Liste des membres de Coordination SUD

Page

En juin 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • ASI (Actions de Solidarité Internationale)

    ASI (Actions de Solidarité Internationale)

    Créée en 1983, Actions de Solidarité Internationale (ASI) est une association d’intérêt général, apolitique et non confessionnelle. Elle mène des programmes de développement en Afrique et soutient les personnes porteuses de projet dans les domaines santé/social, éducation/formation et aide au développement.

    ASI se veut une association à taille humaine. Elle mène des actions directement sur le terrain au plus près des populations et répond à des besoins exprimés et identifiés. Avec pour maîtres mots : Responsabilité, Autonomie, Partenariat

  • ATD Quart Monde

    ATD Quart Monde

    ATD Quart Monde est un Mouvement international, sans appartenance politique ou confessionnelle. Créé avec des personnes en grande pauvreté, il mène des actions qui visent à détruire la misère par l’accès de tous aux droits fondamentaux.

    Il développe particulièrement des actions d’accès au savoir, à la culture, à la prise de parole (Bibliothèques de rue, Festivals des Arts et des Savoirs, Universités populaires…). Il mène également une activité d’édition et de recherche avec les personnes qui vivent l’exclusion.

    Il se mobilise afin qu’aux plans local, national et international, les personnes démunies soient écoutées et représentées, et que la lutte contre la grande pauvreté soit une priorité (actions auprès des institutions politiques, des professionnels et du grand public).

     

     

     

  • C4D – Communication pour le développement

    C4D – Communication pour le développement

    C4D, Communication pour le développement durable, appuie les organisations qui travaillent au développement international et local pour intégrer la communication dans leurs actions.

    C4D, agit notamment pour :

  • CBF (Conseil des Béninois de France)

    CBF (Conseil des Béninois de France)

    Le Conseil des Béninois de France à pour objectifs:

    – Représenter les Béninois de France auprès de toutes les instances

    – Renforcer les liens de solidarité entre eux, notamment par la défense de leurs intérêts matériels et moraux, en particulier la lutte contre les discriminations et pour l’égalité des chances

    – Promouvoir la libre circulation des personnes et des biens

    – Faire des Béninois de France des acteurs du développement économique du Bénin et de la République française

    – Entretenir et développer des relations de coopération et de Co-développement entre la France et le Bénin

    – Organiser les échanges et les contacts avec la diaspora africaine, en général, et béninoise en particulier

  • Ciedel (Centre International d’Etudes pour le Développement Local)

    Ciedel (Centre International d’Etudes pour le Développement Local)

    Le CIEDEL, institut universitaire de l’Université Catholique de Lyon créé en 1990, est constitué depuis 2005 en association loi 1901.

    Le CIEDEL :

    • se situe comme un médiateur entre la réflexion et l’action dans le champ du développement local.
    • privilégie l’approche par les acteurs à une échelle où ils peuvent exercer un pouvoir organisé.

    Institut universitaire, le CIEDEL :

    • propose une formation universitaire et professionnelle en Ingénierie de Développement Local à Lyon,
    • est opérateur d’appui à des actions de développement en France et à l’international.

    Autour de la formation, le CIEDEL met en œuvre quatre champs d’action complémentaires :

    1. Une expertise de terrain sur les questions de développement local, de décentralisation et de coopération internationale et décentralisée.
    2. La participation à l’appui aux acteurs de développement en région Rhône-Alpes, dans le cadre du GIP RESACOOP.
    3. La mise en réseau au niveau international de centres de formation d’agents de développement local, PROFADEL.
    4. La production de connaissances sur des thématiques liées au développement local, à la décentralisation et à la coopération décentralisée.

    L’articulation entre ces quatre champs et la formation favorise son ancrage opérationnel sur les problèmes clefs rencontrés par les acteurs de développement.

  • Clowns Sans Frontières France

    Clowns Sans Frontières France

    Clowns Sans Frontières (CSF) est une association artistique et humanitaire basée en France qui œuvre depuis sa création en 1994 pour apporter, par le spectacle, un soutien moral aux populations, et plus spécifiquement aux enfants, affectés par des crises humanitaires, victimes de conflits « oubliés » ou de marginalisation sociale, économique ou géographique.

    CSF propose et met en œuvre des interventions artistiques (spectacles, ateliers, création collective) pour apporter un appui psychosocial et accompagner le processus de résilience en complément des programmes des organisations humanitaires généralistes ou de protection de l’enfance. Elle élabore également des réponses artistiques adaptées aux besoins des enfants victimes d’exclusion ou en privation de liberté, en partenariat avec des artistes locaux et des partenaires spécialisés. Depuis 1994, CSF est intervenu dans 38 pays à travers le monde lors de 177 missions de spectacles et d’interventions artistiques.

    Le plaidoyer de CSF s’articule autour de la reconnaissance du droit à l’enfance, des droits de rire, de jouer et d’imaginer, pour tous. Notre action est également motivée par la conviction que la reconnaissance des droits culturels des personnes participe largement à la reconnaissance de leur dignité et favorise l’émancipation et le développement humain.

    Nous donnons la priorité aux terrains d’intervention les moins médiatisés pour attirer, par l’originalité de notre démarche, l’attention des médias et du grand public sur les crises oubliées. Enfin, l’engagement bénévole des artistes sur les terrains d’intervention, le dialogue inter-culturel que représente la collaboration constante avec les artistes locaux partenaires et la revendication d’une organisation à taille humaine qui favorise le développement qualitatif font partie des marqueurs de l’identité atypique de CSF.

  • Cosim Auvergne Rhône Alpes

    Cosim Auvergne Rhône Alpes

    Le Collectif des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations de Rhône-Alpes (COSIM Rhône-Alpes) a été crée en avril 2007.

    Il regroupe à ce jour 98 associations OSIM, membres et bénévoles du COSIM Auvergne Rhône Alpes, représentant 26 pays d’origine en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

    Ces associations sont d’une part porteuses de projets de solidarité internationale dans des domaines variés tels que l’agriculture, l’eau et l’assainissement, la gestion des déchets, la santé, la formation et l’éducation, la création d’activités économiques (notamment avec les femmes)…

    Et d’autre part de projets liés au développement local du territoire rhônalpin à travers des activités artistiques et culturelles, sociales et d’éducation citoyenne.

    Ainsi, notre collectif vise à mutualiser ces expériences associatives et à renforcer leur rôle sur leurs territoires d’action.

     

    Les activités du COSIM ARA :

    • Un appui individualisé au montage des projets des OSIM, à la rédaction des dossiers de demandes de financement, à leur suivi et à leur évaluation ;
    • Des formations spécifiques pour les projets des OSIM ;
    • La capitalisation : partage d’expériences et mutualisation sur les projets ;
    • L’organisation de manifestations pour partager les expériences des actions de développement et de solidarité locale ;
    • La construction d’une équipe soudée et ouverte rassemblant les OSIM de Rhône-Alpes et leurs bénévoles.

     

    L’organisation du COSIM :

    • 98 associations membres
    • Un CA composé de 31 représentants d’OSIM membres
    • Un bureau composé de 9 personnes
    • Une équipe technique composée de 2 salariés
    • Des chargés d’appui bénévoles structurés autour de comités thématiques qui sont des porteurs de projets membres d’OSIM, des techniciens, des étudiants…
  • Membre

    Cosim Bretagne

    L’objectif du Cosim Bretagne est de renforcer la capacité des migrants de Bretagne et de leurs association : participation au développement des pays d’origine, en lien avec leurs partenaires locaux et avec tous les acteurs de la solidarité internationale ; contribution à l’action sociale et au développement territorial en France, en relation avec l’ensemble de la société civile ; mise en valeur de leurs actions, qui favorisent la lutte contre les discriminations l’inter culturalité, la solidarité et la cohésion sociale ; valorisation de la question du genre dans la conduite des projets et dans la formation.

  • Membre

    Cosim Nouvelle Aquitaine

    Le COSIM Aquitaine est un collectif né en 2011 et réunissant actuellement vingt-sept Organisations de Solidarité Internationale Issues des Migrations (OSIM) de la région. Cette initiative s’inscrit dans un territoire où les OSIMs sont dynamiques et nombreuses. Il était important de voir naitre un interlocuteur unique permettant de valoriser le rôle des OSIMs dans les actions de solidarité internationale et de co-développement auprès des institutions locales et de la société civile.

    Désormais, le COSIM Aquitaine est membre du FORIM qui regroupe les COSIM et des FOSIM de différentes régions. En 2012, il est labellisé OPAP (opérateur d’appuis) par le FORIM. Il accompagne ainsi les associations souhaitant répondre à l’appel à projet du « PRA-OSIM ».

    Le COSIM Aquitaine est également membre fondateur de l’Institut des Afriques (IDAF).

     > Les objectifs du COSIM Aquitaine :

    • Être un espace d’échange et d’information pour les OSIMs en même temps qu’un centre de ressources fournissant à ses membres tout appui ou conseil nécessaires au renforcement de leur capacité d’action
    • Assurer la représentation des OSIMs auprès des instances associatives régionales et auprès des diverses institutions favorisant le dialogue avec les pouvoirs publics.
    • Valoriser l’apport des OSIMs à la coopération internationale et affirmer l’implication des personnes issues de l’immigration dans le développement des pays d’origine ainsi que leur rôle en faveur de l’intégration en France.
    • Favoriser l’accès des OSIMs aux divers dispositifs d’appui à la solidarité nationale et internationale, au niveau français, européen et international.
    • Permettre à ses membres d’acquérir les connaissances et les compétences en matière de coopération internationale, de développement local et de lutte contre toute forme d’exclusion, d’inégalité et de discrimination, ici et là-bas.
    • Faciliter les collaborations entres les OSIMs et la coopération entre les Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations (OSIM), les Organisations de Solidarité Internationale (OSI), les autres acteurs de la société 
civile, les collectivités territoriales et les pouvoirs publics.
    • Sensibiliser les OSIMs aux nouveaux moyens de transferts d’argent favorisant l’investissement dans 
des projets de développement locaux.