Liste des membres de Coordination SUD

Page

En juin 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • Handicap International – Humanité & Inclusion

    Handicap International – Humanité & Inclusion

    Handicap International change de nom et devient « Humanité & Inclusion ». Créée en 1982, HI  est une organisation de solidarité internationale indépendante et impartiale, qui intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes. Œuvrant aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables, elle agit et témoigne, pour répondre à leurs besoins essentiels, pour améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.

    La Fédération Humanité & Inclusion met en œuvre les programmes dans le monde et pilote la stratégie globale du réseau fédéral.

    Les huit associations nationales membres du réseau fédéral – Allemagne, Belgique, Canada, États-Unis, France, Luxembourg, Royaume-Uni et Suisse – collectent les ressources financières pour les missions sociales mises en œuvre par la Fédération. Les associations nationales portent les combats dans leurs pays respectifs auprès du public, des organismes pairs et des institutions, par des actions de sensibilisation et de plaidoyer.

     

    Humanité & Inclusion vient en aide aux populations vulnérables, notamment les personnes handicapées, partout dans le monde où cela est nécessaire. L’association répond à leurs besoins essentiels et spécifiques, améliore leurs conditions de vie et les aide à s’insérer dans la société.

    Que ce soit dans des contextes de pauvreté, d’exclusion, de conflits ou de catastrophes naturelles, Humanité & Inclusion accompagne les personnes handicapées, les victimes de mines, de sous-munitions et d’autres restes explosifs de guerre, les blessés, les réfugiés, les déplacés, les victimes de catastrophes naturelles, de maladies chroniques ou invalidantes, de violences (en particuliers les femmes et les enfants), etc.

     

    Secteurs d’activités:

    • Réadaptation (dont appareillage et rééducation)
    • Déminage et prévention des accidents
    • Accessibilité
    • Gestion de camps de réfugiés
    • Distributions
    • Insertion économique et sociale
    • Santé, prévention
    • Insertion scolaire
    • Développement local
    • Préparation aux catastrophes et réduction des risques
    • Réhabilitation, reconstruction
    • Plaidoyer
  • IECD (Institut Européen de Coopération et de Développement)

    IECD (Institut Européen de Coopération et de Développement)

    Créé en janvier 1988, l’Institut Européen de Coopération et de Développement (IECD) est une association de solidarité internationale qui intervient dans 15 pays en Afrique, au Proche-Orient, dans l’Océan Indien, et en Asie du Sud-Est.

    L’IECD forme les acteurs responsables de demain pour accompagner le développement humain et économique des pays où il intervient. Avec ses partenaires locaux, l’IECD bâtit des environnements propices où chacun a la possibilité de révéler ses talents. Son ambition est de permettre aux jeunes, aux adultes, aux professionnels et aux acteurs du développement d’acquérir les outils et les savoir-faire nécessaires pour construire leur avenir et avoir un impact positif sur la société.

    En 25 ans, l’IECD a développé des expertises reconnues dans 3 cœurs de métier : la formation et l’insertion professionnelles, l’appui aux petites entreprises et l’accès des populations vulnérables à l’éducation et à la santé.

    Aujourd’hui, l’IECD, en partenariat avec une cinquantaine d’institutions locales, mène 45 projets qui touchent directement près de 50 000 bénéficiaires. Ces projets reçoivent le soutien de fondations philanthropiques, de fondations d’entreprise, d’entreprises et d’organismes sans but lucratif. Ils bénéficient aussi, pour la plupart, de financements publics.

    Pour appuyer les partenaires locaux dans la mise en œuvre et la gestion des projets, l’IECD a ouvert des délégations au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Proche-Orient, à Madagascar et dans les Territoires palestiniens. Il détache également sur le terrain des assistants techniques et des chefs de projet (1 an minimum). Enfin, l’IECD fait appel à des experts techniques pour garantir la pertinence des projets.

  • Max Havelaar

    Max Havelaar

    Le commerce au service du développement: utiliser le commerce pour donner à des paysans et travailleurs de l’hémisphère sud les moyens de lutter eux-mêmes contre la pauvreté.

    Pourquoi faut-il un commerce équitable ?

    Aujourd’hui, parmi le milliard de personnes qui souffrent de la faim dans le monde, les trois quarts sont des paysans ou des ouvriers agricoles en Amérique latine, en Afrique et en Asie.

    Ils sont souvent confrontés à la nécessité de survivre au jour le jour face à une situation de domination qu’ils subissent de la part d’acteurs économiques beaucoup plus puissants qu’eux.

    Isolés en bout de chaîne, ils n’ont que rarement les outils nécessaires pour vendre, transformer et exporter leurs produits. Ils manquent également d’informations quant aux prix sur les marchés. Ils ne peuvent donc pas envisager l’avenir sereinement ni sortir durablement de la pauvreté dans laquelle ils se trouvent.

    C’est pourquoi ils doivent être en mesure de se regrouper pour s’organiser et être reconnus comme partenaires par les autorités politiques et les acteurs économiques.

    Les actions

    Qui est Fairtrade / Max Havelaar ?

    Fairtrade / Max Havelaar est une ONG internationale cogérée par des représentants des producteurs et par des associations de commerce équitable, présentes dans les pays du Nord.

    L’initiative est née en 1988 suite à l’appel de producteurs de café mexicains : « Recevoir chaque année vos dons pour construire une petite école afin que la pauvreté soit plus supportable, c’est bien. Mais le véritable soutien serait de recevoir un prix plus juste pour notre café ». Fairtrade / Max Havelaar répond à cet appel en offrant aux consommateurs  le choix de produits équitables permettant à un maximum de producteurs de prendre leur avenir en main..

    Qu’est-ce que le label Fairtrade / Max Havelaar ?

    Le label Fairtrade / Max Havelaar garantit des conditions commerciales plus justes aux producteurs d’Afrique, d’Amérique Latine et d’Asie, regroupés au sein de collectifs gérés démocratiquement. Le but est qu’ils deviennent de plus en plus autonomes face au marché.

    Ce label est apposé sur tous les produits, dont les ingrédients sont issus des organisations de producteurs et achetés par des opérateurs qui suivent le cahier des charges de production et de commercialisation. Ce cahier des charges repose sur des critères économiques, organisationnels, sociaux et environnementaux. Ils sont élaborés par Fairtrade / Max Havelaar et régulièrement contrôlés par un certificateur indépendant répondant à la norme ISO 65 (Flo Cert).

    Max Havelaar France

    L’association Max Havelaar France représente le mouvement Fairtrade International sur le territoire français.

    Nos missions :

    - Faire le lien entre les producteurs et les acteurs commerciaux. Accompagner les entreprises dans leur démarche responsable et encourager leur engagement en faveur du commerce équitable.

    - Assurer la promotion du commerce équitable en France. Participer à la sensibilisation de l’opinion publique au commerce équitable par des campagnes, des prises de position et des partenariats avec des institutions et des entreprises.

    Max Havelaar France est membre de la Plate-Forme pour le Commerce Équitable.

  • Oxfam France

    Oxfam France

    Oxfam France est membre de la confédération internationale Oxfam, une organisation internationale de développement qui mobilise le pouvoir citoyen contre la pauvreté.

    Une personne sur trois dans le monde vit dans la pauvreté. Oxfam est déterminée à changer cette situation en mobilisant le pouvoir citoyen contre la pauvreté.

    À travers le monde, Oxfam s’emploie à trouver des solutions concrètes et innovantes pour que chacune et chacun puisse sortir de la pauvreté et se réaliser pleinement. En cas de crise, nous sauvons des vies et aidons les personnes touchées à retrouver leurs moyens de subsistance. Nous militons en outre pour que la voix des populations pauvres pèse dans les décisions locales et internationales qui les concernent.

    Dans toutes ses actions, Oxfam travaille avec des organisations partenaires et auprès de femmes et d’hommes vulnérables pour mettre fin aux injustices qui engendrent la pauvreté.

    Une approche globale et intégrée dans le monde entier

    Campagnes de mobilisation citoyenne, actions de pression sur les décideurs, aide humanitaire d’urgence, programmes de développement, Oxfam travaille à différents niveaux avec les personnes vivant dans la pauvreté et luttant pour le respect de leurs droits. Oxfam privilégie les partenariats avec les associations et les communautés locales pour donner la parole aux personnes les plus pauvres. En agissant ici et là-bas, au Nord comme au Sud, au sein d’un mouvement citoyen mondial, Oxfam France est force d’influence et moteur de vrais changements.

    Nos convictions

    • On peut changer durablement les choses en s’attaquant aux causes structurelles de la pauvreté et des injustices qui y sont liées

    • C’est la somme des engagements individuels au sein d’un mouvement citoyen mondial qui est force d’influence et moteur de vrais changements.

     Nos modes d’action

    Recherche et Plaidoyer visant à influer en amont sur les politiques et les règlementations internationales.

    Information et sensibilisation de l’opinion publique via des campagnes de mobilisation citoyenne.

    Partenariats et projets terrain : nous travaillons en étroite collaboration avec des organisations partenaires en France et dans les pays du Sud et soutenons des projets de long terme sur le terrain.

    Humanitaire : lors de situations de crise ou d’urgence humanitaire, Oxfam France soutient l’action immédiate des affiliés Oxfam présents dans la région et nos partenaires sur place, en mobilisant des fonds en faveur des populations affectées.

    Nos missions

    Pour réduire les inégalités dans le monde, Oxfam France agit en parallèle sur plusieurs thématiques pour la défense des droits humains fondamentaux :

    • Droit à l’alimentation, à la terre et au partage équitable des ressources naturelles

    • Droit à la santé et à l’éducation pour toutes et tous

    • Financement du développement dans les pays du Sud

    • Droit à vivre en sécurité et à être protégé

    Dans le cadre de notre travail sur ces thématiques, nous revendiquons la justice et l’égalité entre les femmes et les hommes. Nous appuyons les initiatives de citoyenneté active pour que toutes et tous aient le droit d’être entendu-e-s.

    Oxfam France, c’est aussi 18 groupes locaux, 5 magasins solidaires et un réseau de plus de 70 000 personnes engagées. Apolitique et non confessionnelle, Oxfam France est financée prioritairement par les dons des citoyen-ne-s, qui garantissent notre indépendance et notre liberté de parole et d’action.

  • Partage

    Partage

    Créée en 1973, Partage est une association française de solidarité internationale. Reconnue d’utilité publique, indépendante de toute appartenance politique ou religieuse, Partage vient en aide aux enfants du monde les plus démunis en soutenant des actions qui permettent de lever les freins au développement global de l’enfant, afin qu’il soit éduqué, soigné, protégé et accompagne le développement de sa communauté.
    Partage a choisi de travailler en partenariat avec des acteurs locaux, experts de l’aide à l’enfance. En effet, leurs connaissances garantissent que les actions menées répondent aux réalités du terrain et aident efficacement les enfants et leur communauté, dans le respect de leurs droits fondamentaux. Ces partenariats s’inscrivent dans une logique de renforcement des capacités des sociétés civiles et de pérennité des actions mises en oeuvre. Chaque action de terrain entreprise est fondée sur l’écoute des besoins des enfants et de leur communauté. Pour Partage, le respect de la culture et de l’environnement des enfants est une valeur fondamentale.

  • PUI (Première Urgence Internationale)

    PUI (Première Urgence Internationale)

    Première Urgence Internationale (PUI) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. L’ensemble de ses personnels se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité. L’association mène environ 190 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. PUI intervient en appui à près de 5 millions de personnes dans 20 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est et en France.

     

    Première Urgence Internationale (PUI) is a non-governmental, non-profit, non-political and non-religious international aid organization. Our teams are committed to supporting civilians’ victims of marginalization and exclusion, or hit by natural disasters, wars and economic collapses, by answering their fundamental needs. Our aim is to provide emergency relief to uprooted people in order to help them recover their dignity and regain self-sufficiency. The association leads in average 190 projects by year in the following sectors of intervention: food security, health, nutrition, construction and rehabilitation of infrastructures, water, sanitation, hygiene and economic recovery. PUI is providing assistance to around 5 million people in 20 countries – in Africa, Asia, Middle East, Eastern Europe and France.

  • Secours Populaire Français

    Secours Populaire Français

    Statut : association de Loi 1901, créée en 1945 et reconnue d’utilité publique par décret en 1985. Le SPF dispose d’un statut spécial auprès du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC).

    Nos valeurs : « le maître-mot est la solidarité »

    Association généraliste de la solidarité, le Secours populaire soutient « dans l’esprit de la déclaration universelle des Droits de l’Homme, au plan matériel, médical, moral et juridique, les personnes et leurs familles victimes de l’arbitraire, de l’injustice sociale, des calamités naturelles, de la misère, de la faim, du sous-développement, des conflits armés » (art.1 des statuts du SPF). Le Secours populaire rassemble en son sein des personnes de bonne volonté, enfants, jeunes et adultes, de toutes conditions, quelles que soient leurs opinions politiques, philosophiques ou religieuses, en veillant à développer avec elles la solidarité et toutes les qualités humaines qui y sont liées. L’association regroupe 82 000 bénévoles actifs en France.

    Une association de proximité

    Le Secours populaire français est une union qui regroupe 99 fédérations départementales. Il anime un réseau de 1 256 permanences d’accueil de solidarité et de relais santé. Le maillage territorial assuré par le Secours populaire français lui permet d’être présent dans l’ensemble des départements, mais également de démultiplier les actions de solidarité au niveau local grâce à ses Comités, Antennes et Permanences d’accueil, de solidarité et relais santé. Les actions conduites au plus près des personnes en difficulté offrent une meilleure capacité d’analyse des situations et de diagnostic tout en assurant une réactivité face aux besoins des populations. Les réponses sont ainsi mieux adaptée aux réalités locales, à l’instar de la création de maraudes, d’antennes mobiles permettant d’aller à la rencontre des personnes isolées ou très éloignées des dispositifs classiques d’aide sociale, notamment en zones rurales, mais aussi à l’université…

    Nos actions de solidarité en France

    En France, le Secours populaire aide près de 2.5 millions de personnes confrontées à des problèmes d’exclusion, de pauvreté et de précarité. Pour ce faire, il intervient dans tous domaines tels l’aide alimentaire, vestimentaire, l’accès et le maintien dans le logement, l’accès à la santé, l’insertion socioprofessionnelle, l’accès à la culture et aux vacances, et plus généralement l’accès aux droits pour tous.

    Luttant de façon résolue contre la précarisation des personnes, il s’efforce sur tout le territoire de répondre aux situations individuelles en s’adaptant au cas par cas, dans le respect de la dignité de chacun.

    Sur le court terme, le SPF apporte une aide alimentaire et vestimentaire, via les libres services de la solidarité. L’orientation vers des hébergements d’urgence et des structures de soins reste aussi au cœur des préoccupations. Le SPF accompagne également sur la durée, les personnes et familles dans leurs démarches et leurs droits : accès au logement, à la santé, aux vacances, à la culture et aux loisirs, au sport, à l’insertion professionnelle, accompagnement scolaire, soutien juridique.

    Pour répondre au mieux à l’ensemble des difficultés exprimées par les personnes reçues au Secours populaire français, les bénévoles s’appuient sur un réseau de structures et de compétences-ressources spécialisées.

    Nos actions de solidarité dans le monde

    Dans le monde, le Secours populaire français mène chaque année 215 actions et programmes de solidarités dans une soixante de pays. Le SPF travaille avec des partenaires locaux, qui sont les mieux placés pour connaître les besoins des populations sur place. Il répond aux besoins des personnes lors de situations d’urgence (catastrophes, conflits, crises…). Au-delà des actions d’urgence, le Secours populaire français accompagne ses partenaires locaux pour mener à bien des programmes de développement dans les domaines suivants: autosuffisance et sécurité alimentaire, accès à l’eau et à l’énergie, scolarisation, éducation, formation, activités génératrices de revenus, accès à la santé…

  • Sidaction

    Sidaction

    Sidaction a pour but le développement de la lutte contre le sida par le soutien à des programmes de recherche scientifique et médicale, de formation, de prévention, d’entraide, d’amélioration de la qualité de vie et des soins, et de soutien aux personnes atteintes par l’infection à VIH et/ou à leurs proches, en France et dans les pays en développement.

    Créée en 1994, Sidaction est un collectif de chercheurs, de soignants et d’acteurs associatifs de lutte contre le sida dont l’objectif est de développer des programmes de recherche scientifique et médicale et des programmes de prévention et d’aide aux malades, en France et dans les pays en développement. Sidaction est une association reconnue d’utilité publique depuis 1998. Elle a acquis au fil des années des compétences et une expérience qui lui permettent de renforcer les moyens de lutte contre le sida. Sidaction s’attache également à défendre la place des malades et de leur entourage dans le combat quotidien face à la maladie et favorise les programmes de santé communautaire. L’engagement de Sidaction dans les pays à ressources limitées a débuté dès 1994 et s’inscrit dans une démarche de développement. Sidaction a en effet choisi de soutenir des associations locales sur le long terme en leur apportant un appui financier et un accompagnement technique à la mise en place de projets de soins et d’aide aux malades.

    Sidaction soutient des associations de terrain, engagées dans des actions au sein desquelles les personnes malades et leurs proches participent à la vie associative à tous les niveaux. L’aide directe aux malades est privilégiée à travers des programmes d’accès aux soins et aux traitements, de soutien psychologique et social, d’appui aux orphelins, etc. Les cibles prioritaires sont les populations les plus pauvres, les plus vulnérables et les plus difficiles à atteindre. L’équipe des programmes internationaux de Sidaction apporte en outre un appui technique à la carte aux associations qu’elle soutient, dans les domaines de la gestion financière, administrative et des ressources humaines, et développe des actions de renforcement des capacités en proposant ou en soutenant des projets de formation destinés au personnel associatif.

    Les programmes internationaux de Sidaction reçoivent le soutien de l’Agence Française de Développement, de la Mairie de Paris, et de fondations privées. Parmi les associations françaises de lutte contre le sida, l’engagement de Sidaction est le plus important en termes de budget et de partenariat. En 2012, les programmes internationaux de Sidaction ont apporté un soutien à 77 organisations de lutte contre le sida et engagé 4,1 millions d’euros à la lutte contre le sida en faveur des pays à ressources limitées. En 2012, les programmes scientifiques et médicaux de Sidaction ont soutenu des projets de recherche et des projets d’amélioration de la qualité de vie et de la qualité des soins pour un montant total de plus de 3,8 millions d’euros. La majorité de ces projets concerne la recherche fondamentale, mais la recherche clinique et les recherches en sciences sociales sont aussi représentées. L’aide aux équipes de recherche a permis le soutien de 65 projets, à la hauteur de 800 000 euros, et 85 jeunes chercheurs ont pu bénéficier d’un financement nominatif, couvrant les coûts de leurs salaires, pour un total de 2,4 millions d’euros. Parmi ces jeunes, 12 doctorants ont soutenu leur thèse grâce au soutien de Sidaction. 31 projets d’amélioration de la qualité de vie et de la qualité des soins ont pu être financés, pour plus de 650 000 euros. Dans ce cadre, 3 Maisons d’Accueil Spécialisées ont bénéficié d’un soutien à la création et à l’équipement, pour un montant total de 234 374 euros. Pour les programmes associatifs en France, en 2012, Sidaction a versé  3,9 millions d’euros répartis entre  116 associations sur 167 projets d’accompagnement de personnes atteintes du VIH mais aussi sur des projets de prévention et de dépistage.

  • SOS Villages d’Enfants

    SOS Villages d’Enfants

    SOS Villages d’Enfants France est une association indépendante, apolitique et non confessionnelle, créée en 1956 et reconnue d’utilité publique en 1969. Acteur de la protection de l’enfance en France, SOS Villages d’Enfants France est aussi une ONG de solidarité internationale membre de la fédération SOS Villages d’Enfants International constituée de 116 associations intervenant dans 135 pays.

    Guidée par l’esprit de la CIDE, SOS Villages d’Enfants défend les droits de l’enfant et en premier lieu celui à vivre dans un environnement familial qui favorise son développement personnel, son autonomie sociale et professionnelle afin qu’ultérieurement il devienne un adulte qui participe à la société et puisse s’engager dans le développement de son  pays.

    Pour réaliser cet objectif, SOS Villages d’Enfants France et ses partenaires locaux proposent des réponses adaptées aux situations de deux groupes cibles : les enfants risquant de perdre la prise en charge parentale et les enfants l’ayant perdue.

    • Lorsqu’un risque d’abandon ou de déstructuration familiale est identifié, la famille est accompagnée et conseillée afin d’être renforcée durablement. Les axes d’intervention sont définis par la famille en fonction de ses besoins: développement des revenus, amélioration des relations familiales, des conditions de logement, accès aux services de l’Etat, promotion des droits humains, …
    • Lorsque le maintien au sein de sa famille se révèle impossible ou contraire à l’intérêt de l’enfant, il peut être pris en charge au sein d’un village d’enfants SOS, de familles d’accueil ou de structures pour jeunes.
    • Lorsque les services de base, en premier lieu l’accès à une éducation de qualité et aux soins maternels et infantiles, sont absents ou inadéquats, SOS soutient leur mise en place ou leur adaptation en partenariat avec les politiques publiques.

    SOS Villages d’Enfants France appuie spécifiquement 22 associations homologues nationales en contribuant à leur financement et en renforçant leurs capacités aux niveaux opérationnel, organisationnel, stratégique et institutionnel afin d’assurer l’efficacité et la pérennité de leur action. Mettant elle-même en œuvre des activités de terrain, de réflexion et de plaidoyer en France et en Europe, SOS Villages d’Enfants France est également en mesure de proposer des transferts de compétences à ses partenaires locaux.

     

    Les actions de solidarité internationale en chiffres :

     

    Chiffres au 1/01/2015

    Total des activités de  SOS Villages d’Enfants International

     Dont actions activités internationales soutenues par SOS Villages d’Enfants France
    Programme de renforcement de la famille 731 52 programmes
    559 000 22 600 enfants bénéficiaires et leurs familles
    Education et formation 478 92 établissements
    146 500 26 500 enfants et jeunes scolarisés ou formés
    Prise en charge alternative 1 311 44 villages SOS et foyers de jeunes
    84 000 8 016 enfants pris en charge
    Santé 77 29 structures médicales
    962 000   services ou consultation

     

  • Terre des Hommes

    Terre des Hommes

    Terre des Hommes France agit pour la promotion, la défense et la mise en œuvre des droits humains fondamentaux des populations défavorisées et contribue à la construction d’une société civile et démocratique.

    • Nous collaborons à l’international, d’égal à égal, avec des partenaires associatifs, afin de former et d’accompagner ces populations pour qu’elles puissent faire valoir leurs droits.
    • Nous agissons auprès des décideurs et institutions françaises et internationales pour que l’application de ces droits soit garantie.
    • Nous nous investissons en France dans la sensibilisation et l’éducation aux droits.

    Terre des Hommes France est membre de la Fédération internationale de Terre des Hommes.