Liste des membres de Coordination SUD

Page

En juin 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • Les Amis des Enfants du Monde

    Les Amis des Enfants du Monde

    Créé au début des années 1970 par Mme Minnie Galozzi-Ullman, les Amis des enfants du Vietnam et du monde entier devient Les Amis des Enfants du Monde en 1976.

    Cette organisation, reconnue d’utilité publique, a pour vocation d’accompagner le développement global des enfants, les aider à grandir, contribuer à leur éducation.

    L’organisation intervient en solidarité Internationale dans 13 pays du monde, à travers un réseau de partenaires locaux qui conçoivent et déploient des programmes globaux de développement pour les enfants.

    Les AEM interviennent rarement dans l’urgence, mais privilégient une logique de développement durable des programmes, qui alimente un cercle vertueux au service du développement des populations.

    L’association Les Amis des Enfants du Monde est également un organisme autorisé pour l’adoption (OAA), qui assure une mission de service public comme intermédiaire qualifié pour l’adoption de mineurs résidant à l’étranger. L’OAA agit dans le respect des lois et conventions internationales.

    Les deux activités de solidarité internationale et d’adoption internationale sont strictement séparées, et font l’objet de règles comptables précises qui isolent chaque domaine d’activité.

  • Max Havelaar

    Max Havelaar

    Le commerce au service du développement: utiliser le commerce pour donner à des paysans et travailleurs de l’hémisphère sud les moyens de lutter eux-mêmes contre la pauvreté.

    Pourquoi faut-il un commerce équitable ?

    Aujourd’hui, parmi le milliard de personnes qui souffrent de la faim dans le monde, les trois quarts sont des paysans ou des ouvriers agricoles en Amérique latine, en Afrique et en Asie.

    Ils sont souvent confrontés à la nécessité de survivre au jour le jour face à une situation de domination qu’ils subissent de la part d’acteurs économiques beaucoup plus puissants qu’eux.

    Isolés en bout de chaîne, ils n’ont que rarement les outils nécessaires pour vendre, transformer et exporter leurs produits. Ils manquent également d’informations quant aux prix sur les marchés. Ils ne peuvent donc pas envisager l’avenir sereinement ni sortir durablement de la pauvreté dans laquelle ils se trouvent.

    C’est pourquoi ils doivent être en mesure de se regrouper pour s’organiser et être reconnus comme partenaires par les autorités politiques et les acteurs économiques.

    Les actions

    Qui est Fairtrade / Max Havelaar ?

    Fairtrade / Max Havelaar est une ONG internationale cogérée par des représentants des producteurs et par des associations de commerce équitable, présentes dans les pays du Nord.

    L’initiative est née en 1988 suite à l’appel de producteurs de café mexicains : « Recevoir chaque année vos dons pour construire une petite école afin que la pauvreté soit plus supportable, c’est bien. Mais le véritable soutien serait de recevoir un prix plus juste pour notre café ». Fairtrade / Max Havelaar répond à cet appel en offrant aux consommateurs  le choix de produits équitables permettant à un maximum de producteurs de prendre leur avenir en main..

    Qu’est-ce que le label Fairtrade / Max Havelaar ?

    Le label Fairtrade / Max Havelaar garantit des conditions commerciales plus justes aux producteurs d’Afrique, d’Amérique Latine et d’Asie, regroupés au sein de collectifs gérés démocratiquement. Le but est qu’ils deviennent de plus en plus autonomes face au marché.

    Ce label est apposé sur tous les produits, dont les ingrédients sont issus des organisations de producteurs et achetés par des opérateurs qui suivent le cahier des charges de production et de commercialisation. Ce cahier des charges repose sur des critères économiques, organisationnels, sociaux et environnementaux. Ils sont élaborés par Fairtrade / Max Havelaar et régulièrement contrôlés par un certificateur indépendant répondant à la norme ISO 65 (Flo Cert).

    Max Havelaar France

    L’association Max Havelaar France représente le mouvement Fairtrade International sur le territoire français.

    Nos missions :

    - Faire le lien entre les producteurs et les acteurs commerciaux. Accompagner les entreprises dans leur démarche responsable et encourager leur engagement en faveur du commerce équitable.

    - Assurer la promotion du commerce équitable en France. Participer à la sensibilisation de l’opinion publique au commerce équitable par des campagnes, des prises de position et des partenariats avec des institutions et des entreprises.

    Max Havelaar France est membre de la Plate-Forme pour le Commerce Équitable.

  • Migrations et Développement

    Migrations et Développement

    Migrations & Développement (M&D) est une association franco-marocaine de droit français, créée en 1986 par des migrant-e-s pour mener des actions de développement dans les villages de leur région d’origine, l’Atlas et l’Anti-Atlas marocains, frappée par une sécheresse sévère depuis le milieu des années 70.

    Depuis, M&D continue à favoriser les échanges entre les deux rives de la Méditerranée en soutenant des programmes de développement durable et solidaire dans les régions Souss-Massa et Drâa Tafilalet situées au sud du Maroc.

    Nos orientations et nos engagements sont définies autour de 3 axes majeurs : (1) Renforcer le lien social : éducation, santé, infrastructures villageoises ; (2) S’engager dans un nouveau modèle de développement qui réponde au défi climatique : soutien à une agriculture familiale, performante et durable, soutien à l’économie sociale et solidaire ; (3) Rapprocher pays d’accueil et pays d’origine : soutien à la solidarité internationale et échanges entre acteurs du pays d’origine et du pays d’accueil.

    Nos actions sont basées sur 3 principes : (1) participation des populations aux décisions et au financement des projets ; (2) solidarités villageoises ; (3) partenariat avec les autorités locales. (La formation des acteurs et actrices, élu-e-s, cadres des associations villageoises, des administrations locales, coopérateurs).

    Nos principaux domaines d’interventions sont :

    • SOLIDARITE INTERNATIONALE : Mobilisation de la jeunesse, appui aux associations de migrant-e-s en France et en Europe, accompagnement à la mise en place de « Communauté de Développement Solidaire »
    • ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE : Soutien aux coopératives agricoles et artisanales, à la structuration des groupements féminins, appui au développement d’un tourisme rural solidaire
    • GOUVERNANCE ET ANIMATION TERRITORIALE : Formation des élu-e-s et responsables associatifs, accès aux droits, accompagnement à la structuration des Conseils de Jeunes, intégration de la dimension migration dans les Plans d’Action Communale
    • ENVIRONNEMENT ET AGRICULTURE : Gestion des déchets, appui à la construction d’infrastructures pour l’eau potable, l’assainissement, la rétention des eaux de pluie, à l’agriculture familiale et à l’agro-écologie, soutien à la gestion locale de ces infrastructures.

    Migrations & Développement tend à concentrer son action sur des zones où les partenaires sont particulièrement dynamiques, où des leaders locaux agrègent autour d’eux les acteurs publics et privés sur un mode collaboratif. Dans ces zones, M&D vise à construire des grappes de projets dans une démarche intégrée, selon les demandes des acteurs et actrices. C’est à partir des énergies locales, du désir de changement que M&D engage ses actions. La question de l’identification des acteurs et actrices est donc centrale dans sa démarche.

  • Oxfam France

    Oxfam France

    Oxfam France est membre de la confédération internationale Oxfam, une organisation internationale de développement qui mobilise le pouvoir citoyen contre la pauvreté.

    Une personne sur trois dans le monde vit dans la pauvreté. Oxfam est déterminée à changer cette situation en mobilisant le pouvoir citoyen contre la pauvreté.

    À travers le monde, Oxfam s’emploie à trouver des solutions concrètes et innovantes pour que chacune et chacun puisse sortir de la pauvreté et se réaliser pleinement. En cas de crise, nous sauvons des vies et aidons les personnes touchées à retrouver leurs moyens de subsistance. Nous militons en outre pour que la voix des populations pauvres pèse dans les décisions locales et internationales qui les concernent.

    Dans toutes ses actions, Oxfam travaille avec des organisations partenaires et auprès de femmes et d’hommes vulnérables pour mettre fin aux injustices qui engendrent la pauvreté.

    Une approche globale et intégrée dans le monde entier

    Campagnes de mobilisation citoyenne, actions de pression sur les décideurs, aide humanitaire d’urgence, programmes de développement, Oxfam travaille à différents niveaux avec les personnes vivant dans la pauvreté et luttant pour le respect de leurs droits. Oxfam privilégie les partenariats avec les associations et les communautés locales pour donner la parole aux personnes les plus pauvres. En agissant ici et là-bas, au Nord comme au Sud, au sein d’un mouvement citoyen mondial, Oxfam France est force d’influence et moteur de vrais changements.

    Nos convictions

    • On peut changer durablement les choses en s’attaquant aux causes structurelles de la pauvreté et des injustices qui y sont liées

    • C’est la somme des engagements individuels au sein d’un mouvement citoyen mondial qui est force d’influence et moteur de vrais changements.

     Nos modes d’action

    Recherche et Plaidoyer visant à influer en amont sur les politiques et les règlementations internationales.

    Information et sensibilisation de l’opinion publique via des campagnes de mobilisation citoyenne.

    Partenariats et projets terrain : nous travaillons en étroite collaboration avec des organisations partenaires en France et dans les pays du Sud et soutenons des projets de long terme sur le terrain.

    Humanitaire : lors de situations de crise ou d’urgence humanitaire, Oxfam France soutient l’action immédiate des affiliés Oxfam présents dans la région et nos partenaires sur place, en mobilisant des fonds en faveur des populations affectées.

    Nos missions

    Pour réduire les inégalités dans le monde, Oxfam France agit en parallèle sur plusieurs thématiques pour la défense des droits humains fondamentaux :

    • Droit à l’alimentation, à la terre et au partage équitable des ressources naturelles

    • Droit à la santé et à l’éducation pour toutes et tous

    • Financement du développement dans les pays du Sud

    • Droit à vivre en sécurité et à être protégé

    Dans le cadre de notre travail sur ces thématiques, nous revendiquons la justice et l’égalité entre les femmes et les hommes. Nous appuyons les initiatives de citoyenneté active pour que toutes et tous aient le droit d’être entendu-e-s.

    Oxfam France, c’est aussi 18 groupes locaux, 5 magasins solidaires et un réseau de plus de 70 000 personnes engagées. Apolitique et non confessionnelle, Oxfam France est financée prioritairement par les dons des citoyen-ne-s, qui garantissent notre indépendance et notre liberté de parole et d’action.

  • Pacof (Plateforme des Associations Congolaises de France)

    Pacof (Plateforme des Associations Congolaises de France)

    L’objectif de la Plateforme des associations congolaises de France est de :

    • S’informer et informer les associations congolaises,
    • Aider les associations congolaises à réaliser leurs objectifs par la formation, l’accompagnement des projets, la création d’un réseau d’expériences et de savoirs-faire,
    • Initier une synergie entre les associations congolaises dans le strict respect de leur identité,
    • Conjuguer les efforts pour renforcer les capacités d’intervention des associations congolaises en République Démocratique du Congo,
    • Défendre les intérêts de la communauté congolaise partout où cela s’avère nécessaire,
    • Œuvrer pour la mise en place en République Démocratique du Congo d’une politique sociale qui prenne en compte l’apport des Congolais à l’étranger.

    Activité et Actions de la PACOF en France :

    • Défense des droits de l’homme, Défense du droit d’asile, Éducation au développement / Sensibilisation de l’opinion, Femmes / Genre. Jeunesse, Lutte contre la pauvreté.
    • Accompagnement des personnes dans les démarches d’insertion,  Aide au montage de projets, aux initiatives économiques, Échange d’expériences, capitalisation, Information et communication / Mobilisation des médias, Recherche de financements.
    Activité et Actions de la PACOF à l’étranger notamment en République Démocratique du Congo :
    • Alphabétisation, Appui à la démocratisation et au renforcement des capacités de la société civile, Défense des droits de l’homme, Développement rural, Lutte contre la pauvreté,
    • Collecte et envoi de matériel, Éducation / Enseignement, Formation / Appui technique aux acteurs de terrain.
  • Pafha (Plateforme d’Associations Franco-haïtiennes)

    Pafha (Plateforme d’Associations Franco-haïtiennes)

    La mise en place de la PAFHA est l’aboutissement d’une démarche concertée entre les associations. C’est le résultat d’un dialogue qui a duré 2 ans, le temps que les acteurs associatifs apprennent à lever le voile sur leurs à priori respectifs, le temps que chacun comprenne et accepte l’idée que l’union fait la force. Lancé en l’an 2000 à la suite des « Premières assises des associations franco-haïtiennes », la Plate-forme d’associations franco-haïtiennes entre aujourd’hui dans une phase active.

    Cette structure collégiale est le signe de la maturité des associations de migrants haïtiens. Elle porte en elle les germes d’une rationalisation des actions conduites par les associations tant en France et qu’en Haïti. Ainsi, la Plate-forme s’est construite comme un espace où chaque association, tout en gardant son identité et ses activités propres, peut partager ses expériences, s’enrichir de celles des autres et rechercher les solutions aux difficultés qui entravent ses actions en faveur du développement d’Haïti.

    La PAFHA vise à faire reconnaître, par son efficacité, le rôle de plus en plus grand que jouent les associations dans l’intégration des migrants haïtiens dans la société française et leurs actions en faveur du développement de leur pays d’origine.

    Au départ, moins d’une dizaine d’associations ont pris part à cette initiative. Aujourd’hui, ce projet de regroupement des acteurs associatifs attire de plus en plus de partenaires voulant sortir de l’isolement qui caractérise le milieu associatif haïtien en France métropolitaine ou en Outre-mer.

    La PAFHA a permis d’évaluer l’ampleur du défi auquel doivent faire face les associations pour concrétiser un objectif aussi noble mais combien difficile : participer au soutien des actions de développement local en Haïti. Le principal enseignement qu’on a pu en tirer est qu’un partenariat entre les acteurs associatifs est indispensable pour garantir l’efficacité des actions conduites par leurs différentes structures.

    Aujourd’hui, la Plate-forme se structure et les associations proposent plusieurs projets à réaliser dans un cadre collectif. Il appartient à chaque acteur associatif de s’approprier cet outil, de le faire vivre en tant qu’espace démocratique ouvert à tous ceux et celles qui croient aux valeurs de solidarité et qui veulent exercer une citoyenneté active à l’égard d’Haïti.

  • RéCoSol France Europe Afrique

    RéCoSol France Europe Afrique

    Objectifs et Résumé des activités principales de l’association: 

    Identifier, analyser, faire connaître les besoins et les potentiels des porteurs et promoteurs des initiatives sociales et solidaires. Les mettre en perspective avec les opportunités, les ressources locales et les contraintes sociales, culturelles, institutionnelles, techniques et financières qui régissent le processus de construction d’un projet, notamment en matière de coopération, de solidarité internationale et de codéveloppement avec et dans les pays du Sud. Mieux orienter et suivre les porteurs de projets vers des dispositifs d’appui et de formation ayant des actions complémentaires et adaptées afin de permettre aux porteurs de disposer d’outils techniques et financiers adaptés pour concrétiser et viabiliser leurs projets.

  • Secours Catholique – Caritas France

    Secours Catholique – Caritas France

    Notre identité

    Le Secours Catholique-Caritas France est une association reconnue d’utilité publique et un service de l’Eglise catholique, membre du réseau mondial Caritas Internationalis.

    Notre vision de société

    Le défi urgent de sauvegarder notre maison commune inclut la préoccupation d’unir toute la famille humaine dans la recherche d’un développement durable et intégral car nous savons que les choses peuvent changer
    Pape François, Laudato si’, n°13  
    Nous, acteurs du Secours Catholique – Caritas France proclamons l’urgence de bâtir avec tous une fraternité universelle.
    Nous croyons que le développement de nos sociétés en France et dans le monde se mesure à la place qu’elles donnent en toute justice aux personnes les plus fragiles.
    Nous voulons favoriser la reconnaissance des savoirs de chacun et l’accès de tous aux savoirs.
    Nous croyons que les familles, cellules de base de la société, contribuent par leur rôle éducatif au développement de la société tout entière.
    Nous voulons construire une Europe et un monde solidaires assurant à chacun le respect des droits fondamentaux attachés à la dignité de la personne humaine.
    Nous voulons soutenir des processus démocratiques où chaque personne et les organisations de la société civile participent au bien commun.
    Nous voulons une économie assurant une répartition équitable des richesses et un travail digne pour tous, et voulons favoriser les initiatives de coopération et de partage.

    Nous voulons promouvoir une société qui s’engage sur des changements de styles de vie, de production et de consommation pour un monde durable et solidaire. Nous voulons contribuer à bâtir un monde juste et fraternel, s’enrichissant des différences de culture et des cheminements spirituels de chacun.

    Notre mission

    La mission  du Secours Catholique-Caritas France s’inscrit dans la charte de la solidarité et de la diaconie de l’Eglise en France.
    Fondée sur l’Evangile, la mission du Secours Catholique – Caritas France est une mission d’amour et d’éveil à la solidarité, en France et dans le monde.
    Les acteurs du Secours Catholique – Caritas France :
    • appellent toute personne à s’engager pour vivre la rencontre, l’entraide et la joie de la fraternité.
    • renforcent les capacités de tous à agir pour que chacun accède à des conditions de vie dignes.
    • luttent contre les causes de pauvreté, d’inégalité et d’exclusion et proposent des alternatives, au service du  bien commun.

    Nos 3 valeurs

    Confiance

    Attitude qui croit et espère en chaque personne et valorise ses capacités

    Engagement

    Volonté de se mettre au service, de recevoir et de donner, d’agir pour la justice

    Fraternité

    Qualité de relation qui manifeste le respect, l’affection, l’entraide et la joie d’être ensemble

    4 principes pour guider notre action

    • Agir avec les personnes qui vivent la pauvreté
    • Porter attention à la dimension spirituelle de chacun
    • Prendre le temps de la relation et inscrire nos actions dans la durée
    • Agir en partenariat et en réseaux, localement et globalement

     

    Projet associatif et Projet national du Secours Catholique

    Le projet associatif reformulé et le projet national 2016-2025 validés par l’Assemblée générale de juin 2016

     

  • Sherpa

    Sherpa

    A l’aube du 21e siècle, tandis que les auteurs des crimes de guerre et crimes contre l’humanité allaient enfin pouvoir être traduits en justice avec la mise sur pied de la Cour Pénale Internationale, l’évolution du contexte économique mondial, particulièrement le développement de la logique de profit immédiat au détriment de l’intérêt collectif, était à l’origine de nouvelles formes d’impunité.

    Sherpa a été créée en 2001, à l’initiative de l’avocat William Bourdon, en vue de pallier à ce vide juridique et de combattre ces nouvelles formes d’impunité. L’association a pour objet de prévenir et de lutter contre les crimes économiques touchant  les pays en développement, c’est-à-dire :

    •    Les atteintes aux droits humains (droits économiques, sociaux ou culturels), et les dommages environnementaux perpétrés par les acteurs économiques ;
    •    Les flux financiers illicites en provenance des pays en développement ;

    Convaincue que le droit constitue un outil précieux pour agir en faveur du développement, l’association a ainsi choisi de mettre ses compétences et son savoir-faire juridiques au service des activités suivantes :

    •    ASSISTANCE JURIDIQUE : Apporter son soutien juridique aux populations victimes de crimes économiques dans les pays en développement ;
    •    RECHERCHE ET PLAIDOYER : Formuler des propositions en vue de promouvoir une meilleure régulation des activités commerciales et des flux financiers transnationaux ;
    •    SENSIBILISATION : Sensibiliser la société civile aux enjeux de la criminalité économique.

    Notre objectif ultime est de replacer l’intérêt collectif au cœur des stratégies entrepreneuriales et des politiques publiques afin de contribuer à l’émergence d’une société globalisée plus juste, au sein de laquelle chacun trouvera sa place.

  • SOL – Alternatives Agroécologiques et Solidaires

    SOL – Alternatives Agroécologiques et Solidaires

    SOL, Alternatives Agroécologiques et Solidaires

    Créée en 1980, SOL est une Organisation de Solidarité Internationale (OSI), qui appuie des initiatives créés pour et par des organisations locales d’Afrique, d’Asie et de France sur le long terme.

    « Se nourrir, préserver la planète » : Agroécologie, agriculture paysanne, souveraineté alimentaire, accès à la terre, protection des ressources naturelles et de la biodiversité, valorisation des cultures locales et formations professionnelles sont les thématiques autour desquelles SOL s’engage avec ses partenaires.