Droits et santé des femmes à l’épreuve du Covid-19

Partout dans le monde, les associations et activistes mobilisé·e·s pour promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes ont joué un rôle important dans la riposte face au Covid-19. Observateurs·rices des impacts disproportionnés de la crise sur les femmes, lanceurs·ses d’alerte sur les violations des droits et la détresse sociale, elles et ils ont également participé à la prévention et à la prise en charge des conséquences sociales et sanitaires du Covid-19. En Afrique francophone, région du monde où Equipop a noué des partenariats solides ces vingt dernières années, les associations des droits des femmes ont été particulièrement actives. Ce rapport se fait l’écho de leurs voix et de leurs recommandations en présentant les résultats d’une enquête réalisée auprès de nos partenaires au Bénin, Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, Guinée, au Mali, Niger et au Sénégal.

Les personnes interviewées dénoncent la surexposition des femmes de leurs pays au virus, l’augmentation de leur charge de travail, les dommages économiques qu’elles subissent, l’explosion des violences sexistes et la baisse de leur pouvoir d’agir, conséquences toutes liées aux rôles sociaux qui leur sont attribués et aux inégalités structurelles qui minent les sociétés. Nos partenaires témoignent également des impacts de la pandémie sur la santé des femmes et en particulier sur leur santé sexuelle et reproductive, du fait d’une diminution conjointe de l’offre et de la demande de services. Certaines catégories, comme les jeunes et adolescentes, sont particulièrement touchées et les effets à moyen terme s’annoncent lourds.

Malgré cette situation, les réponses politiques et programmatiques apportées à la crise ont été peu sensibles à ces enjeux. Les activistes et associations formulent un besoin criant : que les gouvernements et les bailleurs les écoutent, les impliquent et sou- tiennent la société civile en temps de crise, comme partenaire indispensable. Elles expriment également des espoirs pour que les autorités tirent des leçons des réalités vécues et fassent évoluer leurs pratiques en s’engageant dans le renforcement des services publics et des actrices associatives, afin de participer à l’émergence de sociétés plus justes et résilientes.

Retrouvez l’intégralité de l’enquête “Droits et santé des femmes à l’épreuve du Covid-19. Témoignages et perspectives féministes de la société civile ouest-africaine.”

Sur le même sujet

Actualité|11/09/2020

Guinée – Une lutte contre la COVID-19 à l’écoute des patient·e·s

Actualité|11/09/2020

Empowerment et protection des soignant·e·s contre la COVID-19 en Sierra Leone

Actualité|07/09/2020

Plan de relance : copie à compléter pour la vie associative (Le Mouvement associatif)

A lire aussi

Actualité|29/09/2020

Pour une nouvelle architecture économique mondiale qui serve les populations et la planète

Assemblée nationale
Communiqué de presse|28/09/2020

Aide publique pour le développement : Une hausse insuffisante face aux conséquences de la covid

Communiqué de presse|23/09/2020

Le gouvernement ne doit pas trahir ses promesses en faveur de la solidarité internationale en pleine…

Tout chaud

23/09/2020

Réduction de l’espace humanitaire : les recommandations de Coordination SUD

21/09/2020

Réponse humanitaire| Enquête inclusion handicapé·e·s et personnes âgées

02/09/2020

Covid : Impact de la crise sur la vie associative – Mouvement associatif