A lire aussi

23/09/2020

Réduction de l’espace humanitaire : les recommandations de Coordination SUD ?

Le droit humanitaire est en crise, remis en cause dans ses principes à de multiples reprises dans le monde. Emmanuel Macron vient de s’engager sur le sujet.

Séisme Haïti : Aide et Action distribue des vivres avec la société civile haïtienne

Lundi, 18 janvier. 9h – Nous avons rendez-vous à 14h sur la route de l’aéroport avec deux camions de la société Orange République dominicaine. Ils sont chargés de vivres et de matériel de première nécessité pour les rescapés haïtiens. Partis hier de Saint-Domingue, ils ont dû attendre l’ouverture de la frontière à 6h ce matin pour entrer dans le pays.

Quand nous les rejoignons, la circulation dans Port-au-Prince est déjà difficile, voire chaotique. Des casques bleus et la police haïtienne tentent de faire régner l’ordre, mais certains automobilistes passent outre au nom de l’urgence.

Avec les camions, nous partons en direction de la nouvelle enclave qui sert de camp de base à Aide et Action. A peine arrivés, nous déchargeons les camions Orange avec l’aide des volontaires haïtiens.

Distribution de vivres dans l’après-midi Dans l’après-midi, nous organisons deux distributions. Des proches de l’équipe d’Aide et Action en Haïti ont repéré deux camps de fortune. Nous chargeons des voitures et partons pour une première distribution, à un kilomètre de là. Dès que nous approchons, les enfants arrivent en courant. Les premiers qui reçoivent quelque chose, une bouteille d’eau, un paquet de galettes, repartent en courant avec de grands sourires. Nous essayons de mettre en place des queues mais l’impatience est grande.

Très vite, la file se désagrège et les enfants, comme les adultes se pressent vers le coffre. La distribution devient difficile. Nous refermons la voiture, le temps de calmer les esprits. Pendant ce temps, d’autres enfants qui ne sont pas du camp accourent. La rumeur d’une distribution de vivre circule plus rapidement que prévu. La distribution est rapidement terminée. Nous repartons déjà, et plusieurs enfants nous courent après pendant quelques mètres. Dans de nombreux camps, nous explique Alain Bangoura, responsable d’Aide et Action Haïti, les gens s’organisent, des leaders émergent. Pour que tout se passe le mieux possible, nous devons nous adresser en priorité aux responsables de camps. C’est ce que nous faisons pour la seconde distribution et les choses se font de manière plus ordonnée.

Newsletter

Notre regard sur l'actualité de la solidarité internationale avec la newsletter Point info

En vous inscrivant, vous confirmez avoir lu et accepté notre politique de vie privée.

Agenda

Publications & documents

Consultez les publications en ligne.

Publications

13/11/2020

Étude sur les modalités opérationnelles des transferts monétaires (2017-19)

Groupe URD
05/11/2020|Rapport de capitalisation

DEC Rohingya Refugee Crisis Response

Groupe URD

A lire aussi

Publication|03/11/2020

Bassin du Lac Tchad : Soutenir la cohésion sociale par l’appui aux mécanismes endogènes…

Publication|20/10/2020

Processus d’accompagnement pour une approche commune des montants des transferts monétaires

Publication|13/10/2020

Mali, Lac Faguibine : un territoire au cœur de dynamiques complexes

Tout chaud

18/11/2020

Diplomatie féministe : le HCE au rapport

12/11/2020

Et si le moment était venu pour votre ONG de revoir son modèle économique ?

09/11/2020|Sommet "Finance en commun"

Les banques publiques de développement doivent agir en faveur du monde que nous voulons.