A lire aussi

23/09/2020

Réduction de l’espace humanitaire : les recommandations de Coordination SUD ?

Le droit humanitaire est en crise, remis en cause dans ses principes à de multiples reprises dans le monde. Emmanuel Macron vient de s’engager sur le sujet.

Quelques heures après le séisme à Haiti

Un tremblement de terre de magnitude 7 a frappé Haïti ce mardi 12 janvier à 16h53 (22h53, heure de Paris), suivi quelques minutes plus tard, de deux répliques très fortes de magnitude 5,9 et 5,5, selon l’Institut géologique américain (USGS). Son épicentre a été localisé à une vingtaine de kilomètres de Port-au-Prince. Aucun séisme de cette importance n’a été enregistré à Haïti depuis plus de 200 ans. Une veille au Tsunami a été lancée dans la zone des Caraïbes (Haïti, Cuba, les Bahamas et la République dominicaine). “Il existe un risque de Tsunami local qui pourrait toucher les côtes situées au plus à 100 km de l’épicentre du tremblement de terre”, d’après l’Institut géologique américain.

Aucun bilan n’est encore disponible mais les témoins parlent de chaos total : on dénombrerait des centaines de victimes et de nombreuses infrastructures, maisons, hôpitaux, hôtels et écoles se seraient écroulés. Quelques minutes après les secousses, la ville de Port-au-Prince a été plongée dans le noir, amplifiant la panique de la population. Des habitants, utilisant des lampes torches, tenteraient actuellement de trouver des survivants dans les décombres des immeubles effondrés.

De nombreux bâtiments publics de la capitale se seraient effondrés : le Palais national, le ministère des Finances, le Palais de justice, les bâtiments du Parlement, la cathédrale de Port-au-Prince, l’immeuble des Nations Unies, les bureaux de la Banque Mondiale… Le lycée français d’Haïti a résisté et sert de refuge à ses élèves ainsi qu’à de nombreux voisins venus s’y abriter.

’J’étais à la frontiere nord d’Haiti et de la République dominicaine au moment du séisme, soit à 300 km environ de Port au Prince’ explique dans l’urgence Nesmy Manigat, directeur d’Aide et Action Amérique Latine-Caraïbes. ’Aucun réseau téléphonique d’Haiti ne fonctionne depuis. Je suis sans nouvelles des équipes et de nos familles. Je compte me rendre à Port-au-Prince dans les prochaines heures, si la situation le permet.’ La plupart des projets d’Aide et Action se trouvant à l’extérieur de Port au Prince ne semblent pas être atteints. En revanche, un programme sur la Petite enfance est touché de plein fouet et nous n’avons pas aujourd’hui encore connaissance de l’étendue des dégâts.

L’ambassadeur d’Haïti aux Etats-Unis parle de “catastrophe majeure” et les Etats-Unis ont déjà promis d’envoyer de l’aide. Le Vénézuéla et le Canada ont également annoncé l’envoi de secours dans les prochaines heures. Bernard Valéro, porte-parole du Ministère Français des Affaires Etrangères a confirmé que la France allait envoyer des équipes de sécurité civile, de l’aide d’urgence et une équipe du centre de crise.

Aide et Action, présent à Haïti depuis 1989, est intervenue en phases d’urgence et post-urgence après la saison cyclonique de 2008 qui avait ravagé le pays et fait des centaines de victimes. A l’heure où nous publions cette information (mercredi 13 janvier, 13 heures) Aide et Action attend toujours des informations de ses équipes locales afin de définir les actions les plus adaptées à la situation. et Action lance un appel aux dons dès à présent pour engager la reconstruction à Haïti.

 

Newsletter

Notre regard sur l'actualité de la solidarité internationale avec la newsletter Point info

En vous inscrivant, vous confirmez avoir lu et accepté notre politique de vie privée.

Agenda

Publications & documents

Consultez les publications en ligne.

Publications

13/11/2020

Étude sur les modalités opérationnelles des transferts monétaires (2017-19)

Groupe URD
05/11/2020|Rapport de capitalisation

DEC Rohingya Refugee Crisis Response

Groupe URD

A lire aussi

Publication|03/11/2020

Bassin du Lac Tchad : Soutenir la cohésion sociale par l’appui aux mécanismes endogènes…

Publication|20/10/2020

Processus d’accompagnement pour une approche commune des montants des transferts monétaires

Publication|13/10/2020

Mali, Lac Faguibine : un territoire au cœur de dynamiques complexes

Tout chaud

18/11/2020

Diplomatie féministe : le HCE au rapport

12/11/2020

Et si le moment était venu pour votre ONG de revoir son modèle économique ?

09/11/2020|Sommet "Finance en commun"

Les banques publiques de développement doivent agir en faveur du monde que nous voulons.