, Nicaragua, Niger, Norvège, Océanie, Ouganda, Pakistan, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Pérou, Philippines, RD Congo, République dominicaine, Roumanie, Rwanda, Salvador, Serbie, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Sri Lanka, Tanzanie, Tchad, Territoires palestiniens, Thaïlande, Timor oriental, Togo, Vanuatu, Viêt-Nam, Yémen, Zambie, Zimbabwe
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Population rurale, Réfugiés / déplacés, Société civile

CARI (Centre d’Actions et de Réalisations Internationales)

CARI (Centre d’Actions et de Réalisations Internationales)

Le CARI est un organisme de solidarité internationale qui intervient depuis 1998 dans l’amélioration du mode de vie des populations rurales vivant dans les zones sèches des pays du pourtour saharien.

L’association a une vocation d’aide au développement et de lutte contre la désertification en promouvant la petite exploitation agricole familiale comme rempart aux crises alimentaires et comme levier de développement.

Le CARI mène à la fois des actions de terrain auprès des populations rurales et plaide à l’international la nécessité d’une agriculture durable basée sur les principes de l’agroecologie. Fortement impliqué dans la Convention des Nations Unies sur la Lutte Contre la Désertification, le CARI collabore régulièrement avec les instances internationales afin de afin donner les moyens à ses partenaires du sud de dialoguer avec les décideurs politiques.

Pour le CARI, il est important que les sociétés civiles se regroupent en réseaux. Ainsi organisés et mieux structurés, les acteurs locaux ont davantage de poids face aux décideurs et participent directement à l’amélioration des actions de la société civile.

A ce titre, les actions de terrain et de plaidoyer du CARI sont menées en partie au travers des réseaux d’acteurs qu’il coordonne ou anime :

Réseaux partenaires du CARIReSaD, Réseau Sahel Désertification.

GTD, Groupe de travail désertification.

RADDO, Réseau Associatif de Développement Durable des Oasis.

– l’antenne méditerranée du pS-Eau, Programme Solidarité Eau.

Drynet.

carte du monde

Adresse

12 Rue du Courreau 34380 Viols-Le-Fort

Téléphone04 67 55 61 18
Site webhttp://www.cariassociation.org
Publications

Le Groupe de Travail Désertification, animé par le CARI a publié :

- Agroécologie,une transition vers des modes de vie et de développement viables - Paroles d’acteurs

- Lutte contre la désertification : comment le plaidoyer renforce l’action

- Pratiques et recommandations d’un panel d’organisations de la société civile françaises

- Désertification : repères pour comprendre et agir

- Lutte contre la désertification : expériences et leçons apprises sur le terrain

Budget500 000 euros
MétiersDéveloppement / services de base, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, Environnement / Climat
Localisations géographiquesAlgérie, Burkina Faso, France, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Tchad, Tunisie
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Population rurale, Société civile

CartONG

CartONG

CartONG est une ONG française créée en 2016 par un groupe de cartographes qui voulaient améliorer la façon dont les organisations humanitaires utilisaient la cartographie et les Systèmes d’Information Géographiques (SIG). Elle a depuis crû et propose maintenant aux acteurs humanitaires un portfolio large de services couvrant les différents aspects de la gestion de l’information. Nos équipes fournissent des conseils, des formations, de l’appui stratégique, et de staff, à la fois au siège et sur le terrain. Notre travail de veille technologique permet à nos partenaires d’identifier les outils les plus adaptés pour eux, et nous contribuons quand nous le pouvons au développement de nouvelles solutions et à la définition de bonnes pratiques. Nos experts et nos bénévoles travaillent sur différents aspects des réponses humanitaires et du développement : par exemple, l’aide aux réfugiés, la logistique, la santé, les catastrophes naturelles et l’environnement. Nous promouvons les SIG et la gestion de l’information comme des outils transversaux pouvant être utilisés dans différents métiers (par exemple, l’analyse des besoins, la planification de projet, ou le suivi/évaluation), mais permettant également de diffuser un esprit innovant et collaboratif au sein des organisations et des communautés que nous soutenons.

La géographie ne sauve pas de vies, mais elle peut avoir un impact déterminant quand elle est utilisée à bon escient. L’objectif central de CartONG est donc de soutenir les organisations et les personnes qui sauvent des vies, participent au développement et protègent l’environnement à travers le monde, afin que ceux-ci puissent le faire mieux et à plus grande échelle.
Nous pensons que cela n’est possible qu’en permettant à ces organisations et personnes d’acquérir les compétences et la stratégie adaptés à chaque structure et contexte particulier. Notre conscience professionnelle nous pousse à toujours faire le maximu pour nos partenaires. Notre priorité n°1 est toujours de répondre à leurs attentes et de les aider à remplir leur mission.
Travailler avec les communautés locales et renforcer les compétences du staff local est crucial pour nous, puisque c’est le pré-requis pour développer des projets durables et répondant aux attentes des populations que nous aidons. Nous sommes également des partisans actifs du partage de l’information, de l’open data et du partage des ressources pour améliorer l’efficacité globale et l’impact des écosystèmes de l’humanitaire et du développement.

MétiersDéveloppement / services de base, Humanitaire / urgence
Domaines d’interventionÉducation au développement, Volontariat
Localisations géographiquesAfrique, Asie, Europe
Populations ciblesSociété civile

CBF (Conseil des Béninois de France)

CBF (Conseil des Béninois de France)

Le Conseil des Béninois de France à pour objectifs:

– Représenter les Béninois de France auprès de toutes les instances

– Renforcer les liens de solidarité entre eux, notamment par la défense de leurs intérêts matériels et moraux, en particulier la lutte contre les discriminations et pour l’égalité des chances

– Promouvoir la libre circulation des personnes et des biens

– Faire des Béninois de France des acteurs du développement économique du Bénin et de la République française

– Entretenir et développer des relations de coopération et de Co-développement entre la France et le Bénin

– Organiser les échanges et les contacts avec la diaspora africaine, en général, et béninoise en particulier

Adresse

21, rue de Babeuf 94270 Le Kremlin Bicêt

Site webhttp://
MétiersDéveloppement / services de base, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Développement économique et local, Droits
Localisations géographiquesBénin, France
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Population rurale, Population urbaine, Société civile

CCFD – Terre Solidaire

CCFD – Terre Solidaire

Première ONG française de développement, avec près de 600 projets et initiatives soutenus chaque année dans 60 pays du Sud et de l’Est, le CCFD- Terre Solidaire lutte contre les causes de la faim dans le monde. Il apporte depuis plus de 55 ans son soutien à des initiatives menées par des acteurs locaux auprès des populations les plus vulnérables. En France, le CCFD-Terre Solidaire sensibilise l’opinion publique et interpelle les décideurs sur toutes les dimensions de la solidarité internationale, pour des politiques plus justes.

Adresse

CCFD-Terre Solidaire

4, rue Jean Lantier

75001 Paris

Téléphone01 44 82 80 00
Site webwww.ccfd-terresolidaire.org
Budget40M€
MétiersÉducation au développement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, Commerce équitable, Droits, Éducation au développement, Environnement / Climat, Genre, Microcrédit
Localisations géographiquesAfrique du Sud, Albanie, Argentine, Bénin, Bhoutan, Bolivie, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Burundi, Cambodge, Cameroun, Chili, Chine, Colombie, Côte d’Ivoire, Croatie, Cuba, Egypte, Equateur, Guatemala, Guinée, Haïti, Inde, Indonésie, Israël, Jordanie, Kosovo, Laos, Liban, Madagascar, Malaisie, Mali, Maroc, Mexique, Monténégro, Mozambique, Myanmar, Nicaragua, Niger, Paraguay, Pérou, Philippines, RD Congo, Roumanie, Russie, Salvador, Sénégal, Serbie, Slovénie, Soudan, Soudan du Sud, Sri Lanka, Syrie, Tchad, Territoires palestiniens, Thaïlande, Timor oriental, Togo, Tunisie, Uruguay, Venezuela, Viêt-Nam
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Population rurale, Population urbaine, Réfugiés / déplacés, Société civile

CEFODE (Coopération et Formation au Développement)

CEFODE (Coopération et Formation au Développement)

Créé en 1963 à Strasbourg, le Cefode (Coopération et Formation au Développement est une association de participation solidaire au développement durable, par :

– l’envoi de volontaires en soutien à des projets locaux de développement en Afrique, en Amérique Latine, en Asie, ou encore en Europe de l’Est

– la formation en France des acteurs de la coopération et de la solidarité internationale

A l’échelle régionale (Alsace), le Cefode anime un programme d’appui aux initiatives de solidarité internationale et d’éducation au développement auprès d’un large public.

 

La Coopération et Formation au Développement a 3 objectifs principaux:

L’ appui à des projets de développement dans les pays du Sud et d’Europe de l’Est par l’envoi de volontaires compétents et expérimentés qui effectuent des contrats de 2 années à la demande de partenaires sur le terrain.

Depuis 45 ans, le Cefode a envoyé plus de 3000 volontaires et accompagné près de 1500 projets de développement dans les pays d’Afrique francophone et d’Amérique Latine. A ce jour, une vingtaine de volontaires sont affectés en Afrique de l’Ouest, Afrique Centrale, Amérique Latine et Europe de l’Est.

La formation des acteurs de la coopération afin de leur permettre d’appréhender le contexte de la participation au développement,… et la valorisation des expériences dans le cadre de parcours diplômants, en lien avec l’Université Marc Bloch de Strasbourg.

Ces formations s’adressent à tout public intéressé par les questions du développement, de la solidarité internationale et de l’éducation au développement : responsables de projets dans les associations et collectivités locales, animateurs, enseignants, étudiants, etc…

Le soutien au montage de projets des acteurs de la solidarité internationale et de l’éducation au développement en Alsace par un accompagnement individualisé à chaque étape du projet, la mise en place d’espaces d’échanges et de capitalisation des expériences en associant divers acteurs du Nord et du Sud (associations, collectivités locales, établissements scolaires, structures de jeunesse, universités, services déconcentrés de l’Etat, …)

Cet appui a pour objectif de renforcer les capacités des acteurs dans leur compréhension des mécanismes et enjeux du développement et dans la conduite de leurs actions de solidarité.

Adresse

Espace Nord-Sud 17, rue de Boston 67000 Strasbourg

Téléphone33 (0)3 88 45 59 90
Site webhttp://www.cefode.org
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, APD et mécanismes innovants, Développement économique et local, Eau et assainissement, Éducation au développement, Environnement / Climat, Habitat, Santé, Volontariat
Localisations géographiquesAfrique, Bénin, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Guinée, Inde, Madagascar, Sénégal, Viêt-Nam
Populations ciblesEnfants / jeunes, Population rurale, Population urbaine, Société civile

CFSI (Comité Français pour la Solidarité Internationale)

CFSI (Comité Français pour la Solidarité Internationale)

Le CFSI regroupe 24 organisations agissant pour la solidarité internationale. Les membres du CFSI s’unissent pour affronter ensemble et avec leurs partenaires des pays du Sud les enjeux du futur :

– la justice sociale pour réduire la pauvreté et les inégalités croissantes ;

– l’économie au service de l’Homme et non pas l’inverse ;

– le partage équitable et la gestion durable des ressources naturelles de la planète.

Convaincu du rôle moteur des organisations de la société civile, le CFSI appuie des projets menés par des associations partenaires de ses membres dans différents pays. Ce sont ces organisations locales qui trouvent des solutions pour influer sur les politiques et améliorer la situation des plus pauvres. Le CFSI leur propose des partenariats et un soutien pour s’organiser, renforcer leurs compétences, gagner en autonomie et être les acteurs de leur propre développement.

En 2016, le CFSI a soutenu plus de 170 actions de solidarité, principalement en Afrique. Elles visent en priorité le développement de l’agriculture vivrière pour lutter contre la faim, l’insertion économique des jeunes générations par une formation professionnelle adaptée et le renforcement des organisations locales.

Complétant son engagement international, le CFSI se fait l’écho des préoccupations des acteurs de terrain et des organisations partenaires au Sud en menant chaque année, en France et en Europe, la campagne ALIMENTERRE pour sensibiliser l’opinion publique et les responsables politiques aux causes de la faim et aux moyens de la combattre. Le temps fort de la campagne grand public est le festival de films ALIMENTERRE entre le 15 octobre et le 30 novembre chaque année.

Adresse

32, rue Le Peletier 75009 Paris

Téléphone+33 (0)1 44 83 88 50
Site webhttp://www.cfsi.asso.fr
Budget2010 : 4 444 371 €
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Développement économique et local, Droits, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat
Localisations géographiquesAlgérie, Antilles, Belgique, Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Colombie, Congo-Brazzaville, Costa Rica, Côte d’Ivoire, Egypte, Equateur, France, Ghana, Guatemala, Guinée, Guinée-Bissau, Honduras, Mali, Mauritanie, Nicaragua, Niger, Panama, Pérou, Salvador, Sénégal, Tchad, Togo, Viêt-Nam
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Population rurale, Population urbaine, Société civile

CHD (Coordination Humanitaire et Développement)

CHD (Coordination Humanitaire et Développement)

Coordination Humanitaire et Développement, CHD.

Créée en 1983, la Coordination Humanitaire et Développement (appelée anciennement Coordination d’Agen – Voir Historique ) rassemble aujourd’hui plus de 50 organisations qui mènent des projets humanitaires d’urgence, de reconstruction et/ou de développement partout dans le monde. La CHD est membre fondateur de Coordination SUD.

La CHD anime 5 Groupes de Travail: Découvrir les Groupes.

Grille des Adhésions CHD / CHD + Coordination SUD.

La CHD a pour objet :

  • d’affirmer la spécificité des organisations de solidarité internationale (OSI) ;
  • d’encourager la coordination des acteurs de terrain tout au long du processus humanitaire : prévention, urgence, reconstruction et développement ;
  • de regrouper les OSI qui réalisent des actions humanitaires, de reconstruction et / ou de développement pour les populations les plus vulnérables ;
  • de représenter ses organisations auprès des partenaires privés et publics.

Historique et infos sur :

WWW.C-HD.ORG

Retrouver la CHD sur LinkedIn 

Retrouver la CHD sur Facebook

Conseil d’Administration et membres du Bureau :

Présidents :Xavier BOUTIN (Directeur Fondateur, IECD) et Thierry MAURICET (Directeur Général Première Urgence Internationale)

Trésorier :

Matthieu DE BENAZE, (Directeur des programmes internationaux de SOS Villages d’Enfants France)

Secrétaire :

Joëlle SICAMOIS, (Directrice, Un Enfant par la Main)

Administrateurs :

Anne PANEL (Directrice, Fert)

Marie AARNINK, (Responsable Administratif et Financier Projets Afrique de Acting For Life)

Hélène LE HORS, (Présidente d’HumaniTerra)

Olivier ALLARD, (Délégué Général, La Guilde)

Pierre COLLET, (Responsable du Développement et des Partenariats, Ordre de Malte France)

Jean-Roch SERRA, (Directeur Général, La chaîne de l’espoir)

Patrick VERBRUGGEN, (Directeur Général, Triangle)

Mahieddine KHELLADI (Directeur Exécutif du SIF)

Habassou KOUENE (Directrice des Programmes – Vision du Monde)

Guillaume BEAUSSIER (Architectes de l’Urgence)

 

 

 

Adresse

Contact CHD :

Olivier MOUZAY - Secrétaire Exécutif

CHD - Coordination Humanitaire et Développement, 7 rue Pasquier 75008 Paris

TéléphoneTél. : +33 (0)1 45 49 18 65 - Port: +33 (0)6 70 95 49 83
Site webhttp://www.coordination-humanitaire-developpement.org
Budget2013 : 40 000€
MétiersDéveloppement / services de base, Financement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAPD et mécanismes innovants
Localisations géographiquesFrance
Populations ciblesEnfants / jeunes, Exclus pour leur appartenance sexuelle, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Prisonniers, Réfugiés / déplacés, Société civile

Chirurgie Solidaire

Chirurgie Solidaire

Deux chirurgiens, le Pr Claude Huguet et le Dr Xavier Pouliquen créent en 2004 la « Formation Chirurgie Solidaire » après avoir fait le constat que la formation d’équipes chirurgicales locales dans les pays en développement ne fait plus partie des objectifs des grandes ONG médicales françaises, notamment Médecins Sans Frontières et Médecins du Monde. Ils décident de fonder une association consacrée à la seule formation et ils sont rapidement rejoints par un petit groupe de chirurgiens, d’anesthésistes et d’infirmiers.

Les besoins sont immenses dans les hôpitaux de campagne africains et les premières demandes arrivent : du Sénégal puis du Togo, du Bénin et du Mali. On y part sans argent ni matériel, n’apportant que nos têtes et nos mains, pour un compagnonnage qui est le préalable indispensable à un transfert de compétences « à ras des moyens » dans des situations d’isolement et de précarité. Ainsi sont formées plusieurs dizaines d’équipes chirurgicales constituées par des infirmiers et des médecins généralistes qui ont appris les bases de la chirurgie essentielle, de l’anesthésie et du bloc opératoire. Les plus compétents d’entre eux ont été formés à devenir des formateurs qui contribuent à la pérennité des soins.

Sous la présidence du Dr Gérard Pascal, à partir de 2009, Formation chirurgicale Solidaire devient Chirurgie Solidaire. Pour faire face à une demande exponentielle des pays en développement en missions de formation, la stratégie initiale d’intensifier leur communication pour mieux se faire connaître et pour lever des fonds privés et institutionnels porte ses fruits et leur permet de poursuivre et d’ouvrir des programmes au Togo, en République Démocratique du Congo, au Burundi, à Madagascar, au Mali, à Gaza et bientôt en Éthiopie, en Haïti et au Cameroun. L’effectif des adhérents, donateurs et partenaires augmente régulièrement. Aujourd’hui, il leur appartient à tous que ce progrès ne soit pas un simple rebond, mais qu’il soit durable pour leur action au service des populations démunies…

Adresse

36 rue du Moulin de Pierre
95220 Herblay

Téléphone+33 (0)2 38 95 91 11
Site webhttp://
MétiersDéveloppement / services de base
Domaines d’interventionSanté
Localisations géographiquesAfrique
Populations ciblesSociété civile

CIDR (Centre International de Développement et de Recherche)

CIDR (Centre International de Développement et de Recherche)

Le CIDR a pour objet de participer à la recherche constante et à la mise en place de systèmes économiques et sociaux visant la satisfaction des besoins fondamentaux de l’homme dans le respect du bien commun. Son objectif est la construction et le renforcement d’institutions locales, régionales et nationales durables, au service des populations, participant à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration des politiques publiques.

Il étudie, formule et réalise des programmes de développement en Afrique, afin de promouvoir un développement solidaire, durable et efficace, au niveau familial, villageois et régional en confortant trois dynamiques complémentaires : une dynamique d’entreprises individuelles ou collectives de production et de services, une dynamique d’organisation sociale, une dynamique de contractualisation entre les organisations locales et les collectivités territoriales décentralisées.

Adresse

17, rue de l'Hermitage - 60350 Autrêches

Téléphone+33 (0)3 44 42 71 40
Site webhttp://www.cidr.org
Budget5 342 556 €
MétiersDéveloppement / services de base, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAlimentation, APD et mécanismes innovants, Développement économique et local, Environnement / Climat, Habitat, Santé
Localisations géographiquesBénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Comores, Côte d’Ivoire, Ethiopie, Ghana, Guinée, Kenya, Madagascar, Mali, Sénégal, Tanzanie, Tchad, Togo
Populations ciblesPopulation rurale, Population urbaine, Société civile

Ciedel (Centre International d’Etudes pour le Développement Local)

Ciedel (Centre International d’Etudes pour le Développement Local)

Le CIEDEL, institut universitaire de l’Université Catholique de Lyon créé en 1990, est constitué depuis 2005 en association loi 1901.

Le CIEDEL :

  • se situe comme un médiateur entre la réflexion et l’action dans le champ du développement local.
  • privilégie l’approche par les acteurs à une échelle où ils peuvent exercer un pouvoir organisé.

Institut universitaire, le CIEDEL :

  • propose une formation universitaire et professionnelle en Ingénierie de Développement Local à Lyon,
  • est opérateur d’appui à des actions de développement en France et à l’international.

Autour de la formation, le CIEDEL met en œuvre quatre champs d’action complémentaires :

  1. Une expertise de terrain sur les questions de développement local, de décentralisation et de coopération internationale et décentralisée.
  2. La participation à l’appui aux acteurs de développement en région Rhône-Alpes, dans le cadre du GIP RESACOOP.
  3. La mise en réseau au niveau international de centres de formation d’agents de développement local, PROFADEL.
  4. La production de connaissances sur des thématiques liées au développement local, à la décentralisation et à la coopération décentralisée.

L’articulation entre ces quatre champs et la formation favorise son ancrage opérationnel sur les problèmes clefs rencontrés par les acteurs de développement.

Adresse

19, rue d'Enghien 69002 Lyon

Téléphone04 72 77 87 50
Site webhttp://www.ciedel.org
Budget2013 : 1 700 000€
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Développement économique et local, Droits, Éducation / formation, Éducation au développement
Localisations géographiquesAfrique, Europe
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Société civile

Clong Volontariat

Clong Volontariat

Créé en 1979, le Clong Volontariat regroupe des associations concernées par le volontariat de solidarité internationale.

Le Clong s’attache à la réalisation de 3 grands objectifs :

  • Promouvoir et valoriser l’engagement volontaire comme modalité fondamentale d’expression de la citoyenneté au sein de la solidarité internationale
  • Parvenir à des avancées juridiques et statutaires pour le Volontariat de Solidarité Internationale
  • Être un lieu d’échange et de réflexion pour l’amélioration des pratiques de volontariat

Les travaux du CLONG ont permis des avancées fondamentales dans la reconnaissance officielle du volontariat de solidarité internationale, et notamment l’adoption d’une nouvelle loi pour définir et améliorer le statut des volontaires, en février 2005.
Le CLONG volontariat et l’Observatoire de France Volontaires se sont associés autour d’un projet visant à capitaliser et rendre plus accessibles les publications traitant de l’expatriation en solidarité internationale. Vous pouvez désormais consulter ces publications via notre site Ressources Docs.

Adresse

14, passage Dubail 75010 Paris

Téléphone01 42 05 63 00
Site webhttp://www.clong-volontariat.org
MétiersRenforcement de la société civile
Domaines d’interventionVolontariat
Localisations géographiquesFrance
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Société civile

Clowns Sans Frontières France

Clowns Sans Frontières France

Clowns Sans Frontières (CSF) est une association artistique et humanitaire basée en France qui œuvre depuis sa création en 1994 pour apporter, par le spectacle, un soutien moral aux populations, et plus spécifiquement aux enfants, affectés par des crises humanitaires, victimes de conflits « oubliés » ou de marginalisation sociale, économique ou géographique.

CSF propose et met en œuvre des interventions artistiques (spectacles, ateliers, création collective) pour apporter un appui psychosocial et accompagner le processus de résilience en complément des programmes des organisations humanitaires généralistes ou de protection de l’enfance. Elle élabore également des réponses artistiques adaptées aux besoins des enfants victimes d’exclusion ou en privation de liberté, en partenariat avec des artistes locaux et des partenaires spécialisés. Depuis 1994, CSF est intervenu dans 38 pays à travers le monde lors de 177 missions de spectacles et d’interventions artistiques.

Le plaidoyer de CSF s’articule autour de la reconnaissance du droit à l’enfance, des droits de rire, de jouer et d’imaginer, pour tous. Notre action est également motivée par la conviction que la reconnaissance des droits culturels des personnes participe largement à la reconnaissance de leur dignité et favorise l’émancipation et le développement humain.

Nous donnons la priorité aux terrains d’intervention les moins médiatisés pour attirer, par l’originalité de notre démarche, l’attention des médias et du grand public sur les crises oubliées. Enfin, l’engagement bénévole des artistes sur les terrains d’intervention, le dialogue inter-culturel que représente la collaboration constante avec les artistes locaux partenaires et la revendication d’une organisation à taille humaine qui favorise le développement qualitatif font partie des marqueurs de l’identité atypique de CSF.

MétiersHumanitaire / urgence
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Culture et communication, Droits
Localisations géographiquesAfrique, Asie, Birmanie, Egypte, Ethiopie, Europe, France, Madagascar, Moyen Orient, Sénégal, Territoires palestiniens, Thaïlande, Uruguay
Populations ciblesEnfants / jeunes, Réfugiés / déplacés

CNAJEP

CNAJEP

Le Cnajep est une coordination qui réunit plus de 70 mouvements nationaux de jeunesse et d’éducation populaire.

Il constitue un espace de dialogue, de concertation et de représentation auprès des Pouvoirs Publics sur les questions concernant la Jeunesse et l’Education Populaire. Le Cnajep participe également à l’animation territoriale à travers un réseau de coordinations régionales (Crajep) implantées sur l’ensemble du territoire.

Il est membre du Mouvement associatif.

Le Cnajep, en tant que Conseil national de Jeunesse au sein du Forum européen de la Jeunesse, est également particulièrement impliqué sur les questions de citoyenneté et de politiques de jeunesse au niveau européen.

Adresse

12 rue Tolain 75020 PARIS

Téléphone01 40 21 14 21
Site webhttp://www.cnajep.asso.fr
Publications
MétiersÉducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAPD et mécanismes innovants, Éducation / formation, Environnement / Climat, Genre
Localisations géographiquesFrance
Populations ciblesEnfants / jeunes

Commerce Équitable France

Commerce Équitable France

Fondé en 1997, Commerce Équitable France réunit une trentaine d’organisations françaises du secteur : entreprises engagées, labels, réseaux de distribution, associations de consommateurs et d’éducation à la citoyenneté mondiale, organisations de solidarité internationale et acteurs de la recherche et de l’enseignement.

Le collectif promeut et défend le commerce équitable en France et à l’international pour accompagner les transitions écologiques et sociales des modes de production et de consommation.  Il agit également pour plus d’équité dans toutes les relations économiques en vue de d’encourager la justice sociale, les droits humains et la protection de l’environnement.

Adresse
Jardin d’agronomie tropicale45 bis, avenue de la Belle Gabrielle94 736 Nogent-sur-Marne Cedex
Téléphone01 43 94 73 30
Site webhttp://www.commercequitable.org/
Publications

MétiersÉducation au développement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile, Veille politique
Domaines d’interventionAgriculture, Commerce équitable, Développement économique et local, Éducation au développement, Environnement / Climat
Localisations géographiquesFrance
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Consultants sans frontières

Consultants sans frontières

Consultants Sans Frontières, association à but non lucratif créée en 2001, propose les services de consultants, avec la volonté d’appuyer les projets de développement et de solidarité internationale ainsi que les organisations qui les portent.

Consultants Sans Frontières accompagne les organisations du Nord (OSI, plateformes d’OSI, fondations d’entreprise…) comme du Sud (organisations de la société civile, collectifs professionnels, PME socialement responsables… ), en leur apportant un appui ciblé sur leur fonctionnement ou leurs projets.

Consultants Sans frontières défend un accès équitable à ses services en répartissant l’effort financier entre bénéficiaires du Nord et du Sud de manière solidaire.

Les engagements de CSF:

– Garantir un accès aux prestations équitables et solidaires:

Consultants Sans Frontières défend un accès équitable et solidaire à ses services, notamment entre le Nord et le Sud.

C’est pourquoi CSF s’attache à promouvoir un Fonds d’Appui Solidaire en répartissant la contribution financière entre les bénéficiaires :

  • Chaque participation financière est fixée selon les caractéristiques du bénéficiaire, la nature de la mission et les moyens financiers mobilisables pour la mission.
  • Chaque participation financière abonde en partie le Fonds d’Appui Solidaire afin de prendre en charge partiellement ou totalement les coûts d’intervention auprès des structures de plus faibles ressources, notamment au Sud.

– Agir dans le sens d’une coopération plus équilibrée entre le Nord et le Sud:

Consultants Sans Frontières défend le développement d’une collaboration plus équilibrée entre les acteurs du Nord et du Sud.

CSF s’engage par son action à :

  • Participer à la dynamique de renforcement des capacités – notamment organisationnelles – des acteurs partenaires du Sud afin qu’ils puissent mettre en œuvre leurs projets de développement et établir des partenariats crédibles et équilibrés.
  • Lutter contre le déséquilibre Nord/Sud dans l’accès au savoir en offrant au Sud des prestations équivalentes à celles proposées au Nord et en veillant à développer des collaborations « apprenantes » avec les consultants locaux plutôt qu’à s’y substituer.

– Promouvoir une approche responsable du conseil et du développement

Consultants Sans Frontières défend une approche du conseil qui lie à la fois l’appui au développement, la recherche d’alternatives économiques et un développement Nord/Sud responsable.

CSF s’engage à :

  • Appuyer toute structure du Nord ou du Sud, issue du secteur non-marchand (ONG du Nord, OSC du Sud, …) ou marchand (initiative privée locale, PME, …) dont les projets favorisent un développement économique et social des pays du Sud de manière responsable, autonome et durable.
Adresse

7 rue René Boulanger
75010 Paris

Téléphone+33 (0)1 46 27 96 60
Site webhttp://
MétiersRenforcement de la société civile
Domaines d’interventionÉducation / formation
Localisations géographiquesAfrique, Amérique latine, Asie, Europe, Moyen Orient, Océanie
Populations ciblesSociété civile

Convergences

Membre

Lancée en 2008, Convergences est une plateforme de réflexion, de mobilisation et de plaidoyer. Convergences promeut les Objectifs de développement durable (ODD) et la lutte contre la pauvreté, l’exclusion et les changements climatiques dans les pays développés comme dans les pays en développement. Composée de plus de 200 organisations partenaires issues de tous les secteurs, l’Association agit pour  susciter la réflexion et l’action, diffuser des bonnes pratiques et favoriser la co-construction de partenariats innovants à fort impact sociétal.

Convergences travaille dans tous les domaines pouvant déclencher un effet décisif en faveur de ses objectifs : développement durable, solidarité internationale pour le développement, finance solidaire et inclusive, Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), entrepreneuriat social, économie sociale et solidaire et nouvelles technologies pour le développement.

MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionDéveloppement économique et local, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat
Localisations géographiquesBirmanie, France, Tunisie
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Société civile

Cosim Auvergne Rhône Alpes

Cosim Auvergne Rhône Alpes

Le Collectif des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations de Rhône-Alpes (COSIM Rhône-Alpes) a été crée en avril 2007.

Il regroupe à ce jour 98 associations OSIM, membres et bénévoles du COSIM Auvergne Rhône Alpes, représentant 26 pays d’origine en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

Ces associations sont d’une part porteuses de projets de solidarité internationale dans des domaines variés tels que l’agriculture, l’eau et l’assainissement, la gestion des déchets, la santé, la formation et l’éducation, la création d’activités économiques (notamment avec les femmes)…

Et d’autre part de projets liés au développement local du territoire rhônalpin à travers des activités artistiques et culturelles, sociales et d’éducation citoyenne.

Ainsi, notre collectif vise à mutualiser ces expériences associatives et à renforcer leur rôle sur leurs territoires d’action.

 

Les activités du COSIM ARA :

  • Un appui individualisé au montage des projets des OSIM, à la rédaction des dossiers de demandes de financement, à leur suivi et à leur évaluation ;
  • Des formations spécifiques pour les projets des OSIM ;
  • La capitalisation : partage d’expériences et mutualisation sur les projets ;
  • L’organisation de manifestations pour partager les expériences des actions de développement et de solidarité locale ;
  • La construction d’une équipe soudée et ouverte rassemblant les OSIM de Rhône-Alpes et leurs bénévoles.

 

L’organisation du COSIM :

  • 98 associations membres
  • Un CA composé de 31 représentants d’OSIM membres
  • Un bureau composé de 9 personnes
  • Une équipe technique composée de 2 salariés
  • Des chargés d’appui bénévoles structurés autour de comités thématiques qui sont des porteurs de projets membres d’OSIM, des techniciens, des étudiants…
Adresse

COSIM Rhône-Alpes

58, rue Raulin

69007 Lyon

Téléphone04 81 91 65 68
Site webwww.cosim-ra.org
Budget92 000 euros
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Humanitaire / urgence
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Développement économique et local, Eau et assainissement, Éducation / formation, Santé
Localisations géographiquesAlgérie, Bénin, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Centrafrique, Chili, Colombie, Comores, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, France, Gabon, Ghana, Guinée, Kosovo, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Moldavie, Niger, RD Congo, Sénégal, Tchad, Togo, Tunisie
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Migrants, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Cosim Bretagne

Membre

L’objectif du Cosim Bretagne est de renforcer la capacité des migrants de Bretagne et de leurs association : participation au développement des pays d’origine, en lien avec leurs partenaires locaux et avec tous les acteurs de la solidarité internationale ; contribution à l’action sociale et au développement territorial en France, en relation avec l’ensemble de la société civile ; mise en valeur de leurs actions, qui favorisent la lutte contre les discriminations l’inter culturalité, la solidarité et la cohésion sociale ; valorisation de la question du genre dans la conduite des projets et dans la formation.

MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Culture et communication, Développement économique et local, Éducation au développement, Genre
Localisations géographiquesAfrique
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Migrants, Société civile

Cosim Hauts de France

Membre
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Éducation / formation, Éducation au développement
Localisations géographiquesAfrique, France
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Femmes, Société civile

Cosim Nouvelle Aquitaine

Membre

Le COSIM Aquitaine est un collectif né en 2011 et réunissant actuellement vingt-sept Organisations de Solidarité Internationale Issues des Migrations (OSIM) de la région. Cette initiative s’inscrit dans un territoire où les OSIMs sont dynamiques et nombreuses. Il était important de voir naitre un interlocuteur unique permettant de valoriser le rôle des OSIMs dans les actions de solidarité internationale et de co-développement auprès des institutions locales et de la société civile.

Désormais, le COSIM Aquitaine est membre du FORIM qui regroupe les COSIM et des FOSIM de différentes régions. En 2012, il est labellisé OPAP (opérateur d’appuis) par le FORIM. Il accompagne ainsi les associations souhaitant répondre à l’appel à projet du « PRA-OSIM ».

Le COSIM Aquitaine est également membre fondateur de l’Institut des Afriques (IDAF).

 > Les objectifs du COSIM Aquitaine :

  • Être un espace d’échange et d’information pour les OSIMs en même temps qu’un centre de ressources fournissant à ses membres tout appui ou conseil nécessaires au renforcement de leur capacité d’action
  • Assurer la représentation des OSIMs auprès des instances associatives régionales et auprès des diverses institutions favorisant le dialogue avec les pouvoirs publics.
  • Valoriser l’apport des OSIMs à la coopération internationale et affirmer l’implication des personnes issues de l’immigration dans le développement des pays d’origine ainsi que leur rôle en faveur de l’intégration en France.
  • Favoriser l’accès des OSIMs aux divers dispositifs d’appui à la solidarité nationale et internationale, au niveau français, européen et international.
  • Permettre à ses membres d’acquérir les connaissances et les compétences en matière de coopération internationale, de développement local et de lutte contre toute forme d’exclusion, d’inégalité et de discrimination, ici et là-bas.
  • Faciliter les collaborations entres les OSIMs et la coopération entre les Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations (OSIM), les Organisations de Solidarité Internationale (OSI), les autres acteurs de la société 
civile, les collectivités territoriales et les pouvoirs publics.
  • Sensibiliser les OSIMs aux nouveaux moyens de transferts d’argent favorisant l’investissement dans 
des projets de développement locaux.
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Développement économique et local, Eau et assainissement, Santé
Localisations géographiquesAfrique, Amérique latine, Asie
Populations ciblesSociété civile

Cosim PACA

Membre

Le COSIM Paca a été créé en juillet 2013 à l’initiative d’Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations de notre région.

Le COSIM PACA propose aux associations un programme de formation riche et varié :

• Vie associative

• Droit des associations

• Gestion du cycle de projet

• Connaissance des procedures de subvention

• Comptabilité et fiscalité des associations

• Mobilisation du bénévolat

Un programme animé par des consultants et experts membres du réseau COSIM PACA ou recommandés par le FOREVI.

MétiersÉducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Éducation au développement
Localisations géographiquesAfrique, France
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Migrants, Société civile

CRID (Centre de Recherche et d’Information pour le Développement)

CRID (Centre de Recherche et d’Information pour le Développement)

Fondé en 1976 par huit associations, le Centre de recherche et d’information pour le développement rassemble aujourd’hui une cinquantaine d’associations de solidarité internationale (ASI) françaises qui :

  • partagent une même conception du développement humain, solidaire et durable passant par le renforcement des sociétés civiles,
  • travaillent en partenariat avec un réseau de 1 500 partenaires, dans les pays du Sud et de l’Europe de l’Est, engagés dans le développement de leur communauté,
  • mettent en œuvre des actions d’éducation au développement en France et promeuvent des campagnes citoyennes,
  • participent à la construction d’un « mouvement mondial de solidarité internationale » et cherchent à le déployer en France. Les membres du CRID représentent en France un réseau de 7 500 groupes locaux rassemblant 180 000 bénévoles. Le CRID bénéficie du statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations Unies.
Adresse

14, passage Dubail 75010 Paris

Téléphone01 44 72 07 71
Site webhttp://www.crid.asso.fr/
Publications
Budget2008 : 1 338 741 € (hors valorisation)
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, APD et mécanismes innovants, Commerce équitable, Droits, Éducation au développement, Environnement / Climat
Localisations géographiquesFrance
Populations ciblesPopulation rurale, Population urbaine, Société civile

CSSSE (Comité de Suivi du Symposium sur les Sénégalais de l’Exterieur)

CSSSE (Comité de Suivi du Symposium sur les Sénégalais de l’Exterieur)

Le CSSSE mène des actions comme:

– Suivre le partenariat entre l’État du Sénégal et les Sénégalais de France;

– Poser de nouvelles requêtes et essayer de trouver des solutions à l’amélioration des conditions de vie ici et là-bas;

– Traiter tous les dossiers relatifs au Co-développement et à l’appui des projets individuels et collectifs des migrants sénégalais;

– Accompagnement des personnes dans les démarches d’insertion;

– Aide au montage de projets, aux initiatives économiques;

– Formation / Education financière;

– Mise en réseau et aide à la structuration;

– Organisation de soirées culturelles et festives;

– Collecte et envoi de matériel; Transferts de savoir-faire, de technologies et de compétences; Collecte et envoi d’argent pour des causes humanitaires

Adresse12, avenue de l’Alma 94210 Saint Maur des Fossés
Site webhttp://
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionDéveloppement économique et local, Éducation au développement, Genre
Localisations géographiquesFrance, Sénégal
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Migrants, Population rurale, Population urbaine

DCC (Délégation Catholique pour la Coopération)

DCC (Délégation Catholique pour la Coopération)

La DCC, ONG catholique de développement, est le service du volontariat international de l’Eglise en France. Présente dans près de cinquante pays, la DCC accompagne chaque année plus de 500 volontaires. Ils agissent dans tous les domaines de développement et dans tous les types de métier.

Adresse

106, rue du Bac 75007 Paris

Téléphone01 45 65 96 65
Site webhttp://www.ladcc.org
Publications
Budget2 Millions d’euros
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, APD et mécanismes innovants, Culture et communication, Développement économique et local, Droits, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat, Santé, Volontariat
Localisations géographiquesAlgérie, Bénin, Bolivie, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Centrafrique, Chili, Chine, Colombie, Congo-Brazzaville, Djibouti, Egypte, Equateur, Ghana, Guatemala, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Israël, Liban, Libéria, Madagascar, Mali, Maroc, Mexique, Mozambique, Namibie, Niger, Paraguay, Pérou, Philippines, RD Congo, Rwanda, Salvador, Sénégal, Syrie, Tanzanie, Tchad, Territoires palestiniens, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Vanuatu, Viêt-Nam
Populations ciblesEnfants / jeunes, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Defap (Service Protestant de Missions)

Defap (Service Protestant de Missions)

Le Service protestant de mission (Défap) est le service de mission de trois Églises protestantes de France (association loi 1901). En tant qu’« outil » missionnaire de ces Églises, le Défap s’engage au Nord comme au Sud.

Cet engagement passe par :

  • le partage des ressources financières
  • l’échange des compétences
  • l’interpellation mutuelle entre Églises et la prière
  • le plaidoyer pour plus de justice et de démocratie
  • le respect de la Création

Il se vit notamment dans le réseau des Églises qui composent la Communauté d’Églises en mission (Cevaa) mais aussi dans les relations avec des Églises protestantes qui dépassent ce cadre.

Comment s’engager avec le Défap :

Organisation de solidarité internationale, le Défap envoie des Volontaires pour la solidarité internationale ou des Volontaires du service civique, recherche des financements pour des projets de développement et anime un réseau de bénévoles en France par des formations, animations, rassemblements événementiels…

Cette action s’inscrit dans des domaines tels que l’éducation, la santé, le développement rural, la formation théologique, l’accompagnement de groupes de jeunes et d’étudiants.

Adresse

102, boulevard Arago 75014 Paris

Téléphone01 42 34 55 55
Site webhttp://www.defap.fr
MétiersRenforcement de la société civile
Domaines d’interventionAPD et mécanismes innovants, Développement économique et local, Éducation / formation, Éducation au développement, Santé, Volontariat
Localisations géographiquesAfrique, Amérique latine, Asie
Populations ciblesEnfants / jeunes, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Défi – Développer Former Informer

Défi – Développer Former Informer

DEFI, née en 1989 est une ONG de développement oeuvrant pour la qualité de l’éducation et la formation. Pendant les 10 premières années, DEFI a soutenu la formation des paysans, des groupements de paysans et des artisans à Madagascar l’intermédiaire de l’IREDEC, Institut de Recherche et d’application de développement Communautaire, fondé par Christophe BIAYS, Président de DEFI depuis 2011. L’équipe constituante de cet Institut, était sous l’égide du Diocèse d’Antsirabe pour former les Sokajy Fototra – Communauté Ecclésiale de Base – dans 5 paroisses, Androifataka, Mandoto, Analanomby, Tsaromody et Manapa. Pour développer son action et toucher le grand nombre, l’IREDEC a été créé ainsi qu’une association malgache intitulé Avana, qui assurera son existence juridique. L’IREDEC a progressivement ouvert différents volets, dont le volet artisanat qui deviendra l’atelier ACAMECA, disposant de machines, venant de partenaire de l’Italie. 900 000 Malgaches étaient concernés. Depuis 2000, DEFI a décidé de s’attaquer au problème de pauvreté par la base. dorénavant, les actions de DEFI sont en faveur de l’Education. DEFI forme des instituteurs et des formateurs d’instituteurs à l’enseignement des sciences et techniques dans l’enseignement primaire, en s’inspirant de la pédagogie active La main à la pâte.

Adresse

9 allée du champ Doret 35830 Betton

Téléphone33 (0)2 99 55 37 59
Site webhttp://www.ongdefi.org/
Publications
  • DEFI INFOS, Bi-annuel
  • Plaquettes à la demande
Budget2013 : 500 000 euros
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionDéveloppement économique et local, Éducation / formation, Éducation au développement, Genre
Localisations géographiquesBénin, Haïti, Madagascar, Mali, Togo
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Population rurale, Société civile

Djantoli

Djantoli

Djantoli s’est donné pour mission d’aider les mères à veiller au mieux sur la santé de leurs enfants, en développant des solutions durables pour faciliter le recours rapide aux soins : surveillance sanitaire à distance de l’enfant, via le travail d’agents de médiation sanitaire et l’utilisation d’une application mobile dédiée permettant de créer un « carnet de santé électronique »pour la collecte et la transmission des données sanitaires aux soignants. Assurance santé pour la famille – Un programme d’éducation à la santé pour développer les compétences en santé des mères.

L’association Djantoli a été créée en septembre 2007 sous le nom de Pesinet par Pierre Carpentier, Antoine de Clerck et Anne Roos-Weil.

 

Note Coordination SUD 

Djantoli, adhérent direct, devient membre via la CHD en 2017

Adresse

204, rue de Crimée,
75019 Paris

Téléphone+33 (0)1 83 89 92 51
Site webhttp://
MétiersDéveloppement / services de base
Domaines d’interventionSanté
Localisations géographiquesAfrique, Burkina Faso, Mali
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Population urbaine

E&D (Etudiants et Développement)

E&D (Etudiants et Développement)

IMG_0182Etudiants et Développement (E&D) est une association nationale de solidarité internationale et d’éducation populaire animant un réseau national d’associations de jeunes porteuses de projets de solidarité internationale (SI) et d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale (ECSI).

E&D, c’est un réseau porté par les jeunes et pour les jeunes. Ensemble, nous voulons construire demain, être acteurs de changement, imaginer de nouvelles solidarités et proposer des solutions alternatives et porteuses. Pour cela, nous avons fait le choix de nous rassembler et de mutualiser nos dynamiques et nos initiatives. Nous pensons que la rencontre et les échanges entre pairs, le partage d’expériences et la valorisation de nos pratiques, couplés à l’intervention d’autres acteurs de la solidarité internationale, à la force de la jeunesse et aux valeurs de l’éducation populaire, sont autant de tremplins pour concrétiser des projets qui dessineront le monde de demain.

Adresse

50 rue des Tournelles

75003 Paris

Téléphone+33 (0)1 55 86 74 41
Site webhttp://www.etudiantsetdeveloppement.org
MétiersÉducation au développement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionÉducation / formation, Éducation au développement, Genre
Localisations géographiquesAfrique, Amérique latine, Asie
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Société civile

Eclaireuses Eclaireurs de France

Eclaireuses Eclaireurs de France

– Une association Laïque de Scoutisme :

Fondée en 1911 l’association des Éclaireuses Éclaireurs de France (les Éclés pour les intimes) est un mouvement de scoutisme laïque inscrit dans l’éducation populaire et organisée en 22 régions et environ 250 structures locales d’activité réunissant 35 000 adhérents dont 4 000 cadres éducatifs et pédagogiques bénévoles.

Le scoutisme est un mouvement éducatif pour les jeunes fondé sur le volontariat, à caractère non politique ouvert à tous sans distinction d’origine ni de croyance. Son but : contribuer par l’éducation à la formation de citoyens libres, responsables, solidaire et engagé en les aidant à développer leur potentiel physique, intellectuels et sociaux. C’est une méthode éducative fondée sur :

  • L’engagement.
  • L’éducation par l’action.
  • La vie en petits groupes.
  • Des programmes attractifs et progressifs.

– Le Scoutisme chez les éclaireuses et éclaireurs de France c’est…

  • Proposer à des enfants, des jeunes et des adultes de construire des projets au sein d’un espace co-géré dans lequel chacun apprend et prend des responsabilités.
  • Permettre à chacun de progresser individuellement et collectivement pour s’engager socialement et s’accomplir dans la société.
  • Vivre des rencontres, des loisirs autour de valeurs partagées qui rassemblent des personnes engagées. Cet engagement s’accomplit au travers d’activités organisées et vécues selon les principes et la méthode du scoutisme et respectant notre projet éducatif.

La laïcité est le premier principe mis en avant dans notre projet éducatif, celui-ci guide à la fois notre démarche éducative et nos engagements, en affirmant le respect fondamental de l’homme dans sa diversité et en luttant contre toute forme de discrimination et d’intolérance. L’association des EEDF est agréée par le ministère de l’Education Nationale depuis 1945 en tant qu’association qui prolonge l’action de l’enseignement public.

Adresse

12, place Georges Pompidou 93167 Noisy-le-Grand

Téléphone01 48 15 17 66
Site webhttp://www.eedf.asso.fr
MétiersRenforcement de la société civile
Domaines d’interventionÉducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat
Localisations géographiquesBénin, Brésil, Canada, Egypte, Espagne, Honduras, Italie, Lituanie, Maroc, Niger, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Sénégal, Serbie, Tunisie
Populations ciblesEnfants / jeunes

ECPAT France

ECPAT France

 

Depuis 1997, ECPAT France entreprend des actions de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants. Reconnue d’intérêt général, l’association est membre du réseau ECPAT international.

A l’origine, ECPAT (End Child Prostitution in Asian Tourism) est un mouvement né dans les années 90 sous la forme d’une campagne internationale visant à lutter contre l’ampleur alarmante de l’exploitation sexuelle des enfants dans le tourisme en Asie du Sud-Est. Aujourd’hui, ECPAT (End Child Prostitution and Trafficking) est un réseau mondial qui regroupe des associations dans 74 pays et dont le secrétariat international est basé à Bangkok (Thaïlande). L’élargissement du réseau à l’international témoigne de la nécessité de combattre un fléau qui ne respecte aucune frontière et dont aucun pays n’est à l’abri.

La vision d’ECPAT France est de réaliser le droit de tous les enfants à vivre à l’abri de la prostitution enfantine, de l’exploitation sexuelle dans les voyages et le tourisme, de la traite à des fins sexuelles et de la pornographie mettant en scène des enfants.

Conformément à la mission d’ECPAT International et à la déclaration de Stockholm, ECPAT France entreprend des actions de plaidoyer auprès des décideurs politiques et acteurs économiques et des campagnes de sensibilisation auprès des populations afin d’éliminer toute forme d’exploitation sexuelle des enfants.

A travers une approche multidisciplinaire et en prenant compte de l’environnement de l’enfant, ECPAT France mène aussi des actions de terrain à l’international en privilégiant la collaboration avec les partenaires et acteurs nationaux.

 

 

 

 

Adresse

1050 avenue de l'Europe BP-07

93352 Le Bourget Cedex

Téléphone01 49 34 83 13
Site webhttp://www.ecpat-france.org
Publications

Newsletters

Vidéos

Facebook

Twitter

ECPAT International

MétiersDéveloppement / services de base, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Droits, Éducation / formation, Genre, Santé
Localisations géographiquesAlgérie, Bénin, Burkina Faso, France, Kenya, Liban, Madagascar, Maroc, Niger, Ouganda, Rwanda, Tanzanie
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Population rurale, Population urbaine, Société civile

ECPM (Ensemble Contre la Peine de Mort)

ECPM (Ensemble Contre la Peine de Mort)

Créée en 2000, l’association Ensemble Contre la Peine de Mort (ECPM) est une organisation de référence du combat abolitionniste.

Association loi 1901, forte de son équipe de salariés, conseil d’administration, bénévoles et militants, ECPM a pour objet d’organiser et/ou soutenir tout type d’action en France et à l’international qui permette de lutter contre la peine de mort dans le monde, de promouvoir son abolition universelle et, plus largement, d’œuvrer en faveur des droits de l’homme et des libertés fondamentales. ECPM est membre fondateur de la Coalition mondiale contre la peine de mort et créateur et organisateur des Congrès mondiaux contre la peine de mort.
MétiersÉducation au développement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile, Veille politique
Domaines d’interventionDroits, Éducation au développement
Localisations géographiquesAfrique, Algérie, Amérique du Nord, Amérique latine, Asie, Cameroun, Etats-Unis, Europe, Indonésie, Malaisie, Maroc, Mauritanie, Moyen Orient, Océanie, RD Congo, Tunisie
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Exclus pour leur appartenance sexuelle, Prisonniers, Société civile

Educasol

Membre
Educasol est la plateforme nationale d’Education à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale (ECSI) et regroupe 27 membres associatifs et personnalités qualifiées qui s’impliquent dans des actions d’ECSI.
Son objectif global est de renforcer et promouvoir la visibilité et l’accessibilité d’une éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale innovante propice à l’expérimentation et porteuse de changements dans la société. Pour ce faire, Educasol  rassemble les acteurs de l’ECSI et leurs partenaires autour du projet OPEIRA (Observer, Promouvoir, Expérimenter, Impulser en Rassemblant les Acteurs de l’ECSI) qui s’organise autour de trois pôles.
Un OBSERVATOIRE, pour valoriser les acteurs, les pratiques et rendre lisible l’évolution de l’ECSI. L’observatoire recense et valorise les acteurs de l’ECSI et leurs pratiques, ainsi que  les politiques publiques en lien avec l’ECS. Il accompagne les démarches cartographiques portées par les acteurs nationaux ou régionaux et travaille à leur mise en cohérence dans le cadre d’un outil numérique interactif et évolutif qui sera accessible sur le site internet d’Educasol (juin 2019).  Il analyse les grandes tendances de l’ECSI et son portage par la diversité des acteurs impliqués et publie un état des lieux annuel sur l’ECSI.
Un LABORATOIRE pour stimuler l’innovation et l’expérimentation en accompagnant les acteurs qui souhaitent relever de nouveaux défis en expérimentant des démarches d’ECSI auprès de nouveaux publics, sur des nouvelles thématiques ou par la mise en œuvre de méthodologies innovante. C’est l’objectif du Laboratoire et de l’appel à projet qu’il propose (ECSINOV). Le collectif Educasol est lui-même un champ d’expérimentation puisque de nouvelles manières de faire réseau y sont expérimentées.
Un THINK TANK, pour renforcer la société civile et impulser de nouvelles politiques publiques. Educasol met en avant l’ECSI dans le débat public et favorise sa mise en œuvre à plus grande échelle. Le Think Tank propose des cycles de réflexions et d’animations autour des grands défis auxquels l’ECSI doit répondre de façon éducative (le développement durable, l’égalité entre les hommes et les femmes, la montée des populisme, le bien-vivre ensemble, etc.). Ces temps de rencontres, ouverts aux membres et animés selon les démarches de l’éducation populaire, sont enrichis par une grande diversité de contributeurs et mis en ligne pour permettre au plus grand nombre d’en prendre connaissance. Le résultat de ces échanges fait l’objet d’un document thématique inspirant pour les politiques publiques et les acteurs de l’ECSI.
Ces trois espaces de travail sont inter connectés, complémentaires et dotés d’une dimension européenne et internationale. Educasol est partenaire de la plate-forme finlandaise Kehys/Fingo dans le cadre du projet européen (Europaid, DEAR CALL) « Bridge 47 : Building global Citizenship » (2018-2020) qui développe 4 axes de travail autour du réseau interactif « Bridge 47 », du plaidoyer sur les ODD (Objectifs de développement durable) des partenariats et de l’innovation. D’autre part, Educasol est mandatée par Coordination SUD pour la représenter dans le groupe de travail (HUB4) de CONCORD (Confédération européenne des ONG) dédié à l’ECSI.
MétiersÉducation au développement
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Éducation / formation, Éducation au développement
Localisations géographiquesFrance
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Société civile

EEUDF (Eclaireuses et Eclaireurs Unionistes de France)

EEUDF (Eclaireuses et Eclaireurs Unionistes de France)

Les Eclaireuses et Eclaireurs unionistes de France (EEUdF) sont un mouvement de scoutisme et d’éducation populaire qui s’adressent aux jeunes de 8 à 19 ans. Ouvert à tous sans distinction d’appartenance religieuse, sociale, politique, le scoutisme unioniste représente une méthode d’éducation complémentaire à la famille et à l’école et vise un épanouissement complet de la personnalité de chacun.

La Commission à l’international soutient et encourage dans leur démarche les groupes désireux de vivre un projet international. Elle est l’interlocutrice privilégiée de ces groupes, elle leur apporte aide et conseils,spontanément et à leur demande. Elle édite dans ce but un certain nombre d’outils pédagogiques et de suivi (dossier de camp international, guide
Voyager autrement, dossier de bilan…). Elle définit un ensemble de critères qui permettent aux groupes d’évaluer leur projet.Elle met en place une procédure à suivre pour tout groupe entreprenant un projet international.
Adresse

15 rue Klock

92110 Clichy

Téléphone0142705220
Site webhttp://www.eeudf.org
MétiersÉducation au développement
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Volontariat
Localisations géographiquesCanada, France
Populations ciblesEnfants / jeunes

Electriciens sans Frontières

Electriciens sans Frontières

Electriciens sans frontières, ONG de solidarité internationale reconnue d’utilité publique, mène des projets d’accès à l’électricité et à l’eau pour que les populations les plus démunies aient un accès durable à une énergie fiable, abordable et la plus propre possible.

Grâce aux compétences de ses 1000 bénévoles, des communautés, souvent rurales et isolées, voient leurs conditions d’éducation, de santé et de soins et de développement économique s’améliorer grâce à des services énergétiques modernes et une eau de qualité.

Elle met aussi son expertise au service de nombreux acteurs de la solidarité internationale pour sécuriser leurs installations électriques à travers le monde. Enfin, ses bénévoles sont également mobilisables en permanence pour des missions d’urgence lors de catastrophes humanitaires comme ce fut le cas, e en 2010 en Haïti et plus récemment aux Philippines et au Népal.

Adresse

11 rue de l'Amiral Hamelin, 75016 Paris

Téléphone01 84 21 10 40
Site webhttp://www.electriciens-sans-frontieres.org
Budget2013 : 7 190 000 € (Total produits financiers (2 473 000 €) + contribution volontaire en nature (4 717 000 €)
MétiersDéveloppement / services de base, Humanitaire / urgence
Domaines d’interventionAgriculture, APD et mécanismes innovants, Eau et assainissement, Éducation / formation, Environnement / Climat, Santé
Localisations géographiquesAfrique du Sud, Bénin, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Centrafrique, Côte d’Ivoire, Ethiopie, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Jordanie, Kenya, Laos, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Népal, Niger, Pérou, Philippines, RD Congo, Rwanda, Sénégal, Soudan, Tanzanie, Territoires palestiniens, Togo, Vanuatu
Populations ciblesPopulation rurale

EliseCare

Membre

Experte dans le traitement de la douleur, EliseCare est une organisation non gouvernementale de solidarité internationale reconnue d’intérêt général depuis le 17 décembre 2015. Apolitique et laïque, sa vocation principale est d’apporter une aide médicale d’urgence aux populations civiles vivant en zones de conflit.

En 2011, les conflits s’aggravent en Syrie, puis en 2014 en Irak. Pour répondre à l’éloignement des populations déplacées et réfugiées des centres médicaux et à leur impossible accès aux soins, EliseCare créé des cliniques mobiles à partir d’anciens bus.

­

Sillonnant les routes d’Irak, et après évaluation des besoins, ces bus prodiguent des soins réguliers aux populations de toutes spécialités confondues : médecine générale, gynécologie, pédiatrie, chirurgie, suivi de grossesse, soins post-partum, psychologie, traitement de la douleur et acupuncture.

En complément et dans une stratégie de long terme, EliseCare construit également des cliniques fixes. Situées près de Zakho et d’Erbil au Kurdistan irakien, elles offrent un accès permanent aux soins pour les populations n’ayant pas la possibilité de regagner leur région d’origine.

La mission de ces dispensaires est triple :

  • Assurer des consultations et des soins gratuits
  • Permettre un suivi psychologique des patients
  • Offrir un accès à des formations médicales (formation d’acupuncture, secourisme, gynécologie, radiologie, biologie)

Nos valeurs de solidarité, de respect, et de prise en charge globale guident nos actions au quotidien. Parce que tout individu a droit au respect, à la dignité et à l’accès aux soins.

MétiersDéveloppement / services de base
Domaines d’interventionSanté
Localisations géographiquesMoyen Orient
Populations ciblesFemmes, Migrants, Personnes malades, Réfugiés / déplacés

EMI (Entraide Médicale Internationale)

EMI (Entraide Médicale Internationale)

Fondée le 16 Décembre 1977 a pour but de :

  • Coopérer à l’amélioration de la santé des pays du tiers-monde, aussi bien en matière de santé primaire, en milieu rural et urbain que dans le domaine des soins hospitaliers,
  • Contribuer parallèlement au développement global économique et humain de ces pays,
  • Aider à la formation du personnel autochtone en vue d’assurer la relève au terme de l’action de l’Association.
Adresse

70, allée Jacques Prévert 14790 Verson

Téléphone+33 (0)2 31 26 20 30 ou +33 (0)9 64 22 53 40
Site webhttp://www.emi-ong.org
Budget2009 : 200 000 €
MétiersDéveloppement / services de base, Humanitaire / urgence
Domaines d’interventionEau et assainissement, Environnement / Climat, Santé
Localisations géographiquesAfrique, Burkina Faso, Guinée-Bissau, Haïti, Madagascar, Sénégal, Togo
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine

Entrepreneurs du Monde

Entrepreneurs du Monde

Association française créée en 1998, Entrepreneurs du Monde agit auprès des populations des pays en développement. Elle permet à des milliers de femmes et d’hommes en situation de grande précarité d’améliorer leurs conditions de vie : elle les appuie dans leurs propres initiatives économiques et leur facilite l’accès à des produits à fort impact sanitaire, économique et écologique. Elle les aide à se mettre en situation de réussite et ainsi à réaliser des progrès économiques et sociaux.

MétiersÉducation au développement, Financement
Domaines d’interventionDéveloppement économique et local, Microcrédit
Localisations géographiquesAfrique
Populations ciblesPopulation rurale

Envol Vert

Envol Vert

Créée en mars 2011, Envol vert est une association loi 1 juillet 1901. L’objectif d’Envol Vert est la préservation de la forêt et de la biodiversité dans les pays les plus défavorisés et en France, en lien avec les populations locales pour favoriser leurs initiatives de préservation et les aider à développer de nouvelles alternatives économiques à la déforestation.

MétiersÉducation au développement, Plaidoyer
Domaines d’interventionAgriculture, Développement économique et local, Environnement / Climat
Localisations géographiquesColombie, France, Nicaragua, Pérou
Populations ciblesMinorités locales, Population rurale

Equilibres et Populations

Equilibres et Populations

Créée en 1993, par des médecins et des journalistes, dans le contexte de la conférence internationale sur la population et le développement du Caire, Equilibres & Populations travaille à améliorer les conditions de vie et le statut des femmes, facteur essentiel d’un développement juste et durable.

Adopter une démarche participative

Equilibres & Populations adopte aussi systématiquement que possible une démarche participative dans la conduite de son action. Nous considérons en effet que cette démarche est un gage de qualité, notamment en termes d’appropriation, de responsabilisation, de durabilité, d’ancrage, d’autonomisation et de légitimité.
Fondée sur l’instauration d’un dialogue continu, cette démarche a pour objectif principal d’associer étroitement les différentes parties-prenantes à notre action : nos partenaires associatifs, le personnel sanitaire et social, les parlementaires, les décideurs et, bien entendu, les populations des zones d’intervention.

Nouer des partenariats

Au lieu d’opter pour une croissance interne, Equilibres & Populations a choisi de développer le périmètre et la qualité de ses actions grâce à une stratégie d’alliances et de partenariats multi-acteurs (OSC, parlementaires, journalistes, chercheurs, fonctionnaires, experts techniques,…). Ce mode d’organisation s’appuie sur la complémentarité des savoir-faire et renforce l’adaptabilité et la réactivité.
Depuis plus de dix ans, Equilibres & Populations collabore de manière continue avec des associations ouest-africaines avec lesquelles elle partage une vision commune. Dotés d’une connaissance fine des sociétés et de leurs dynamiques, ces partenaires promeuvent un changement dans leurs pays respectifs. Riches de nos complémentarités, nous avons établi au cours du temps des relations de confiance qui nous permettent de construire et de mener ensemble des programmes auprès des populations ainsi que des actions de plaidoyer adaptés aux situations sociopolitiques locales.

Travailler en réseaux

Equilibres & Populations a également su créer ou rejoindre des synergies entre acteurs du développement : organisations de solidarité internationales (OSI), structures de recherche et universités, institutions publiques, entreprises…
Nous collaborons avec des réseaux d’OSI en France, en Europe et en Afrique francophone subsaharienne. Nous nous y investissons à différents niveaux, en collaborant aux travaux et aux prises de position collectifs, en coordonnant des groupes de travail ou en participant aux organes associatifs (conseil d’administration).

Adresse

75, rue des Saints-Pères 75006 Paris

Téléphone01 53 63 80 40
Site webhttp://www.equipop.org
MétiersDéveloppement / services de base, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAPD et mécanismes innovants, Droits, Éducation / formation, Genre, Santé
Localisations géographiquesBénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, France, Mali, Niger, Sénégal
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Migrants, Société civile

ESSOR

ESSOR

Née en 1992 de la rencontre de professionnels du développement et de personnes souhaitant s’impliquer dans des actions de solidarité internationale, ESSOR est une ONG qui travaille à la réalisation de projets de développement au Brésil, au Mozambique, au Congo, au Tchad et en Guinée Bissau. Son objectif est d’aider les populations les plus vulnérables à acquérir les moyens d’améliorer durablement leurs conditions de vie. Actuellement, ESSOR soutient une vingtaine de projets et intervient dans 3 domaines principaux en zones urbaines et rurales :

  • L’Education
  • La Formation et l’Insertion Professionnelle
  • Le Développement Rural

A ceci vient s’ajouter un travail d’Education à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale (ECSI) en France, particulièrement dans la région Nord.

Un groupe de bénévoles très actif participe aux actions d’ESSOR ainsi qu’au volet ECSI.

ESSOR est membre du Comité Français de Solidarité Internationale, de la charte Inter Aide, (participation à son site Pratiques) et du Groupe Initiative.

Adresse

92, rue de la Reine Astrid 59700 Marcq-en-Baroeul

Téléphone03 20 83 04 15
Site webhttp://www.essor-ong.org
Budget2010 : 3.5 millions d’euros
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, Développement économique et local, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat
Localisations géographiquesBrésil, Congo-Brazzaville, Guinée-Bissau, Mozambique, Tchad
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Experts Solidaires

Experts Solidaires
L’association Experts-solidaires est un réseau d’experts engagés qui s’est réuni suite au constat que l’expertise est insuffisamment partagée, trop dépendante de mécanismes de financement du développement où la solidarité et l’entraide n’ont plus leur place.
Pour répondre à cette situation, et pour redonner un sens à nos métiers, nous avons souhaité nous unir pour mettre nos expertises diverses au service d’initiatives qui, par leur taille, leurs porteurs ou leurs thématiques, n’ont pas accès à un soutien technique, institutionnel, social ou organisationnel.
Nos domaines d’intervention :
  • Sécurités alimentaire
  • Habitat & Urbanisme
  • Environnement
  • Energie
  • Accès à l’eau & Assainissement
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement
Domaines d’interventionAlimentation, Eau et assainissement, Environnement / Climat, Habitat
Localisations géographiquesBénin, Burkina Faso, Cameroun, Indonésie, Madagascar, Mali, Maroc, Tchad, Territoires palestiniens, Togo
Populations ciblesPopulation rurale, Population urbaine

Fecodev (Femmes et Contributions au Développement)

Fecodev (Femmes et Contributions au Développement)

À l’heure où la question du genre prend de l’importance à tous les niveaux et dans tous les domaines, les femmes se doivent de relever un défi majeur : être présentes, visibles sur la scène internationale,  être  à la hauteur des enjeux d’un monde qui se globalise et qui exclut les plus pauvres.

Dans ce monde où il est évident qu’on ne peut envisager le développement, dans tous les sens du terme, sans parler de la place et de la contribution des femmes, on remarque que des femmes migrantes se lèvent de part le monde pour réfléchir, faire connaître, reconnaître, valoriser leurs places et leurs rôles à travers des actions concrètes au plus près des préoccupations de toutes et de tous.

C’est à partir de ce constat que Femmes et Contributions au Développement (FECODEV), un réseau d’associations animées par des femmes proactives, pour la plupart migrantes, originaires de pays africains (une quinzaine au démarrage), est créé en 2005 pour œuvrer dans le champ de l’intégration en France, en Europe et dans le champ de la coopération, de la solidarité internationale avec les pays du Sud.

 

But et missions

Femmes et Contributions au Développement (FECODEV) est une organisation à but non lucratif, créée en 2005, qui a pour but de faire des femmes une composante essentielle de la société en tant qu’actrices à part entière du développement et du progrès social. Elle s’est donnée pour missions de renforcer les capacités de ses membres, mutualiser des compétences et des initiatives féminines en vue de valoriser la dynamique participative des femmes au processus de développement, de lutte contre la pauvreté.

 

Objectifs

– Appuyer les activités économiques, sociales, culturelles, environnementales qui associent la participation des femmes ;

– Faciliter l’insertion sociale et économique des populations migrantes dans les pays d’accueil, particulièrement l’insertion des femmes et des jeunes filles ;

– Encourager la participation effective des femmes dans les instances de consultation et de décision, au niveau local, national et international ;

– Aider au renforcement des capacités d’action, de structuration et de gestion des associations et ONG, tant au Nord qu’au Sud.

Adresse

s/c Pépinière Mathis

7/9 rue Mathis 75019 Paris

Téléphone01 55 26 82 10
Site webhttp://fecodev.com
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Développement économique et local, Éducation / formation, Éducation au développement, Genre, Santé
Localisations géographiquesAfrique, France
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Femmes, Migrants, Société civile

Fédération Artisans du Monde

Fédération Artisans du Monde

Artisans du Monde est un réseau associatif et militant qui agit depuis 40 ans pour un développement durable par la promotion d’un commerce équitable entre pays du Nord et du Sud.
Ses moyens d’action en France sont : la vente de produits du commerce équitable, l’éducation des consommateurs et des campagnes de plaidoyer pour changer les règles du commerce international.
Premier réseau de magasins spécialisés en commerce équitable de France (125 points de ventes), Artisans du Monde s’appuie en grande partie sur l’engagement de 6000 adhérents bénévoles.

Boutique en ligne

Outils pédagogiques à découvrir 

 

Adresse

14 rue de la Beaune  93 100 Montreuil

Téléphone01 83 62 83 93
Site webhttp://www.artisansdumonde.org
MétiersÉducation au développement, Plaidoyer
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, Commerce équitable, Droits, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat
Localisations géographiquesAfrique du Sud, Bénin, Bolivie, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Chili, Comores, Costa Rica, Côte d’Ivoire, Cuba, Equateur, Ethiopie, Ghana, Guatemala, Honduras, Inde, Indonésie, Kenya, Laos, Madagascar, Maroc, Maurice, Mexique, Népal, Nicaragua, Niger, Ouganda, Paraguay, Pérou, Philippines, République dominicaine, Rwanda, Sénégal, Sri Lanka, Swaziland, Tanzanie, Territoires palestiniens, Thaïlande, Uruguay, Viêt-Nam, Zimbabwe
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Fédération Française des Maisons des Jeunes et de la Culture

Fédération Française des Maisons des Jeunes et de la Culture

La Fédération Française des Maisons des Jeunes et de la Culture a pour but de:

  • permettre à chacun d’être acteur de sa vie,
  • mettre en place les conditions pour que s’exerce une démocratie vivante encourageant l’initiative et la prise de responsabilité, permettant à tous de devenir des citoyens actifs et responsables,
  • animer des scènes culturelles de proximité, des espaces d’éducation et de loisirs associant les dynamiques artistiques, sociales et territoriales,
  • contribuer à faire vivre des carrefours associatifs dans un partenariat actif avec les collectivités locales et territoriales contribuant au développement culturel et au maintien du lien social,
  • encourager les expressions et les pratiques culturelles sportives et éducatives pour tous.

La FFMJC affirme la nécessité d’inscrire les relations entre les pouvoirs publics, les associations et leurs fédérations dans un conventionnement pluriannuel, reconnaissant, leur projet, leurs actions et la vie associative.

La FFMJC réunit et met en mouvement des citoyens. Elle développe des expériences innovantes sur tout le territoire.

Adresse

15, rue de la Condamine 75017 Paris

Téléphone01 44 69 82 25
Site webhttp://www.ffmjc.org
MétiersÉducation au développement
Domaines d’interventionCulture et communication, Éducation / formation
Localisations géographiquesEurope, France
Populations ciblesEnfants / jeunes, Population rurale, Population urbaine

Fédération Léo Lagrange

Fédération Léo Lagrange

Réseau d’associations d’éducation populaire et employeur de l’économie sociale et solidaire dont les cœurs de métier sont l’animation et la formation, la Fédération Léo Lagrange s’appuie sur les compétences de milliers de salariés et bénévoles pour bâtir une société de progrès. Association loi 1901 reconnue d’utilité publique, elle est un partenaire privilégié des collectivités locales dans la conduite de leurs politiques sociales, éducatives, culturelles et d’insertion.

Pour la Fédération Léo Lagrange, être un mouvement d’éducation populaire, c’est :

  • donner les moyens à tous, tout au long de la vie, de s’épanouir et de s’emparer de sa citoyenneté
  • agir, en complément de l’école et de la famille, pour favoriser l’égalité des chances
  • proposer aux publics de tous âges des loisirs et des activités
  • être l’ambassadrice de la jeunesse en offrant aux jeunes un espace d’engagement citoyen
  • permettre à chacun d’allier la découverte de soi à l’envie d’aller vers l’autre

C’est, en somme, un engagement éducatif.

Adresse

150 rue des Poissonniers - 75883 Paris cedex

Téléphone01 53 09 00 00
Site webhttp://www.leolagrange.org
MétiersÉducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Éducation / formation, Éducation au développement
Localisations géographiquesBénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Sénégal, Togo
Populations ciblesEnfants / jeunes

Fert

Fert

Fert est une Association de coopération internationale créée en 1981 par la volonté de responsables d’organisations professionnelles céréalières – AGPB, Arvalis Institut du Végétal, Unigrains … – et de diverses personnalités préoccupées par les problèmes agroalimentaires des pays en développement.

Fert a pour mission de contribuer à créer dans ces pays les conditions permettant aux agriculteurs de mieux assurer l’approvisionnement de leurs pays en améliorant leurs conditions de vie et de travail.

A cette fin, Fert promeut la création par les agriculteurs d’organisations qui leur apportent des solutions durables aux problèmes qu’ils rencontrent dans l’exercice de leur métier et la défense de leurs intérêts.

Fert conduit dans 12 pays une vingtaine d’actions de terrain dans lesquelles elle mobilise les professionnels français dans une démarche de solidarité, pour partager leur longue et riche expérience d’engagement professionnel et de gestion de leurs organisations.

 

Adresse

5, rue Joseph et Marie Hackin 75116 Paris

Téléphone01 44 31 16 70
Site webhttp://www.fert.fr
Publications

Newsletter trimestrielle : www.fert.fr

Budget2013 : 4,8 millions d'euros
MétiersDéveloppement / services de base, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, Développement économique et local, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat
Localisations géographiquesAlbanie, Algérie, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Egypte, Géorgie, Kenya, Madagascar, Maroc, Tanzanie, Tunisie
Populations ciblesPopulation rurale

Fidesco (Organisation Catholique de Coopération Internationale)

Fidesco (Organisation Catholique de Coopération Internationale)

Organisation catholique de solidarité internationale, Fidesco envoie des volontaires dans les pays du Sud pour mettre leurs compétences professionnelles au service de projets de développement ou d’actions humanitaires. Ces volontaires partent pour un ou deux ans avec le statut de VSI (Volontaire de Solidarité Internationale) pour travailler au service des populations locales. Ils se mettent au service de partenaires de l’Eglise catholique locale, en réponse à un besoin et une demande. Ces partenaires travaillent déjà pour le bien de populations défavorisées sans distinction de religion, d’ethnie ou de culture, dans des domaines très divers : éducation, enseignement, gestion, construction, santé… et dans des établissements variés : dispensaires, centres d’accueil pour les migrants, centres d’enfants des rues, fermes écoles, etc.

Les départs en mission (2 dans l’année, en hiver et en été) se font au terme d’un cycle de formation de 4 à 8 mois, avec 4 rencontres (1 journée, 1 week-end et 2 sessions de 3 à 5 jours). Ce temps de formation permet au candidat de mûrir son projet de départ, de s’y préparer, de se former en profondeur. Il permet aussi à l’équipe Fidesco de mieux le connaître pour mieux l’affecter. Ce temps de formation est un temps privilégié de construction pour chacun.

Fidesco aujourd’hui c’est :

o   150 volontaires sur le terrain.

o   Une expérience de 37 ans au service de la mission au loin.

o   Plus de 1600 anciens volontaires.

o   7 bureaux ouverts à l’international.

Adresse

91 bd Auguste Blanqui 75013 Paris

Téléphone01 58 10 74 84
Site webhttp://www.fidesco.fr
MétiersDéveloppement / services de base, Financement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Commerce équitable, Culture et communication, Développement économique et local, Droits, Eau et assainissement, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat, Habitat, Microcrédit, Santé
Localisations géographiquesAfrique du Sud, Amérique latine, Angola, Asie, Bénin, Brésil, Cambodge, Cameroun, Chili, Colombie, Côte d’Ivoire, Cuba, Gabon, Guinée, Haïti, Indonésie, Irak, Kenya, Lesotho, Madagascar, Moyen Orient, Pérou, Philippines, RD Congo, Rwanda, Tanzanie, Thaïlande, Timor oriental, Zambie
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Prisonniers, Réfugiés / déplacés

Fondation Abbé Pierre

Fondation Abbé Pierre

Fidèle à l’esprit de l’abbé Pierre, la Fondation poursuit son combat : elle lutte pour que chacun puisse avoir un toit où vivre dignement, elle accueille et oriente les personnes en difficulté de manière inconditionnelle, elle s’insurge contre toutes les formes d’injustice et de discrimination dans le logement, elle participe au débat public, rappelant sans relâche à celles et ceux qui nous gouvernent leurs responsabilités en termes législatifs, économiques et sociaux.

Adresse

3/5, rue de Romainville 75019 Paris

Téléphone01 55 56 37 00
Site webhttp://www.fondation-abbe-pierre.fr
MétiersDéveloppement / services de base, Plaidoyer, Veille politique
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Habitat
Localisations géographiquesBrésil, Madagascar, Niger, Sri Lanka
Populations ciblesPopulation urbaine

Fondation Energies pour le Monde – Fondem

Fondation Energies pour le Monde – Fondem

Depuis 1990, la Fondation Énergies pour le Monde et ses partenaires favorisent l’accès à l’électricité en milieu rural, principalement en Afrique, à Madagascar et en Asie du sud-est. Découvrez nos actions et projets en cliquant ici.

L’accès à l’électricité est un vecteur de développement et d’amélioration des conditions de vie des populations démunies.

Notre démarche s’inscrit dans une triple logique :

  • Economique : l’électricité permet de créer des emplois directs, de réduire la facture énergétique, d’accroitre le temps disponible pour le travail et donc les revenus qui y sont liés, de créer des nouvelles activités ou d’en moderniser certaines (artisanat, agriculture, etc.).
  • Sociale : l’électrification des villages et localités rurales permet d’améliorer les conditions de travail des écoliers et des enseignants, facilite l’accès à l’eau propre par l’installation de pompes électriques, permet la conservation de vaccins, l’éclairage des centres de santé, contribue à la sécurité des populations.
  • Environnementale : le recours aux énergies renouvelables permet de lutter contre la déforestation, limite les pollutions liées aux piles et contribue à la réduction des émissions de CO2 et à la dépendance aux énergies fossiles.

 

MétiersDéveloppement / services de base
Domaines d’interventionAgriculture, Développement économique et local, Environnement / Climat, Habitat, Microcrédit
Localisations géographiquesAfrique, Asie, Madagascar
Populations ciblesPopulation rurale, Population urbaine

Fondation GoodPlanet

Fondation GoodPlanet

Fondation reconnue d’utilité publique présidée par Yann Arthus-Bertrand, GoodPlanet a pour missions de sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux liés à notre environnement et de développer des projets solidaires de lutte contre le changement climatique. Elle propose des solutions réalistes et optimistes, et encourage chacun à s’engager pour le respect de la planète et de ses habitants en s’appuyant sur une série de programmes :

– Sensibiliser par l’image, avec des expositions grand public photo et vidéo : 7 milliards d’Autres, Sauvages & Précieux, Planète Océan, Des Forêts et des Hommes…

– Informer le grand public sur l’environnement et ses enjeux : magazine GoodPlanet et ses publications

– Éduquer au développement durable : posters GoodPlanet dans les écoles, GoodPlanet Junior

– Mener des projets socio-environnementaux dans les pays du Sud : programme Action Carbone Solidaire

Adresse

Domaine de Longchamp
1, carrefour de Longchamp
75116 PARIS

Téléphone+33 (0)1 48 42 01 01
Site webhttp://www.goodplanet.org
Publications

La Fondation GoodPlanet a publié une vingtaine d'ouvrages. Voir les livres

Elle édite une newsletter mensuelle et des dépêches environnementales quotidiennes.

MétiersÉducation au développement
Domaines d’interventionAgriculture, Développement économique et local, Environnement / Climat
Localisations géographiquesAfrique, Amérique latine, Asie, Europe, Moyen Orient, Océanie
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Fondation Plan International France

Fondation Plan International France

L’ONG Plan International intervient dans 55 pays en développement pour un monde plus juste qui fait progresser les droits des enfants et l’égalité entre les filles et les garçons. Pour leur donner les moyens de construire leur avenir, 1 788 projets de développement, qui bénéficient à 34 millions d’enfants, sont actuellement conduits grâce aux dons de particuliers, parrainages d’enfants, mécénats d’entreprises et subventions publiques.

Fondée en 1993, Plan International France est une fondation reconnue d’utilité publique, membre du réseau Plan International, et forte de 31 salarié·e·s et d’une centaine de bénévoles.

Grâce à ses 39 000 marraines, parrains, donateurs et donatrices, Plan International France finance de nombreux programmes destinés à donner aux enfants un avenir meilleur.

Adresse

14, boulevard de Douaumont – 75017 PARIS

Téléphone01 44 89 90 90
Site webhttp://www.planfrance.org
Publications

Rapport moral et Plan Info magazine
http://www.planfrance.org/actualites/publications

Budget2012/2013 : 12 614 000 €
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Financement, Humanitaire / urgence, Plaidoyer, Renforcement de la société civile, Veille politique
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Développement économique et local, Droits, Eau et assainissement, Éducation / formation, Éducation au développement, Genre, Habitat, Microcrédit, Santé
Localisations géographiquesBangladesh, Bénin, Bolivie, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Chine, Colombie, Egypte, Equateur, Ethiopie, Ghana, Guatemala, Guinée, Guinée-Bissau, Haïti, Honduras, Iles Salomon, Inde, Indonésie, Jordanie, Kenya, Laos, Libéria, Malawi, Mali, Mozambique, Myanmar, Népal, Nicaragua, Niger, Nigeria, Ouganda, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Paraguay, Pérou, Philippines, République dominicaine, Rwanda, Salvador, Sénégal, Sierra Leone, Soudan, Soudan du Sud, Sri Lanka, Tanzanie, Thaïlande, Timor oriental, Togo, Viêt-Nam, Zambie, Zimbabwe
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Exclus pour leur appartenance sexuelle, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Réfugiés / déplacés, Société civile

Fondation WWF France

Fondation WWF France
Adepte d’une action fondée sur le dialogue et le respect de l’autre, le WWF oeuvre au quotidien pour construire un avenir où l’Homme vit en harmonie avec la nature.
Sous l’impulsion de la navigatrice Isabelle Autissier, sa présidente depuis 2009, il agit concrètement pour préserver la biodiversité, lutter contre le changement climatique et réduire notre empreinte écologique.

Parce qu’il est urgent aujourd’hui de mettre un frein à la dégradation de l’environnement naturel de la planète, le WWF France intervient à différents niveaux, de la sauvegarde des milieux naturels et de leurs espèces à la promotion de modes de vie durables, en passant par la formation des décideurs, l’accompagnement des entreprises vers un développement durable ou l’éducation des jeunes publics.

Un acteur majeur de l’environnement

Avec un réseau actif dans plus de 100 pays rassemblant au total cinq millions de membres, notre organisation est l’une des premières à avoir été créée pour protéger la nature au niveau mondial.

Fondation reconnue d’utilité publique depuis 2004, le WWF est enfin un acteur majeur de la cause environnementale en France, grâce au soutien de ses bénévoles et de ses 220 000 donateurs.

MétiersDéveloppement / services de base, Financement
Domaines d’interventionEnvironnement / Climat
Localisations géographiquesAfrique, Amérique du Nord, Amérique latine, Asie, Europe, Moyen Orient, Océanie
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Société civile

Forim (Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations)

Forim (Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations)

Le Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations, en abrégé, FORIM, est une plateforme nationale qui réunit des réseaux, des fédérations et des regroupements d’Organisations de Solidarité Internationale issues de l’Immigration (OSIM) engagés dans des actions d’intégration « ici » et dans des actions de développement dans les pays d’origine.

Le FORIM représente environ 700 associations intervenant en Afrique subsaharienne, au Maghreb, en Asie du Sud-est, aux Caraïbes et dans l’Océan Indien.

Créé en mars 2002 avec le soutien des pouvoirs publics français, il témoigne de la volonté de ses membres de s’associer à toutes les composantes de la société civile française afin de favoriser l’intégration des populations issues des migrations internationales, de renforcer les échanges entre la France et les pays d’origine et de contribuer au développement de leur région d’origine.

Il montre une image spécifique de la vie associative des personnes issues de l’immigration et met en évidence les aspects positifs de la double appartenance en faisant la promotion d’actions conduites en France autour de l’intégration, de l’échange culturel et d’actions de développement vers les pays d’origine.

Adresse

14, passage Dubail 75010 Paris

Téléphone01 44 72 02 88
Site webhttp://www.forim.net
Budget2007 : 315 000 €
MétiersDéveloppement / services de base, Financement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Éducation au développement, Genre
Localisations géographiquesFrance
Populations ciblesMigrants

France Libertés

France Libertés

Fondée en 1986 par Mme Danielle Mitterrand, France Libertés est une Fondation reconnue d’utilité publique, à but non lucratif, et dotée du statut consultatif auprès du Conseil Economique et Social des Nations Unies depuis 1991.

France Libertés est un acteur du mouvement de solidarité internationale. La Fondation a pour objet de construire un monde plus juste et plus solidaire dans lequel chacun puisse exercer sa liberté dans le respect de l’autre. Les principaux domaines d’action de France Libertés sont la défense du droit des peuples à disposer de leurs richesses et le droit d’accès à l’eau en tant que bien commun de l’humanité.

France Libertés soutient des projets à l’international et en France, et mènent des actions de plaidoyer et de sensibilisation des citoyens, en France et à l’international.

Adresse

22, rue de Milan 75009 Paris

Téléphone01 53 25 10 40
Site webhttp://www.france-libertes.fr
Budget1 114 000 euros en 2012
MétiersDéveloppement / services de base, Plaidoyer
Domaines d’interventionDroits, Eau et assainissement
Localisations géographiquesAfrique, Asie, France
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Migrants, Minorités locales, Réfugiés / déplacés, Société civile

France Volontaires

France Volontaires

France Volontaires est la plateforme des Volontariats Internationaux d’Echange et de Solidarité (VIES). Les membres de la plateforme, (structures d’envoi de volontaires, collectivités, associations, etc) adhèrent à une charte commune.

France Volontaires est par ailleurs membre du Groupement d’Intérêt Public Agence du Service Civique et contribue au développement du Service Civique, dans le cadre de son volet international.

France Volontaires appuie et soutient les acteurs du volontariat, candidats, volontaires, structures d’accueil ou d’envoi. Les missions de la plateforme sont spécifiées dans le Contrat d’Objectifs et de Performance signé entre France Volontaires et le Ministère des Affaires étrangères et du Développement international.

  • Promouvoir les engagements
  • Animer le réseau
  • Accompagner partout dans le monde
  • Innover
  • Conseiller et orienter
  • Informer
  • Valoriser l’expérience

Une convention de partenariat qui définit les engagements de l’Etat et des associations d’envoi de Volontaires ainsi qu’une Charte du volontariat international d’échange et de solidarité qui précise les principaux engagements qualitatifs à tenir par les associations d’envoi et par les Volontaires, ont été signées lors du lancement de France Volontaires.

France Volontaires s’est dotée de statuts associatifs dès fin 2009, est une association régie par la Loi de 1901. Elle est par ailleurs structure d’envoi de volontaires de solidarité international (VSI), mais dans une mesure relative, elle transfert également des missions à ses membres (une vingtaine en 2012).

Une trentaine d’acteurs fait partie de la plateforme, en tant que ministère, associations ou collectivités territoriales.

www.france-volontaires.org
www.evfv.org
www.observatoire-volontariat.org
www.ressources-volontariat.org

Adresse

6 rue Truillot BP 220 94203 Ivry-sur-Seine

Téléphone01 53 14 20 30
Site webhttp://www.france-volontaires.org
Publications

www.observatoire-volontariat.org

MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionVolontariat
Localisations géographiquesAlgérie, Angola, Argentine, Bénin, Bolivie, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Cap-Vert, Centrafrique, Chili, Chine, Colombie, Comores, Congo-Brazzaville, Costa Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, Egypte, Ethiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guatemala, Guinée, Guinée-Bissau, Haïti, Inde, Laos, Liban, Madagascar, Malawi, Maldives, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mexique, Mozambique, Namibie, Népal, Niger, Ouganda, Pérou, République dominicaine, São Tomé-et-Principe, Sénégal, Sri Lanka, Syrie, Tchad, Territoires palestiniens, Togo, Tunisie, Venezuela, Viêt-Nam
Populations ciblesSociété civile

Frères des Hommes

Frères des Hommes

Depuis 50 ans, Frères des Hommes  conduit et soutient des actions visant à réduire la pauvreté, les inégalités et les injustices. Cet engagement est emblématique de nos valeurs. Pour nous, la fraternité, la solidarité, la tolérance et la non-violence sont des conditions nécessaires pour offrir à chaque individu l’opportunité de se construire.

Ces actions s’inscrivent dans un temps long. Au Nord comme au Sud, pour être efficace et durable la lutte contre la pauvreté passe par la transformation sociale. Nos actions et celles de nos partenaires visent ainsi à permettre aux populations les plus fragiles d’acquérir des connaissances et des savoir-faire.

Frères des Hommes et ses partenaires interviennent dans 3 domaines :

  • l’agriculture paysanne, pour favoriser  une agriculture durable qui préserve la sécurité et la souveraineté alimentaire des populations ;
  • l’économie solidaire, au service des populations et non les populations au service de l’économie ;
  • la démocratie citoyenne, qui permet à chacun, en s’organisant collectivement, de défendre ses droits.
Adresse

2, rue de Savoie 75006 Paris

Téléphone01 55 42 62 62
Site webwww.fdh.org
Publications
  • Résonance est un bulletin mensuel d’informations qui témoigne des engagements citoyens et collectifs dans le monde et rend compte des solutions qui se construisent au quotidien pour lutter contre la pauvreté.
  • "Agir en..." présente, 5 fois par an, les principales actions que nous entreprenons avec nos différents partenaires d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine. Chaque fiche fait un zoom sur le projet ainsi que le contexte économique et social dans lequel il vient s’insérer.
  • Témoignages et Dossiers est le bulletin trimestriel d’information de Frères des Hommes, qui revient sur les principaux résultats obtenus suite à la mise en place des projets : activités réalisées, témoignages, comptes-rendus financiers.
Budget2.5 millions d’euros en 2011
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Commerce équitable, Développement économique et local, Droits, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat
Localisations géographiquesBolivie, Brésil, France, Haïti, Inde, Pérou, RD Congo, Rwanda, Sénégal
Populations ciblesFemmes, Minorités locales, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Futur au Présent

Futur au Présent

Futur Au Présent est une association de solidarité internationale créée en 2012 par des travailleurs sociaux sénégalais et français.

Elle intervient à Ziguinchor, capitale de la Casamance au Sénégal. Elle y construit des programmes sociaux contre la pauvreté, préparés en amont par des travaux de recherche et que des activités économiques tendent à autofinancer.

Elle vise aujourd’hui à répliquer cette action, qui a fait ses preuves localement, sur d’autres territoires en Afrique et en Europe, afin de lutter contre la pauvreté selon une approche qui prend en compte la dimension globale du phénomène.

MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Développement économique et local, Éducation au développement, Santé
Localisations géographiquesFrance, Sénégal
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Minorités locales

Geres (Groupe Energies Renouvelables Environnement et Solidarités)

Geres (Groupe Energies Renouvelables Environnement et Solidarités)

Créé en 1976, le GERES – Groupe Énergies Renouvelables, Environnement et Solidarités – est une association à but non lucratif, dont les actions visent à améliorer les conditions de vie des populations les plus pauvres par la mise en œuvre de projets qui réduisent la précarité énergétique, préservent l’environnement et limitent les changements climatiques et leurs conséquences. L’association déploie une ingénierie de développement et une expertise technique spécifique menées en partenariat avec les communautés et les acteurs locaux.

Production d’énergie propre, Sobriété et efficacité énergétique, Politique locale et territoire, Développement économique et Changements climatiques sont ses 5 thématiques d’intervention.
170 collaborateurs conduisent 75 projets de développement durable innovants, en France et dans 22 pays du Sud.

Adresse

2 cours Foch 13400 Aubagne

Téléphone04 42 18 55 88
Site webhttp://www.geres.eu
Publications

GUIDES PÉDAGOGIQUES : Guides Tadjikistan ( conservation des aliments dans un cellier bioclimatique, production de légumes dans une serre solaire passive, conservation et bonne gestion de la fertilité des sols, cultures de légumes de plein champ ; 2014) ;  Guide de production d'huile d'arachide Agonlin de qualité supérieure (2013) ; Guides d'utilisation des équipements de transformation des fruits de palme et du manioc (2013) ; Mallette CLIM'Terr - Adaptation aux changements climatiques  (2013) ; Changement d'échelle pour les projets habitat et énergie durable (2013) ;Guide écocitoyen - « Auto-diagnostic et conseils » (2011) ;  Guide « Intégrer l'adaptation aux changements climatiques dans les projets de développement » (2011) ;  10 Fiche Outils Ethicarborne "Introduction à la Finance Carbone" (2011) ; Mallette pédagogique "La boîte à compost" (2011) ; Guide  "Habitat à vocation sociale : sortir de la précarité énergétique" (2010), collection ADEME - Habitat, Solidarité et Maîtrise de l'énergie ;  10Fiches pédagogiques" Énergies durables et développement en milieu rural en Afrique" (2009)  ;  Guide de bonnes pratiques « Climat Énergie Développement » (2008), ...

MANUELS TECHNIQUES  : Catalogue Tadjik des technologies économes en énergie (2013, 1 Catalogue -44 pages- et 9 manuels techniques - entre 16 et 52 pages, anglais) ;  Energy-efficient public buildings in Afghanistan (2010),  Solar Passive Houses - Running manual (2009) - versions en anglais, russe et tadjik) ; ...

Budget2013 : 9 421 454 €
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Financement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Développement économique et local, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat, Habitat
Localisations géographiquesAfghanistan, Bénin, Bosnie-Herzégovine, Burkina Faso, Cambodge, Croatie, Europe, France, Indonésie, Mali, Maroc, Mongolie, Myanmar, Sénégal, Slovénie, Tadjikistan
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Minorités locales, Population rurale, Société civile

Gevalor

Gevalor

L’association Gevalor a été créée en 2004 pour appuyer des projets de gestion des déchets dans les pays en développement. Ces projets visent à promouvoir la valorisation des ordures ménagères et l’assainissement des villes, tout en encourageant la création d’emplois, notamment en faveur des populations défavorisées.

Gevalor intervient majoritairement sur des projets de compostage en Afrique, avec l’accès à la finance carbone. Elle travaille également sur le recyclage des plastiques, le traitement des déchets d’abattoirs et la production de combustibles alternatifs. Gevalor apporte en outre du conseil aux collectivités locales du sud sur leur plan de gestion des déchets.

L’organisation a su s’inscrire dans la mise en place de solutions durables grâce à:

  • La fourniture d’appuis techniques et organisationnels, adaptés au contexte et au partenaire.
  • La recommandation de solutions techniques robustes et permettant employer une main d’œuvre abondante.
  • Une approche partenariale : tous les projets sont mis en oeuvre par des partenaires locaux, ONG ou petites entreprises à vocation sociale, en collaboration étroite avec les municipalités concernées et le secteur privé formel et informel.
  • Un soutien à la recherche de financements auprès de bailleurs nationaux et internationaux.

Gevalor est chef de file de la Plateforme Re-Sources, réseau créé par 11 partenaires du Sud et du Nord, spécialistes de la gestion des déchets dans les pays en développement. Ce réseau compte aujourd’hui 24 membres : il vise à promouvoir la diffusion des bonnes pratiques de gestion des déchets adaptées aux conditions locales par des documents de capitalisation, des formations et des actions de plaidoyer auprès des décideurs locaux.

Adresse

Siège social : 101, rue de la Source 45160 Olivet

Bureaux : 1 rue du portereau 45100 Orléans

Téléphone+33 (0) 2 36 11 25 87
Site webhttp://www.gevalor.org
Publications

DELARUE Jocelyne, FLIPO Baptiste, MORIZOT George et TIBERGHIEN Matthieu (2012)  Développement durable de la gestion des ordures ménagères et financements carbone : les conditions d’une mise œuvre conjointe dans les pays en développement. Conférence E3D, Agadir

MORIZOT Georges et DELARUE Jocelyne (2012) Financements carbone pour les projets de recyclage des déchets dans les PED

Budget300 000 €
MétiersDéveloppement / services de base, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Développement économique et local, Eau et assainissement, Environnement / Climat
Localisations géographiquesAfrique, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Comores, France, Haïti, Madagascar, Maurice, Mozambique, Togo
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Femmes, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Grandir dignement

Grandir dignement

Créée en juin 2010, Grandir Dignement est une association qui ne cesse d’évoluer et de se développer. Son histoire témoigne de son évolution soudaine et laisse percevoir de bonnes perspectives quant à ses projets. Les interventions de Grandir Dignement se basent sur la Convention Internationale des Droits de l’Enfant et s’attachent à garantir le respect de leur dignité en milieu carcéral.

À travers le monde, des enfants sont incarcérés et se retrouvent dans une situation de grande vulnérabilité : carences alimentaires, absence de soin, insalubrité, manque d’accès à l’éducation… Dans certains pays, 90% des enfants en prison sont en attente de leur procès, sans avoir les moyens d’assurer leurs défenses. À ces conditions indignes s’ajoutent de nombreux cas de maltraitances et de tortures.

Grandir Dignement ne fait aucune distinction de nationalité, d’origine ethnique, de religion, de condition sociale et d’appartenance politique dans ses actions. Basant ses interventions sur le respect des Conventions de Genève et sur la croyance que chaque enfant, quel que soit son passé puisse grandir dignement, l’association tend à garantir la dignité de ces mineurs en conflit avec la loi, trop souvent laissés dans l’ombre.

Afin de changer les comportements et les attitudes vis-à-vis de la situation des mineurs incarcérés, Grandir Dignement réalise des enquêtes qui donnent lieu à la publication de rapports. Ces documents rendent compte de la situation des enfants « en conflit avec la loi » dans certains pays et permettent ensuite d’informer, de sensibiliser et de faire réagir les gouvernements face à la réalité de la justice pénale des mineurs et de la situation carcérale.

En 2016, elle agit simultanément à Madagascar, au Niger et en France, ceci autant en lien direct avec les jeunes concernés qu’avec les autorités publiques. Elle promeut une amélioration de la justice des mineurs, l’humanisation des conditions de détention et l’instauration d’une justice restaurative.

MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Plaidoyer
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Droits
Localisations géographiquesFrance, Madagascar, Niger
Populations ciblesEnfants / jeunes, Prisonniers

GRDR Migration-Citoyenneté-Développement

GRDR Migration-Citoyenneté-Développement

La mobilité est une richesse pour des territoires solidaires

Le Grdr est une organisation de solidarité internationale à caractère associatif (loi 1901) et à but non lucratif, sans affiliation politique et religieuse.

En France tout comme en Afrique de l’Ouest, des femmes et des hommes, étudiants, agriculteurs, migrants, jeunes actifs, retraités ou personnes simplement concernées par la thématique « migration, citoyenneté et développement », se mobilisent aux côtés du Grdr, pour apporter leur soutien, donner de leur temps et proposer leurs compétences bénévolement.

Le Grdr s’engage depuis 1969 pour la promotion sociale, culturelle et économique des migrants subsahariens en France et de leurs régions d’origine. Depuis deux générations, l’association accompagne ces « travailleurs », pour assurer à leurs familles, villages et pays un meilleur accès à l’éducation, à la santé, à l’eau comme à la production agricole et à la micro-entreprise. Le Grdr c’est aujourd’hui une équipe de 100 salariés et bénévoles de 13 nationalités différentes, qui intervient dans 5 pays (Mali, Mauritanie, Sénégal, Guinée Bissau, France) et une soixantaine de communes, avec une vingtaine de partenaires européens et ouest-africains. Chaque année, des écoles, des dispensaires, des puits, des barrages sont réalisés avec notre appui, tandis qu’en France des associations de migrants qui interviennent notamment auprès des femmes, des migrants les plus âgés et dans la lutte contre les discriminations reçoivent notre soutien…

L’engagement des adhérents, salariés et partenaires du Grdr lui permet de poursuivre son action auprès des migrants et de leurs régions d’origine et de contribuer au « vivre ensemble » dans une France qui doute de son projet de société. Pour le Grdr, il passe par la reconnaissance de l’apport des migrants en France et en Europe et par la solidarité avec les pays d’origine.

Adresse

66/72, rue Marceau, 93558 Montreuil Cédex

Téléphone01 48 57 75 80
Site webhttp://www.grdr.org
Publications

www.grdr.org/publications

Budget2014 : 4,2 millions d’euros
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Financement, Humanitaire / urgence, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Culture et communication, Développement économique et local, Droits, Eau et assainissement, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat, Genre, Habitat, Santé
Localisations géographiquesAlgérie, France, Guinée-Bissau, Mali, Maroc, Mauritanie, Sénégal, Tunisie
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes malades, Population rurale, Réfugiés / déplacés, Société civile

GREF (Groupement des Educateurs sans Frontières)

GREF (Groupement des Educateurs sans Frontières)

Le GREF est une association de solidarité internationale, fondée en 1990. Elle est composée de plus de 500 membres, tous bénévoles, formateurs issus de l’éducation, de la formation d’adultes, de l’animation, du travail social… Le GREF collabore à des projets dans les domaines éducatif, culturel et social, afin que les populations deviennent le véritable acteur de leur développement. A ce titre, il participe à l’élaboration de projets en partenariat avec des acteurs du sud et du nord et contribue à leur mise en œuvre sous forme de missions de bénévoles de courte et moyenne durée. Enfin, le GREF intervient en France, dans les domaines de l’économie sociale et de l’EAD-SI.

Adresse

6 rue Truillot - 94 200 Ivry sur Seine

Téléphone01 55 26 90 10
Site webhttp://www.gref.asso.fr/
Publications

Publication mensuelle "LIENS"

Budget2009 :1 420 000€
MétiersÉducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, APD et mécanismes innovants, Culture et communication, Développement économique et local, Éducation / formation, Éducation au développement
Localisations géographiquesArménie, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Centrafrique, Comores, Egypte, France, Guinée, Haïti, Laos, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Moldavie, Niger, Pérou, Sénégal, Soudan, Territoires palestiniens
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Gret – Professionnels du développement solidaire

Gret – Professionnels du développement solidaire

Le Gret est une ONG internationale de développement de droit français, fondée en 1976. Elle agit du terrain au politique, pour apporter des réponses durables et innovantes aux défis de la pauvreté et des inégalités.

Actif dans 28 pays, il compte 12 représentations permanentes en Asie, en Afrique et en Amérique latine en 2017.

Chaque année, le Gret intervient sur plus de 150 projets et études répartis en 7 thématiques, afin d’apporter des réponses durables et innovantes aux défis de la pauvreté et des inégalités.
Le Gret est une ONG professionnelle, dans sa vision du secteur du développement – qu’elle souhaite doter de savoirs et de solutions innovantes-, dans l’implication des populations du Sud qu’elle considère actrices de développement, et dans ses pratiques.

Ses actions innovantes, fondées sur une démarche d’expérimentation, sont destinées à s’inscrire dans la durée, sans induire de dépendance, et doivent aboutir au renforcement des acteurs et actrices, et au fonctionnement autonome des structures mises en place.

Adresse

Campus du Jardin tropical
45 bis, avenue de la Belle Gabrielle
94736 Nogent-sur-Marne Cedex

Téléphone01 70 91 92 00
Site webhttp://www.gret.org
Publications

S'abonner à la lettre d'information du Gret : http://www.gret.org/inscription-a-la-lettre-dinformation/
Consulter les publications du Gret : http://www.gret.org/publications/

Budget20 millions d'euros en 2012
MétiersDéveloppement / services de base, Plaidoyer, Renforcement de la société civile, Veille politique
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Commerce équitable, Développement économique et local, Droits, Eau et assainissement, Éducation / formation, Environnement / Climat, Genre, Habitat, Microcrédit, Santé
Localisations géographiquesAlgérie, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, France, Guinée, Guyane, Haïti, Kenya, Laos, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritanie, Myanmar, Niger, Ouganda, Pérou, RD Congo, Rwanda, Sénégal, Tanzanie, Tchad, Viêt-Nam
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Exclus pour leur appartenance sexuelle, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Réfugiés / déplacés, Société civile

Groupe Initiatives

Groupe Initiatives

Collectif membre de Coordination SUD créé en novembre 1993, le Groupe initiatives rassemble douze associations professionnelles de solidarité internationale et d’appui au développement, réunies afin d’unir et partager leurs expériences et leurs savoir-faire : Apdra pisciculture paysanne, AVSF, Ciedel, Essor, Geres, Gevalor, Grdr, Gret, ID, Inter Aide, Iram et Solthis.
Le Groupe initiatives est une force de proposition de services et d’innovations en matière de coopération et de développement : études et évaluations, conduite de projets, contribution aux politiques, recherche-action, formation. Ses membres proposent d’agir avec les acteurs du Sud, en privilégiant la dignité du citoyen à l’assistanat, le renforcement des capacités à la substitution, la contribution aux politiques publiques au recyclage de modèles inadaptés, le travail avec les secteurs politiques et économiques à l’opposition stérile. Le Groupe initiatives diffuse ces travaux et réflexions grâce à la revue Traverses.

Adresse

45 bis, avenue de la Belle Gabrielle 94736 Nogent-sur-Marne

Téléphone01 43 94 73 27
Site webhttp://www.groupe-initiatives.org
Publications

Le Groupe initiatives publie ses réflexions sur les questions du développement dans la série Traverses. 42 numéros ont été publiés.

Des Journées d'études sont par ailleurs organisées chaque année. Les actes sont publiés dans série Traverses. Les supports de présentation des journées d'études sont disponibles sur le site internet

Télécharger la série Traverses : http://www.groupe-initiatives.org/-Search-a-document-.html

Télécharger les supports des journées d'études : http://www.groupe-initiatives.org/-Test-nouvelle-Journee-d-etude-menu-.html

 

MétiersDéveloppement / services de base, Financement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Commerce équitable, Culture et communication, Développement économique et local, Droits, Eau et assainissement, Éducation / formation, Environnement / Climat, Habitat, Microcrédit
Localisations géographiquesFrance
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Société civile

Groupe URD

Groupe URD

 

Fondé en 1993, le Groupe URD est un institut indépendant spécialisé sur les pratiques et les politiques humanitaires et post-crise.

D’abord groupe de dialogue entre acteurs du développement et de l’urgence – qui interviennent différemment mais dont l’action est souvent entremêlée sur le terrain – le Groupe URD a permis de :

  • Confronter les points de vues et les expériences ;
  • Créer un dialogue, et mieux comprendre les nouvelles crises, les nouveaux contextes et les nouvelles problématiques de terrain qui se développaient dans le monde de l’après guerre froide ;
  • Réfléchir aux articulations possibles voire nécessaires entre différents types d’acteurs.

Il s’est ensuite structuré en 1997 sous sa forme actuelle d’association loi 1901 pour aller plus loin dans son mandat. Son rôle est aujourd’hui d’accompagner les acteurs dans les processus d’amélioration de la qualité des programmes en menant des activités d’évaluation, de recherche, de formation et d’appui méthodologique.

Afin d’agir au plus près du terrain et de promouvoir les leçons apprises, le Groupe URD met en place des observatoires des pratiques de l’aide dans des contextes de crise, comme par le passé en Haïti, au Tchad et en Afghanistan.

MétiersDéveloppement / services de base, Humanitaire / urgence, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionÉducation au développement
Localisations géographiquesFrance, Mali, Tchad
Populations ciblesSociété civile

Guilde Européenne du Raid

Guilde Européenne du Raid

La Guilde est une ONG reconnue d’utilité publique. Elle vient de fêter ses 50 ans d’existence au service de l’Aventure et de la Solidarité. C’est la première ONG française non confessionnelle d’envoi de Volontaires. Elle agit dans une cinquantaine de pays.

La Guilde est une association reconnue d’utilité publique. Créée en 1967, elle s’est d’abord investie dans le champ de l’aventure, comptant parmi ses membres ou compagnons de route des personnalités telles que Paul-Emile Victor, Henry de Monfreid, Philippe de Dieuleveult, Bertrand Piccard, Hubert de Chevigny. Preuves toujours vivantes de cet engagement, la remise de bourses à de nouveaux porteurs de projets ou l’organisation du Festival International du Film d’Aventure de Dijon.

La confrontation avec des populations en difficulté a conduit la Guilde à participer à l’émergence de ce que l’on appelle aujourd’hui la solidarité internationale. Investie sur le terrain, elle a aussi beaucoup contribué à la structuration des acteurs associatifs français, principalement par le biais du Forum d’Agen qui, jusqu’en 2005, a réuni chaque année associations et professionnels pour des échanges, des formations, du financement.

Aujourd’hui, la Guilde regroupe toujours deux pôles, l’un dédié à l’aventure, l’autre à la solidarité internationale.

Par l’intermédiaire de différents programmes, elle offre chaque année la possibilité à plus de 900 jeunes de vivre une première expérience de solidarité dans un pays en développement, assure le portage administratif de plus de 800 Volontaires de Solidarité Internationale et engagés de service civique, accompagne nombre d’associations, étudiantes ou autres, dans le montage de leurs projets, accorde chaque année plus de 120 000 € à des microprojets de solidarité internationale, intervient directement sur le terrain en Palestine, au Liban, au Mali, au Niger, et au Cameroun .

Adresse

11, rue de Vaugirard 75006 Paris

Téléphone01 43 26 97 52
Site webhttp://www.la-guilde.org
Publications

- Revue Aventure (4 n°/ an)

- Newsletter mensuelle

- Site internet

BudgetBudget 2012 : 4,2 M€
MétiersDéveloppement / services de base, Financement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, APD et mécanismes innovants, Développement économique et local, Éducation / formation, Éducation au développement, Volontariat
Localisations géographiquesAfghanistan, Argentine, Arménie, Bénin, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Equateur, Gabon, Géorgie, Kirghizistan, Laos, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Philippines, Roumanie, Sénégal, Syrie, Territoires palestiniens
Populations ciblesEnfants / jeunes, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Habitat-Cité

Habitat-Cité

Habitat-Cité se mobilise contre l’augmentation des inégalités, dans un monde où la misère et les conflits marginalisent une part croissante de l’humanité. Injustices, discriminations, montée du racisme et droits humains bafoués affectent la dignité des personnes et complexifient leur accès aux droits.

Ces inégalités entraînent une précarisation de l’habitat avec la multiplication de logements précaires et insalubres : bidonvilles, squats et occupations de terrain sans droit ni titre.

> Objectif à long terme 

L’accès à des conditions de vie dignes et à l’autonomie pour tous par l’habitat et l’accès aux droits essentiels.

HC_Nicaragua_Adobe

 

> Missions / Axes  

I – Favoriser l’accès à un habitat décent,  sans discrimination, par :

  • la construction / la réhabilitation de logements ;
  • l’accompagnement vers des solutions pérennes d’hébergement ou de logement ;
  • ou, à défaut, par l’amélioration / la transformation de l’habitat précaire (squats, bidonvilles)

II – Accès aux droits : accompagner les personnes dans leurs démarches d’accès aux droits : droits d’asile et droit à séjourner sur le territoire français, accès aux soins, scolarisation / formation, accès à l’emploi

III – Plaidoyer : apporter une expertise, informer et interpeller les autorités publiques et les citoyens sur la problématique de l’habitat précaire, des conditions d’accueil des migrants, de la lutte contre les discriminations et de la solidarité internationale

 

> Publics

Les actions d’Habitat-Cité s’adressent à un public confronté au mal logement, à l’exclusion et qui rencontre des difficultés à accéder à ses droits.

En France, ses actions s’orientent vers un public migrant principalement russophone et roumanophone, vivant en habitat indigne (bidonville, squat, hébergement d’urgence) ou dépourvu de logement (à la rue), dont une majorité de Tchétchènes et de Roms. A l’international, l’association développe plus particulièrement des projets en faveur des femmes touchées par la précarité (femmes seules avec enfants, femmes victimes de violence).

 

> Territoires d’action

Habitat-Cité a développé une expertise d’intervention sur des territoires urbains en marge. En France, l’association concentre son activité en Ile-de-France. A l’international, elle agit prioritairement en Amérique latine et Europe centrale et orientale. Elle mène actuellement un projet depuis plusieurs années à Granada au Nicaragua et des missions de prospection menées en Colombie, en Roumanie et en Arménie doivent donner lieu à de nouveaux projets.

 

> Champs d’intervention/ Domaines d’action

Habitat-Cité intervient dans plusieurs domaines de l’économie sociale et solidaire et de la solidarité internationale :

  • Habitat, urbanisme et architecture : lutte contre l’habitat indigne, recherche et promotion de techniques de construction respectueuses de l’environnement incluant l’utilisation de matériaux locaux écologiques
  • Accompagnement social et juridique des personnes en situation d’exclusion et de mal logement : droit d’asile et droit au séjour, accès aux soins, accès à l’hébergement et au logement, accès à l’emploi (formation, insertion professionnelle et mise en place d’activités génératrices de revenus)
  • Gestion de projets de solidarité internationale : diagnostic initial, conception, suivi et évaluation de projets, accompagnement des partenaires locaux dans le renforcement des compétences et la recherche de financements, médiation bailleurs/partenaires
  • Production documentaire : production et diffusion de films et de reportages photographiques

Cette pluridisciplinarité permet à Habitat-Cité de proposer une approche transversale qui prend en compte la multiplicité des difficultés auxquelles sont confrontées les personnes accompagnées et les partenaires locaux.

Adresse

62, rue Vergniaud 75013 Paris

Téléphone01 45 88 71 75
Site webhttp://www.habitat-cite.org
Publications

- Newsletter d'Habitat-Cité :

http://issuu.com/habitat-cite/docs/nouvelles_d_habitat-cite_n_1

 

 

Budget542 744 € (en 2013)
MétiersDéveloppement / services de base
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Développement économique et local, Droits, Éducation / formation, Habitat
Localisations géographiquesAmérique latine, Europe, France, Nicaragua, Roumanie
Populations ciblesFemmes, Migrants, Population urbaine, Réfugiés / déplacés

HAMAP-Humanitaire

HAMAP-Humanitaire

ONG HAMAP-Humanitaire

Notre absolue conviction
A une époque de montée en puissance de l’égoïsme, de l’individualisme, de la jalousie et de l’envie, il nous paraît nécessaire de revendiquer que tout homme, toute femme, tout enfant doit être absolument considéré comme un frère sinon la condition humaine n’aurait aucun sens.
Le devoir de chacun est d’apporter son aide pour tenter de combler le fossé que les différences de chance ont creusé.
Notre engagement
Créée en 1999, HAMAP-Humanitaire est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) d’aide au développement. Sa vocation est d’agir concrètement pour que toujours plus d’hommes, de femmes et d’enfants accèdent à l’eau potable et l’assainissement, à l’éducation, à la santé et à la sécurité. L’ONG HAMAP-Humanitaire en chiffre :

  • 175 adhérents
  • 400 membres
  • 157 bénévoles actifs
  • 100 000 bénéficiaires

Nos résultats
En 2017, nous avons permis à :

  • 17 977 personnes d’accéder à l’eau potable
  • 4 563 personnes d’avoir accès à l’assainissement, dont 2 405 écoliers
  • 424 personnes d’accéder à l’éducation ou à la formation professionnelle
  • 7 517 personnes d’accéder à une consultation médicale de base
  • 65 000 personnes d’avoir accès à une meilleure prise en charge médicale

Nos missions

La mission d’HAMAP humanitaire est celle d’assistant à maître d’ouvrage. Elle consiste à accompagner nos partenaires locaux de leur première formulation de besoins à l’accompagnement à la réalisation de leur projet et à sa pérennité.
Cette mission générale se décline en prestations adaptées à chaque projet :

  • Identification de partenaires locaux
  • Aide à l’expression des besoins
  • Etude et formalisation des documents projets
  • Appel d’offres
  • Aide au choix de la maîtrise d’oeuvre
  • Mise au point des conventions
  • Montage et recherche de financement
  • Suivi et contrôle des travaux
  • Formation
  • Sensibilisation et aide à la gouvernance

Nos savoir-faire et nos compétences

Ingénierie

  • Ressources en eau : puits, captages, forages, stockage, distribution, exploitation, gestion,
  • Assainissement : latrines, blocs sanitaires pour écoles, dispensaires, stations d’épuration,
  • Construction diverses : écoles, dispensaires,
  • Autres projets : tels que les unités spécialisées de pédiatrie dans les hôpitaux, les projets d’installation énergétique autonome sur une région par Eolien et Solaire, soit en travail direct, soit de façon indirecte dans le cadre de la coopération décentralisée.

Santé

  •  Support des équipes médicales locales pour le diagnostic et l’organisation de centres de santé, en insistant sur l’hygiène et les pathologies courantes,
  • Sensibilisation aux règles d’hygiène corporelles et alimentaires, et organisation d’ateliers ludiques et éducatifs pour les enfants,
  • Formation aux premiers secours des encadrants locaux,
  • Recueil d’informations terrain pour surveiller divers indicateurs de santé : données statistiques transmises aux autorités sanitaires locales,
  • Sensibilisation des bénévoles Français de ces équipes pluridisciplinaires (médecins, infirmières, ingénieurs, administratifs) en travaillant en binôme avec leurs homologues locaux aux actions bénévoles et solidaires,
  • Accompagnement de femmes et d’enfants ayant subi des traumatismes.

Education

  •  Accompagnement de centres d’alphabétisation et d’écoles,
  • Soutien et formation d’activités génératrices de revenus : maisons de femmes, ateliers vélos, magasins solidaires, encadrement de groupements agricoles,
  • Accompagnement d’élèves dans un projet de reboisement.

Lutte contre les mines

  • Formation et sensibilisation des populations sur les mines antipersonnel et bombes à sous-munitions (activité première d’HAMAP-Humanitaire),
  • Formation de démineurs et de formateurs de déminage,
  • Plaidoyer au niveau national et international.

Les pays où nous intervenons :
Ils sont évidemment liés à leur situation géopolitique définie par le Ministère des Affaires Étrangères, également par des priorités liées à leur pauvreté définie par leur positionnement économique dans le classement des nations. Aujourd’hui, HAMAP-Humanitaire accompagne trente projets dans dix pays.
Parmi eux : Benin, Burkina Faso, Cambodge, Haïti, Inde, Laos, Liban, Madagascar, Maroc, Mauritanie, Palestine, République démocratique du Congo, Sénégal, Tunisie, Viet Nam.

Adresse

Siège : 12 bis rue du Belvédère 92 370 Chaville

Bureau : 7 Rue de Charenton 94 140 Alfortville

Téléphone+33 (0)1 43 75 44 68
Site webhttp://www.hamap.org
Publications

Lettre d'informations HAMAP 

Rapport d'activités

 

Budget1 300 000 €
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, Développement économique et local, Eau et assainissement, Éducation / formation, Éducation au développement, Santé, Volontariat
Localisations géographiquesBénin, Bolivie, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Centrafrique, Colombie, Comores, Haïti, Inde, Indonésie, Irak, Laos, Liban, Madagascar, Maroc, Mauritanie, Nigeria, RD Congo, Sénégal, Territoires palestiniens, Tunisie, Viêt-Nam
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Minorités locales, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Réfugiés / déplacés, Société civile

Handicap International – Humanité & Inclusion

Handicap International – Humanité & Inclusion

Handicap International change de nom et devient « Humanité & Inclusion ». Créée en 1982, HI  est une organisation de solidarité internationale indépendante et impartiale, qui intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes. Œuvrant aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables, elle agit et témoigne, pour répondre à leurs besoins essentiels, pour améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.

La Fédération Humanité & Inclusion met en œuvre les programmes dans le monde et pilote la stratégie globale du réseau fédéral.

Les huit associations nationales membres du réseau fédéral – Allemagne, Belgique, Canada, États-Unis, France, Luxembourg, Royaume-Uni et Suisse – collectent les ressources financières pour les missions sociales mises en œuvre par la Fédération. Les associations nationales portent les combats dans leurs pays respectifs auprès du public, des organismes pairs et des institutions, par des actions de sensibilisation et de plaidoyer.

 

Humanité & Inclusion vient en aide aux populations vulnérables, notamment les personnes handicapées, partout dans le monde où cela est nécessaire. L’association répond à leurs besoins essentiels et spécifiques, améliore leurs conditions de vie et les aide à s’insérer dans la société.

Que ce soit dans des contextes de pauvreté, d’exclusion, de conflits ou de catastrophes naturelles, Humanité & Inclusion accompagne les personnes handicapées, les victimes de mines, de sous-munitions et d’autres restes explosifs de guerre, les blessés, les réfugiés, les déplacés, les victimes de catastrophes naturelles, de maladies chroniques ou invalidantes, de violences (en particuliers les femmes et les enfants), etc.

 

Secteurs d’activités:

  • Réadaptation (dont appareillage et rééducation)
  • Déminage et prévention des accidents
  • Accessibilité
  • Gestion de camps de réfugiés
  • Distributions
  • Insertion économique et sociale
  • Santé, prévention
  • Insertion scolaire
  • Développement local
  • Préparation aux catastrophes et réduction des risques
  • Réhabilitation, reconstruction
  • Plaidoyer
Adresse

138 avenue des Frères Lumière

69008 Lyon

Téléphone04 78 69 79 79
Site webhttp://www.handicap-international.fr
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Financement, Humanitaire / urgence, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, APD et mécanismes innovants, Droits, Éducation / formation, Éducation au développement, Santé
Localisations géographiquesAfghanistan, Albanie, Algérie, Allemagne, Angola, Bangladesh, Bénin, Bolivie, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cap-Vert, Chine, Colombie, Corée du Nord, Côte d’Ivoire, Cuba, Egypte, Ethiopie, France, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Jordanie, Kenya, Kirghizistan, Kosovo, Laos, Liban, Libéria, Libye, Macédoine, Madagascar, Mali, Maroc, Monténégro, Mozambique, Myanmar, Népal, Nicaragua, Niger, Ouganda, Pakistan, Philippines, RD Congo, Russie, Rwanda, Sénégal, Serbie, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Soudan du Sud, Sri Lanka, Syrie, Tadjikistan, Tanzanie, Tchad, Territoires palestiniens, Thaïlande, Timor oriental, Togo, Tunisie, Viêt-Nam, Yémen
Populations ciblesEnfants / jeunes, Personnes handicapées

HCMF (Haut Conseil des Maliens de France)

HCMF (Haut Conseil des Maliens de France)
Objectifs et Résumé des activités principales de l’association: 

Représenter la diaspora malienne auprès des institutionnels. Accompagner les associations membres dans l’élaboration et la mise œuvre de leurs projets ; notamment dans les domaines de la formation, du conseil, de la mise en relation et des appuis institutionnels. Œuvrer pour l’éducation à la citoyenneté.

Adresse138, rue Danielle Casanova 93200 Saint Denis
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Culture et communication, Développement économique et local, Droits, Éducation / formation, Éducation au développement, Genre
Localisations géographiquesMali
Populations ciblesMigrants

HumaniTerra International

HumaniTerra International

HumaniTerra International est une ONG spécialisée dans la chirurgie humanitaire.

Elle a pour objectif d’aider les pays et les populations en proie à de graves crises politiques, économiques et humanitaires, par l’amélioration de l’offre chirurgicale. Depuis sa création en 1998, plus de 800 professionnels se sont engagés bénévolement pour mener à bien cette mission partout dans le monde.

HumaniTerra s’engage sur 3 actions essentielles et complémentaires :

  • SOIGNER
  • FORMER
  • RECONSTRUIRE
Adresse

271, avenue du Prado
13008 Marseille

Téléphone+33 (0)4 91 42 10 00
Site webhttp://www.humani-terra.org/
MétiersDéveloppement / services de base, Humanitaire / urgence, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionSanté
Localisations géographiquesAfrique, Bangladesh, Cambodge, Cameroun, Centrafrique, Equateur, Jordanie, Territoires palestiniens
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes handicapées, Personnes malades, Réfugiés / déplacés

Humatem

Humatem

Créée en 1999, Humatem, association de solidarité internationale, œuvre dans le domaine de la santé et plus spécifiquement dans le secteur de l’appui à l’équipement médical et du renforcement des capacités biomédicales dans les pays en développement. Cette ONG-support met à disposition des acteurs de santé et des acteurs de la solidarité internationale une palette de services et d’outils spécifiques au secteur : banque de don de matériel médical, atelier biomédical, centre de ressources, espaces d’échanges et missions d’expertise.

En 2017, Humatem a ainsi accompagné 34 porteurs de projet intervenant dans 13 pays et 46 acteurs de santé donateurs de matériels. Elle a construit et animé 3 modules de formation à la maintenance biomédicale dispensés en République Démocratique du Congo auprès de 20 techniciens. Elle a réalisé 2 missions exploratoires pour 2 commanditaires différents.

Depuis 2015, Humatem bénéficie du statut d’ONG en relation officielle avec l’OMS.  Elle collabore depuis plusieurs années avec la Fédération Hospitalière de France et la Fédération européenne des hôpitaux. Elle travaille également en lien avec les différents réseaux régionaux multi-acteurs d’appui aux acteurs de coopération et avec de nombreuses organisations européennes.

MétiersHumanitaire / urgence
Domaines d’interventionSanté
Localisations géographiquesAsie
Populations ciblesPersonnes handicapées, Personnes malades, Société civile

ICOSI (ADER – RIED)

ICOSI (ADER – RIED)

L’ICOSI, Institut de Coopération Sociale Internationale, est une organisation non gouvernementale fondée en 1983 qui a comme principal objectif de promouvoir les valeurs de l’économie sociale. L’ICOSI exerce également, en collaboration avec ses partenaires, un travail de plaidoyer auprès des institutions publiques et des média visant à encourager la recherche de solutions solidaires et conduisant à placer la personne humaine au cœur des choix économiques.

L’ICOSI crée et réalise donc depuis plus de 30 ans des programmes de terrain dans le monde entier, avec des partenaires issus du monde coopératif, mutualiste ou associatif. Les organisations de travailleurs sont étroitement associées à la plupart de nos projets. Depuis 2015, l’ICOSI a engagé un travail en synergie avec l’ADER-RIED, association dont elle partage l’essentiel des valeurs. Sur tous ces sujets, l’Institut se place résolument dans la promotion, la diffusion et la défense des normes internationales du travail. Ils ont fusionné fin 2017.

L’ADER-RIED est une association de solidarité internationale qui résulte de la fusion entre ADER «Association pour le Développement Économique et Régional », et  RIED « Réseau International Éco-Développement», opérationnalisée le 24 septembre 2015.

L’ADER avait été créé en 1994 avec pour objet d’œuvrer pour le développement économique des « pays en voie de développement » en faisant participer les populations locales par l’organisation de la société civile et la réalisation de programmes de développement dans les domaines économiques sociaux et culturels.

Le RIED avait été fondé en 2004 par le Crédit Coopératif, la MACIF, l’ONG SOCODEVI (Québec) et le Consortium Etimos (Italie), avec pour objet de soutenir le développement durable des pays du Sud par la création de partenariats entre structures de l’Économie Sociale et Solidaire.

 

 

Adresse

31 rue de Vincennes

93100 Montreuil

Téléphone+33 (0)1 45 55 80 55
Site webhttp://www.ader.eu
Publications

Publications du réseau EUNOMAD
http://www.eunomad.org/fr/ressources/publications.html

Budget2011 : 2 480 679 €
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Financement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Développement économique et local, Eau et assainissement, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat, Habitat, Microcrédit
Localisations géographiquesBénin, Europe, France, Mali, Sénégal
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Population rurale, Population urbaine, Réfugiés / déplacés, Société civile

IECD (Institut Européen de Coopération et de Développement)

IECD (Institut Européen de Coopération et de Développement)

Créé en janvier 1988, l’Institut Européen de Coopération et de Développement (IECD) est une association de solidarité internationale qui intervient dans 15 pays en Afrique, au Proche-Orient, dans l’Océan Indien, et en Asie du Sud-Est.

L’IECD forme les acteurs responsables de demain pour accompagner le développement humain et économique des pays où il intervient. Avec ses partenaires locaux, l’IECD bâtit des environnements propices où chacun a la possibilité de révéler ses talents. Son ambition est de permettre aux jeunes, aux adultes, aux professionnels et aux acteurs du développement d’acquérir les outils et les savoir-faire nécessaires pour construire leur avenir et avoir un impact positif sur la société.

En 25 ans, l’IECD a développé des expertises reconnues dans 3 cœurs de métier : la formation et l’insertion professionnelles, l’appui aux petites entreprises et l’accès des populations vulnérables à l’éducation et à la santé.

Aujourd’hui, l’IECD, en partenariat avec une cinquantaine d’institutions locales, mène 45 projets qui touchent directement près de 50 000 bénéficiaires. Ces projets reçoivent le soutien de fondations philanthropiques, de fondations d’entreprise, d’entreprises et d’organismes sans but lucratif. Ils bénéficient aussi, pour la plupart, de financements publics.

Pour appuyer les partenaires locaux dans la mise en œuvre et la gestion des projets, l’IECD a ouvert des délégations au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Proche-Orient, à Madagascar et dans les Territoires palestiniens. Il détache également sur le terrain des assistants techniques et des chefs de projet (1 an minimum). Enfin, l’IECD fait appel à des experts techniques pour garantir la pertinence des projets.

Adresse

20, rue de Dantzig - 75015 Paris - France

Téléphone+33 (0)1 45 33 40 50
Site webhttp://www.iecd.org
Publications
  • Bulletin d'information Semeurs d’avenir, publication trimestrielle.
BudgetChiffre d'activité 2012 : 8,5 millions d’euros
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Humanitaire / urgence, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, APD et mécanismes innovants, Développement économique et local, Éducation / formation, Habitat, Santé
Localisations géographiquesCameroun, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Egypte, Liban, Madagascar, Maroc, Myanmar, Nigeria, RD Congo, Syrie, Territoires palestiniens, Thaïlande, Viêt-Nam
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Réfugiés / déplacés, Société civile

Ifaid (Institut de Formation et d’Appui aux initiatives de Développement)

Ifaid (Institut de Formation et d’Appui aux initiatives de Développement)

Par la formation professionnelle et l’accompagnement de projets, IFAID Aquitaine tend à mieux articuler et à rendre complémentaires solidarité internationale et solidarité de proximité.

Ses champs d’intérêt et d’intervention se situent dans les pays du Sud et/ou en transition économique et au Nord, tout particulièrement dans le développement local-territorial.

Ses activités s’articulent autour de trois pôles :

  • La formation : Coordonnateur de projet de solidarité internationale et locale (COPSIL)
  • L’appui aux initiatives de développement : pour accompagner, encadrer et soutenir des projets et des programmes tournés vers le développement humain. Pour articuler les savoir-faire de la formation sur les réalités, contraintes et atouts de l’environnement socio-professionnel et pour être à l’écoute de la diversité de ses évolutions
  • IFAID Aquitaine s’inscrit également dans un projet régional de portage des missions de Volontariat de Solidarité Internationale au bénéfice des acteurs du territoire aquitain.
Adresse

17, cours des Aubiers 33300 Bordeaux

Téléphone05 56 50 08 67
Site webhttp://www.ifaid.org
MétiersDéveloppement / services de base, Humanitaire / urgence, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAPD et mécanismes innovants, Développement économique et local, Eau et assainissement, Genre, Santé, Volontariat
Localisations géographiquesAfrique, France
Populations ciblesPopulation rurale, Population urbaine, Société civile

Ingénieurs sans Frontières

Ingénieurs sans Frontières

Ingénieurs Sans Frontièresassociation de solidarité internationale créée en 1982 – s’engage à favoriser le développement durable, l’égalité des droits entre les populations et un exercice harmonieux des droits civils, politiques et économiques, en questionnant le rôle et les pratiques des ingénieurs, pour que la technique soit pensée et placée au service du développement durable, de l’homme et de la planète.

Adresse

146, rue de Crimée 75019 Paris

Téléphone01 53 35 05 40
Site webhttp://www.isf-france.org
Publications

Revue Alteractif

Budget250 000
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, Commerce équitable, Eau et assainissement, Éducation au développement, Environnement / Climat
Localisations géographiquesAfrique du Sud, Bénin, Bolivie, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, France, Madagascar, Mali, Niger, Pérou, Sénégal, Togo
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Initiative Développement

Initiative Développement

Depuis 1994, Initiative Développement accompagne des communautés défavorisées de pays du sud en suscitant l’émergence et le renforcement d’acteurs locaux de développement.

ID apporte ainsi sa pierre à la résolution des grands enjeux de la planète : environnement, santé, alimentation, éducation ….

ID intervient sur 20 de programmes  (182 000 bénéficiaires en 2012) dans 7 Pays : Bénin, Congo Brazza, Tchad, Togo, Haïti, et Chine;

Nos missions

La satisfaction durable des besoins fondamentaux des communautés les plus vulnérables : Alimentation, eau potable, santé, éducation, logement, assainissement, emploi, énergies renouvelables…

L’émergence et l’ accompagnement de partenaires du sud (Associations, Collectivités locales) :  parce que la   pérennité des projets n’implique pas la dépendance des partenaires. Nous  soutenons aussi longtemps que nécessaire la prise en main, par des acteurs locaux, des projets menés. ID a ainsi suscité en 15 l’émergence de 10 ONG du sud, employant aujourd’hui 198 salariés.

L’innovation permet à ID de s’adapter à un contexte en pleine évolution et à des situations de crises politiques ou de catastrophes naturelles dans les pays où elle intervient.

Adresse

Initiative Développement
29 rue Ladmirault
86000 Poitiers

Téléphone+33 (0)5 49 60 89 66
Site webhttp://www.id-ong.org
Publications

La lettre d'ID (publication trimestrielle)

Le rapport d'activité 2010

Budget4 500 000 €
MétiersDéveloppement / services de base, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, Développement économique et local, Eau et assainissement, Éducation / formation, Environnement / Climat, Habitat, Santé
Localisations géographiquesAfrique, Bénin, Chine, Comores, Congo-Brazzaville, Haïti, Tchad, Togo
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Personnes malades, Population rurale, Société civile

Initiatives et Changement

Initiatives et Changement

Créée en 1952, l’association Initiatives et Changement France fait partie de l’ONG Initiatives et Changement International, présente  dans 60 pays et fédérant 44 associations nationales.

I&C France a pour mission de développer l’engagement citoyen pour favoriser un meilleur vivre ensemble et renforcer la cohésion sociale.

Ainsi, nous créons et animons des espaces de rencontre et d’engagement pour des personnes de toutes convictions, origines, générations et familles de pensée.

Ces espaces de rencontre peuvent prendre la forme de conférences, formations, ateliers, groupes de parole, séminaires, forums, facilitation de communication et de rencontres, en grande partie dans des zones de tensions.

www.ic-fr.org

Adresse

7 bis, rue des Acacias 92130 Issy-les-Moulineaux

Téléphone01 41 46 03 60
Site webhttp://www.fr.iofc.org
Budget2011 : 370 000 €
MétiersHumanitaire / urgence, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Culture et communication, Droits, Éducation / formation, Environnement / Climat
Localisations géographiquesBurundi, Cameroun, Canada, France, Liban, RD Congo, Rwanda, Suisse, Tunisie
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Minorités locales, Population urbaine, Société civile

Institut Belleville

Institut Belleville

L’Institut Belleville est l’institut de coopération créé en 1984 par la CFDT pour mettre en œuvre sa politique de coopération internationale.

L’Institut Belleville conçoit et organise des projets de coopération pour et avec les organisations de la société civile de pays émergents et en développement ou encore de pays développés.

Ces projets doivent permettre aux organisations partenaires :

  • de se structurer et de se développer afin d’être des acteurs plus efficaces, mieux reconnus et prenant toute leur place d’acteur syndical dans la mise en œuvre des politiques de développement durable ;
  • de défendre efficacement les droits des travailleurs partout dans le monde ;
  • d’accroître leurs capacités à participer au dialogue social et au débat tripartite, à travers l’échange de pratiques syndicales.

Les projets de l’Institut Belleville sont menés en partenariat avec

  • des syndicats affiliés à la Confédération syndicale internationale (CSI)
  • des ONG travaillant au renforcement de la société civile
Adresse

4, boulevard de la Villette 75955 Paris cedex 19

Téléphone+33 (0) 1 42 03 81 37
Site webhttp://www.cfdt.fr/jcms/rec_110235/l-institut-belleville
Publications

Rapport d'activité 2011

http://www.cfdt.fr/content/medias/media39517_qiFSdJfPzuIxdgG.pdf

Guide d'information à destination des travailleurs migrants

http://www.cfdt.fr/content/medias/media40381_FfGEQmJwrCbnIVx.pdf

 

Budget2011: 449 390 €
MétiersPlaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Développement économique et local, Droits, Éducation / formation, Environnement / Climat, Genre
Localisations géographiquesBénin, Brésil, Burkina Faso, Centrafrique, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Inde, Israël, Lituanie, Mali, Niger, Sénégal, Tchad, Togo, Tunisie
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Femmes, Migrants, Société civile

Institut Bioforce

Institut Bioforce

Pour améliorer la pertinence de la réponse aux crises humanitaires, renforcer l’impact des interventions de solidarité menées auprès des populations vulnérables, c’est aux côtés de ceux qui se mobilisent au quotidien que l’Institut Bioforce a choisi d’agir.

Partout dans le monde, nous formons, accompagnons et délivrons des certifications reconnues aux acteurs de la réponse aux crises, internationaux et nationaux, individus et organisations. Nous développons de nouvelles approches ou structurons des dispositifs existants de renforcement de capacités au bénéfice de la communauté humanitaire.

Note Coordination SUD
Bioforce, membre via le Clong Volontariat, devient membre via la CHD en 2017

Adresse

41, avenue du 8 mai 1945

69694 Venissieux cedex

Téléphone04 72 89 31 41
Site webhttp://www.institutbioforce.fr/
MétiersÉducation au développement, Humanitaire / urgence, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionÉducation / formation, Volontariat
Localisations géographiquesAfrique, France, Sénégal
Populations ciblesSociété civile

Inter Aide

Inter Aide

Objectif:

Créée en 1980, Inter Aide est une organisation humanitaire spécialisée dans la réalisation de programmes de développement, qui vise à ouvrir aux plus démunis un accès au développement. Les programmes répondent à des besoins vitaux précis. Mais à travers ces actions, notre objectif est avant tout de renforcer les capacités des populations les plus défavorisées à améliorer par elles-mêmes leurs conditions de vie.

Inter Aide mène à ce jour une cinquantaine de programmes répartis dans six pays :
>> En Amérique centrale : Haïti
>> En Afrique : Ethiopie, Madagascar, Sierra Leone, Malawi et Mozambique

Les programmes sont définis à partir des besoins des familles et sont de plusieurs types :

En zone rurale:
>> accès à l’eau, hygiène et assainissement
>> agriculture
>> santé communautaire, éducation à la santé dans les écoles, lutte contre les grandes endémies
>> appui aux écoles primaires

En zone urbaine:
>> accès à l’emploi : formation professionnelle, prêts productifs
>> éducation : préscolarisation, prévention de l’échec scolaire dans le primaire
>> social : accompagnement des familles les plus pauvres, développement du jeune enfant
>> santé : mutuelles de santé

Sur certaines zones, plusieurs programmes sont menés simultanément, de façon intégrée (santé + agriculture + hydraulique ou accompagnement social + prêts + mutuelles de santé, par exemple). Les méthodes et pratiques sont capitalisées et partagées à travers le réseau Pratiques.

Les grands principes d’action:

>> Être exclusivement spécialisé dans la réalisation
>> Toujours chercher à toucher les familles les plus démunies
>> Garder une approche pragmatique et non idéologique des solutions à proposer aux familles en difficulté
>> Tout faire pour impliquer les familles bénéficiaires, en s’assurant de leur participation et en les formant à la reprise des réalisations
>> Agir en toute neutralité politique et confessionnelle ainsi que dans le respect des convictions des familles bénéficiaires

Chaque fois que cela est possible, les projets sont menés en étroite collaboration avec des partenaires locaux (associations de développement ou comités de bénéficiaires). Certains projets ont été totalement repris par ces partenaires, qui poursuivent maintenant les activités de manière autonome (ex : projet social à Cebu, par l’ONG philippine Bidlisiw; projets ruraux intégrés en Haïti par Concert Action et ACDED, accès à l’eau avec ARCOC et Bayaguana Servicio en République Dominicaine, projet de formation professionnelle et de prêts productifs à Antananarivo par l’ONG malgache CEFOR), d’autres sont en cours de transfert
(ex : projets intégré d’accompagnement familial et de prêts productifs menés par l’ONG malgache Vahatra à Antsirabe à Madagascar, certains projets menés par des ONG locales en Inde). Notre ambition est d’aider les partenaires locaux à se professionnaliser dans leur domaine de compétence et de les soutenir dans la recherche de moyens financiers pour initier eux-mêmes des projets similaires.

Adresse

44, rue de la Paroisse 78000 Versailles

Téléphone01 39 02 38 59
Site webhttp://www.interaide.org
Publications

Réseau Pratiques

http://www.interaide.org/pratiques/index.htm

 

Budget2012 :9 4 00 000€
MétiersDéveloppement / services de base, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, Développement économique et local, Eau et assainissement, Éducation / formation, Microcrédit, Santé
Localisations géographiquesEthiopie, Haïti, Inde, Madagascar, Malawi, Mozambique, Philippines, Sierra Leone
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Iram (Institut de Recherche et d’Applications des Méthodes de développement)

Iram (Institut de Recherche et d’Applications des Méthodes de développement)

L’Iram – Institut de Recherches et d’Applications des Méthodes de développement – travaille dans le domaine de la coopération internationale depuis 1957. Associant une expertise indépendante de haut niveau et un engagement éthique l’Iram intervient dans plus de 40 pays en Afrique, Amérique Latine, Caraïbes et plus récemment en Asie du Sud Est et en Europe.

Adresse

49, rue de La Glacière 75013 Paris

Téléphone01 44 08 67 67
Site webhttp://www.iram-fr.org
Publications

La base de données « Docs en ligne » réunit les publications de l'Iram
(articles, communications à des colloques, contributions à des
ouvrages, …) depuis sa création en 1957. Elle ne comprend donc pas les
rapports d’études
qui sont soumis à une clause de
confidentialité
.

La recherche par thèmes correspond aux domaines d’expertise de l’Iram, présentés sur les pages de notre site.

La recherche par auteurs concerne d'une part, les auteurs salariés ou membres de l'Iram et d'autre part, des auteurs extérieurs ayant contribué à un grand nombre de publications.

http://www.iram-fr.org/capitalisation-connaissances.php?produit=general

MétiersDéveloppement / services de base, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Commerce équitable, Développement économique et local, Eau et assainissement, Environnement / Climat, Genre, Microcrédit
Localisations géographiquesAfrique, Afrique du Sud, Algérie, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Centrafrique, Comores, Congo-Brazzaville, Djibouti, Europe, France, Ghana, Guinée, Haïti, Jordanie, Laos, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Mozambique, Niger, Nigeria, Ouganda, RD Congo, Sénégal, Tchad, Togo, Tunisie, Viêt-Nam, Yémen
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Population rurale, Société civile

Ircom

Ircom

L’Institut Pedro de Béthencourt de l’Ircom est un master professionnel situé à Angers. Il forme des cadres aux métiers de la solidarité, à la fois en action sociale et humanitaire, en France et à l’international. Ce croisement entre les pratiques des secteurs du social et de l’humanitaire situe l’originalité du programme. Il recrute niveau Licence et Master 1 (BAC+3 ou +4).

L’Institut Pedro de Béthencourt permet d’obtenir un master en Management de la Solidarité Internationale et de l’Action Sociale délivré par les universités partenaires et co-signé par l’Ircom, ainsi qu’un titre professionnel de niveau 1 d’expert en Economie Sociale et Solidaire.

En plus de compétences en management d’équipe et de projet reconnues par les professionnels de la solidarité, les étudiants reçoivent une solide formation humaine et acquièrent des repères éthiques pour servir la dignité de l’homme à travers toutes leurs actions.

1ère année de master : 10 mois dont 4 mois de stage (France ou étranger)

2ème année de master : 12 mois dont 6 mois de stage de fin d’études (France ou étranger).

Pour plus d’infos, cliquez ici

Adresse
23 rue Edouard Guinel
49130 Les Ponts-de-Cé (Angers)
Téléphone02 41 79 64 82
Site webhttp://www.ircom.fr/formation-action-humanitaire-et-sociale
MétiersÉducation au développement
Domaines d’interventionÉducation / formation
Localisations géographiquesFrance
Populations ciblesEnfants / jeunes, Société civile

IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques)

IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques)
L’IRIS, association créée en 1991 reconnue d’utilité publique, est un think tank français travaillant sur les thématiques géopolitiques et stratégiques, le seul de dimension internationale à avoir été créé sur une initiative totalement privée, dans une démarche indépendante.

Fondée par Pascal Boniface, l’origine de la création de l’IRIS relève de la volonté de satisfaire trois objectifs principaux :

  • contribuer à la recherche et au débat sur les questions internationales et stratégiques, en offrant une lecture différente et originale des enjeux nationaux et internationaux ;
  • créer un centre d’expertise réellement indépendant ;
  • créer un lieu de dialogue et de réflexion entre tous ceux qui composent la communauté stratégique, spécialistes venus d’horizons professionnels et philosophiques différents, qu’il s’agisse de responsables politiques, hauts fonctionnaires, industriels, militaires, experts et universitaires, etc.

L’Institut couvre un spectre très large de questions géostratégiques, opérant pour le compte d’organismes publics (ministères, institutions européennes, Parlement, organisations internationales) et d’entreprises privées qui lui commandent des études, notes et formations. Ses chercheurs participent à de multiples conférences en France et à l’étranger. Parallèlement, son activité médiatique, son dynamisme sur Internet et sur les réseaux sociaux, ainsi que les nombreuses manifestations que l’IRIS organise, lui permettent de participer pleinement aux débats sur les questions internationales et stratégiques, tout en répondant aux besoins d’analyse et de décryptage du grand public.

Think tank reconnu, l’IRIS est classé au 17e rang  (sur 6846) pour la catégorie « Meilleur think tank sur les questions de défense et de sécurité nationale », au 26e rang mondial pour la catégorie « Meilleur think tank sur les questions de politique étrangère et affaires internationales » et au 38e rang dans la catégorie « Meilleure conférence »,  du Global Go-To Think Tanks 2016 de l’Université de Pennsylvanie, classement de référence sur les think tanks dans le monde.

L’IRIS est organisé autour de quatre pôles d’activité : la recherche, la publication, la formation et l’organisation d’événements. La synergie développée entre chacun d’entre eux leur permet de se renforcer mutuellement.

______________________________

L’IRIS a créé en 2002 son école IRIS Sup’, un établissement privé d’enseignement supérieur technique enregistré au Rectorat de Paris qui a pour vocation de former des étudiants et des professionnels à différents métiers dans un contexte international.

Il délivre des titres de niveau 1 enregistrés au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) par arrêté du 23 février 2017, publié au Journal Officiel du 3 mars 2017.

MétiersÉducation au développement, Humanitaire / urgence, Plaidoyer
Domaines d’interventionÉducation / formation, Éducation au développement
Localisations géographiquesFrance
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Société civile

L’APPEL

L’APPEL

L’APPEL association de bénévoles, agit dans le domaine de la solidarité internationale, et mène environ 40 actions de développement en faveur des enfants, dans 11 pays : Burkina Faso, Congo-Brazzaville, Haïti, Madagascar, Niger, Pérou, Rwanda, Salvador, Tchad, Togo, Vietnam.

L’APPEL agit en appui à des initiatives locales pour l’enfance en difficulté.. Chaque projet offre une solution sur mesure, adaptée aux problèmes précis soulevés par nos partenaires, qui le mette en œuvre. Les programmes évolutifs sont adaptés au plus près des enjeux et des réalités. Familles, communautés, société civile sont accompagnées aussi longtemps que nécessaire pour arriver à une autonomie, garante d’un avenir meilleur pour les enfants.

Notre action repose sur des équipes bénévoles engagées : médecins, professionnels de santé, ingénieurs, enseignants, travailleurs sociaux, chefs d’entreprise etc. qui ont renforcé leur expertise par de nombreux contacts sur le terrain.

100 bénévoles – seulement 2 salariées : pour que l’essentiel des dons soit consacré à la réalisation des programmes.

3 domaines d’action :

  • Soutenir l’accès à Education de qualité, au niveau des établissements de formation, au niveau des familles par des parrainages. Programmes spécifiques pour accompagner les enfants des rues.
  • La Santé, privilégiant la lutte contre la malnutrition grâce à la méthode Nutricartes® créée et développée par L’APPEL (www.nutricartes.org), et la santé des enfants fragiles.
  • Amélioration des conditions de vie : accès à l’eau propre.

L’APPEL : une ONG de proximité.

Une proximité sur le terrain : via des partenaires locaux, L’APPEL réalise

SitePage Facebook

 

Adresse

89, avenue de Flandre

- 9001-

75019 Paris

Téléphone01 42 02 77 78
Site webhttp://lappel.org
Publications
Budget2012 : 721 126 €
MétiersDéveloppement / services de base, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Eau et assainissement, Éducation / formation, Habitat, Santé
Localisations géographiquesBurkina Faso, Congo-Brazzaville, Haïti, Madagascar, Niger, Pérou, Rwanda, Salvador, Tchad, Togo, Viêt-Nam
Populations ciblesEnfants / jeunes

La Chaîne de l’espoir

La Chaîne de l’espoir

Créée en 1994, La Chaîne de l’Espoir intervient dans plus de 30 pays pour offrir un accès aux soins et à l’éducation aux enfants les plus démunis.

Véritable réseau d’excellence et d’expertise médico-chirurgicale, La Chaîne de l’Espoir opère et soigne, chaque année, des milliers d’ enfants.

La Chaîne de l’Espoir intervient également dans le domaine de l’éducation avec des programmes de parrainage scolaire et d’aide à la scolarisation. Grâce à cette action, 25 000 enfants ont déjà pu retrouver le chemin de l’école.

 

Depuis la création de La Chaîne de l’Espoir, une véritable chaîne de solidarité s’est formée avec de nombreuses personnalités du monde médical, des chirurgiens, médecins et infirmiers, des familles d’accueil, des parrains, des donateurs, des entreprises partenaires, des artistes, des bénévoles…

– Les missions de la Chaîne de l’Espoir:

  • La Santé

Modes d’intervention :
• Faire venir en France les enfants pour les soigner ;
• Se rendre sur place pour opérer les enfants ;
• Donner les moyens au personnel médical local de soigner lui-même les enfants de son pays : en formant ce personnel, en développant des structures hospitalières spécialisées et adaptées aux réalités locales ;
• Apporter des équipements et des consommables dans des pays en situations humanitaires d’urgence

  • L’Éducation

• Assurer l’éducation et la bonne santé des enfants.

Adresse

96 rue Didot

75993 Paris Cedex 14

Téléphone01 44 12 66 66
Site webhttp://
MétiersDéveloppement / services de base, Humanitaire / urgence
Domaines d’interventionÉducation / formation, Santé
Localisations géographiquesAfrique, Amérique latine, Asie, Moyen Orient
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes

La Voûte Nubienne

La Voûte Nubienne

Depuis 2000, l’Association la Voûte Nubienne (AVN) initie, contrôle et développe le marché de la voûte nubienne, technique de construction ancestrale n’utilisant que des matériaux locaux (principalement la terre) qui permet la réalisation de maisons solides, durables, offrant confort thermique et esthétique, tout en étant adapté aux économies locales.

Cette alternative répond, ainsi, de façon pertinente à la problématique cruciale de l’habitat en Afrique et aux besoins de progrès sociétaux des populations des régions subsahariennes : amélioration du confort et de la salubrité, renforcement de l’économie locale et des savoir-faire locaux, éco-construction et adaptation au changement climatique.

Pour renverser durablement la problématique de l’habitat en Afrique subsaharienne, le défi relevé par AVN est de vulgariser à grande échelle le concept technique VN afin de favoriser la croissance du marché VN et donc la formation d’artisan-maçon de métier capables eux-mêmes de former des apprentis. C’est la formule choisie : un TOIT + un METIER + un MARCHE.

En 2014, le programme d’AVN se déploie activement dans 11 régions réparties sur 3 pays (Burkina Faso, Mali et Sénégal) et dès la saison prochaine, 4 nouvelles régions devraient être ouvertes, notamment dans 2 nouveaux pays de déploiement : le Ghana et le Bénin.

Par ailleurs, grâce à la maturité acquise par le programme, AVN a aujourd’hui la capacité de mener des activités pilotes afin de valider de nouvelles méthodes complémentaires d’appui au marché, avec ses partenaires locaux (organisations de la société civile (OCB) et acteurs politiques locaux). Il s’agit en particulier de projets de R&D technique (besoins spécifiques sur des bâtiments communautaires et urbains), de formalisation d’une partie des artisans VN, de R&D sur le crédit habitat, de relogement de personnes déplacées, etc.

Depuis 2013, l’association est financée tant par des institutions publiques françaises que par des partenaires privés (fondations privées et d’entreprises, particuliers, etc.).

MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile, Veille politique
Domaines d’interventionCulture et communication, Développement économique et local, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat, Habitat, Microcrédit
Localisations géographiquesAfrique, Bénin, Burkina Faso, Ghana, Mali, Mauritanie, Sénégal
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Population rurale, Population urbaine, Réfugiés / déplacés, Société civile

Le Partenariat

Le Partenariat

Le Partenariat est une organisation de solidarité internationale qui lutte contre les inégalités et agit pour un monde plus solidaire. Elle s’est donnée pour mission de :

Développer une coopération à taille humaine entre des partenaires du Nord et du Sud et renforcer les capacités des acteurs locaux pour l’amélioration des conditions de vie des populations défavorisées.

L’association mobilise différents partenaires, techniques et financiers, des acteurs publics et privés au Nord et au Sud pour contribuer à la satisfaction des besoins exprimés réellement par ses publics cibles. Son expérience et ses relations avec les acteurs locaux lui permettent de favoriser la mise en œuvre de politiques publiques régionales, de mobiliser et de créer du lien entre les collectivités locales, les populations et les services techniques de l’Etat. L’appropriation des projets par les partenaires locaux constituent une priorité, l’objectif étant d’assurer la durabilité et la pérennisation des actions engagées. Sensibiliser les populations au Nord et au Sud aux enjeux de la citoyenneté et du développement durable, et travailler à faire émerger un esprit de solidarité aux niveaux local et international.

L’association mène plusieurs programmes en Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale.

Concentré autour de son centre de référence : le Centre Gaïa, elle a développé une expertise dans les méthodologies de pédagogie active.

Créé en février 1981, suite au jumelage entre les villes de Lille, en France, et de Saint-Louis, au Sénégal, le Partenariat a construit son évolution en trois (03) étapes principales :

  • 1991 à 2000 : professionnalisation, structuration et développement des actions de coopération et de solidarité internationale avec le Sénégal ;
  • Années 2000 : Diversification des programmes, nouveaux pays d’intervention (Maroc, Guinée, Moldavie, Mauritanie) et création du centre « Gaïa » destiné aux activités d’ECSI (Education à la Citoyenneté et à la Solidarité internationale) ;
  • Aujourd’hui (Plus de 35 ans ans d’action) : Renforcement de la dynamique ascendante et adaptation aux nouveaux enjeux de l’environnement des ONG en France et à l’international.

Pour conduire ses activités, le Partenariat s’appuie sur :

  • Un Conseil d’administration composé de 20 administrateurs qui se réunissent au moins 4 fois par an et d’un bureau comprenant 4 membres se réunissant au moins 12 fois par an ;
  • Un poste de coordination générale assumé par intérim par le président depuis bientôt 5 mois ;
  • Une équipe d’une quinzaine de personnels au siège à Lille organisée en 2 pôles (coopération et ECSI) et des fonctions supports (Responsable Administratif et Financier, Communication, Secrétariat) ;
  • L’organisation est basée sur des directions pays avec 39 salariés locaux dans 3 pays (dont 32 au Sénégal) coordonnée par un directeur technique basé au Sénégal et des coordinateurs pays
MétiersDéveloppement / services de base, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionDéveloppement économique et local, Eau et assainissement, Éducation / formation, Environnement / Climat, Habitat, Santé
Localisations géographiquesFrance, Guinée, Maroc, Sénégal
Populations ciblesEnfants / jeunes, Société civile

Le Planning Familial

Membre

Féministe et d’éducation populaire, c’est ainsi que s’affirme Le Planning Familial.

Créée en 1956 sous le nom de « La maternité heureuse », l’association réunissait des femmes et des hommes bien décidés à faire changer la loi de 1920 qui interdisait l’avortement, ainsi que l’utilisation et la diffusion de tout moyen contraceptif en France.
En 1960, l’association devient le « Mouvement Français pour Le Planning Familial » (MFPF) dit « Le Planning Familial » et adhère à l’International Planned Parenthood Federation (IPPF).

Le Planning Familial est un mouvement militant qui prend en compte toutes les sexualités, défend le droit à la contraception, à l’avortement et à l’éducation à la sexualité. Il dénonce et combat toutes les formes de violences,  lutte contre le SIDA et les IST, contre toutes les formes de discrimination et contre les inégalités sociales.

Alors que la hantise d’une grossesse non prévue inhibait la sexualité des femmes, la conquête de la contraception et du droit à l’avortement ont bouleversé la société toute entière par la possibilité de dissocier « sexualité » et « reproduction ». Les femmes ont gagné  le droit de choisir d’avoir ou non des enfants et de vivre une sexualité épanouie. Cap fondamental vers leur émancipation et leur implication dans la vie sociale, professionnelle et politique, ce droit n’est pas encore une réalité pour toutes les femmes.

C’est pour une société plus juste, fondée sur l’égalité entre les femmes et les hommes, la mixité et la laïcité que Le Planning Familial inscrit son action.

MétiersDéveloppement / services de base, Veille politique
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Droits, Santé
Localisations géographiquesAfrique, Madagascar
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Exclus pour leur appartenance sexuelle, Femmes

Les Amis des Enfants du Monde

Les Amis des Enfants du Monde

Créé au début des années 1970 par Mme Minnie Galozzi-Ullman, les Amis des enfants du Vietnam et du monde entier devient Les Amis des Enfants du Monde en 1976.

Cette organisation, reconnue d’utilité publique, a pour vocation d’accompagner le développement global des enfants, les aider à grandir, contribuer à leur éducation.

L’organisation intervient en solidarité Internationale dans 13 pays du monde, à travers un réseau de partenaires locaux qui conçoivent et déploient des programmes globaux de développement pour les enfants.

Les AEM interviennent rarement dans l’urgence, mais privilégient une logique de développement durable des programmes, qui alimente un cercle vertueux au service du développement des populations.

L’association Les Amis des Enfants du Monde est également un organisme autorisé pour l’adoption (OAA), qui assure une mission de service public comme intermédiaire qualifié pour l’adoption de mineurs résidant à l’étranger. L’OAA agit dans le respect des lois et conventions internationales.

Les deux activités de solidarité internationale et d’adoption internationale sont strictement séparées, et font l’objet de règles comptables précises qui isolent chaque domaine d’activité.

MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Alimentation, Développement économique et local, Droits, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat, Genre, Microcrédit, Santé
Localisations géographiquesBangladesh, Burkina Faso, Cambodge, Ethiopie, Guatemala, Haïti, Honduras, Inde, Liban, Madagascar, Philippines, Sénégal, Viêt-Nam
Populations ciblesEnfants / jeunes

Les CEMEA

Les CEMEA

Les CEMÉA, mouvement d’éducation nouvelle, association d’éducation populaire, et organisme de formation professionnelle sont porteurs depuis plus de 70 ans, d’une large expérience sociale et collective. Les Ceméa sont reconnus d’utilité publique et sont agréés par les grands ministères de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, de l’Action sociale, de la Culture et de la Communication, des Affaires étrangères…

L’Éducation pour Agir:

Les Ceméa, Association nationale se sont donnés cinq grands objectifs :

• Construire l’éducation nouvelle au 21e siècle.

• Faire vivre l’éducation formelle et non formelle, développer les pratiques culturelles et la lutte contre toutes les exclusions.

• Agir dans les institutions pour la jeunesse et l’éducation populaire.

• S’engager pour le développement durable et pour les solidarités nouvelles, entre les générations, en Europe et dans le monde.

• Consolider les centres de vacances et de loisirs et se mobiliser pour le droit aux vacances pour tous.

Les Ceméa sont organisés en réseau national, européen et international. Leur projet s »appuie sur les valeurs de l’éducation nouvelle et la mise en action des individus, par les méthodes d’éducation active. Les Ceméa sont un mouvement de personnes engagées dans des pratiques, pour transformer les milieux et les institutions. Il sont un organisme de formation offrant une diversité de stages ancrés dans les réalités quotidiennes de l’éducation, de l’animation, de la santé et de l’action sociale, et proposent des espaces de recherche et de rencontres articulés avec l’organisation de manifestations publiques.

Adresse

24, rue Marc Seguin 75883 Paris cedex 18

Téléphone01 53 26 24 24
Site webhttp://www.cemea.asso.fr
MétiersÉducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionSanté
Localisations géographiquesEurope
Populations ciblesEnfants / jeunes, Population rurale, Population urbaine

Madera (Mission d’Aide au Développement des Economies Rurales en Afghanistan)

Madera (Mission d’Aide au Développement des Economies Rurales en Afghanistan)

Mission d’Aide au Développement des Économies Rurales en Afghanistan  est une association de solidarité internationale active depuis 1988 pour le développement rural et le soutien aux communautés villageoises en Afghanistan.

Son action est orientée vers le renforcement des capacités et des initiatives pour permettre aux communautés locales de conduire et maîtriser le développement de leur territoire.

 Madera promeut, en collaboration avec ses partenaires, une approche participative et communautaire du développement, en élaborant avec les populations des programmes « intégrés » visant à prendre en compte la diversité de leurs besoins.

 

Les composantes de ces programmes sont multiples:

– Développement communautaire, Élevage et santé animale, Agriculture et horticulture, Protection et gestion raisonnée de la forêt, Artisanat, Génie civil.

 

Madera de part sa longue implantation en Afghanistan et du fort ancrage sur ses zones d’intervention bénéficie d’une connaissance approfondie du pays et de la population.

L’association soutient essentiellement les populations vivant en milieu rural

En terme de méthodologie d’intervention, Madera s’attache à renforcer les dynamiques de développement des communautés rurales ainsi que leur capacité à développer leur territoire. Elle place ainsi les populations au centre de la démarche et les implique dans le processus d’identification de leurs besoins prioritaires.

Le développement auquel Madera travaille est donc « participatif », une telle démarche d’appropriation du développement par les communautés rurales présente également les meilleures garanties d’effet à long terme.

 

Madera agit dans un respect de neutralité, sans discrimination de sexe, de religion ou d’appartenance ethnique. 

Adresse

3, rue Roubo 75011 Paris

Téléphone01 43 70 50 07
Site webhttp://www.madera-asso.org
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement
Domaines d’interventionDéveloppement économique et local
Localisations géographiquesAfghanistan
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Max Havelaar

Max Havelaar

Le commerce au service du développement: utiliser le commerce pour donner à des paysans et travailleurs de l’hémisphère sud les moyens de lutter eux-mêmes contre la pauvreté.

Pourquoi faut-il un commerce équitable ?

Aujourd’hui, parmi le milliard de personnes qui souffrent de la faim dans le monde, les trois quarts sont des paysans ou des ouvriers agricoles en Amérique latine, en Afrique et en Asie.

Ils sont souvent confrontés à la nécessité de survivre au jour le jour face à une situation de domination qu’ils subissent de la part d’acteurs économiques beaucoup plus puissants qu’eux.

Isolés en bout de chaîne, ils n’ont que rarement les outils nécessaires pour vendre, transformer et exporter leurs produits. Ils manquent également d’informations quant aux prix sur les marchés. Ils ne peuvent donc pas envisager l’avenir sereinement ni sortir durablement de la pauvreté dans laquelle ils se trouvent.

C’est pourquoi ils doivent être en mesure de se regrouper pour s’organiser et être reconnus comme partenaires par les autorités politiques et les acteurs économiques.

Les actions

Qui est Fairtrade / Max Havelaar ?

Fairtrade / Max Havelaar est une ONG internationale cogérée par des représentants des producteurs et par des associations de commerce équitable, présentes dans les pays du Nord.

L’initiative est née en 1988 suite à l’appel de producteurs de café mexicains : « Recevoir chaque année vos dons pour construire une petite école afin que la pauvreté soit plus supportable, c’est bien. Mais le véritable soutien serait de recevoir un prix plus juste pour notre café ». Fairtrade / Max Havelaar répond à cet appel en offrant aux consommateurs  le choix de produits équitables permettant à un maximum de producteurs de prendre leur avenir en main..

Qu’est-ce que le label Fairtrade / Max Havelaar ?

Le label Fairtrade / Max Havelaar garantit des conditions commerciales plus justes aux producteurs d’Afrique, d’Amérique Latine et d’Asie, regroupés au sein de collectifs gérés démocratiquement. Le but est qu’ils deviennent de plus en plus autonomes face au marché.

Ce label est apposé sur tous les produits, dont les ingrédients sont issus des organisations de producteurs et achetés par des opérateurs qui suivent le cahier des charges de production et de commercialisation. Ce cahier des charges repose sur des critères économiques, organisationnels, sociaux et environnementaux. Ils sont élaborés par Fairtrade / Max Havelaar et régulièrement contrôlés par un certificateur indépendant répondant à la norme ISO 65 (Flo Cert).

Max Havelaar France

L’association Max Havelaar France représente le mouvement Fairtrade International sur le territoire français.

Nos missions :

- Faire le lien entre les producteurs et les acteurs commerciaux. Accompagner les entreprises dans leur démarche responsable et encourager leur engagement en faveur du commerce équitable.

- Assurer la promotion du commerce équitable en France. Participer à la sensibilisation de l’opinion publique au commerce équitable par des campagnes, des prises de position et des partenariats avec des institutions et des entreprises.

Max Havelaar France est membre de la Plate-Forme pour le Commerce Équitable.

Adresse

Immeuble le Mélies
261 rue de Paris
93556 Montreuil Cedex

Téléphone01 42 87 70 21
Site webhttp://www.maxhavelaarfrance.org
MétiersDéveloppement / services de base
Domaines d’interventionCommerce équitable, Droits, Environnement / Climat
Localisations géographiquesAfrique du Sud, Argentine, Belize, Bénin, Bolivie, Brésil, Burkina Faso, Cameroun, Chili, Chine, Colombie, Comores, Costa Rica, Côte d’Ivoire, Cuba, Egypte, Equateur, Ethiopie, Ghana, Guatemala, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Kenya, Laos, Malawi, Mali, Maroc, Mexique, Mozambique, Namibie, Népal, Nicaragua, Ouganda, Pakistan, Panama, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Paraguay, Pérou, Philippines, RD Congo, République dominicaine, Rwanda, Salvador, Sénégal, Sri Lanka, Tanzanie, Thaïlande, Timor oriental, Togo, Tunisie, Venezuela, Viêt-Nam, Zambie, Zimbabwe
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion

Medair

Medair

Medair est une ONG d’urgence et de réhabilitation, indépendante de toute autorité politique, économique, sociale ou religieuse. Fondée en 1989, elle vient au secours des victimes de conflits, de crises et de catastrophes naturelles.

Medair agit prioritairement auprès des populations oubliées et vulnérables, dans les endroits les plus reculés et inaccessibles, dans un esprit de dévouement et de solidarité inspiré par ses valeurs chrétiennes.

Medair développe des programmes multisectoriels pour répondre aux besoins vitaux spécifiques de chaque communauté. Son action couvre trois secteurs principaux : santé/nutrition, eau/assainissement/hygiène et abris/infrastructures.

La certification de qualité mondiale ISO 9001:2008 indique que Medair fournit régulièrement des services de secours et de reconstruction efficaces pour le bien-être de ses bénéficiaires. Ses comptes sont contrôlés par un commissaire aux comptes et font l’objet d’audits systématiques par les organismes financeurs. La maîtrise des coûts de fonctionnement lui a permis, en 2013, de consacrer 87.5% des fonds reçus pour ses dépenses humanitaires.

Adresse

5 avenue Abel 26120 Chabeuil

Téléphone04 75 59 88 28
Site webhttp://www.medair.org
Budget2012: 30 millions d'euros
MétiersHumanitaire / urgence
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Alimentation, Eau et assainissement, Éducation / formation, Habitat, Santé
Localisations géographiquesAfghanistan, Haïti, Irak, Jordanie, Liban, Madagascar, Philippines, RD Congo, Somalie, Soudan du Sud
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Population rurale, Population urbaine, Réfugiés / déplacés

Médecins du Monde

Médecins du Monde

Médecins du Monde, association médicale militante de solidarité internationale, s’engage depuis plus de 30 ans à soigner les populations les plus vulnérables ici et là-bas, à témoigner des entraves constatées quant à l’accès aux soins, à obtenir des améliorations durables des politiques de santé pour tous.
Association indépendante nous agissons au-delà du soin en dénonçant les atteintes à la dignité et aux droits humains et en nous battant pour améliorer la situation des populations précaires.
En France comme à l’international dans plus de 45 pays, nos actions ont pour but de faciliter l’accès au système de santé en travaillant sur 5 thématiques prioritaires structurant nos combats et nos plaidoyers : urgences et crises, santé sexuelle et reproductive, réduction des risques, migrations, droits et santé et santé-environnement.

Plus d’informations sur le site : www.medecinsdumonde.org

Adresse

62, rue Marcadet 75018 Paris

Téléphone01 44 92 15 15
Site webhttp://www.medecinsdumonde.org
Publications

Rapport moral 2013

Rapport financier 2013

Rapport de l'Observatoire de l'accès aux soins 2013

Autres publications (revue humanitaire, journal des donateurs,...)

Publications à l'usage des professionnels du secteur : Guide pratiques pour les projets de santé (2011), Pour une éthique de terrain (2010), Prévention et réponses aux violences liées au genre (2010)...

 

Budget2013 - 67 100 000 €
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Humanitaire / urgence, Plaidoyer
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Développement économique et local, Éducation / formation, Éducation au développement, Santé
Localisations géographiquesAfghanistan, Afrique, Algérie, Allemagne, Amérique du Nord, Amérique latine, Angola, Argentine, Asie, Belgique, Bolivie, Bulgarie, Burkina Faso, Cambodge, Canada, Centrafrique, Chine, Colombie, Côte d’Ivoire, Egypte, Erythrée, Espagne, Ethiopie, Europe, France, Grèce, Guatemala, Guinée, Guyane, Haïti, Inde, Indonésie, Irak, Italie, Japon, Laos, Liban, Libéria, Madagascar, Mali, Mexique, Moldavie, Moyen Orient, Myanmar, Népal, Nicaragua, Niger, Pakistan, Pays-Bas, Pérou, Philippines, Portugal, RD Congo, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Rwanda, Sénégal, Serbie, Somalie, Soudan, Suède, Suisse, Syrie, Tanzanie, Tchad, Territoires palestiniens, Turquie, Uruguay, Viêt-Nam, Yémen, Zimbabwe
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes handicapées, Population rurale, Prisonniers, Réfugiés / déplacés, Société civile

Migrations et Développement

Migrations et Développement

Migrations & Développement (M&D) est une association franco-marocaine de droit français, créée en 1986 par des migrant-e-s pour mener des actions de développement dans les villages de leur région d’origine, l’Atlas et l’Anti-Atlas marocains, frappée par une sécheresse sévère depuis le milieu des années 70.

Depuis, M&D continue à favoriser les échanges entre les deux rives de la Méditerranée en soutenant des programmes de développement durable et solidaire dans les régions Souss-Massa et Drâa Tafilalet situées au sud du Maroc.

Nos orientations et nos engagements sont définies autour de 3 axes majeurs : (1) Renforcer le lien social : éducation, santé, infrastructures villageoises ; (2) S’engager dans un nouveau modèle de développement qui réponde au défi climatique : soutien à une agriculture familiale, performante et durable, soutien à l’économie sociale et solidaire ; (3) Rapprocher pays d’accueil et pays d’origine : soutien à la solidarité internationale et échanges entre acteurs du pays d’origine et du pays d’accueil.

Nos actions sont basées sur 3 principes : (1) participation des populations aux décisions et au financement des projets ; (2) solidarités villageoises ; (3) partenariat avec les autorités locales. (La formation des acteurs et actrices, élu-e-s, cadres des associations villageoises, des administrations locales, coopérateurs).

Nos principaux domaines d’interventions sont :

  • SOLIDARITE INTERNATIONALE : Mobilisation de la jeunesse, appui aux associations de migrant-e-s en France et en Europe, accompagnement à la mise en place de « Communauté de Développement Solidaire »
  • ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE : Soutien aux coopératives agricoles et artisanales, à la structuration des groupements féminins, appui au développement d’un tourisme rural solidaire
  • GOUVERNANCE ET ANIMATION TERRITORIALE : Formation des élu-e-s et responsables associatifs, accès aux droits, accompagnement à la structuration des Conseils de Jeunes, intégration de la dimension migration dans les Plans d’Action Communale
  • ENVIRONNEMENT ET AGRICULTURE : Gestion des déchets, appui à la construction d’infrastructures pour l’eau potable, l’assainissement, la rétention des eaux de pluie, à l’agriculture familiale et à l’agro-écologie, soutien à la gestion locale de ces infrastructures.

Migrations & Développement tend à concentrer son action sur des zones où les partenaires sont particulièrement dynamiques, où des leaders locaux agrègent autour d’eux les acteurs publics et privés sur un mode collaboratif. Dans ces zones, M&D vise à construire des grappes de projets dans une démarche intégrée, selon les demandes des acteurs et actrices. C’est à partir des énergies locales, du désir de changement que M&D engage ses actions. La question de l’identification des acteurs et actrices est donc centrale dans sa démarche.

MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, Commerce équitable, Développement économique et local, Droits, Eau et assainissement, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat, Genre
Localisations géographiquesFrance, Maroc
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Migrants, Population rurale, Société civile

OFAD (Organisation des Femmes Africaines de la Diaspora)

OFAD (Organisation des Femmes Africaines de la Diaspora)

L’OFAD est une fédération d’associations et d’entreprises dirigées par des Femmes Africaines vivant hors de leur continent. L’OFAD rassemble les forces et compétences des femmes africaines dans différents domaines d’activités.

Grâce à l’expérience de ses membres sur le terrain,  l’OFAD se doit d’aborder  l’ensemble des problématiques qui concernent les femmes.

Notre Mission

  • Elle a pour vocation de conduire des réflexions féminines aux femmes africaines en général, et aux femmes africaines de la diaspora et de leur famille en particulier.
  • Elle œuvre en faveur de l’automatisation des femmes africaines en général et celles de la diaspora africaine en particulier.
  • Elle participe aux grands débats et apporte des propositions responsables en tant que réseau de femmes possédant une double voire triple culture.
  • Elle est une plate-forme avec le rôle d’interface entre le Nord et le Sud.

Nos objectifs

  • Créer des synergies entre les femmes d’Afrique et celles de la Diaspora pour des actions en faveur du développement et la paix du continent.
  • Mettre en place des stratégies, des outils et des moyens permettant la visibilités des projets, la reconnaissance des actions menées par les femmes de la Diaspora.
  • Favoriser les échanges économiques des Femmes Nord/Sud et Sud/Sud.

Notre Constat

Les femmes africaines de la diaspora représentent environ 50 % des migrants. Le regroupement familial n’est plus le seul motif de leur arrivée sur le sol européen, américain et même asiatique. Aujourd’hui, elles sont entrepreneures, cadres, professions libérales, dirigeantes d’associations. Depuis quelques années, la diaspora est le 1er bailleur de fonds de l’Afrique, avec  des sommes équivalant à 2,5 fois l’Aide Public au Développement et 2 fois les investissements étrangers en Afrique.

Les chiffres

Les Femmes forment 70%  des pauvres, elles possèdent moins de 2% des terres et reçoivent moins de 5% des prêts bancaire. Il y a en moyenne dans le monde de 16% de femmes parlementaires et moins de 10% de chefs d’état et de gouvernement. Ces inégalités politiques et économiques sont un obstacle à un développement humain durable et équitable.

MétiersDéveloppement / services de base, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionDéveloppement économique et local
Localisations géographiquesBénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, France, Niger, Nigeria, RD Congo, Rwanda
Populations ciblesFemmes

OPC (Organisation pour la Prévention de la Cécité)

OPC (Organisation pour la Prévention de la Cécité)

L’organisation pour la Prévention de la Cécité (OPC) est une ONG Française qui intervient en Afrique Francophone depuis sa création en 1978 en permettant un accès aux soins et aux médicaments pour éviter que la population perde la vue.

La mission de l’OPC est de former des médecins sur le territoire et instaurer des programmes de lutte contre les maladies oculaires en renforçant et en mettant en place des projets pour autonomiser et responsabiliser les équipes.

Dans le cadre de ses missions, l’OPC collabore avec les Ministères de santé des pays d’Afrique Francophone pour renforcer leurs capacités dans le domaine de la santé publique oculaire de manière durable en développant les forces vives.

Ainsi, l’OPC contribue à la formation de personnels de santé en ophtalmologie et fournit les équipements médicaux nécessaires aux centres de santé.

MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement
Domaines d’interventionÉducation / formation, Santé
Localisations géographiquesAfrique
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine

Ordre de Malte France

Ordre de Malte France

L’Ordre de Malte France est une association catholique hospitalière, présente en France et à l’international, reconnue d’utilité publique. Elle rassemble 1 928 salariés et plus de 9 000 bénévoles réguliers.

Prenant appui sur ses délégations départementales, l’Ordre de Malte France intervient dans 4 grands domaines :

  • la Solidarité : accueil et accompagnement des sans-abri et aide aux migrants.
  • la Santé : âge et dépendance, autisme, handicap.
  • le Secourisme
  • Les Formations aux métiers du secteur sanitaire et médico-social.

L’Ordre de Malte France agit également pour la protection de la mère et de l’enfant et dans la lutte contre les grandes endémies et la malnutrition, en gérant ou soutenant des hôpitaux, des maternités et des centres de soins, dans 29 pays dans le monde. L’association est partenaire des institutions internationales et des services nationaux de santé publique.


Pour plus d’informations :

www.recrutement.ordredemaltefrance.org

www.ordredemaltefrance.org

www.facebook.com/ordredemaltefrance

www.twitter.com/Malte_France

Adresse

42 rue des volontaires
75015 Paris

Téléphone+33 (0)1 45 20 80 20
Site webwww.ordredemaltefrance.org
Publications

Plaquette de présentation

Budget2012 : 80 millions d'euros dont 6,5 millions à l'international
MétiersDéveloppement / services de base, Humanitaire / urgence, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, Droits, Éducation / formation, Genre, Santé, Volontariat
Localisations géographiquesBrésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Centrafrique, Comores, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Egypte, France, Gabon, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée-Equatoriale, Haïti, Inde, Irak, Laos, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mozambique, Niger, Philippines, RD Congo, Sénégal, Syrie, Tchad, Territoires palestiniens, Togo, Vanuatu, Viêt-Nam
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Réfugiés / déplacés

Oxfam France

Oxfam France

Oxfam France est membre de la confédération internationale Oxfam, une organisation internationale de développement qui mobilise le pouvoir citoyen contre la pauvreté.

Une personne sur trois dans le monde vit dans la pauvreté. Oxfam est déterminée à changer cette situation en mobilisant le pouvoir citoyen contre la pauvreté.

À travers le monde, Oxfam s’emploie à trouver des solutions concrètes et innovantes pour que chacune et chacun puisse sortir de la pauvreté et se réaliser pleinement. En cas de crise, nous sauvons des vies et aidons les personnes touchées à retrouver leurs moyens de subsistance. Nous militons en outre pour que la voix des populations pauvres pèse dans les décisions locales et internationales qui les concernent.

Dans toutes ses actions, Oxfam travaille avec des organisations partenaires et auprès de femmes et d’hommes vulnérables pour mettre fin aux injustices qui engendrent la pauvreté.

Une approche globale et intégrée dans le monde entier

Campagnes de mobilisation citoyenne, actions de pression sur les décideurs, aide humanitaire d’urgence, programmes de développement, Oxfam travaille à différents niveaux avec les personnes vivant dans la pauvreté et luttant pour le respect de leurs droits. Oxfam privilégie les partenariats avec les associations et les communautés locales pour donner la parole aux personnes les plus pauvres. En agissant ici et là-bas, au Nord comme au Sud, au sein d’un mouvement citoyen mondial, Oxfam France est force d’influence et moteur de vrais changements.

Nos convictions

• On peut changer durablement les choses en s’attaquant aux causes structurelles de la pauvreté et des injustices qui y sont liées

• C’est la somme des engagements individuels au sein d’un mouvement citoyen mondial qui est force d’influence et moteur de vrais changements.

 Nos modes d’action

Recherche et Plaidoyer visant à influer en amont sur les politiques et les règlementations internationales.

Information et sensibilisation de l’opinion publique via des campagnes de mobilisation citoyenne.

Partenariats et projets terrain : nous travaillons en étroite collaboration avec des organisations partenaires en France et dans les pays du Sud et soutenons des projets de long terme sur le terrain.

Humanitaire : lors de situations de crise ou d’urgence humanitaire, Oxfam France soutient l’action immédiate des affiliés Oxfam présents dans la région et nos partenaires sur place, en mobilisant des fonds en faveur des populations affectées.

Nos missions

Pour réduire les inégalités dans le monde, Oxfam France agit en parallèle sur plusieurs thématiques pour la défense des droits humains fondamentaux :

• Droit à l’alimentation, à la terre et au partage équitable des ressources naturelles

• Droit à la santé et à l’éducation pour toutes et tous

• Financement du développement dans les pays du Sud

• Droit à vivre en sécurité et à être protégé

Dans le cadre de notre travail sur ces thématiques, nous revendiquons la justice et l’égalité entre les femmes et les hommes. Nous appuyons les initiatives de citoyenneté active pour que toutes et tous aient le droit d’être entendu-e-s.

Oxfam France, c’est aussi 18 groupes locaux, 5 magasins solidaires et un réseau de plus de 70 000 personnes engagées. Apolitique et non confessionnelle, Oxfam France est financée prioritairement par les dons des citoyen-ne-s, qui garantissent notre indépendance et notre liberté de parole et d’action.

Adresse

104 rue Oberkampf

75011 Paris

Téléphone01 56 98 24 40
Site webhttp://www.oxfamfrance.org
Publications

Rapport d'activité 2013-2014 : http://www.oxfamfrance.org/sites/default/files/file_attachments/essentiel_2013-2014.pdf

Plan stratégique 2013-2019 : http://www.oxfamfrance.org/rapports/plan-strategique-2013-2019

Budget2013: 3 600 000 Euros
MétiersDéveloppement / services de base, Humanitaire / urgence, Plaidoyer, Renforcement de la société civile, Veille politique
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Commerce équitable, Droits, Eau et assainissement, Environnement / Climat, Genre, Santé
Localisations géographiquesAfghanistan, Afrique, Afrique du Sud, Allemagne, Amérique du Nord, Amérique latine, Arménie, Asie, Australie, Bangladesh, Belgique, Bénin, Bolivie, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Côte d’Ivoire, Cuba, Egypte, Equateur, Erythrée, Espagne, Etats-Unis, Ethiopie, Europe, France, Ghana, Guatemala, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée-Equatoriale, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irlande, Italie, Japon, Kenya, Laos, Libéria, Libye, Malawi, Mali, Maroc, Mexique, Moyen Orient, Mozambique, Népal, Nicaragua, Niger, Nigeria, Nouvelle-Zélande, Océanie, Pakistan, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Pays-Bas, Pérou, RD Congo, République dominicaine, Royaume-Uni, Russie, Rwanda, Salvador, Sénégal, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Sri Lanka, Suisse, Tanzanie, Tchad, Territoires palestiniens, Thaïlande, Timor oriental, Togo, Tunisie, Viêt-Nam, Yémen, Zambie
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Réfugiés / déplacés, Société civile

Pacof (Plateforme des Associations Congolaises de France)

Pacof (Plateforme des Associations Congolaises de France)

L’objectif de la Plateforme des associations congolaises de France est de :

  • S’informer et informer les associations congolaises,
  • Aider les associations congolaises à réaliser leurs objectifs par la formation, l’accompagnement des projets, la création d’un réseau d’expériences et de savoirs-faire,
  • Initier une synergie entre les associations congolaises dans le strict respect de leur identité,
  • Conjuguer les efforts pour renforcer les capacités d’intervention des associations congolaises en République Démocratique du Congo,
  • Défendre les intérêts de la communauté congolaise partout où cela s’avère nécessaire,
  • Œuvrer pour la mise en place en République Démocratique du Congo d’une politique sociale qui prenne en compte l’apport des Congolais à l’étranger.

Activité et Actions de la PACOF en France :

  • Défense des droits de l’homme, Défense du droit d’asile, Éducation au développement / Sensibilisation de l’opinion, Femmes / Genre. Jeunesse, Lutte contre la pauvreté.
  • Accompagnement des personnes dans les démarches d’insertion,  Aide au montage de projets, aux initiatives économiques, Échange d’expériences, capitalisation, Information et communication / Mobilisation des médias, Recherche de financements.
Activité et Actions de la PACOF à l’étranger notamment en République Démocratique du Congo :
  • Alphabétisation, Appui à la démocratisation et au renforcement des capacités de la société civile, Défense des droits de l’homme, Développement rural, Lutte contre la pauvreté,
  • Collecte et envoi de matériel, Éducation / Enseignement, Formation / Appui technique aux acteurs de terrain.
Adresse102, avenue Vaillant Couturier 93130 Noisy-le-Sec
Site webhttp://pacof-org.voila.net/
MétiersRenforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Commerce équitable, Culture et communication, Développement économique et local, Droits, Eau et assainissement, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat, Genre, Habitat, Microcrédit, Santé, Volontariat
Localisations géographiquesCongo-Brazzaville
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Migrants, Société civile

Pafha (Plateforme d’Associations Franco-haïtiennes)

Pafha (Plateforme d’Associations Franco-haïtiennes)

La mise en place de la PAFHA est l’aboutissement d’une démarche concertée entre les associations. C’est le résultat d’un dialogue qui a duré 2 ans, le temps que les acteurs associatifs apprennent à lever le voile sur leurs à priori respectifs, le temps que chacun comprenne et accepte l’idée que l’union fait la force. Lancé en l’an 2000 à la suite des « Premières assises des associations franco-haïtiennes », la Plate-forme d’associations franco-haïtiennes entre aujourd’hui dans une phase active.

Cette structure collégiale est le signe de la maturité des associations de migrants haïtiens. Elle porte en elle les germes d’une rationalisation des actions conduites par les associations tant en France et qu’en Haïti. Ainsi, la Plate-forme s’est construite comme un espace où chaque association, tout en gardant son identité et ses activités propres, peut partager ses expériences, s’enrichir de celles des autres et rechercher les solutions aux difficultés qui entravent ses actions en faveur du développement d’Haïti.

La PAFHA vise à faire reconnaître, par son efficacité, le rôle de plus en plus grand que jouent les associations dans l’intégration des migrants haïtiens dans la société française et leurs actions en faveur du développement de leur pays d’origine.

Au départ, moins d’une dizaine d’associations ont pris part à cette initiative. Aujourd’hui, ce projet de regroupement des acteurs associatifs attire de plus en plus de partenaires voulant sortir de l’isolement qui caractérise le milieu associatif haïtien en France métropolitaine ou en Outre-mer.

La PAFHA a permis d’évaluer l’ampleur du défi auquel doivent faire face les associations pour concrétiser un objectif aussi noble mais combien difficile : participer au soutien des actions de développement local en Haïti. Le principal enseignement qu’on a pu en tirer est qu’un partenariat entre les acteurs associatifs est indispensable pour garantir l’efficacité des actions conduites par leurs différentes structures.

Aujourd’hui, la Plate-forme se structure et les associations proposent plusieurs projets à réaliser dans un cadre collectif. Il appartient à chaque acteur associatif de s’approprier cet outil, de le faire vivre en tant qu’espace démocratique ouvert à tous ceux et celles qui croient aux valeurs de solidarité et qui veulent exercer une citoyenneté active à l’égard d’Haïti.

Adresse

PAFHA
6, Villa Guelma
75018 PARIS

Téléphone+33 9 50 99 65 93
Site webhttp://http://www.pafha.fr/
MétiersRenforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Commerce équitable, Culture et communication, Développement économique et local, Droits, Eau et assainissement, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat, Genre, Habitat, Santé, Volontariat
Localisations géographiquesFrance, Haïti
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Réfugiés / déplacés

Partage

Partage

Créée en 1973, Partage est une association française de solidarité internationale. Reconnue d’utilité publique, indépendante de toute appartenance politique ou religieuse, Partage vient en aide aux enfants du monde les plus démunis en soutenant des actions qui permettent de lever les freins au développement global de l’enfant, afin qu’il soit éduqué, soigné, protégé et accompagne le développement de sa communauté.
Partage a choisi de travailler en partenariat avec des acteurs locaux, experts de l’aide à l’enfance. En effet, leurs connaissances garantissent que les actions menées répondent aux réalités du terrain et aident efficacement les enfants et leur communauté, dans le respect de leurs droits fondamentaux. Ces partenariats s’inscrivent dans une logique de renforcement des capacités des sociétés civiles et de pérennité des actions mises en oeuvre. Chaque action de terrain entreprise est fondée sur l’écoute des besoins des enfants et de leur communauté. Pour Partage, le respect de la culture et de l’environnement des enfants est une valeur fondamentale.

Adresse

40, rue Vivenel,  BP N° 70311, 60203 Compiègne Cedex

Téléphone03 44 20 92 92
Site webhttp://www.partage.org/
Publications

Journal PARTAGE- TÉMOIGNE mensuel

Newsletter mensuelle

Budget2014 : 8516 K€
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Financement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Développement économique et local, Droits, Éducation / formation, Éducation au développement, Genre, Santé
Localisations géographiquesAfrique, Amérique latine, Asie, Bénin, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Comores, Côte d’Ivoire, Egypte, Equateur, Europe, France, Haïti, Honduras, Inde, Liban, Madagascar, Moyen Orient, Népal, Roumanie, Territoires palestiniens, Thaïlande, Viêt-Nam
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Personnes handicapées, Population rurale

Planète Enfants & Développement

Planète Enfants & Développement

Planète Enfants & Développement est née en 2016 ; c’est la fusion de 2 associations, Planète Enfants, fondée en 1992 et Enfants & Développement, fondée en 1984.

C’est une association de solidarité internationale apolitique et non confessionnelle qui se consacre aux enfants vulnérables pour leur offrir les conditions nécessaires à leur bien-être et à leur épanouissement.

Notre mission est d’agir de façon holistique pour les enfants vulnérables en leur offrant les conditions de leur bien-être et de leur développement à travers des services de protection, de santé, d’éducation, d’insertion et d’accompagnement familial ; en renforçant les capacités des acteurs locaux (autorités, sociétés civiles, communautés et familles) et en les rendant autonomes ; en dénonçant et luttant contre toute forme de discrimination et d’exploitation des enfants et en particulier contre la traite.

Nos interventions se situent sur 5 axes

  • Le développement de la petite enfance (0 à 6 ans)
  • L’accompagnement familial
  • La protection des enfants et des femmes contre les violences
  • La santé maternelle et du petit enfant
  • L’insertion socioprofessionnelle

Planète Enfants & Développement une association de terrain, implantée dans 4 pays, qui agit dans des contextes et avec des populations qu’elle connait bien : au Cambodge  depuis 1984, au Népal depuis 1997, au Viêt-Nam depuis 1993 et au Burkina Faso depuis 2004.

Adresse

53, Boulevard de Charonne 75011 Paris

Téléphone01 53 34 86 32
Site webhttp://www.planete-enfants.org
Publications
BudgetBudget 2013 : 337 000 euros
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Humanitaire / urgence, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, APD et mécanismes innovants, Droits, Éducation / formation, Éducation au développement, Genre, Santé
Localisations géographiquesBurkina Faso, Cambodge, France, Népal, Viêt-Nam
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Migrants

PRisonniers Sans Frontières

PRisonniers Sans Frontières

Développement et démocratie passent aussi par l’humanisation des prisons

PRisonniers Sans Frontières, organisation de solidarité internationale laïque et sans but lucratif, est présente en Afrique francophone depuis 1995. Elle regroupe des hommes et des femmes qui désirent :

  • apporter un soutien moral et matériel à tous les détenus, de toutes nationalités, ethnies et confessions ;
  • améliorer les conditions de vie en détention ;
  • faire progresser la démocratie grâce à la présence de la société civile au sein du monde carcéral.

PRSF, c’est plus de 400 bénévoles intervenant dans 86 prisons auprès de 27000 détenus dans 7 pays d’Afrique subsaharienne francophone (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger et Togo).

Adresse

13, rue des Amiraux 75018 Paris

Téléphone01 40 38 24 30
Site webhttp://www.prsf.org
Publications

La Lettre de PRSF, publiée 3 fois par an

http://www.prsf.org/spip/spip.php?rubrique26&debut_articles=10#pagination_articles

Budget2013 : 1 577 095 euros
MétiersDéveloppement / services de base, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Alimentation, Droits, Eau et assainissement, Éducation / formation, Genre, Santé
Localisations géographiquesBénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Togo
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Prisonniers, Société civile

PUI (Première Urgence Internationale)

PUI (Première Urgence Internationale)

Première Urgence Internationale (PUI) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. L’ensemble de ses personnels se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité. L’association mène environ 190 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. PUI intervient en appui à près de 5 millions de personnes dans 20 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est et en France.

 

Première Urgence Internationale (PUI) is a non-governmental, non-profit, non-political and non-religious international aid organization. Our teams are committed to supporting civilians’ victims of marginalization and exclusion, or hit by natural disasters, wars and economic collapses, by answering their fundamental needs. Our aim is to provide emergency relief to uprooted people in order to help them recover their dignity and regain self-sufficiency. The association leads in average 190 projects by year in the following sectors of intervention: food security, health, nutrition, construction and rehabilitation of infrastructures, water, sanitation, hygiene and economic recovery. PUI is providing assistance to around 5 million people in 20 countries – in Africa, Asia, Middle East, Eastern Europe and France.

Adresse

2, rue Auguste Thomas
92600 Asnières-sur-Seine

Téléphone+33 (0)1 55 66 99 66
Site webhttp://www.pu-ami.org
Budget50 000 000 €
MétiersHumanitaire / urgence
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, Développement économique et local, Eau et assainissement, Éducation / formation, Habitat, Santé
Localisations géographiquesAfghanistan, Cameroun, Centrafrique, Corée du Nord, Egypte, France, Géorgie, Irak, Jordanie, Kurdistan, Liban, Mali, Myanmar, Nigeria, RD Congo, Sénégal, Soudan du Sud, Syrie, Tchad, Territoires palestiniens, Thaïlande, Ukraine, Yémen
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Réfugiés / déplacés

RAME (Réseau des Associations Mauritaniennes en Europe)

RAME (Réseau des Associations Mauritaniennes en Europe)

Les objectifs et activités du Réseau des Associations Mauritaniennes en Europe:

  • Fédérer et coordonner les efforts des acteurs impliqués dans le développement de la Mauritanie pour les mettre en cohérence avec les actions locales.
  • Contribuer à la reconnaissance de l’implication des migrants dans le développement de la Mauritanie.
  • Intégrer les migrants et leurs associations dans le cadre d’actions interétatiques, inter-régionaux et inter-villes pour le développement.
  • Promouvoir, coordonner et soutenir les actions de ses membres dans leurs projets respectifs, notamment le développement local, l’insertion citoyenne et professionnelle.
  • Défendre ses idées auprès des partenaires publics ou privés en Europe et en Mauritanie pour améliorer l’efficacité des actions publiques à destination des migrants, des jeunes de la deuxième génération, des villes et villages Mauritaniens.
  • Servir de référence à l’engagement des actions des primo-migrants et des bi-nationaux pour le développement local au Nord comme au Sud.
  • Favoriser la mise en place d’espaces citoyens de dialogue, d’échanges afin de réinventer le « vivre ensemble » par des actions pédagogiques visant à comprendre et apprendre de l’autre.
  • Alimenter les débats et les réflexions sur le développement et contribuer à renforcer les liens de solidarité dans le cadre des relations Nord-Sud.
  • Mutualiser, synthétiser, analyser les expériences et les actions des membres afin de les améliorer collectivement et durablement.
  • Promouvoir la Mauritanie dans sa diversité en Europe. Promouvoir les dialogues intergénérationnels, interculturels et Nord-Sud
Adresse

15, passage Ramey 75018 Paris

Téléphone06 60 41 25 55
MétiersPlaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionÉducation / formation
Localisations géographiquesEurope, Mauritanie
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Migrants, Population rurale, Population urbaine, Société civile

RéCoSol France Europe Afrique

RéCoSol France Europe Afrique
Objectifs et Résumé des activités principales de l’association: 

Identifier, analyser, faire connaître les besoins et les potentiels des porteurs et promoteurs des initiatives sociales et solidaires. Les mettre en perspective avec les opportunités, les ressources locales et les contraintes sociales, culturelles, institutionnelles, techniques et financières qui régissent le processus de construction d’un projet, notamment en matière de coopération, de solidarité internationale et de codéveloppement avec et dans les pays du Sud. Mieux orienter et suivre les porteurs de projets vers des dispositifs d’appui et de formation ayant des actions complémentaires et adaptées afin de permettre aux porteurs de disposer d’outils techniques et financiers adaptés pour concrétiser et viabiliser leurs projets.

Adresse

Adresse postale :

18, Rue Ampère

91300 - Massy

Téléphone06 6104 56 54 / +33 (0) 83501376
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Financement, Renforcement de la société civile, Veille politique
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, Commerce équitable, Culture et communication, Développement économique et local, Droits, Eau et assainissement, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat, Genre, Microcrédit, Santé
Localisations géographiquesBénin, Burkina Faso, Cameroun, Comores, Congo-Brazzaville, Ghana, Mali, Sénégal, Togo
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Femmes, Migrants, Personnes handicapées, Population rurale, Société civile

REF Réseau Euromed France

REF Réseau Euromed France

Le Réseau Euromed France (REF) rassemble des organisations de la société civile française engagées en Méditerranée.
Convaincu que la paix dans la région euro-méditerranéenne ne peut être obtenue que sur la base du respect des droits de l’homme, de l’égalité femme-homme et du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, le REF entend être un lieu d’action et de réflexion des acteurs de la société civile française impliqués dans le bassin méditerranéen.
Créé en 2005, le REF est un collectif issu de la Plateforme non-gouvernementale Euromed (PFNGE). Le REF s’est aujourd’hui affirmé en France, en Europe et en Méditerranée, comme un acteur incontournable de la société civile.
Il œuvre au quotidien pour valoriser l’action de ses membres et faire entendre leurs voix auprès du grand public, de la société civile euro-méditerranéenne et des institutions publiques.
Le REF entend affirmer et promouvoir une région riche de sa diversité, regorgeant de créativité, d’innovations et de potentialités communes.

MétiersÉducation au développement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile, Veille politique
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, APD et mécanismes innovants, Développement économique et local, Éducation au développement
Localisations géographiquesAfrique, Europe, Moyen Orient, Tunisie
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Migrants, Minorités locales, Réfugiés / déplacés, Société civile

ReMeD (Réseau Médicaments et Développement)

ReMeD (Réseau Médicaments et Développement)

 

Créé en 1993, ReMeD est une association loi 1901 reconnue d’utilité publique dont l’objectif est d’aider les pays en développement à améliorer la disponibilité, l’accessibilité, la qualité et le bon usage du médicament, à travers l’échange d’informations, la formation et la sensibilisation. ReMeD est un centre de ressources et d’échanges d’information indépendante et objective sur les médicaments, les politiques pharmaceutiques et les pratiques des professionnels du médicament.

Les membres de l’association sont essentiellement des pharmaciens et des professionnels de la santé publique en France et dans les pays francophones d’Afrique, zone préférentielle d’intervention de ReMeD.  Les adhérents sont pour moitié en France et pour moitié dans les pays en développement.

Le site (en cours de refonte) met à disposition des espaces d’information et d’échanges.

ReMeD :

  • Assure le transfert de compétences et la formation des professionnels de santé
  • Organise des campagnes de sensibilisation des populations du Nord et du Sud aux problématiques du médicament
  •  Met son expertise au service de ses partenaires
  • Coordonne l’échange d’informations sur le médicament entre les professionnels de santé du Nord et du Sud
 
MétiersDéveloppement / services de base, Plaidoyer
Domaines d’interventionSanté
Localisations géographiquesAlgérie, Angola, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Cap-Vert, Centrafrique, Comores, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, France, Gabon, Guinée, Guinée-Bissau, Haïti, Madagascar, Maroc, Maurice, Mauritanie, Niger, RD Congo, Rwanda, Sénégal, Tchad, Togo, Tunisie
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Personnes malades, Société civile

Réseau foi et Justice Afrique Europe

Réseau foi et Justice Afrique Europe

L’Antenne de France du Réseau Foi et Justice Afrique Europe est une des treize antennes européennes d’Africa-Europe Faith and Justice Network (AEFJN) dont le Secrétariat général est à Bruxelles. Le principal objectif de ce Réseau est de promouvoir des relations équitables entre l’Europe et l’Afrique. Les Instituts religieux, membres du Réseau sont pour la plupart implantés simultanément en Europe et en Afrique ce qui entraîne une bonne connaissance des réalités de ces deux continents. Informer, sensibiliser et mobiliser les membres des Instituts religieux, pour l’instauration de relations plus justes, est le rôle du Réseau. Avec d’autres mouvements et ONG, catholiques ou autres, il participe à des actions de plaidoyer auprès des décideurs en France et en Europe.

Adresse

34 avenue Reille 75014 Paris

Téléphone0153800840
Site webhttp://www.aefjn.org
Budget2009 : 17 134 €
MétiersDéveloppement / services de base
Domaines d’interventionDroits
Localisations géographiquesAfrique, Madagascar
Populations ciblesPopulation urbaine

Résonances Humanitaires

Résonances Humanitaires

Résonances Humanitaires est une association loi 1901, créée en juillet 2002, à but non lucratif, et reconnue d’intérêt général. Elle a été créée suite à la volonté d’une poignée d’anciens humanitaires, menés par Eric Gazeau, et à une enquête publiée au même moment. Cette dernière, révèle la grande précarité sociale persistante dans le secteur de la solidarité internationale et ce, malgré l’allongement des durées d’engagement et la professionnalisation des acteurs. Les expatriés de retour ont de très grandes difficultés à se projeter à moyen ou long terme sur le plan professionnel, malgré un niveau d’études élevé et les responsabilités polyvalentes qu’ils ont exercées. Ils ont fréquemment un sentiment d’isolement et d’incompréhension à leur retour de mission.

RH a également eu un certain impact pendant le vote du projet de loi sur le contrat de Volontariat de Solidarité Internationale (Loi n°2005-159 du 23 février 2005), grâce à un travail de plaidoyer mené de 2002 à 2005. Cela a permis de lever le tabou sur les difficultés rencontrées par les humanitaires à leur retour en France.

MétiersDéveloppement / services de base
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion
Localisations géographiquesFrance
Populations ciblesPopulation rurale, Population urbaine, Société civile

ritimo

ritimo
Depuis 35 ans, le réseau ritimo regroupe en France des lieux et des organisations (centres de documentation, lieux ressources, médias et projets documentaires en ligne…) engagés collectivement dans un projet de mobilisation citoyenne pour la solidarité internationale. Le mode d’action principal est la collecte, la sélection et la diffusion d’une information critique, plurielle et diversifiée, privilégiant l’expression des citoyens, des associations et des mouvements sociaux de tous les continents.
Le réseau ritimo inscrit son action dans le courant altermondialiste, en participant à des collectifs au niveau français, en relayant localement et nationalement des campagnes d’action et d’opinion, et en développant des projets communs avec des organisations de la société civile et des médias au niveau international.
Le réseau ritimo met en place de nombreuses actions en France, notamment il :
  • Accueille et informe le public dans près de 75 lieux en France sur les enjeux de la solidarité internationale et du développement durable. Le réseau ritimo renseigne aussi ce public sur les moyens d’agir, au niveau local comme au niveau global, en France comme dans les pays du Sud.
  • Organise des animations et des formations en éducation au développement et à la solidarité internationale, à destination de divers publics et notamment en milieu scolaire.
  • Effectue une veille et une sélection de l’information émanant d’organisations sociales, de réseaux, de chercheurs, de journalistes ou de simples citoyens tout autour de la planète, en relayant leurs analyses et leurs positions sur le site.
  • Appuie l’élaboration de dossiers documentaires et d’outils pédagogiques utilisant différents supports.
  • Soutient, des organisations et des personnes du monde entier afin qu’ils mettent en forme par écrit leur expérience, leurs démarches et leurs propositions, et les partagent avec d’autres.
  • Encourage, des organisations, réseaux, mouvements, et médias de différents pays à mettre à disposition en ligne leurs ressources et leurs documents, à les mutualiser à l’aide de divers outils (moteur de recherche spécifique), et à échanger sur des thèmes de travail communs.
  • Anime une réflexion, au niveau national et international, sur le rôle de l’information comme vecteur de transformation sociale, et sur la construction de liens entre médias, associations et mouvements sociaux du Nord et du Sud.
  • Promeut l’appropriation et l’usage des outils numériques pour des démarches citoyennes locales et globales.
Adresse

21 ter, rue Voltaire 75011 Paris

Téléphone01 44 64 74 14
Site webhttp://www.ritimo.org
MétiersÉducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionÉducation au développement
Localisations géographiquesFrance
Populations ciblesPopulation rurale, Population urbaine, Société civile

Samusocial International

Samusocial International

Fort de la conviction que la grande exclusion est un problème que connaissent toutes les grandes villes, aussi bien au Nord qu’au Sud, le Docteur Xavier Emmanuelli crée le Samusocial International en juillet 1998. L’objectif de cette structure est d’accompagner  les grandes villes dans la création de dispositifs de type Samusocial et d’accompagner leur développement en s’appuyant sur l’expérience du Samusocial de Paris, premier dispositif urbain d’urgence médico-psycho-sociale d’aide aux plus démunis, créé quelques années plus tôt.

Le Samusocial a développé une méthode spécifique de l’urgence sociale, pour atteindre les victimes de l’exclusion. Adaptée à chaque contexte, elle se base sur :

  • Le professionnalisme : les équipes sont composées de personnes formées à la méthode spécifique de l’urgence sociale ;
  • La complémentarité : les équipes regroupent des professionnels de divers métiers complémentaires (médico-psycho-social).
  • La permanence : les dispositifs sont joignables en permanence et se rendent à la rencontre des personnes, notamment la nuit, quand les autres structures, et surtout les institutions, sont fermées ;
  • L’ubiquité : les équipes se rendent partout dans la ville, notamment dans ses  « interstices » où les personnes se cachent ;

L’association compte aujourd’hui 14 dispositifs qui interviennent en Afrique, en Amérique du Sud et en Europe pour porter secours aux personnes les plus désocialisées, réduites au stade de la simple survie, devenues des victimes ne pouvant ni ne sachant plus bénéficier des secours de droit commun.

Le Samusocial International attache également une grande importance à la problématique des enfants des rues. Exclus du soutien familial, de l’éducation, et des services de santé, et vulnérables aux risques de violences physiques, aux risques sanitaires et épidémiologiques, et aux risques psychopathologiques, ces derniers constituent la majorité des bénéficiaires des différents Samusociaux locaux. Conscient qu’il s’agit d’une urgence internationale, le Samusocial International tente de leur porter secours selon ses méthodes et son expérience.

 

Adresse

35, avenue Courteline 75012 Paris

Téléphone000
Site webhttp://www.samu-social-international.com
Publications

Les publications du Samusocial International sont accessibles en ligne sur son centre de ressources:

http://www.samu-social-international.com/centre-ressources/

 

Budget2013: 1 862 116 €
MétiersRenforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion
Localisations géographiquesAlgérie, Angola, Belgique, Burkina Faso, Congo-Brazzaville, Egypte, Gabon, Grèce, Guyane, Liban, Mali, Maroc, Pérou, Roumanie, Russie, Sénégal, Tunisie
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Réfugiés / déplacés

Santé Sud

Santé Sud

Santé Sud a été créée en 1984 par des professionnels de la santé confrontés aux limites de l’aide d’urgence et voulant contribuer à un développement durable de la santé.

ONG de formation et d’accompagnement de projets, elle occupe une place originale dans le paysage « humanitaire ».
Nous avons mené, en étroite collaboration avec des partenaires locaux, plus de 80 programmes dans 25 pays.

Nous intervenons aujourd’hui en Afrique (Mali, Madagascar, Mauritanie, Bénin…), dans le bassin méditerranéen (Algérie, Tunisie, Liban, Maroc), et en Asie (Mongolie).

Nos membres bénévoles, professionnels de la santé, accompagnent et forment leurs homologues dans le cadre de programmes de longue durée, élaborés en collaboration avec nos partenaires du sud.

Nous travaillons ensemble dans un esprit de compagnonnage, en respectant une méthodologie rigoureuse et des règles éthiques partagées.

Nos principes :

  • Nous agissons dans le respect des politiques locales, des cultures et des personnes.
  • Nous veillons à ne jamais nous substituer aux professionnels locaux.
  • Nous recommandons en priorité les produits (médicaments) et les technologies du pays.
  • Nous nous interdions d’utiliser des images ne respectant pas la dignité des bénéficiaires et donnant une fausse image des pays en développement.
Adresse

200, boulevard National
Le Gyptis 2, Bâtiment N
13003 MARSEILLE

Téléphone0491956345
Site webwww.santesud.org
Publications

Guide du Médecin généraliste communautaire à télécharger gratuitement

sur notre site internet : http://santesud.org

Budget3 300 000
MétiersÉducation au développement, Humanitaire / urgence
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, APD et mécanismes innovants, Droits, Eau et assainissement, Éducation au développement, Santé, Volontariat
Localisations géographiquesAlgérie, Bénin, Burkina Faso, France, Guinée, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Mongolie, Niger, Tunisie
Populations ciblesEnfants / jeunes, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Société civile

SCD (Service de Coopération au Développement)

SCD (Service de Coopération au Développement)

Fondé en 1959 à Lyon, le SCD est le plus ancien et l’un des trois principaux organismes de Volontariat de Solidarité Internationale avec 300 volontaires présents dans 50 pays du Sud. Organisme chrétien agréé par le Ministère des Affaires étrangères, l’association participe au développement par le Volontariat d’Échange et de Solidarité Internationale, dans un esprit d’ouverture et de partenariat. Il collabore avec toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté pour soutenir leurs initiatives de changement social et de développement durable. A la demande des partenaires responsables de structures de développement, le SCD recrute, forme et envoie des volontaires pour des missions de un an minimum, généralement deux ans. Il assure leur suivi sur le terrain. Il les aide à se réinsérer et à poursuivre en Europe leur engagement pour un développement solidaire au Sud comme au Nord et entre le Nord et le Sud. Le SCD s’est depuis 2010 engagé dans le développement du Service Civique à l’international.

 

Pour en savoir plus, nous ouvrons nos portes pour des séances d’informations tous les premiers mercredi du mois, autour d’un café. Sans inscription, nous vous accueillons de 18h à 19h dans nos locaux, au 18 Rue de Gerland Lyon 7ème (métro Jean Macé).

Adresse

18 rue de Gerland, 69007 LYON

Téléphone+33 (0)4 72 66 87 20
Site webhttp://www.scd.asso.fr
Publications
Budget2013 : 1 350 000 €
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Développement économique et local, Eau et assainissement, Éducation / formation, Santé, Volontariat
Localisations géographiquesAfghanistan, Algérie, Argentine, Bangladesh, Bénin, Bolivie, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Centrafrique, Colombie, Comores, Congo-Brazzaville, Costa Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, Egypte, Equateur, Ethiopie, Gabon, Ghana, Guatemala, Guinée, Guinée-Bissau, Haïti, Honduras, Inde, Kenya, Kirghizistan, Laos, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Mexique, Mongolie, Mozambique, Myanmar, Népal, Nicaragua, Niger, Pérou, Philippines, RD Congo, Rwanda, Salvador, Sénégal, Soudan, Soudan du Sud, Tanzanie, Tchad, Territoires palestiniens, Togo, Tunisie, Uruguay, Venezuela, Viêt-Nam
Populations ciblesPopulation rurale, Population urbaine, Société civile

Scouts et Guides de France

Scouts et Guides de France

Acteurs locaux dans près de 1 000 villes et villages de France, les plus de 17 000 responsables bénévoles de l’association, pour la plupart âgés de 17 à 25 ans, donnent de leur temps pour des filles et des garçons âgés de 6 à 20 ans.
Les Scouts et Guides de France comptent 85 000 adhérents.

Proposer le scoutisme à tous

Engagés au cœur de la cité, auprès de ceux qui en ont besoin, les responsables du mouvement créent du lien. C’est pourquoi, les Scouts et Guides de France sont reconnus d’utilité publique. Mouvement catholique de scoutisme dans une église ouverte à tous, les Scouts et Guides de France proposent aux enfants et aux adolescents – sans distinction d’origine, de culture, ni de croyance – de grandir avec les autres à partir de vraies valeurs de solidarité, de partage et de respect des autres.

La plus belle école de management

En apprenant aux enfants et aux adolescents à vivre et réussir en commun, les jeunes responsables trouvent dans le scoutisme l’opportunité d’exercer des responsabilités.

Encadrer des enfants et des jeunes, réaliser un projet pédagogique, gérer un budget… autant de compétences acquises chez les Scouts et Guides de France qui seront utiles pour leurs projets d’avenir, familial ou professionnel. Seul le scoutisme permet, aussi tôt, d’avoir de telles responsabilités.

Des partenariats internationaux

Intégrés dans un réseau international d’associations de scoutisme, les Scouts et Guides de France offrent de nombreuses opportunités de vivre la dimension internationale du mouvement, tant en équipe qu’individuellement.
Des partenariats forts avec des associations scoutes et guides dans le monde, notamment dans les pays des « Suds », permettent de développer des activités multiples au service des jeunes de nombreux pays : échanges de jeunes, échanges de pratiques pédagogiques et de formation, soutien à des projets de développement local…

A travers ces partenariats et ces activités, les Scouts et Guides de France sont acteurs de solidarité internationale

Adresse

65, rue de La Glacière 75013 Paris

Téléphone01 44 52 37 37
Site webhttp://www.sgdf.fr
Publications
  • Revue Yakajoué , publication pour les 8-11 ans, 1/trimestre
  • Revue Tribu, publication pour les 11-14 ans, 1/trimestre
  • Revue Oze, publication pour les 14-17 ans, 1/trimestre
  • Azimut, publication pour les Cadres et les Jeunes adultes, 1/trimestre
  • Presses d'Ile de France, maison d'édition des SGDF http://www.presses-idf.fr : Publications sur le scoutisme, la jeunesse, les activités nature...
Budget2013 : 30 300 KE (dont part consacrée aux activités internationales : env. 350 000 euros, hors projets spécifiques/exceptionnels)
MétiersÉducation au développement, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionDéveloppement économique et local, Éducation au développement
Localisations géographiquesAllemagne, Bolivie, Burkina Faso, Burundi, Chili, Côte d’Ivoire, Haïti, Irlande, Kosovo, Liban, Maroc, Mauritanie, Mexique, Roumanie, Rwanda, Serbie, Tunisie
Populations ciblesEnfants / jeunes, Société civile

Secours Catholique – Caritas France

Secours Catholique – Caritas France

Notre identité

Le Secours Catholique-Caritas France est une association reconnue d’utilité publique et un service de l’Eglise catholique, membre du réseau mondial Caritas Internationalis.

Notre vision de société

Le défi urgent de sauvegarder notre maison commune inclut la préoccupation d’unir toute la famille humaine dans la recherche d’un développement durable et intégral car nous savons que les choses peuvent changer
Pape François, Laudato si’, n°13  
Nous, acteurs du Secours Catholique – Caritas France proclamons l’urgence de bâtir avec tous une fraternité universelle.
Nous croyons que le développement de nos sociétés en France et dans le monde se mesure à la place qu’elles donnent en toute justice aux personnes les plus fragiles.
Nous voulons favoriser la reconnaissance des savoirs de chacun et l’accès de tous aux savoirs.
Nous croyons que les familles, cellules de base de la société, contribuent par leur rôle éducatif au développement de la société tout entière.
Nous voulons construire une Europe et un monde solidaires assurant à chacun le respect des droits fondamentaux attachés à la dignité de la personne humaine.
Nous voulons soutenir des processus démocratiques où chaque personne et les organisations de la société civile participent au bien commun.
Nous voulons une économie assurant une répartition équitable des richesses et un travail digne pour tous, et voulons favoriser les initiatives de coopération et de partage.

Nous voulons promouvoir une société qui s’engage sur des changements de styles de vie, de production et de consommation pour un monde durable et solidaire. Nous voulons contribuer à bâtir un monde juste et fraternel, s’enrichissant des différences de culture et des cheminements spirituels de chacun.

Notre mission

La mission  du Secours Catholique-Caritas France s’inscrit dans la charte de la solidarité et de la diaconie de l’Eglise en France.
Fondée sur l’Evangile, la mission du Secours Catholique – Caritas France est une mission d’amour et d’éveil à la solidarité, en France et dans le monde.
Les acteurs du Secours Catholique – Caritas France :
  • appellent toute personne à s’engager pour vivre la rencontre, l’entraide et la joie de la fraternité.
  • renforcent les capacités de tous à agir pour que chacun accède à des conditions de vie dignes.
  • luttent contre les causes de pauvreté, d’inégalité et d’exclusion et proposent des alternatives, au service du  bien commun.

Nos 3 valeurs

Confiance

Attitude qui croit et espère en chaque personne et valorise ses capacités

Engagement

Volonté de se mettre au service, de recevoir et de donner, d’agir pour la justice

Fraternité

Qualité de relation qui manifeste le respect, l’affection, l’entraide et la joie d’être ensemble

4 principes pour guider notre action

  • Agir avec les personnes qui vivent la pauvreté
  • Porter attention à la dimension spirituelle de chacun
  • Prendre le temps de la relation et inscrire nos actions dans la durée
  • Agir en partenariat et en réseaux, localement et globalement

 

Projet associatif et Projet national du Secours Catholique

Le projet associatif reformulé et le projet national 2016-2025 validés par l’Assemblée générale de juin 2016

 

Adresse

106, rue du Bac 75007 Paris

Téléphone01 45 49 73 00
Site webhttp://www.secours-catholique.org
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Financement, Humanitaire / urgence, Plaidoyer, Renforcement de la société civile, Veille politique
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, Culture et communication, Développement économique et local, Droits, Eau et assainissement, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat, Genre, Microcrédit, Santé, Volontariat
Localisations géographiquesAfrique, Amérique latine, Asie, Europe, Haïti, Moyen Orient
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Prisonniers, Réfugiés / déplacés, Société civile

Secours Islamique France

Secours Islamique France

Fondé en 1991, le Secours Islamique France (SIF) est une organisation non gouvernementale de solidarité internationale à vocation sociale et humanitaire.
Le SIF soutient les populations défavorisées en France et à travers le monde par la mobilisation de secours d’urgence, de post urgence et la mise en place d’actions de développement.
Depuis plus de 25 ans, le SIF se consacre à atténuer les souffrances des plus démunis dans le respect des diversités culturelles, sans aucune distinction d’origine, de religion ou de genre.

Adresse

10, rue Galvani 91 300 Massy

Téléphone01 60 14 14 99
Site webhttp://www.secours-islamique.org
Publications
BudgetBudget 2012: 22 000 000 €
MétiersÉducation au développement, Humanitaire / urgence, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Alimentation, Développement économique et local, Eau et assainissement, Éducation / formation
Localisations géographiquesAfrique, Bangladesh, France, Haïti, Irak, Jordanie, Kenya, Liban, Madagascar, Mali, Moyen Orient, Nigeria, Pakistan, Sénégal, Syrie, Tchad, Territoires palestiniens
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Migrants, Population rurale, Prisonniers, Réfugiés / déplacés

Secours Populaire Français

Secours Populaire Français

Statut : association de Loi 1901, créée en 1945 et reconnue d’utilité publique par décret en 1985. Le SPF dispose d’un statut spécial auprès du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC).

Nos valeurs : « le maître-mot est la solidarité »

Association généraliste de la solidarité, le Secours populaire soutient « dans l’esprit de la déclaration universelle des Droits de l’Homme, au plan matériel, médical, moral et juridique, les personnes et leurs familles victimes de l’arbitraire, de l’injustice sociale, des calamités naturelles, de la misère, de la faim, du sous-développement, des conflits armés » (art.1 des statuts du SPF). Le Secours populaire rassemble en son sein des personnes de bonne volonté, enfants, jeunes et adultes, de toutes conditions, quelles que soient leurs opinions politiques, philosophiques ou religieuses, en veillant à développer avec elles la solidarité et toutes les qualités humaines qui y sont liées. L’association regroupe 82 000 bénévoles actifs en France.

Une association de proximité

Le Secours populaire français est une union qui regroupe 99 fédérations départementales. Il anime un réseau de 1 256 permanences d’accueil de solidarité et de relais santé. Le maillage territorial assuré par le Secours populaire français lui permet d’être présent dans l’ensemble des départements, mais également de démultiplier les actions de solidarité au niveau local grâce à ses Comités, Antennes et Permanences d’accueil, de solidarité et relais santé. Les actions conduites au plus près des personnes en difficulté offrent une meilleure capacité d’analyse des situations et de diagnostic tout en assurant une réactivité face aux besoins des populations. Les réponses sont ainsi mieux adaptée aux réalités locales, à l’instar de la création de maraudes, d’antennes mobiles permettant d’aller à la rencontre des personnes isolées ou très éloignées des dispositifs classiques d’aide sociale, notamment en zones rurales, mais aussi à l’université…

Nos actions de solidarité en France

En France, le Secours populaire aide près de 2.5 millions de personnes confrontées à des problèmes d’exclusion, de pauvreté et de précarité. Pour ce faire, il intervient dans tous domaines tels l’aide alimentaire, vestimentaire, l’accès et le maintien dans le logement, l’accès à la santé, l’insertion socioprofessionnelle, l’accès à la culture et aux vacances, et plus généralement l’accès aux droits pour tous.

Luttant de façon résolue contre la précarisation des personnes, il s’efforce sur tout le territoire de répondre aux situations individuelles en s’adaptant au cas par cas, dans le respect de la dignité de chacun.

Sur le court terme, le SPF apporte une aide alimentaire et vestimentaire, via les libres services de la solidarité. L’orientation vers des hébergements d’urgence et des structures de soins reste aussi au cœur des préoccupations. Le SPF accompagne également sur la durée, les personnes et familles dans leurs démarches et leurs droits : accès au logement, à la santé, aux vacances, à la culture et aux loisirs, au sport, à l’insertion professionnelle, accompagnement scolaire, soutien juridique.

Pour répondre au mieux à l’ensemble des difficultés exprimées par les personnes reçues au Secours populaire français, les bénévoles s’appuient sur un réseau de structures et de compétences-ressources spécialisées.

Nos actions de solidarité dans le monde

Dans le monde, le Secours populaire français mène chaque année 215 actions et programmes de solidarités dans une soixante de pays. Le SPF travaille avec des partenaires locaux, qui sont les mieux placés pour connaître les besoins des populations sur place. Il répond aux besoins des personnes lors de situations d’urgence (catastrophes, conflits, crises…). Au-delà des actions d’urgence, le Secours populaire français accompagne ses partenaires locaux pour mener à bien des programmes de développement dans les domaines suivants: autosuffisance et sécurité alimentaire, accès à l’eau et à l’énergie, scolarisation, éducation, formation, activités génératrices de revenus, accès à la santé…

Adresse

9/11, rue Froissart 75140 Paris cedex 03

Téléphone01 44 78 21 00
Site webhttp://www.secourspopulaire.fr
MétiersHumanitaire / urgence
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Alimentation, APD et mécanismes innovants, Droits, Éducation / formation, Éducation au développement, Santé
Localisations géographiquesAfrique du Sud, Albanie, Algérie, Argentine, Azerbaïdjan, Bangladesh, Bénin, Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Bulgarie, Burkina Faso, Cameroun, Chine, Côte d’Ivoire, Cuba, Egypte, Etats-Unis, Guinée, Haïti, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Jordanie, Kosovo, Liban, Macédoine, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Mozambique, Nicaragua, Niger, Pakistan, Pérou, Pologne, RD Congo, République dominicaine, République tchèque, Roumanie, Russie, Rwanda, Salvador, Sénégal, Serbie, Sri Lanka, Territoires palestiniens, Thaïlande, Tunisie, Viêt-Nam
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Exclus pour leur appartenance sexuelle, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Prisonniers, Réfugiés / déplacés, Société civile

Sherpa

Sherpa

A l’aube du 21e siècle, tandis que les auteurs des crimes de guerre et crimes contre l’humanité allaient enfin pouvoir être traduits en justice avec la mise sur pied de la Cour Pénale Internationale, l’évolution du contexte économique mondial, particulièrement le développement de la logique de profit immédiat au détriment de l’intérêt collectif, était à l’origine de nouvelles formes d’impunité.

Sherpa a été créée en 2001, à l’initiative de l’avocat William Bourdon, en vue de pallier à ce vide juridique et de combattre ces nouvelles formes d’impunité. L’association a pour objet de prévenir et de lutter contre les crimes économiques touchant  les pays en développement, c’est-à-dire :

•    Les atteintes aux droits humains (droits économiques, sociaux ou culturels), et les dommages environnementaux perpétrés par les acteurs économiques ;
•    Les flux financiers illicites en provenance des pays en développement ;

Convaincue que le droit constitue un outil précieux pour agir en faveur du développement, l’association a ainsi choisi de mettre ses compétences et son savoir-faire juridiques au service des activités suivantes :

•    ASSISTANCE JURIDIQUE : Apporter son soutien juridique aux populations victimes de crimes économiques dans les pays en développement ;
•    RECHERCHE ET PLAIDOYER : Formuler des propositions en vue de promouvoir une meilleure régulation des activités commerciales et des flux financiers transnationaux ;
•    SENSIBILISATION : Sensibiliser la société civile aux enjeux de la criminalité économique.

Notre objectif ultime est de replacer l’intérêt collectif au cœur des stratégies entrepreneuriales et des politiques publiques afin de contribuer à l’émergence d’une société globalisée plus juste, au sein de laquelle chacun trouvera sa place.

Adresse

22, Rue de Milan

75009 PARIS

Téléphone01 42 21 33 25
Site webwww.asso-sherpa.org
Publications

Rapport d'activité 2012

GLOBALISATION ET DROITS HUMAINS :

FLUX FINANCIERS ILLICITES :

Budget300 000 €
MétiersÉducation au développement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile, Veille politique
Domaines d’interventionDéveloppement économique et local, Droits, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat
Localisations géographiquesAfrique, Amérique latine, Asie, Bolivie, Cameroun, Côte d’Ivoire, Equateur, France, Inde, Moyen Orient, Myanmar, Niger, Paraguay
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Minorités locales, Société civile

Sidaction

Sidaction

Sidaction a pour but le développement de la lutte contre le sida par le soutien à des programmes de recherche scientifique et médicale, de formation, de prévention, d’entraide, d’amélioration de la qualité de vie et des soins, et de soutien aux personnes atteintes par l’infection à VIH et/ou à leurs proches, en France et dans les pays en développement.

Créée en 1994, Sidaction est un collectif de chercheurs, de soignants et d’acteurs associatifs de lutte contre le sida dont l’objectif est de développer des programmes de recherche scientifique et médicale et des programmes de prévention et d’aide aux malades, en France et dans les pays en développement. Sidaction est une association reconnue d’utilité publique depuis 1998. Elle a acquis au fil des années des compétences et une expérience qui lui permettent de renforcer les moyens de lutte contre le sida. Sidaction s’attache également à défendre la place des malades et de leur entourage dans le combat quotidien face à la maladie et favorise les programmes de santé communautaire. L’engagement de Sidaction dans les pays à ressources limitées a débuté dès 1994 et s’inscrit dans une démarche de développement. Sidaction a en effet choisi de soutenir des associations locales sur le long terme en leur apportant un appui financier et un accompagnement technique à la mise en place de projets de soins et d’aide aux malades.

Sidaction soutient des associations de terrain, engagées dans des actions au sein desquelles les personnes malades et leurs proches participent à la vie associative à tous les niveaux. L’aide directe aux malades est privilégiée à travers des programmes d’accès aux soins et aux traitements, de soutien psychologique et social, d’appui aux orphelins, etc. Les cibles prioritaires sont les populations les plus pauvres, les plus vulnérables et les plus difficiles à atteindre. L’équipe des programmes internationaux de Sidaction apporte en outre un appui technique à la carte aux associations qu’elle soutient, dans les domaines de la gestion financière, administrative et des ressources humaines, et développe des actions de renforcement des capacités en proposant ou en soutenant des projets de formation destinés au personnel associatif.

Les programmes internationaux de Sidaction reçoivent le soutien de l’Agence Française de Développement, de la Mairie de Paris, et de fondations privées. Parmi les associations françaises de lutte contre le sida, l’engagement de Sidaction est le plus important en termes de budget et de partenariat. En 2012, les programmes internationaux de Sidaction ont apporté un soutien à 77 organisations de lutte contre le sida et engagé 4,1 millions d’euros à la lutte contre le sida en faveur des pays à ressources limitées. En 2012, les programmes scientifiques et médicaux de Sidaction ont soutenu des projets de recherche et des projets d’amélioration de la qualité de vie et de la qualité des soins pour un montant total de plus de 3,8 millions d’euros. La majorité de ces projets concerne la recherche fondamentale, mais la recherche clinique et les recherches en sciences sociales sont aussi représentées. L’aide aux équipes de recherche a permis le soutien de 65 projets, à la hauteur de 800 000 euros, et 85 jeunes chercheurs ont pu bénéficier d’un financement nominatif, couvrant les coûts de leurs salaires, pour un total de 2,4 millions d’euros. Parmi ces jeunes, 12 doctorants ont soutenu leur thèse grâce au soutien de Sidaction. 31 projets d’amélioration de la qualité de vie et de la qualité des soins ont pu être financés, pour plus de 650 000 euros. Dans ce cadre, 3 Maisons d’Accueil Spécialisées ont bénéficié d’un soutien à la création et à l’équipement, pour un montant total de 234 374 euros. Pour les programmes associatifs en France, en 2012, Sidaction a versé  3,9 millions d’euros répartis entre  116 associations sur 167 projets d’accompagnement de personnes atteintes du VIH mais aussi sur des projets de prévention et de dépistage.

Adresse

228, rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris

Téléphone+33 (0)1 53 26 45 55
Site webhttp://www.sidaction.org
Publications

 

Magazine Transversal, Sidaction, magazine bimestriel :  http://www.sidaction.org/ewb_pages/m/magazine-transversal.php

Le guide du VIH, SIDA : comment en parler ?, Sidaction, 2010 : http://www.sidaction.org/ewb_pages/g/guide_vih_sida_comment_en_parler.php

Le guide ELSA d'appui à la structuration associative, Plateforme ELSA, 2012, :  http://plateforme-elsa.org/kitBoite.php

Guide de prise en charge de l'infection à VIH chez l’enfant, Grandir, 2011 : http://www.grandir.sidaction.org/2-13-101/publications-grandir/outils-pratiques.htm

Guide de l’intervention en milieu pénitentiaire, Sidaction, 2011 : http://www.sidaction.org/e_upload/pdf/Guide-Prison-Sidaction.pdf

Budget17 434 259 €
MétiersFinancement, Plaidoyer
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Éducation / formation, Santé
Localisations géographiquesAfrique du Sud, Azerbaïdjan, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Chine, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Djibouti, France, Inde, Kenya, Mali, Maroc, Maurice, Népal, Niger, Nigeria, RD Congo, Roumanie, Russie, Sénégal, Tchad, Thaïlande, Togo, Ukraine, Zimbabwe
Populations ciblesEnfants / jeunes, Exclus pour leur appartenance sexuelle, Femmes, Minorités locales, Personnes malades, Prisonniers

Sipar

Sipar

Depuis plus de 35 ans, Sipar est engagé dans le développement des populations les plus défavorisées du Cambodge. Centrée sur le développement de la lecture et la lutte contre l’illettrisme, l’association opère depuis plus de 25 ans dans toutes les régions du Cambodge avec un seul objectif : faire du livre un levier d’éducation, le porter et le rendre accessible aux populations les plus démunies.

Sipar est une ONG française créée en 1982 pour l’accueil des réfugiés cambodgiens en France. Les premières actions sur le terrain furent l’enseignement du français dans les camps de réfugiés en Thaïlande et la formation dans les sites à la frontière khméro-thaïlandaise.

En 1992, Sipar arrive au Cambodge. Après 20 ans de guerre, le pays est exsangue. Tout ce qui avait trait au savoir a disparu, le système éducatif est à reconstruire. Sipar collabore avec les institutions, les communautés sur le terrain et centre toutes ses actions autour du développement de la lecture, de l’éducation par l’accès aux livres et de la lutte contre l’illettrisme.

Le programme des bibliothèques fixes et mobiles

Sipar a initialement  mis en place des lieux de lecture dans les milieux scolaires : 300 écoles primaires sont équipées de bibliothèques et plus de 2500 bibliothécaires ont été formés par Sipar. Dans le secteur public (villages, hôpitaux, prisons, usines textile…) Sipar a créé des coins de lecture et implanté des bibliothèques et centres de ressources documentaires. Sur les routes ont été mises des bibliothèques mobiles : 9 bibliobus sèment le livre dans des régions défavorisées pour le rendre accessible aux communautés les plus pauvres et développer le goût de la lecture dès le plus jeune âge.

Le programme édition de livres en langue khmère

Après avoir développé le métier de bibliothécaire au Cambodge, Sipar développe la filière édition.

Confronté à la pauvreté de l’offre, Sipar lance en 2000, un programme d’édition de livres en langue khmère et propose aujourd’hui 180 ouvrages répartis en 16 collections en langue khmère adaptées aux différentes tranches d’âges et publics. Plus de 2 millions d’exemplaires sont dans les mains des jeunes lecteurs.
L’équipe Edition de Phnom Penh est composée de 12 personnes qui conçoivent et éditent 20 nouveautés chaque année.

Nos valeurs et nos Engagements

Depuis sa création, Sipar opère avec trois valeurs fondamentales : l’Innovation et le renouvellement de ses actions auprès des plus défavorisés,  le transfert de savoirs aux instances et professionnels cambodgiens, et la recherche de la pérennité des projets en favorisant l’appropriation par les bénéficiaires et la formation permanente de l’équipe locale.

  • Innovation

Sipar a toujours eu une vocation de pionnier et l’audace nécessaire pour oser ouvrir des programmes innovants au service des plus défavorisés en faveur de développement de la lecture.

  • Appropriation et transfert de savoirs

Sipar travaille en étroite collaboration avec les instances cambodgiennes et non en parallèle ce qui permet une meilleure appropriation des programmes. Les formations sont adaptées pour une transmission efficace des compétences aux populations cambodgiennes.

  • Développement

Sipar initie ses projets en concertation avec les futurs bénéficiaires et assure leur pérennité dans un souci d’aide au développement et non d’assistanat à un pays. Aujourd’hui, à Phnom Penh, une équipe formée et performante de 39 cambodgiens travaille à la réussite des projets au service d’un développement durable pour leur pays.

Chiffres clés

  • 250 000 enfants devenus lecteurs
  • 310 bibliothèques scolaires en primaires sur tout le territoire
  • 9 bibliothèques de référence en secondaire
  • 18 centres d’éducation pour tous (communaux)
  • 9 bibliothèques mobiles (bibliobus)
  • 2500 bibliothécaires formés
  • 19 coins lecture à l’hôpital
  • 21 clubs de jeunes en zones rurales
  • 26 bibliothèques dans les prisons
  • 18 bibliothèques en usines textiles
  • 180 titres jeunesse en khmer
  • 2 000 000 d’exemplaires imprimés

« Lire et instruire c’est construire l’avenir ». Telle est la mission de Sipar.

Adresse

16, rue Champ Lagarde 78000 Versailles - France

Téléphone+33 (0)1 39 02 32 52
Site webhttp://www.sipar.org
Publications

Recevoir la newsletter
Faire un don

Publications Sipar
Images Sipar

Budget900 000 €
MétiersDéveloppement / services de base, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Culture et communication, Éducation / formation
Localisations géographiquesCambodge
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Minorités locales, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Prisonniers

SOL – Alternatives Agroécologiques et Solidaires

SOL – Alternatives Agroécologiques et Solidaires

SOL, Alternatives Agroécologiques et Solidaires

Créée en 1980, SOL est une Organisation de Solidarité Internationale (OSI), qui appuie des initiatives créés pour et par des organisations locales d’Afrique, d’Asie et de France sur le long terme.

« Se nourrir, préserver la planète » : Agroécologie, agriculture paysanne, souveraineté alimentaire, accès à la terre, protection des ressources naturelles et de la biodiversité, valorisation des cultures locales et formations professionnelles sont les thématiques autour desquelles SOL s’engage avec ses partenaires.

Adresse

20 rue de Rochechouart - 75 009 Paris

Téléphone+33(0)1 48 78 33 26
Site webhttp://www.solidarite.asso.fr
Publications

 

Budget2013: 194 148€
MétiersDéveloppement / services de base, Financement, Plaidoyer
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, Développement économique et local, Environnement / Climat, Genre
Localisations géographiquesFrance, Inde, Sénégal
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Minorités locales, Population rurale

Solidarité Laïque

Solidarité Laïque

Depuis 1956, Solidarité Laïque lutte contre les exclusions et améliore l’accès de toutes et tous à une éducation de qualité. Nous agissons en France et dans plus de 20 pays.

 

NOS OBJECTIFS : ÉDUCATION DE QUALITÉ POUR TOUTES ET TOUS

L’éducation est d’abord un droit fondamental. Elle est aussi la clé du développement humain et social et un levier pour lutter contre les injustices et l’intolérance. Chemin qui mène à la liberté individuelle et collective, elle pose les fondements du « vivre ensemble », dans le respect des convictions de chacun.

 

NOS VALEURS : LAÏCITÉ ET SOLIDARITÉ

50 organisations sont membres de Solidarité Laïque. Ces associations, coopératives, fondations, mutuelles et syndicats sont majoritairement liés à l’école publique, à l’éducation populaire et à l’économie sociale. Elles partagent les idéaux de laïcité, d’éducation et de lutte contre l’exclusion. Ensemble, au sein de notre collectif, elles souhaitent contribuer activement à faire respecter les droits fondamentaux de chacun, quelles que soient ses origines ethniques, religieuses ou sociales.

 

NOS PRINCIPES : CO-DÉVELOPPEMENT ET RÉCIPROCITÉ

Solidarité Laïque soutient des projets au travers de partenariats coresponsables, réciproques et durables entre les acteurs de notre réseau et les organisations de la société civile. La complémentarité de compétences, le renforcement mutuel et le développement de synergies collectives permettent d’interagir avec et pour les populations cibles et d’influer sur les politiques publiques.

 

NOS RÉSULTATS : DES CHANGEMENTS DURABLES

Une fois nos programmes achevés, nos partenaires locaux, renforcés et structurés en réseaux, sont plus à même d’agir et de peser sur les pouvoirs publics, pour améliorer les conditions de vie des populations et plus particulièrement leur accès équitable à une éducation de qualité. Nos missions sociales accompagnent des changements en profondeur qui améliorent durablement le quotidien de tous et notamment des plus vulnérables, au premier titre desquels, les enfants, les jeunes et les femmes.

 

NOS MISSIONS SOCIALES

Dans toutes nos actions, nous accompagnons des changements en profondeur qui permettent d’atteindre des changements durables.

 

ÊTRE SOLIDAIRE

Agir pour et avec les professionnels et militants de l’éducation, les sociétés civiles, les jeunes, les familles démunies et les enfants vulnérables.

 

ÉDUQUER À LA CITOYENNETÉ

Proposer des campagnes de sensibilisation citoyennes, produire des outils pédagogiques pour favoriser l’engagement citoyen des enfants et des  jeunes.

 

INFLUENCER LES POLITIQUES PUBLIQUES

Agir collectivement auprès des politiques pour le respect des droits fondamentaux en France et à l’international : accès à l’éducation de qualité pour tous, application de la convention internationale des droits de l’enfant, mise en œuvre des objectifs du développement durable…

 

Adresse

22, rue Corvisart 75013 Paris

Téléphone01 45 35 13 13
Site webhttp://www.solidarite-laique.asso.fr
Publications

> "La Lettre de Solidarité Laïque" - 8 pages - 5 numéros / an

> Production et diffusion d'outils pédagogiques : DVD Rom, posters, guides...

Budget4 000 000 €
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, APD et mécanismes innovants, Droits, Éducation / formation, Éducation au développement, Habitat, Santé
Localisations géographiquesAfghanistan, Afrique du Sud, Bangladesh, Bénin, Bulgarie, Burkina Faso, Cameroun, Colombie, France, Haïti, Inde, Liban, Mali, Maroc, Moldavie, Niger, Roumanie, Sénégal, Sri Lanka, Tunisie
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Personnes handicapées, Population rurale, Société civile

Solidarité Sida

Solidarité Sida

À la fois acteur de prévention, organisateur d’événements et partenaire d’associations communautaires à travers le monde, Solidarité Sida a choisi de faire de l’événementiel le socle de sa démarche auprès de la jeunesse.

L’histoire de Solidarité Sida démontre avec force que, contrairement aux idées reçues, les jeunes sont prêts à s’engager. Par ses initiatives, l’association leur offre un terrain d’action citoyen ou répond à leurs préoccupations en termes de santé et/ou de sexualité. Ils sont plus de 3 000 bénévoles à faire vivre la chaîne de solidarité sur laquelle s’appuie la démarche de Solidarité Sida.

Solidarité Sida ne vit pas de dons ni de subventions. Pour pouvoir financer ses actions de prévention ou des programmes d’aide aux malades à travers le monde, l’association se doit de dégager des fonds au travers d’initiatives ou d’événements qu’elle produit et organise comme Solidays ou le Gala. Ce modèle unique d’économie solidaire oblige Solidarité Sida à innover constamment et à fédérer autour de son projet de nombreuses énergies. 

Pour viser des effets durables, le renforcement de l’action de la société civile est une priorité, notamment dans les pays du sud. Plutôt que développer ses propres programmes, Solidarité Sida a préféré tisser de nombreux partenariats avec des associations communautaires, installées au cœur des populations.

Les actions de Solidarité Sida portent ainsi sur quatre grandes missions :

AIDER… Que ce soit en France ou à l’international, voilà 25 ans que Solidarité Sida agit sur tous les fronts pour aider les plus vulnérables et réduire les inégalités dans l’accès aux traitements et aux soins. Aujourd’hui, Solidarité Sida soutient près de 100 associations à travers le monde.

PREVENIR … On meurt toujours du sida en France et malgré l’information, un jeune sur 3 n’utilise pas systématiquement les préservatifs. Les faits sont là. Ici ou ailleurs, la nécessité d’innover pour être écouté se fait grande. De plus en plus, la prévention doit être mise en scène pour être efficace. Depuis sa création, Solidarité Sida organise des actions de prévention sur le terrain en allant à la rencontre des jeunes.

DEFENDRE les intérêts et droits des personnes vivant avec le VIH. Face aux enjeux actuels de la lutte contre le sida, les actions de terrain ne suffisent plus. Avec ses partenaires associatifs, Solidarité Sida a décidé de s’investir dans un travail d’interpellation des gouvernements et des médias. Ainsi le combat est renforcé par des actions de lobbying et de plaidoyer en faveur d’un accès universel aux traitements.

MOBILISER… L’histoire de Solidarité Sida démontre avec force que, contrairement aux idées reçues, les jeunes sont prêts à s’engager. Par ses initiatives et ses événements, l’association répond à leur envie d’agir et leur offre un terrain d’action citoyen en faveur d’une plus grande solidarité entre pays riches et pauvres.

Adresse

16 bis, avenue Parmentier 75011 Paris

Téléphone01 53 10 22 22
Site webhttp://www.solidarite-sida.org
Publications

http://www.solidarite-sida.org/docs-utiles/documents-essentiels/#1625

Budget2012: 6 000 000 €
MétiersFinancement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, APD et mécanismes innovants, Droits, Éducation au développement, Santé, Volontariat
Localisations géographiquesAlgérie, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, France, Géorgie, Guinée, Inde, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Nigeria, RD Congo, Russie, Sénégal, Togo, Tunisie, Ukraine
Populations ciblesEnfants / jeunes, Exclus pour leur appartenance sexuelle, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Prisonniers, Réfugiés / déplacés, Société civile

Solidarités International

Solidarités International

Créée en 1980, Solidarités International est une organisation non gouvernementale engagée sur le terrain des conflits et des catastrophes naturelles. L’association a pour mission de secourir le plus rapidement et le plus efficacement les personnes dont la vie est menacée, en couvrant les besoins vitaux : boire, manger, s’abriter.

Après avoir répondu à l’urgence, les équipes de Solidarités International accompagnent les familles et les communautés les plus vulnérables jusqu’à ce qu’elles recouvrent les moyens de leur subsistance et de leur autonomie pour faire face, en toute dignité, aux défis d’un avenir incertain.

Particulièrement engagés dans le combat contre les maladies liées à l’eau insalubre, première cause de mortalité au monde, Solidarités International intervient en développant une expertise dans le domaine de l’accès à l’eau potable et l’assainissement, mais également dans ceux, essentiels, de la sécurité alimentaire et de la reconstruction.

Son action s’organise autour de quatre domaines d’expertise :
– L’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement.
– La sécurité alimentaire et les moyens d’existence.
– L’aide à la reconstruction d’habitat.
– Les réponses d’urgence.

L’association s’appuie sur 170 expatriés et 2000 employés et cadres locaux (chiffres 2015). Chaque année, elle mène plus de 120 programmes humanitaires dans 17 pays.

Adresse

89 rue de Paris

92 210 Clichy la Garenne

M° Mairie de Clichy

Téléphone+ 33 (0)1 76 21 86 36
Site webhttp://solidarites.org/fr/
Budget64 000 000 euros
MétiersHumanitaire / urgence
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, Eau et assainissement, Environnement / Climat
Localisations géographiquesAfghanistan, Bangladesh, Cameroun, Centrafrique, Grèce, Haïti, Kenya, Liban, Mali, Myanmar, Pakistan, RD Congo, Somalie, Soudan du Sud, Syrie, Tchad
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Population rurale, Réfugiés / déplacés, Société civile

Solthis (Solidarité Thérapeutique et Initiatives pour la Santé)

Solthis (Solidarité Thérapeutique et Initiatives pour la Santé)

Solthis est  une ONG de solidarité internationale dont l’objectif est d’améliorer la prévention et l’accès à des soins de qualité en renforçant les systèmes et les services de santé des pays où elle intervient. 

Fondée en 2003 par des médecins-chercheurs de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Solthis agit depuis plus de 10 ans en Afrique de l’Ouest.

Solthis répond aujourd’hui à deux enjeux sanitaires prioritaires en Afrique de l’Ouest :

  • La santé de la mère et de l’enfant & la santé sexuelle et reproductive,
  • Les maladies infectieuses : VIH/Sida, hépatites, tuberculose, maladies tropicales négligées…,

en s’appuyant sur ses plus de 10 années d’expertise qui se sont avérées efficaces sur le terrain.

Notre approche

Solthis inscrit son action dans une démarche de développement pérenne afin d’apporter une réponse construite sur le long terme pour faire face aux enjeux de santé publique dans les pays où elle est présente.

Face à la fragilité des systèmes de santé, au manque de ressources humaines et financières, Solthis apporte une réponse concrète, globale et durable en  renforçant toutes les composantes des systèmes et services de santé : les compétences des hommes et des femmes, les institutions, les circuits, les technologies.

Nos actions s’articulent autour de 3 modes d’intervention : le renforcement des capacités; la recherche opérationnelle et le plaidoyer.

Nos domaines de compétences correspondants aux éléments majeurs constitutifs des systèmes de santé :

  • Donner accès aux populations à des services de santé de qualité
  • former les équipes de soins et les accompagner dans leur pratique quotidienne
  • appuyer le système pharmaceutique, pour permettre un accès pérenne à des médicaments de qualité
  • appuyer les laboratoires et plateaux techniques, pour améliorer le diagnostic et le suivi biologique des patients
  • renforcer les politiques nationales de santé et soutenir leur financement
  • améliorer le système d’information sanitaire pour le suivi  des données patients, l’analyse des épidémies et l’évaluation des programmes
  • accompagner les acteurs communautaires et les patients pour les rendre acteurs de leur santé

Nos principes

  • Agir sans se substituer: dans une optique d’autonomisation de nos partenaires locaux et de développement sur le long terme
  • Une démarche scientifique et pragmatique pour créer des solutions coûts-efficaces adaptées au terrain
  • Une expertise académique pluridisciplinaire de la santé et du développement mobilisée sur nos projets pour prendre en compte toutes les dimensions des enjeux de santé : médicale, sociale, économique ou politique, et promouvoir les partenariats Nord/Sud avec des centres hospitalo-universitaires, des instituts de recherche, universités et associations internationales.

Nos valeurs

Depuis sa création, Solthis n’a cessé de se développer, d’innover et de s’adapter en restant fidèle à ses valeurs.

  • Solidarité et engagement : nous agissons au nom du droit à la santé pour tous.
  • Transparence : nous nous engageons à communiquer en toute transparence sur les actions que nous menons, sur la gestion et l’utilisation de nos fonds.
  • Professionnalisme : Solthis est une ONG de professionnels de santé et du développement engagés.
Adresse

58 A, rue du Dessous des Berges 75013 Paris

Téléphone+33 (0)1 53 61 07 84
Site webhttp://www.solthis.org
Budget3 432 553 € (2011)
MétiersDéveloppement / services de base, Humanitaire / urgence, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAPD et mécanismes innovants, Santé
Localisations géographiquesAfrique, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, RD Congo, Sénégal, Sierra Leone, Tchad, Tunisie
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Exclus pour leur appartenance sexuelle, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Société civile

SOS Villages d’Enfants

SOS Villages d’Enfants

SOS Villages d’Enfants France est une association indépendante, apolitique et non confessionnelle, créée en 1956 et reconnue d’utilité publique en 1969. Acteur de la protection de l’enfance en France, SOS Villages d’Enfants France est aussi une ONG de solidarité internationale membre de la fédération SOS Villages d’Enfants International constituée de 116 associations intervenant dans 135 pays.

Guidée par l’esprit de la CIDE, SOS Villages d’Enfants défend les droits de l’enfant et en premier lieu celui à vivre dans un environnement familial qui favorise son développement personnel, son autonomie sociale et professionnelle afin qu’ultérieurement il devienne un adulte qui participe à la société et puisse s’engager dans le développement de son  pays.

Pour réaliser cet objectif, SOS Villages d’Enfants France et ses partenaires locaux proposent des réponses adaptées aux situations de deux groupes cibles : les enfants risquant de perdre la prise en charge parentale et les enfants l’ayant perdue.

  • Lorsqu’un risque d’abandon ou de déstructuration familiale est identifié, la famille est accompagnée et conseillée afin d’être renforcée durablement. Les axes d’intervention sont définis par la famille en fonction de ses besoins: développement des revenus, amélioration des relations familiales, des conditions de logement, accès aux services de l’Etat, promotion des droits humains, …
  • Lorsque le maintien au sein de sa famille se révèle impossible ou contraire à l’intérêt de l’enfant, il peut être pris en charge au sein d’un village d’enfants SOS, de familles d’accueil ou de structures pour jeunes.
  • Lorsque les services de base, en premier lieu l’accès à une éducation de qualité et aux soins maternels et infantiles, sont absents ou inadéquats, SOS soutient leur mise en place ou leur adaptation en partenariat avec les politiques publiques.

SOS Villages d’Enfants France appuie spécifiquement 22 associations homologues nationales en contribuant à leur financement et en renforçant leurs capacités aux niveaux opérationnel, organisationnel, stratégique et institutionnel afin d’assurer l’efficacité et la pérennité de leur action. Mettant elle-même en œuvre des activités de terrain, de réflexion et de plaidoyer en France et en Europe, SOS Villages d’Enfants France est également en mesure de proposer des transferts de compétences à ses partenaires locaux.

 

Les actions de solidarité internationale en chiffres :

 

Chiffres au 1/01/2015

Total des activités de  SOS Villages d’Enfants International

 Dont actions activités internationales soutenues par SOS Villages d’Enfants France
Programme de renforcement de la famille 731 52 programmes
559 000 22 600 enfants bénéficiaires et leurs familles
Education et formation 478 92 établissements
146 500 26 500 enfants et jeunes scolarisés ou formés
Prise en charge alternative 1 311 44 villages SOS et foyers de jeunes
84 000 8 016 enfants pris en charge
Santé 77 29 structures médicales
962 000   services ou consultation

 

Adresse

6, cité Monthiers
75 009 PARIS

Téléphone+33 (0)1 55 07 25 25
Site webhttp://
MétiersDéveloppement / services de base, Financement, Humanitaire / urgence, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, Développement économique et local, Droits, Éducation / formation, Genre, Habitat, Santé
Localisations géographiquesArménie, Bosnie-Herzégovine, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Equateur, Europe, France, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Laos, Madagascar, Mali, Maroc, Moyen Orient, Népal, Niger, Roumanie, Rwanda, Somalie, Thaïlande, Togo, Tunisie, Viêt-Nam
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Minorités locales, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Réfugiés / déplacés, Société civile

Starting Block

Membre

Starting-Block mobilise les jeunes adultes et les initie à la réalisation de projets collectifs tournés vers les autres et basés sur des méthodes d’éducation active et participative. Elle leur propose des animations, des formations et des outils pédagogiques afin qu’ils deviennent des citoyens engagés, acteurs de la sensibilisation de leurs pairs.

Starting-Block mène des actions d’Education à la Citoyenneté et à la Solidarité (ECS), par les jeunes, vers les jeunes.

L’association a été créée en 1998 par un petit groupe d’étudiants et de conseillères principales d’éducation stagiaires. Notre histoire

MétiersÉducation au développement
Domaines d’interventionÉducation au développement
Localisations géographiquesFrance
Populations ciblesEnfants / jeunes

Terre & Humanisme

Terre & Humanisme

TERRE ET HUMANISME, L’AGROÉCOLOGIE COMME MISSION

Nous le constatons chaque jour, la solidarité agroécologique se pratique tant en France qu’à l’étranger. Partout dans le monde, les paysans et maraîchers affrontent les mêmes difficultés et relèvent les mêmes défis pour atteindre l’autonomie, la sécurité et la salubrité alimentaire. En Afrique de l’Ouest, sur le pourtour méditerranéen et en France nous participons à la transmission des savoirs et savoir-faire agroécologiques.

Créée en 1994 sous le nom des “Amis de Pierre Rabhi”, rebaptisée en 1999, l’association Terre et Humanisme œuvre pour la transmission de l’agroécologie comme pratique et éthique visant l’amélioration de la condition de l’être humain et de son environnement naturel.

Projet Associatif

A partir d’un constat partagé sur les évolutions, ainsi que sur les forces et faiblesses de l’association, le présent document propose des priorités pour 5 années à venir. Il constitue une référence qui permettra de se mobiliser autour d’axes partagés. Projet associatif

Charte éthique

Nos actions s’inscrivent dans un humanisme actif porté par des valeurs fortes de solidarité et de respect du vivant. Ces valeurs sont exprimées dans notre charte éthique.

Les missions de T&H

En partageant l’agroécologie au Nord comme au Sud, l’association intervient dans la formation des acteurs pour accompagner le changement de pratiques agricoles et de paradigme sociétal vers une alternative éthique et politique au service de la vie, de l’autonomie alimentaire des populations et de la sauvegarde de la terre. L’objectif est d’accompagner les populations vers l’autonomie, la sécurité et la salubrité alimentaires jusqu’à ce que la présence de Terre et Humanisme ne soit plus nécessaire.

Statuts

Terre et Humanisme est une association de loi 1901 déclarée d’intérêt général et enregistrée comme organisme de formation sous le numéro 82070040207. Statuts de l’association.

MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement
Domaines d’interventionAgriculture, Alimentation, Éducation au développement, Environnement / Climat
Localisations géographiquesAlgérie, Burkina Faso, France, Mali, Maroc, Territoires palestiniens, Togo, Tunisie
Populations ciblesFemmes, Population rurale, Société civile

Terre des Hommes

Terre des Hommes

Terre des Hommes France agit pour la promotion, la défense et la mise en œuvre des droits humains fondamentaux des populations défavorisées et contribue à la construction d’une société civile et démocratique.

  • Nous collaborons à l’international, d’égal à égal, avec des partenaires associatifs, afin de former et d’accompagner ces populations pour qu’elles puissent faire valoir leurs droits.
  • Nous agissons auprès des décideurs et institutions françaises et internationales pour que l’application de ces droits soit garantie.
  • Nous nous investissons en France dans la sensibilisation et l’éducation aux droits.

Terre des Hommes France est membre de la Fédération internationale de Terre des Hommes.

Adresse

10 bis, rue Suger - 93200 Saint-Denis

Téléphone01 48 09 09 76
Site webhttp://www.terredeshommes.fr/
Publications
  • Défi, revue trimestrielle de Terre des Hommes France
  • Halte à la mondialisation de la pauvreté. Ouvrage collectif. Préface de Jopés Bengopa. Coordination et présentation par Maribel Wolf. Karthala, 1998
  • La Colombie écartelée : Le difficile Chemin vers la paix. Maribel Wolf. Karthala, 1998
  • Les Droits économiques sociaux et culturels (DESC) Exigences de la société civile. Responsabilité de l'État. Ouvrage collectif. Coordination et introduction par Maribel Wolf. Karthala, 2003
  • Terre Précieuse. Photographies et textes de Romain Philippon. Focus Terre des Hommes, 2004
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Développement économique et local, Droits, Éducation au développement
Localisations géographiquesCameroun, Colombie, France, Guatemala, Inde, Pérou, Philippines, Thaïlande, Togo
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Société civile

Touiza Solidarité

Touiza Solidarité

Touiza Solidarité est une association de solidarité internationale ou organisation non-gouvernementale (ONG) créée en 1995 à Marseille et qui œuvre pour un développement durable et partagé entre les deux rives de la Méditerranée. Sur la base d’une approche participative et concertée avec les populations locales, Touiza Solidarité renforce les liens d’amitié et de solidarité entre la France et les pays du Maghreb et développe des actions de coopération variées.

Objectifs de Touiza Solidarité :

  • Accompagner et renforcer les compétences, savoir-faire et techniques des populations des régions rurales défavorisées du Maghreb, particulièrement les jeunes et les femmes.
  • Soutenir le développement local durable du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie en s’appuyant sur les dynamiques des populations concernées et en soutenant les initiatives de codéveloppement.
  • Participer à la protection et à la valorisation des ressources naturelles et du patrimoine local des trois pays du Maghreb.
  • Encourager les liens et la synergie entre acteur-trice-s du développement, de part et d’autre de la Méditerranée

Ses domaines d’intervention :

  • Appui à la création d’activités génératrices de revenus en zone rurale dans un esprit d’économie sociale et solidaire (agriculture – élevage ; artisanat traditionnel ; environnement  ; tourisme durable et solidaire).
  • Formations et séminaires pour les élu-e-s, cadres, représentant-e-s associatif-ve-s, animateur-trice-s, technicien-ne-s sur les thématiques du développement local durable (mise en valeur d’un territoire, aménagement et gestion urbaine, gestion de l’environnement, de l’eau, des déchets).
  • Programme d’éducation à l’environnement pour les enfants et les jeunes (sensibilisation et éveil au respect de l’environnement naturel, apprentissage de gestes et comportements éco-responsables, séjours éducatifs à l’environnement).
  • Chantiers de jeunes volontaires en France et au Maghreb.

Depuis 2015, TS fonctionne en réseau avec TS-IDF, situé à Paris.

Adresse

16, rue Beauvau - 13001 Marseille

Téléphone04 91 33 15 02
Site webhttp://www.touiza-solidarite.org/
MétiersDéveloppement / services de base, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionDéveloppement économique et local, Eau et assainissement, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat, Genre
Localisations géographiquesAlgérie, France, Maroc, Tunisie
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Migrants, Population rurale, Population urbaine, Société civile

Transparency International France

Transparency International France
Créée en 1995 et présidée depuis 2003 par Daniel Lebègue, ancien directeur du Trésor, Transparency International France, ou « Transparency France », est une association de type loi 1901 qui comprend des membres individuels et des personnes morales membres (entreprises, associations). Les missions que s’assigne l’association sont menées à bien grâce au concours bénévole de ses membres ainsi qu’au travail de cinq salariés permanents. Le budget est modeste (budget prévisionnel de 254 000€ en 2013). Les cotisations des membres apportent l’essentiel du financement.Transparency France a pour objectif principal de contribuer à améliorer significativement, dans notre pays, la gouvernance publique et privée en termes de transparence, d’intégrité et de responsabilité. Ceci passe notamment par une action résolue de prévention et de lutte contre les différentes formes de corruption, le blanchiment de l’argent sale et les divers types de fraudes. Transparency International France entend contribuer au développement de comportements éthiques, citoyens et responsables et, ce faisant, aux conditions de la confiance entre les différents acteurs de la société.L’association inscrit son action dans le cadre de la stratégie définie par le réseau Transparency International, qui vise notamment à mettre la lutte contre la corruption au service du développement des pays pauvres.
MétiersPlaidoyer
Domaines d’interventionDroits
Localisations géographiquesAfrique, Amérique du Nord, Amérique latine, Asie, Europe, Moyen Orient, Océanie
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion

Triangle Génération Humanitaire

Triangle Génération Humanitaire

Née en 1994 d’une volonté de développer une expertise transversale et pérenne, Triangle G H, association de solidarité internationale, élabore et met en œuvre, des programmes d’urgence, de réhabilitation et de développement dans les domaines de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement, du génie civil, de la sécurité alimentaire et du développement rural, du socio-éducatif et du psychosocial.

 En 2019, ses équipes engagées sont présentes dans 11 pays et gèrent 68 programmes grâce à des partenariats publics durables avec les principaux bailleurs internationaux.

 

L’association est moteur de projets qu’elle élabore avec des partenaires nationaux en identifiant et en mobilisant les ressources et les compétences locales. Cette approche vise à répondre au plus près des besoins exprimés et tend vers l’autonomie des groupes de personnes aidées.

L’aide est apportée sans discrimination d’aucune sorte. L’association agit en totale indépendance. Elle est administrée par un Conseil élu.

L’association est financée en grande partie par des institutions internationales. Elle s’oriente néanmoins vers une recherche active de partenariats privés (entreprises, fondations d’entreprises…). Régulièrement soumise aux audits des organisations qui la financent, l’association a prouvé sa capacité à gérer des fonds publics, grâce auxquels elle inscrit son action dans la durée.

Fondée sur des valeurs communes d’écoute et de réactivité, lieu de vie et d’expression des engagements personnels, des savoir-faire et de leur partage, l’association revendique “taille humaine”, professionnalisme et pragmatisme. Triangle G H souhaite également préserver et valoriser la notion d’association au sens de “personnes qui mettent en commun leurs activités dans un autre but que le partage de bénéfices”.

Adresse

1, rue Montribloud

69009 Lyon

Téléphone+ 33 (0)4 72 20 50 10
Site webhttp://www.trianglegh.org
Publications

www.trianglegh.org

Budget11 000 000
MétiersDéveloppement / services de base, Humanitaire / urgence, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, Développement économique et local, Eau et assainissement, Éducation / formation, Habitat
Localisations géographiquesAlgérie, Centrafrique, Congo-Brazzaville, Corée du Nord, Irak, Jordanie, Kurdistan, Laos, Myanmar, Soudan, Timor oriental, Yémen
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Migrants, Minorités locales, Personnes handicapées, Population rurale, Population urbaine, Réfugiés / déplacés, Société civile

UABF (Union des Associations Burkinabé de France)

UABF (Union des Associations Burkinabé de France)

L’Union des Associations Burkinabé de France (U.A.B.F.), convie toutes les associations, ONG et personnes impliquées dans les projets de développement local et de solidarité au Burkina Faso, au séminaire qu’elle organise en partenariat avec le Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations de France (FORIM). Ce séminaire s’inscrit dans le cadre du Programme d’Appui aux projets des Organisations de Solidarité Internationale issues de l’Immigration, mis en œuvre avec le soutien du Département du Développement Solidaire de France.

 

Objectifs de l’UABF:

  • Structurer les associations Burkinabé en France.
  • Favoriser la promotion sociale et culturelle de ses membres.
  • Contribuer au développement du Burkina Faso via des actions et des campagnes d’information, de sensibilisation et de formation dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’eau, de l’environnement, de la promotion de la femme, de la jeunesse et la petite enfance, de la promotion socioculturelle et de la lutte contre les discriminations.
  • Entretenir et développer des liens amicaux avec d’autres organisations en France et au Burkina Faso.

Actions de l’UABF en France:

  • Appui, soutien méthodologique et accompagnement des porteurs de projets associatifs et individuels en France et au Burkina Faso.
  • Formations des bénévoles. Recherche de financements pour des projets de solidarité nationale et internationale.
  • Échanges d’expériences et capitalisation des informations.
  • Promotion et valorisation des initiatives portées par ses membres.
  • Accompagnement des individus dans leur démarche d’insertion.
  • Transferts de savoir faire, de technologie et de compétences au Burkina Faso.
  • Organisation d’évènements avec notamment une semaine culturelle.
Adresse

Union des Associations Burkinabé de France

Maison des Associations du 12ème

181, Avenue Daumesnil

75012 PARIS

Téléphone06 89 41 73 66
Site webhttp://
MétiersRenforcement de la société civile
Domaines d’interventionDéveloppement économique et local
Localisations géographiquesBurkina Faso
Populations ciblesSociété civile

UFCF (Union des Femmes Comoriennes de France)

Membre

Promouvoir la Femme. Lutter pour les droits des enfants. Aider les familles en difficulté. Mettre en œuvre des actions humanitaires aux Comores.

MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Culture et communication, Développement économique et local, Droits, Genre, Habitat, Santé
Localisations géographiquesComores
Populations ciblesFemmes

Un Enfant par la Main

Un Enfant par la Main

Un Enfant par la Main est une Association loi 1901 qui propose de parrainer des enfants démunis et de réaliser des projets  dans leurs communautés, en Afrique, en Amérique Latine et en Asie.

Un Enfant par la Main fait partie du réseau international ChildFund Alliance composé de 11 membres.

La mission de chacun des membres a toujours été de mettre en place des solutions pérennes pour répondre aux problèmes de développement qui touchent les enfants et leurs familles

Un Enfant par la Main collabore étroitement avec 4 partenaires :

Ces 4 organisations partenaires opèrent directement sur le terrain avec le concours de professionnels et des populations locales qui apportent leur expertise pour améliorer les conditions de vie des enfants et de leurs communautés.

Aujourd’hui, grâce à plus de 11 000 parrains et donateurs fidèles, Un Enfant par la Main contribue à soutenir près de 100 000 enfants et familles dans le cadre de programmes de développement communautaires dans 18 pays d’Afrique, d’Amérique Latine et d’Asie.

En 2017, Enfants sans Frontières nous a rejoint pour donner à nos actions un plus grand rayonnement. ONG française de solidarité internationale créée en 1974, Enfants sans Frontières agit en faveur de l’éducation d’enfants défavorisés, dans une approche durable et globale intégrant les conditions de vie et l’environnement de l’enfant.

L’aventure a démarré par l’ouverture d’un centre de nutrition à Gros Morne, en Haïti. Puis l’association s’est recentrée sur l’éducation. elle vient ainsi aujourd’hui en aide à plus de 3000 enfants dans 82 établissements scolaires dans 5 pays.

C’est parce que nous partageons cette même vision et que nous nous fondons sur les mêmes valeurs que nos 2 associations ont opéré une fusion.

Cette évolution, nécessaire pour nos associations, nous permet de démultiplier :

  • nos actions dans nos pays d’intervention,
  • ainsi que notre impact sur l’éducation des enfants.

En Haïti, des programmes d’appui aux familles rurales sont mis en place depuis plus de 10 ans, des programmes d’accès à l’eau, de développement agricole et économique afin de donner les moyens aux familles de prendre en charge la scolarité de leurs enfants.

MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Humanitaire / urgence
Domaines d’interventionAction sociale et lutte contre l’exclusion, Agriculture, Alimentation, Développement économique et local, Droits, Eau et assainissement, Éducation / formation, Éducation au développement, Environnement / Climat, Genre, Santé
Localisations géographiquesAfrique, Amérique latine, Asie, Brésil, Cambodge, Equateur, Ethiopie, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Kenya, Madagascar, Mali, Mexique, Philippines, Sénégal, Thaïlande, Viêt-Nam
Populations ciblesEnfants / jeunes, Femmes, Minorités locales, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine, Société civile

UNMFREO (Union Nationale des Maisons Familiales Rurales d’Education et d’Orientation)

UNMFREO (Union Nationale des Maisons Familiales Rurales d’Education et d’Orientation)

A côté de leurs actions de formation et de développement en France, le mouvement des Maisons familiales rurales a développé des actions de coopération, depuis de très nombreuses années, pour accompagner la création de MFR dans d’autres pays. Des partenariats sont mis en œuvre avec le service des relations internationales de l’UNMFREO qui gère de nombreux programmes de coopération. La politique de coopération, précisée dans une charte, vise à :

  • Favoriser la création et le développement des Maisons familiales rurales dans le monde par un appui aux démarches associatives, méthodologiques et pédagogiques auprès de communautés ayant clairement exprimé leur souhait de créer une association de ce type,
  • Permettre l’enrichissement des Maisons familiales rurales par un partage de leurs expériences et savoir-faire,
  • Faciliter et coordonner le partenariat entre des structures fédératives de Maisons familiales rurales françaises et celles d’autres pays. Les collectivités territoriales sont de plus en plus associées à cette nouvelle forme de coopération et d’échanges,
  • Participer à la réflexion sur la définition de nouvelles solidarités internationales et à l’ouverture des Maisons familiales rurales et contribuer à l’éducation au développement des jeunes en tant que citoyens,
  • Développer des partenariats avec les acteurs français et européens de la coopération internationale, tant au niveau des pouvoirs publics qu’au niveau des organisations non gouvernementales (ministère français des Affaires Étrangères, Union européenne, collectivités territoriales, Agriculteurs Français et Développement International (AFDI), …).
Adresse

58, rue Notre-Dame de Lorette 75009 Paris

Téléphone01 44 91 86 86
Site webhttp://www.mfr.asso.fr
Publications

Le Lien, magazine trimestriel (60 000 exemplaires)

Budget2007 : 589 187 euros
MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Plaidoyer, Renforcement de la société civile
Domaines d’interventionAgriculture, Développement économique et local, Éducation / formation, Éducation au développement, Genre, Volontariat
Localisations géographiquesAfrique, Amérique du Nord, Amérique latine, Antilles, Argentine, Asie, Bénin, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Centrafrique, Colombie, Comores, Congo-Brazzaville, Europe, France, Guatemala, Haïti, Honduras, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Nicaragua, RD Congo, Rwanda, Salvador, Sénégal, Tchad, Togo
Populations ciblesEnfants / jeunes, Population rurale

Vision du Monde

Vision du Monde

1ère ONG de parrainage au Monde

1ère ONG de parrainage d’enfants au monde, fondée en 1950, Vision du Monde est une organisation de solidarité internationale d’inspiration chrétienne qui aide chaque année plus de 100 millions de personnes dans 97 pays. A travers ses programmes de développement, d’urgence et de plaidoyer, elle lutte contre les causes profondes de la pauvreté et de l’injustice, en privilégiant les transferts de compétences et l’autonomisation des familles.

Son objectif : permettre à chaque enfant de vivre pleinement sa vie, de grandir dans des conditions plus sûres, plus saines et pleines d’espoir.

Vision du Monde France, dont le siège se trouve à Paris, a été fondée en 2002 et gère 15 programmes de développement dans 10 pays.

MétiersDéveloppement / services de base, Éducation au développement, Humanitaire / urgence, Plaidoyer
Domaines d’interventionAlimentation, Développement économique et local, Droits, Eau et assainissement, Éducation / formation, Santé, Volontariat
Localisations géographiquesAfrique, Amérique latine, Asie, Europe
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Minorités locales, Personnes handicapées, Personnes malades, Population rurale, Population urbaine

WECF France

Membre

wecf France (Women Engage for a Common Future) est l’antenne française de wecf Elle a été fondée en 2008 en tant qu’association loi 1901 et fait partie intégrante du réseau international wecf. L’antenne française a été créée avec l’objectif de collaborer avec des associations et coalitions d’ONG françaises et de faire connaitre wecf auprès des instances françaises comme organisation féminine et environnementale qui agit en France et à l’international.

wecf France a pour but de construire avec les femmes un monde sain, durable et équitable, à travers trois axes :

  • Egalite de genre et mise en œuvre des objectifs du développement durable
  • Egalite de genre et économie circulaire
  • Egalite de genre et environnement sans toxiques
MétiersDéveloppement / services de base, Plaidoyer
Domaines d’interventionAgriculture, Eau et assainissement, Éducation au développement, Environnement / Climat, Genre, Santé
Localisations géographiquesFrance, Géorgie, Kirghizistan
Populations ciblesDécideurs et leaders d’opinion, Enfants / jeunes, Femmes, Population rurale, Société civile