Liste des membres de Coordination SUD

Page

En juin 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • Fédération Artisans du Monde

    Fédération Artisans du Monde

    Artisans du Monde est un réseau associatif et militant qui agit depuis 40 ans pour un développement durable par la promotion d’un commerce équitable entre pays du Nord et du Sud.
    Ses moyens d’action en France sont : la vente de produits du commerce équitable, l’éducation des consommateurs et des campagnes de plaidoyer pour changer les règles du commerce international.
    Premier réseau de magasins spécialisés en commerce équitable de France (125 points de ventes), Artisans du Monde s’appuie en grande partie sur l’engagement de 6000 adhérents bénévoles.

    Boutique en ligne

    Outils pédagogiques à découvrir 

     

  • Fert

    Fert

    Fert est une Association de coopération internationale créée en 1981 par la volonté de responsables d’organisations professionnelles céréalières – AGPB, Arvalis Institut du Végétal, Unigrains … – et de diverses personnalités préoccupées par les problèmes agroalimentaires des pays en développement.

    Fert a pour mission de contribuer à créer dans ces pays les conditions permettant aux agriculteurs de mieux assurer l’approvisionnement de leurs pays en améliorant leurs conditions de vie et de travail.

    A cette fin, Fert promeut la création par les agriculteurs d’organisations qui leur apportent des solutions durables aux problèmes qu’ils rencontrent dans l’exercice de leur métier et la défense de leurs intérêts.

    Fert conduit dans 12 pays une vingtaine d’actions de terrain dans lesquelles elle mobilise les professionnels français dans une démarche de solidarité, pour partager leur longue et riche expérience d’engagement professionnel et de gestion de leurs organisations.

     

  • Fidesco (Organisation Catholique de Coopération Internationale)

    Fidesco (Organisation Catholique de Coopération Internationale)

    Organisation catholique de solidarité internationale, Fidesco envoie des volontaires dans les pays du Sud pour mettre leurs compétences professionnelles au service de projets de développement ou d’actions humanitaires. Ces volontaires partent pour un ou deux ans avec le statut de VSI (Volontaire de Solidarité Internationale) pour travailler au service des populations locales. Ils se mettent au service de partenaires de l’Eglise catholique locale, en réponse à un besoin et une demande. Ces partenaires travaillent déjà pour le bien de populations défavorisées sans distinction de religion, d’ethnie ou de culture, dans des domaines très divers : éducation, enseignement, gestion, construction, santé… et dans des établissements variés : dispensaires, centres d’accueil pour les migrants, centres d’enfants des rues, fermes écoles, etc.

    Les départs en mission (2 dans l’année, en hiver et en été) se font au terme d’un cycle de formation de 4 à 8 mois, avec 4 rencontres (1 journée, 1 week-end et 2 sessions de 3 à 5 jours). Ce temps de formation permet au candidat de mûrir son projet de départ, de s’y préparer, de se former en profondeur. Il permet aussi à l’équipe Fidesco de mieux le connaître pour mieux l’affecter. Ce temps de formation est un temps privilégié de construction pour chacun.

    Fidesco aujourd’hui c’est :

    o   150 volontaires sur le terrain.

    o   Une expérience de 37 ans au service de la mission au loin.

    o   Plus de 1600 anciens volontaires.

    o   7 bureaux ouverts à l’international.

  • Fondation Energies pour le Monde – Fondem

    Fondation Energies pour le Monde – Fondem

    Depuis 1990, la Fondation Énergies pour le Monde et ses partenaires favorisent l’accès à l’électricité en milieu rural, principalement en Afrique, à Madagascar et en Asie du sud-est. Découvrez nos actions et projets en cliquant ici.

    L’accès à l’électricité est un vecteur de développement et d’amélioration des conditions de vie des populations démunies.

    Notre démarche s’inscrit dans une triple logique :

    • Economique : l’électricité permet de créer des emplois directs, de réduire la facture énergétique, d’accroitre le temps disponible pour le travail et donc les revenus qui y sont liés, de créer des nouvelles activités ou d’en moderniser certaines (artisanat, agriculture, etc.).
    • Sociale : l’électrification des villages et localités rurales permet d’améliorer les conditions de travail des écoliers et des enseignants, facilite l’accès à l’eau propre par l’installation de pompes électriques, permet la conservation de vaccins, l’éclairage des centres de santé, contribue à la sécurité des populations.
    • Environnementale : le recours aux énergies renouvelables permet de lutter contre la déforestation, limite les pollutions liées aux piles et contribue à la réduction des émissions de CO2 et à la dépendance aux énergies fossiles.

     

  • Fondation GoodPlanet

    Fondation GoodPlanet

    Fondation reconnue d’utilité publique présidée par Yann Arthus-Bertrand, GoodPlanet a pour missions de sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux liés à notre environnement et de développer des projets solidaires de lutte contre le changement climatique. Elle propose des solutions réalistes et optimistes, et encourage chacun à s’engager pour le respect de la planète et de ses habitants en s’appuyant sur une série de programmes :

    – Sensibiliser par l’image, avec des expositions grand public photo et vidéo : 7 milliards d’Autres, Sauvages & Précieux, Planète Océan, Des Forêts et des Hommes…

    – Informer le grand public sur l’environnement et ses enjeux : magazine GoodPlanet et ses publications

    – Éduquer au développement durable : posters GoodPlanet dans les écoles, GoodPlanet Junior

    – Mener des projets socio-environnementaux dans les pays du Sud : programme Action Carbone Solidaire

  • Fondation WWF France

    Fondation WWF France

    Adepte d’une action fondée sur le dialogue et le respect de l’autre, le WWF oeuvre au quotidien pour construire un avenir où l’Homme vit en harmonie avec la nature.
    Sous l’impulsion de la navigatrice Isabelle Autissier, sa présidente depuis 2009, il agit concrètement pour préserver la biodiversité, lutter contre le changement climatique et réduire notre empreinte écologique.

    Parce qu’il est urgent aujourd’hui de mettre un frein à la dégradation de l’environnement naturel de la planète, le WWF France intervient à différents niveaux, de la sauvegarde des milieux naturels et de leurs espèces à la promotion de modes de vie durables, en passant par la formation des décideurs, l’accompagnement des entreprises vers un développement durable ou l’éducation des jeunes publics.

    Un acteur majeur de l’environnement

    Avec un réseau actif dans plus de 100 pays rassemblant au total cinq millions de membres, notre organisation est l’une des premières à avoir été créée pour protéger la nature au niveau mondial.

    Fondation reconnue d’utilité publique depuis 2004, le WWF est enfin un acteur majeur de la cause environnementale en France, grâce au soutien de ses bénévoles et de ses 220 000 donateurs.

  • Frères des Hommes

    Frères des Hommes

    Depuis 50 ans, Frères des Hommes  conduit et soutient des actions visant à réduire la pauvreté, les inégalités et les injustices. Cet engagement est emblématique de nos valeurs. Pour nous, la fraternité, la solidarité, la tolérance et la non-violence sont des conditions nécessaires pour offrir à chaque individu l’opportunité de se construire.

    Ces actions s’inscrivent dans un temps long. Au Nord comme au Sud, pour être efficace et durable la lutte contre la pauvreté passe par la transformation sociale. Nos actions et celles de nos partenaires visent ainsi à permettre aux populations les plus fragiles d’acquérir des connaissances et des savoir-faire.

    Frères des Hommes et ses partenaires interviennent dans 3 domaines :

    • l’agriculture paysanne, pour favoriser  une agriculture durable qui préserve la sécurité et la souveraineté alimentaire des populations ;
    • l’économie solidaire, au service des populations et non les populations au service de l’économie ;
    • la démocratie citoyenne, qui permet à chacun, en s’organisant collectivement, de défendre ses droits.
  • Geres (Groupe Energies Renouvelables Environnement et Solidarités)

    Geres (Groupe Energies Renouvelables Environnement et Solidarités)

    Créé en 1976, le GERES – Groupe Énergies Renouvelables, Environnement et Solidarités – est une association à but non lucratif, dont les actions visent à améliorer les conditions de vie des populations les plus pauvres par la mise en œuvre de projets qui réduisent la précarité énergétique, préservent l’environnement et limitent les changements climatiques et leurs conséquences. L’association déploie une ingénierie de développement et une expertise technique spécifique menées en partenariat avec les communautés et les acteurs locaux.

    Production d’énergie propre, Sobriété et efficacité énergétique, Politique locale et territoire, Développement économique et Changements climatiques sont ses 5 thématiques d’intervention.
    170 collaborateurs conduisent 75 projets de développement durable innovants, en France et dans 22 pays du Sud.

  • Gevalor

    Gevalor

    L’association Gevalor a été créée en 2004 pour appuyer des projets de gestion des déchets dans les pays en développement. Ces projets visent à promouvoir la valorisation des ordures ménagères et l’assainissement des villes, tout en encourageant la création d’emplois, notamment en faveur des populations défavorisées.

    Gevalor intervient majoritairement sur des projets de compostage en Afrique, avec l’accès à la finance carbone. Elle travaille également sur le recyclage des plastiques, le traitement des déchets d’abattoirs et la production de combustibles alternatifs. Gevalor apporte en outre du conseil aux collectivités locales du sud sur leur plan de gestion des déchets.

    L’organisation a su s’inscrire dans la mise en place de solutions durables grâce à:

    • La fourniture d’appuis techniques et organisationnels, adaptés au contexte et au partenaire.
    • La recommandation de solutions techniques robustes et permettant employer une main d’œuvre abondante.
    • Une approche partenariale : tous les projets sont mis en oeuvre par des partenaires locaux, ONG ou petites entreprises à vocation sociale, en collaboration étroite avec les municipalités concernées et le secteur privé formel et informel.
    • Un soutien à la recherche de financements auprès de bailleurs nationaux et internationaux.

    Gevalor est chef de file de la Plateforme Re-Sources, réseau créé par 11 partenaires du Sud et du Nord, spécialistes de la gestion des déchets dans les pays en développement. Ce réseau compte aujourd’hui 24 membres : il vise à promouvoir la diffusion des bonnes pratiques de gestion des déchets adaptées aux conditions locales par des documents de capitalisation, des formations et des actions de plaidoyer auprès des décideurs locaux.

  • GRDR Migration-Citoyenneté-Développement

    GRDR Migration-Citoyenneté-Développement

    La mobilité est une richesse pour des territoires solidaires

    Le Grdr est une organisation de solidarité internationale à caractère associatif (loi 1901) et à but non lucratif, sans affiliation politique et religieuse.

    En France tout comme en Afrique de l’Ouest, des femmes et des hommes, étudiants, agriculteurs, migrants, jeunes actifs, retraités ou personnes simplement concernées par la thématique « migration, citoyenneté et développement », se mobilisent aux côtés du Grdr, pour apporter leur soutien, donner de leur temps et proposer leurs compétences bénévolement.

    Le Grdr s’engage depuis 1969 pour la promotion sociale, culturelle et économique des migrants subsahariens en France et de leurs régions d’origine. Depuis deux générations, l’association accompagne ces « travailleurs », pour assurer à leurs familles, villages et pays un meilleur accès à l’éducation, à la santé, à l’eau comme à la production agricole et à la micro-entreprise. Le Grdr c’est aujourd’hui une équipe de 100 salariés et bénévoles de 13 nationalités différentes, qui intervient dans 5 pays (Mali, Mauritanie, Sénégal, Guinée Bissau, France) et une soixantaine de communes, avec une vingtaine de partenaires européens et ouest-africains. Chaque année, des écoles, des dispensaires, des puits, des barrages sont réalisés avec notre appui, tandis qu’en France des associations de migrants qui interviennent notamment auprès des femmes, des migrants les plus âgés et dans la lutte contre les discriminations reçoivent notre soutien…

    L’engagement des adhérents, salariés et partenaires du Grdr lui permet de poursuivre son action auprès des migrants et de leurs régions d’origine et de contribuer au « vivre ensemble » dans une France qui doute de son projet de société. Pour le Grdr, il passe par la reconnaissance de l’apport des migrants en France et en Europe et par la solidarité avec les pays d’origine.