A lire aussi

Rapport annuel 2019 Agrisud International
10/07/2020

Agrisud sort son rapport annuel 2019

Pour tout savoir des activités d'Agrisud International en 2019, vous pouvez télécharger son rapport en ligne.

Promouvoir des investissements responsables dans l’agriculture et la sécurité alimentaire

Paysan au Suriname_Coordination SUD agriculture et alimentation

Paris, le vendredi 12 octobre 2012 – A l’occasion du CSA (Comité pour la Sécurité Alimentaire) qui se déroulera à Rome du 15 au 20 octobre 2012,  le processus sur les investissements responsables dans l’agriculture devrait être adopté. La Commission Agriculture et Alimentation de Coordination SUD est mobilisée au sein de ce processus, dans la continuité de son travail sur les accaparements des terres, qui nuisent à la sécurité alimentaire et privent les paysans d’accès au foncier et aux autres ressources naturelles.

Lors de cette rencontre, deux rapports portant sur les liens entre l’importance de la protection sociale pour garantir la sécurité alimentaire ainsi que l’impact du changement climatique sur celle-ci seront également débattus. Certains pays critiquent ces rapports, estimant que le CSA pourrait empiéter sur le mandat d’autres instances ou conventions internationales, comme sur l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) ou sur la convention-cadre des Nations-unies sur le changement climatique (UNFCCC).
Pourtant, le CSA, seul espace international traitant de sécurité alimentaire, a toute la légitimité pour se pencher sur ses sujets et présenter des recommandations aux autres instances, à partir du moment où l’impact sur la sécurité alimentaire est avéré. Il ne prend pas de décision dans les domaines qui leur sont réservés et joue pleinement son rôle consultatif. C’était là tout l’objectif de la réforme du CSA en 2009, destiné à en faire l’organe de cohérence sur les questions de sécurité alimentaire au niveau international. On ne peut donc que souhaiter une meilleure articulation entre les forums thématiques ainsi qu’une réelle prise en compte de ces questions par les autres instances internationales.
Le CSA est l’une des seules instances qui soit vraiment multipartite, démocratique et construite avec une présence des sociétés civiles. Il a déjà fait la preuve de son efficacité, notamment lors de l’adoption des directives volontaires sur la sécurité alimentaire.
C’est pourquoi Coordination SUD appelle les représentants du gouvernement français et de l’Union européenne à défendre ces prochains jours à Rome la légitimité du CSA, au cœur des enjeux de lutte contre la faim et d’accès à une alimentation pour tous.

Télécharger le communiqué du 12 octobre 2012

Newsletter

Notre regard sur l'actualité de la solidarité internationale avec la newsletter Point info

En vous inscrivant, vous confirmez avoir lu et accepté notre politique de vie privée.

Agenda

Publications & documents

Consultez les publications en ligne.

Publications

06/07/2020

La désertification en bande dessinée

Association CARI
03/07/2020

Note d’analyse – Les effets de la pandémie COVID-19 et des mesures de contrôle à Madagascar

Groupe Initiatives

A lire aussi

Actualité|25/06/2020

L’agriculture familiale agro-écologique pour des systèmes alimentaires durables – Agrisud témoigne

Publication|09/06/2020

COVID-19, agriculture et sécurité alimentaire

Tout chaud

21/07/2020|Agenda 2030

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)

09/07/2020

Comment le coronavirus sème la faim dans un monde affamé