A lire aussi

01/07/2020

Comité Forêt – L’intelligence collective au service des politiques forestières

Créé en 2019, le Comité scientifique et technique Forêt est un espace de mobilisation de l’expertise francophone pour informer les politiques publiques en matière de gestion et de protection des forêts

Elections européennes : Les principaux partis politiques s’engagent en faveur d’une Europe responsable et solidaire dans le monde

En répondant au questionnaire de Coordination SUD sur le rôle de l’Europe dans le monde, Europe Ecologie, le Front de Gauche, le MODEM, le NPA, le Parti Socialiste et l’UMP ont manifesté leur volonté d’agir pour la construction d’une Europe solidaire, cohérente et démocratique pendant la mandature 2009-2014 du Parlement européen. Ces engagements viennent préciser le programme des différents partis politiques en matière de solidarité internationale suite à la signature de la Charte de Coordination SUD pour une Europe responsable et solidaire par 33 députés européens élus le 7 juin 2009.

L’idée d’une Europe régulant la mondialisation en répartissant les richesses au niveau mondial fait consensus chez ces partis politiques. Toutefois, les niveaux d’ambition des différents partis sur les politiques de solidarité internationale varient fortement.

Tous s’accordent sur la nécessité de tenir les engagements pris par l’Union européenne en matière d’aide publique au développement. Cette position consensuelle est la bienvenue à l’heure où des doutes subsistent sur la volonté réelle des Etats européens à respecter leur engagement d’allouer 0,51% de la richesse nationale à l’aide publique au développement en 2010.

Au-delà de l’engagement de principe de tous les partis à agir contre le changement climatique, certaines formations politiques proposent des mesures concrètes et/ou chiffrées pour soutenir les pays en développement dans leur lutte contre le changement climatique à l’image d’Europe Ecologie, du Front de Gauche ou encore du PS et du MODEM.

Par ailleurs, alors que 70% des personnes vivant dans la pauvreté dans le monde sont des femmes, Coordination SUD s’attendait à ce que les partis élaborent des propositions très concrètes afin de pousser l’Union européenne à utiliser son pouvoir économique et politique pour faire avancer l’égalité entre les hommes et les femmes dans le monde. Les réponses des partis sur cette question cruciale sont relativement décevantes.

Enfin, la crise alimentaire sévissant dans les pays les plus pauvres semble avoir été à l’esprit des partis politiques pendant cette campagne européenne. Ainsi, Europe Ecologie, le Front de Gauche, le PS, le MODEM et l’UMP s’accordent sur le fait que l’Union européenne doit tenir son engagement de mettre fin aux subventions à l’exportation de produits agricoles. Ces subventions permettent à des produits européens de venir concurrencer de manière injuste les productions locales dans les pays en développement. On observe toutefois d’importantes différences entre les formations politiques qui demandent une suppression inconditionnelle de ces subventions (Europe Ecologie, Front de Gauche et PS) et celles qui conditionnent cette suppression au comportement des autres grandes économies du Nord et des pays émergents (UMP et MODEM).

Newsletter

Notre regard sur l'actualité de la solidarité internationale avec la newsletter Point info

En vous inscrivant, vous confirmez avoir lu et accepté notre politique de vie privée.

Agenda

Publications & documents

Consultez les publications en ligne.

Publications

A lire aussi

Communiqué de presse|21/07/2020

Budget européen : la solidarité internationale victime du compromis final

Actualité|29/03/2020

Futur budget de l’UE : mobilisons-nous !

Tout chaud

fond noir
10/08/2020

La solidarité internationale endeuillée

21/07/2020|Agenda 2030

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)