Sur le même sujet

Un enfant tenant une mappemonde. Au loin l'horizon et le soleil.
08/03/2020

Suivre l’actualité de la loi « développement solidaire »

Coordination SUD et ses membres se mobilisent dans le cadre de la révision de la loi sur la politique française de développement international.

A lire aussi

06/07/2020

Augmenter massivement l’APD française pour faire face aux conséquences de la pandémie

Les pays en développement, notamment africains, sont particulièrement ébranlés par la crise covid.

Alors que la loi sur le développement est définitivement adoptée, le gouvernement envoie des signaux contradictoires

Paris, le mardi 24 juin 2014– Le Sénat a adopté hier le projet de Loi sur le Développement et la Solidarité internationale, mettant ainsi un point final à l’élaboration de ce texte, en chantier depuis près d’un an. Mais les moyens permettront-ils sa mise en application ?

Coordination SUD se félicite de l’adoption de la Loi d’orientation et de programmation relative à la politique de développement et de solidarité internationale (LOP-DSI). « Nous réclamions un tel cadre depuis longtemps, pour acter au niveau législatif l’engagement de la France et en finir avec le caractère discrétionnaire des politiques menées depuis les années 1960 », rappelle Jean-Louis Vielajus, président de Coordination SUD.

Cependant, dans le même temps, le projet de loi de finances rectificative pour 2014 prévoit une nouvelle baisse de l’aide publique au développement (APD). Alors que le budget de la France doit être réduit de 0,7%, celui de la politique de solidarité internationale baisserait de 2,5%. Ne représentant qu’1% du budget de l’Etat, l’APD supporterait pourtant 5% des coupes. Si l’adoption de la loi montre un engagement du Gouvernement, la réduction budgétaire de 2014 signifie que la solidarité internationale n’est pas une priorité, et envoie donc un signal contradictoire.

Baisser les moyens de la politique de développement revient avant tout à réduire l’effort en direction des pays les plus pauvres. Coordination SUD insiste sur le rôle crucial que jouent la politique de solidarité internationale et les crédits d’APD pour les populations les plus vulnérables, dans les Etats dont les budgets sont encore insuffisants pour mener des politiques en santé et éducation à la hauteur des enjeux. « La crise ne peut être un prétexte pour reculer encore sur le front de la lutte contre la pauvreté, les inégalités et le financement des biens publics mondiaux», rappelle Jean-Louis Vielajus.

 

Newsletter

Notre regard sur l'actualité de la solidarité internationale avec la newsletter Point info

En vous inscrivant, vous confirmez avoir lu et accepté notre politique de vie privée.

Agenda

Publications & documents

Consultez les publications en ligne.

Sur le même sujet

Communiqué de presse|18/02/2020

Loi « développement solidaire » : Des premières avancées à confirmer et à amplifier

Actualité|24/01/2020

Loi « développement solidaire » : Une reprise des travaux tant attendue !

Page|23/12/2019

Défense et promotion des ONG

Publications

A lire aussi

Communiqué de presse|08/07/2020

Après le remaniement gouvernemental, l’impératif de renforcer la solidarité internationale

Actualité|24/06/2020

A continuer de comptabiliser les allègements de dettes comme de l’aide publique au développement,…

Actualité|11/06/2020

3 questions à… Sokhna Ly, présidente de la Mutuelle des associations féminines d’épargne et de…

Tout chaud

fond noir
10/08/2020

La solidarité internationale endeuillée

21/07/2020|Agenda 2030

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)