Liste des membres de Coordination SUD

Page

En janvier 2018, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • Membre

    Cosim Bretagne

    L’objectif du Cosim Bretagne est de renforcer la capacité des migrants de Bretagne et de leurs association : participation au développement des pays d’origine, en lien avec leurs partenaires locaux et avec tous les acteurs de la solidarité internationale ; contribution à l’action sociale et au développement territorial en France, en relation avec l’ensemble de la société civile ; mise en valeur de leurs actions, qui favorisent la lutte contre les discriminations l’inter culturalité, la solidarité et la cohésion sociale ; valorisation de la question du genre dans la conduite des projets et dans la formation.

  • Membre

    Cosim Nouvelle Aquitaine

    Le COSIM Aquitaine est un collectif né en 2011 et réunissant actuellement vingt-sept Organisations de Solidarité Internationale Issues des Migrations (OSIM) de la région. Cette initiative s’inscrit dans un territoire où les OSIMs sont dynamiques et nombreuses. Il était important de voir naitre un interlocuteur unique permettant de valoriser le rôle des OSIMs dans les actions de solidarité internationale et de co-développement auprès des institutions locales et de la société civile.

    Désormais, le COSIM Aquitaine est membre du FORIM qui regroupe les COSIM et des FOSIM de différentes régions. En 2012, il est labellisé OPAP (opérateur d’appuis) par le FORIM. Il accompagne ainsi les associations souhaitant répondre à l’appel à projet du « PRA-OSIM ».

    Le COSIM Aquitaine est également membre fondateur de l’Institut des Afriques (IDAF).

     > Les objectifs du COSIM Aquitaine :

    • Être un espace d’échange et d’information pour les OSIMs en même temps qu’un centre de ressources fournissant à ses membres tout appui ou conseil nécessaires au renforcement de leur capacité d’action
    • Assurer la représentation des OSIMs auprès des instances associatives régionales et auprès des diverses institutions favorisant le dialogue avec les pouvoirs publics.
    • Valoriser l’apport des OSIMs à la coopération internationale et affirmer l’implication des personnes issues de l’immigration dans le développement des pays d’origine ainsi que leur rôle en faveur de l’intégration en France.
    • Favoriser l’accès des OSIMs aux divers dispositifs d’appui à la solidarité nationale et internationale, au niveau français, européen et international.
    • Permettre à ses membres d’acquérir les connaissances et les compétences en matière de coopération internationale, de développement local et de lutte contre toute forme d’exclusion, d’inégalité et de discrimination, ici et là-bas.
    • Faciliter les collaborations entres les OSIMs et la coopération entre les Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations (OSIM), les Organisations de Solidarité Internationale (OSI), les autres acteurs de la société 
civile, les collectivités territoriales et les pouvoirs publics.
    • Sensibiliser les OSIMs aux nouveaux moyens de transferts d’argent favorisant l’investissement dans 
des projets de développement locaux.
  • Membre

    Cosim Occitanie

    Les objectifs du Cosim sont de :

    • Développer des programmes concertés reliant les savoir-faire thématiques et fonctionnels des associations membres.
    • Favoriser et assurer la représentation des « OSIM » dans le cadre des associations régionales et surtout face aux institutions valorisant le dialogue avec les parcours publics.
    • Renforcer l’articulation entre tous les niveaux (du local à l’international).
    • Constituer un équilibre entre : une force de proposition de service et d’innovation par les études, la formation, la création de projets et programmes de développement, d’évaluation et de suivi.
    • Valoriser l’apport des OSIM de Midi-Pyrénées comme acteurs de la coopération internationale.
    • Permettre à ses membres d’acquérir les connaissances et les compétences requises en matière de coopération internationale, de  développement local et de lutte contre toute forme d’exclusion, d’inégalité et de discrimination, ici et là-bas.
  • Membre

    Cosim PACA

    Le COSIM Paca a été créé en juillet 2013 à l’initiative d’Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations de notre région.

    Le COSIM PACA propose aux associations un programme de formation riche et varié :

    • Vie associative

    • Droit des associations

    • Gestion du cycle de projet

    • Connaissance des procedures de subvention

    • Comptabilité et fiscalité des associations

    • Mobilisation du bénévolat

    Un programme animé par des consultants et experts membres du réseau COSIM PACA ou recommandés par le FOREVI.

  • CSSSE (Comité de Suivi du Symposium sur les Sénégalais de l’Exterieur)

    CSSSE (Comité de Suivi du Symposium sur les Sénégalais de l’Exterieur)

    Le CSSSE mène des actions comme:

    – Suivre le partenariat entre l’État du Sénégal et les Sénégalais de France;

    – Poser de nouvelles requêtes et essayer de trouver des solutions à l’amélioration des conditions de vie ici et là-bas;

    – Traiter tous les dossiers relatifs au Co-développement et à l’appui des projets individuels et collectifs des migrants sénégalais;

    – Accompagnement des personnes dans les démarches d’insertion;

    – Aide au montage de projets, aux initiatives économiques;

    – Formation / Education financière;

    – Mise en réseau et aide à la structuration;

    – Organisation de soirées culturelles et festives;

    – Collecte et envoi de matériel; Transferts de savoir-faire, de technologies et de compétences; Collecte et envoi d’argent pour des causes humanitaires

  • DCC (Délégation Catholique pour la Coopération)

    DCC (Délégation Catholique pour la Coopération)

    La DCC, ONG catholique de développement, est le service du volontariat international de l’Eglise en France. Présente dans près de cinquante pays, la DCC accompagne chaque année plus de 500 volontaires. Ils agissent dans tous les domaines de développement et dans tous les types de métier.

  • Defap (Service Protestant de Missions)

    Defap (Service Protestant de Missions)

    Le Service protestant de mission (Défap) est le service de mission de trois Églises protestantes de France (association loi 1901). En tant qu’« outil » missionnaire de ces Églises, le Défap s’engage au Nord comme au Sud.

    Cet engagement passe par :

    • le partage des ressources financières
    • l’échange des compétences
    • l’interpellation mutuelle entre Églises et la prière
    • le plaidoyer pour plus de justice et de démocratie
    • le respect de la Création

    Il se vit notamment dans le réseau des Églises qui composent la Communauté d’Églises en mission (Cevaa) mais aussi dans les relations avec des Églises protestantes qui dépassent ce cadre.

    Comment s’engager avec le Défap :

    Organisation de solidarité internationale, le Défap envoie des Volontaires pour la solidarité internationale ou des Volontaires du service civique, recherche des financements pour des projets de développement et anime un réseau de bénévoles en France par des formations, animations, rassemblements événementiels…

    Cette action s’inscrit dans des domaines tels que l’éducation, la santé, le développement rural, la formation théologique, l’accompagnement de groupes de jeunes et d’étudiants.

  • Défi – Développer Former Informer

    Défi – Développer Former Informer

    DEFI, née en 1989 est une ONG de développement oeuvrant pour la qualité de l’éducation et la formation. Pendant les 10 premières années, DEFI a soutenu la formation des paysans, des groupements de paysans et des artisans à Madagascar l’intermédiaire de l’IREDEC, Institut de Recherche et d’application de développement Communautaire, fondé par Christophe BIAYS, Président de DEFI depuis 2011. L’équipe constituante de cet Institut, était sous l’égide du Diocèse d’Antsirabe pour former les Sokajy Fototra – Communauté Ecclésiale de Base – dans 5 paroisses, Androifataka, Mandoto, Analanomby, Tsaromody et Manapa. Pour développer son action et toucher le grand nombre, l’IREDEC a été créé ainsi qu’une association malgache intitulé Avana, qui assurera son existence juridique. L’IREDEC a progressivement ouvert différents volets, dont le volet artisanat qui deviendra l’atelier ACAMECA, disposant de machines, venant de partenaire de l’Italie. 900 000 Malgaches étaient concernés. Depuis 2000, DEFI a décidé de s’attaquer au problème de pauvreté par la base. dorénavant, les actions de DEFI sont en faveur de l’Education. DEFI forme des instituteurs et des formateurs d’instituteurs à l’enseignement des sciences et techniques dans l’enseignement primaire, en s’inspirant de la pédagogie active La main à la pâte.

  • Djantoli

    Djantoli

    Djantoli s’est donné pour mission d’aider les mères à veiller au mieux sur la santé de leurs enfants, en développant des solutions durables pour faciliter le recours rapide aux soins : surveillance sanitaire à distance de l’enfant, via le travail d’agents de médiation sanitaire et l’utilisation d’une application mobile dédiée permettant de créer un « carnet de santé électronique »pour la collecte et la transmission des données sanitaires aux soignants. Assurance santé pour la famille – Un programme d’éducation à la santé pour développer les compétences en santé des mères.

    L’association Djantoli a été créée en septembre 2007 sous le nom de Pesinet par Pierre Carpentier, Antoine de Clerck et Anne Roos-Weil.

     

    Note Coordination SUD 

    Djantoli, adhérent direct, devient membre via la CHD en 2017