Euromapping 2009 : les promesses d’APD ne sont pas tenues

Le 5 novembre 2009, Equilibres & Populations a tenu une conférence de presse intitulée “les promesses non tenues” et accueillie par le CAPE (Centre d’Accueil de la Presse Etrangère à Paris) au Grand Palais, à l’occasion de la sortie du rapport « Euromapping 2009 », publié par deux de ses partenaires européens basés à Bruxelles, DSW-Brussels (Fondation allemande pour la population mondiale) et EPF (Forum parlementaire européen sur la population et le développement). Euromapping 2009 fournit une étude documentée sur la structure et les dynamiques de l’Aide Publique au Développement (APD) européenne.

Ce travail minutieux, indispensable pour déterminer si les Etats respectent leurs engagements internationaux en terme d’APD en général et d’aide publique en population / santé sexuelle et de la procréation, était présenté aux journalistes par Serge Rabier, directeur exécutif d’Equilibres & Populations, et Neil Datta, Secrétaire exécutif du Forum parlementaire européen sur la population et le développement. Euromapping 2009 est un projet financé par l’Union européenne. La conférence de presse s’est déroulée en présence d’une responsable de la Représentation de la Commission européenne en France.

Euromapping 2009 présente des conclusions inquiétantes. Alors que le dixième anniversaire des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) sera célébré l’année prochaine, et que 2009 marque les 15 ans de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement au cours de laquelle 179 Etats s’étaient engagés à assurer l’accès universel aux soins et service de santé sexuelle et de la procréation d’ici 2015, force est de constater que les promesses ne sont pas tenues. Dans les pays en développement, la grossesse est toujours un facteur majeur de morbi-mortalité, les enfants de moins de cinq ans meurent toujours en masse, et les taux de prévalence d’infections sexuellement transmissibles, y compris le VIH/SIDA, demeurent alarmants.

Si l’APD européenne a augmenté entre 2007 et 2008, cette tendance est majoritairement due aux dépenses indirectes (essentiellement les annulations de dettes) et doit être transformée en aide réelle. De façon plus alarmante, le rapport montre que l’aide en santé décline, cette diminution totale de 124 millions de dollars étant principalement imputable aux Européens. Par ailleurs, afin d’assurer l’accès universel aux soins et service de santé sexuelle et de la procréation d’ici 2015, les bailleurs doivent tripler leur soutien aux activités « population » sur les quatre prochaines années.

Le rapport appelle donc l’Union européenne et ses Etats membres à un effort conséquent et stratégisé afin que les engagements en matière d’aide au développement en général et dans le domaine de la santé sexuelle et de la procréation en particulier soient respectés. C’est urgent, pour sauver des vies aujourd’hui, et demain, lutter contre la pauvreté et contribuer au développement durable.

Les versions papier et powerpoint du rapport « Euromapping 2009 » sont disponibles sur demande auprès de :

Nicolas Rainaud – Equilibres & Populations
nicolas.rainaud@equipop.org

Newsletter

Notre regard sur l'actualité de la solidarité internationale avec la newsletter Point info

En vous inscrivant, vous confirmez avoir lu et accepté notre politique de vie privée.

Agenda

02/11-03/11

The 2020 GeOnG forum is going virtual!

CartONG
07/10/2020

Aide internationale : acteurs, normes et pratiques

Gret

Publications & documents

Consultez les publications en ligne.

Tout chaud

29/09/2020|Tribune

Pour une nouvelle architecture économique mondiale qui serve les populations et la planète

23/09/2020

Réduction de l’espace humanitaire : les recommandations de Coordination SUD

21/09/2020

Réponse humanitaire| Enquête inclusion handicapé·e·s et personnes âgées