Liste des membres

Page

Les collectifs et ONG membres de Coordination SUD

Visualisez et imprimez le répertoire des collectifs et ONG membres de Coordination SUD pour connaître leurs coordonnées, domaines et pays d’intervention.

En juin 2016, Coordination SUD compte 169 membres, dont 161 membres actifs et 8 membres associés.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Groupe initiatives
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations

Rechercher une ONG membre

  • Le CIEDEL, institut universitaire de l’Université Catholique de Lyon créé en 1990, est constitué depuis 2005 en association loi 1901.

    Le CIEDEL :

    • se situe comme un médiateur entre la réflexion et l’action dans le champ du développement local.
    • privilégie l’approche par les acteurs à une échelle où ils peuvent exercer un pouvoir organisé.

    Institut universitaire, le CIEDEL :

    • propose une formation universitaire et professionnelle en Ingénierie de Développement Local à Lyon,
    • est opérateur d’appui à des actions de développement en France et à l’international.

    Autour de la formation, le CIEDEL met en œuvre quatre champs d’action complémentaires :

    1. Une expertise de terrain sur les questions de développement local, de décentralisation et de coopération internationale et décentralisée.
    2. La participation à l’appui aux acteurs de développement en région Rhône-Alpes, dans le cadre du GIP RESACOOP.
    3. La mise en réseau au niveau international de centres de formation d’agents de développement local, PROFADEL.
    4. La production de connaissances sur des thématiques liées au développement local, à la décentralisation et à la coopération décentralisée.

    L’articulation entre ces quatre champs et la formation favorise son ancrage opérationnel sur les problèmes clefs rencontrés par les acteurs de développement.

  •  

    YMCA France est la branche française du mouvement des YMCA présent dans 119 pays.

    Le mouvement des YMCA France regroupe 21 associations représentées par l’Alliance. Tournées vers les jeunes et les personnes en difficulté, celles-ci œuvrent pour une société équitable en accompagnant l’individu. Les membres interviennent dans trois domaines : l’insertion, le tourisme social et solidaire et la jeunesse.

    Nous accueillons les personnes qui viennent aux YMCA avec leurs particularités et leur fournissons l’espace nécessaire à leur épanouissement et développement.

    Les actions que nous soutenons :

    Tourisme social et solidaire : hébergements touristiques à prix accessibles, classes de découvertes, séjours scolaires, camps de vacances, etc.

    Insertion : aide à l’hébergement, accompagnement vers l’emploi et l’emploi adapté, accueil et accompagnement de migrants (demandeurs d’asile et des

    réfugiés…), formations, accompagnement des personnes en situation de handicap et des personnes cérébro-lésées…

    Jeunesse : organisation de séjours pour les jeunes, échanges internationaux, missions de volontariat en France et à l’international, participation à des programmes internationaux YMCA, formation BAFA…

    De surcroît, les YMCA proposent également des programmes liés au sport et à la culture ; allant de la compagnie de théâtre, des démarches de création et d’expression jusqu’à l’accompagnement des personnes en situation de handicap vers l’affirmation de leur identité. En outre, les centres proposent des activités sportives et culturelles.

    L’Alliance nationale des YMCA France, créée en 1927, anime et fédère le réseau et le représente au niveau national et international.

     

  • Acted

    Acted

    ACTED est une ONG française de solidarité internationale. Deuxième ONG française, ACTED a pour vocation de soutenir les populations vulnérables à travers le monde en apportant une réponse humanitaire adaptée aux besoins précis des populations dans les situations de crise et au respect de leur dignité, tout en favorisant et mettant en œuvre des opportunités pour un développement durable, et assurer le lien entre urgence, réhabilitation et développement. Indépendante, privée et à but non lucratif, ACTED œuvre dans le respect d’une impartialité politique et religieuse stricte, selon les principes de non-discrimination et de transparence et les valeurs de responsabilité, d’impact, d’esprit d’entreprise et d’inspiration. ACTED s’engage à répondre aux urgences et à développer la résilience face aux situations de crise, à co-construire une gouvernance efficace et à promouvoir une croissance inclusive et durable. Nos équipes viennent en aide aux populations touchées par les crises grâce à une ap­proche à la fois globale et locale, multidisciplinaire et adap­tée à chaque contexte dans 35 pays afin de faire face aux situations d’urgence, pour soutenir les projets de réhabilitations et accompagner les dynamiques de développement avec plus de 450 projets par an auprès de 8 millions de bénéficiaires.

    Les équipes d’ACTED garantissent que les interventions effectuées en temps de crise soient utiles et pérennes, car seul un soutien sur le long terme – en demeurant sur place après l’urgence et en impliquant les communautés – permet de rompre le cycle de pauvreté et d’accompagner les populations sur la voie du développement.

    Sur le terrain, ACTED intervient dans les secteurs suivants : aide humanitaire d’urgence, sécurité alimentaire, promotion de la santé, éducation et formation, développement économique, microfinance, soutien institutionnel et dialogue régional, promotion culturelle.

    Forte de son expérience au plus près des besoins et des situations auprès des communautés vulnérables à travers le monde, ACTED contribue aujourd’hui à l’agenda international en faveur des Objectifs de Développement Durable (ODD), grâce à plusieurs initiatives.

    ACTED s’engage pour promouvoir et développer des approches et des initiatives innovantes, les principes humanitaires, les nouvelles solidarités et des convergences entre opérateurs privés, acteurs publics et ONG du Nord et du Sud sur des thèmes tels que la microfinance et le social business, l’accès durable au revenu, la prévention et réduction des catastrophes, la promotion de la gouvernance locale, l’évaluation et l’aide à la coordination de l’urgence humanitaire, la culture et le développement, le développement durable, l’accès à la santé dans le continuum humanitaire, etc.

    Facebook_ngoACTED_FINALTwitter_@ACTEDLinkedIn_ACTEDYouTube_ACTEDngo

  • Membre

    Agir ABCD

    Association Générale des Intervenants Retraités (Actions de bénévoles pour la coopération et le développement),  AgirABCD, a été fondée en 1983 dans le but de favoriser, susciter et développer, tant en France qu’à l’étrange, et plus particulièrement sans les pays en développement, toutes actions d’intérêt général, de progrès et de développement, de type humanitaire, culturel ou économique auxquelles les adhérents on vocation à concourir, volontairement ou bénévolement, par leur expérience et leurs compétences professionnelles.

  • Agter

    Agter

    Face au constat de dégradation et d’épuisements des ressources naturelles liés notamment à la perte de contrôle de ces ressources par les populations locales, l’association veut permettre une mise à disposition et un échange d’information sur ces thématiques. Convaincus du lien entre pauvreté et difficultés d’accès aux ressources, nous estimons tout aussi indispensable de construire des alternatives aux politiques actuelles. L’association entend contribuer ainsi à la conception de nouvelles formes de gestion des ressources naturelles et foncières adaptées aux défis du 21ème siècle : le changement climatique, la faim dans le monde, l’accroissement des inégalités et la montée des conflits internes aux pays…

    Les objectifs d’aGter sont alors définis tels que aGter se propose de contribuer à inventer de nouvelles formes de gouvernance des ressources naturelles en mettant en place des dynamiques qui puissent :

    • aider les organisations paysannes et rurales et les organisations de pêcheurs artisanaux à avoir une meilleure connaissance de leur propre réalité au travers de l’appréhension des différentes expériences au niveau mondial, des contextes dans lesquels elles se sont développées, des acquis et des limites de chacune,
    • faciliter des échanges entre acteurs, entre organisations de producteurs de pays et de continents différents d’une part, mais aussi entre organisations payquand il serait prêt.sannes et organisations de pêcheurs et d’autres secteurs de la société ,
    • diffuser des informations pertinentes à un public large sur les enjeux de la gouvernance des ressources naturelles.
  • AJGF (Association des Jeunes Guinéens de France)

    AJGF (Association des Jeunes Guinéens de France)

    Les actions de l’AJGF sont centrées autour de plusieurs objectifs:

    – Renforcer la solidarité et l’entraide entre les jeunes guinéens de France ;
    – Établir une passerelle entre les jeunes guinéens résidant en France et ceux résidant en Guinée ;
    – Inciter les jeunes guinéens à s’intéresser aux problèmes ainsi qu’à l’avenir de la Guinée ;
    – Participer au développement socio-économique et culturel de la Guinée ;
    – Créer des partenariats avec les entreprises afin de faciliter l’insertion professionnelle des jeunes guinéens ;
    – Inciter les jeunes guinéens à participer à la vie citoyenne en France ;
    – Assurer la promotion de la culture guinéenne sous toutes ses formes ;
    – Favoriser les échanges culturels avec les autres communautés ;

  • C4D – Communication pour le développement

    C4D – Communication pour le développement

    C4D, Communication pour le développement durable, appuie les organisations qui travaillent au développement international et local pour intégrer la communication dans leurs actions.

    C4D, agit notamment pour :

  • CAGF (Coordination des associations guinéennes de France)

    CAGF (Coordination des associations guinéennes de France)

    La CAGF a pour objectifs principaux :
    – de favoriser l’union de la communauté guinéenne de France dans un esprit de solidarité, de fraternité et d’entraide mutuelle
    – de promouvoir et soutenir les associations membres dans la réalisation de leurs objectifs respectifs ; encourager et coordonner toutes les actions et initiatives intéressant la communauté guinéenne
    – de contribuer au développement socio-économique et au rayonnement culturel de la Guinée
    – de représenter et défendre les intérêts de ses adhérents
    – d’œuvrer pour la création de la Maison de la Guinée en France

  • Membre

    CAGHEF (Collectif des associations ghanéennes de France)

    Créé en 2013, le collectif a pour objectifs principaux  de représenter les ghanéens en France auprès de toutes instances :
    – Renforcer les liens de solidarité entre eux, notamment par la défense de leurs intérêts, matériels et moraux en particulier la lutte contre les discriminations et pour l’égalité des chances
    – Faire des ghanéens en France des acteurs du développement économique du Ghana et la France
    – Entretenir et développer des relations vivantes de coopération et de codéveloppement entre le Ghana et la France
    –  Organiser les échanges et les contacts avec la diaspora africaine en général et ghanéenne en particulier
  • Cefodia/CKN

    Cefodia/CKN

    Centre de Formation géré par la Diaspora Cambodgienne / Centre Kram Ngoy – CEFODIA/CKN

    Objectifs et Résumé des activités principales de l’association :

    Contribuer à la formation technique professionnelle par le transfert de savoir-faire. Créer un centre de base fixe et faire une formation itinérante en province. Former les électriciens ruraux.