Renforcement du service logistique de la Réserve Communauatire du Lac Télé

 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION DE LA CONSULTANCE

 . Présentation générale de la Réserve Communautaire du Lac Télé

Située à l’extrême nord-est de la République du Congo (RoC), la Réserve Communautaire du Lac Télé (RCLT) a été créée en 2001 sur proposition de l’UICN. Il s’agit de la seule réserve communautaire du pays. Avec plus de 4 400 km2 de savanes de zones humides et de vastes forêts inondées, la RCLT fait partie du plus grand site Ramsar transfrontalier de forêt marécageuse du monde (199 167 km2) avec le lac Tumba voisin en RDC, et la deuxième plus grande zone humide au monde. Les sols de ce paysage transfrontalier contiennent de vastes tourbières contenant environ 30 milliards de tonnes de carbone, faisant de cette forêt la plus grande tourbière tropicale du monde et un élément vital de l’atténuation du changement climatique mondial. La RCLT abrite également une biodiversité exceptionnelle, avec de très fortes densités de gorilles de plaine de l’ouest, des populations d’éléphants et une grande diversité d’espèces d’oiseaux et de poissons d’eau douce. L’intégrité écologique de cet habitat, encore préservé à ce jour, contribue à la capture et au stockage continu du carbone par la forêt. Un total de 27 villages, soit environ 20 000 habitants, sont répartis sur les limites et à l’intérieur de la réserve. La population dépend presque entièrement des ressources naturelles pour sa subsistance et ses revenus : la pêche et l’agriculture vivrière (manioc) représentent les principales activités économiques.

WCS appuie la gestion de la RCLT depuis 2001 et un Protocole d’Accord a été signé en 2008 avec le Ministère de l’Economie Forestière. La RCLT est dirigée par un Conservateur, représentant du MEF, et un Conseiller Technique Principal, représentant de WCS. En 2023, la RCLT disposait de 65 agents (dont 4 agents du MEF et 61 de WCS). Elle comprend cinq services : Surveillance, Conservation Communautaire, Suivi écologique, Logistique et Administration & Finance.

  • Situation relative à la logistique à la RCLT

L’équipe logistique est composée de 28 personnes, la majorité étant des gardiens, répartis sur les différentes bases gérées par WCS.

Les infrastructures de la RCLT comprennent quatre bases :

  • La base-vie de la RCLT est située à Epéna (département de la Likouala). Elle accueille le siège administratif de la réserve et le cœur de l’équipe logistique, à savoir le responsable, un assistant log, un responsable des mouvements, un magasinier ainsi que trois gardiens ;
  • 2 bases avancées : une base à Mboua (extrême-nord de la RCLT) et une seconde base à Bouanela (extrême sud de la RCLT). Ces bases ont une fonction de support logistique (notamment celle de Mboua qui permet l’acheminement du matériel en provenant de Ouesso) et de point de relais pour les patrouilles de surveillance. Des gardiens et un aide magasinier sont constamment en place sur chacun de ces bases
  • 1 base à Impfondo (préfecture du département de la Likouala) qui accueille également des gardiens et un aide-magasinier. La base d’Impfondo sert de base de stockage et de transit, étant donné qu’une partie des biens sont achetés dans cette ville.

Le parc motorisé de la RCLT comprend :

  • 4 véhicules 4X4 de marque Toyota/ Land cruiser (un double cabine simple, un double cabine pick-up, deux station wagon) ;
  • 8 pirogues (5 en bois et 3 métalliques) ;
  • 1 moto.

L’équipe du service Logistique comprend :

  • 1 chef de service
  • 1 logisticien chargé des mouvements de véhicules
  • 1 assistant logisticien
  • 2 magasiniers et 2 aide-magasiniers
  • 1 électricien
  • 5 piroguiers
  • 3 chauffeurs
  • 12 gardiens
  • 1 jardinier
  • 1 technicien de surface

Le service Logistique est responsable de tous les achats de la RCLT qu’il s’agisse de marché de travaux, de fourniture ou bien du recrutement de journaliers (les marchés de prestation intellectuelle ne sont pas gérés par ce service). Compte-tenu des nombreuses activités de le RCLT déployées le terrain et des problématiques logistiques du site, le service Logistique joue un rôle central dans le fonctionnement de la RCLT. Ses défaillances entrainent un retard et une désorganisation générale des activités.

  • Problématique

L’équipe actuelle de logistique manque de leadership, de dynamisme, d’organisation  et de rigueur dans le respect des procédures.  Toutes les activités dont le service logistique à la responsabilité sont systématiquement en retard. Les relations avec les fournisseurs sont tendues en raison des retards de paiements, eux-mêmes dus en partie à des dossiers incomplets.

Diverses dispositions ont été prises au cours des six derniers mois pour améliorer le fonctionnement du service.  Mais elles demandent une implication quasi-quotidienne du Directeur de projet qui se fait au détriment des autres tâches dont il a la responsabilité. De plus, le service n’est pas encore capable de gérer correctement des tâches complexes comme des constructions de bâtiments ( qui demande une coordination et un suivi de l’intervention des différents corps de métier).  Il est nécessaire de travailler à une réorganisation plus fine du Service avec la mise en place de procédures et méthodes de travail spécifiques, ce qui nécessite une expertise dédiée.

2. OBJECTIF

L’objectif global de cette consultance est d’améliorer le fonctionnement du service Logistique. Cela concerne en particulier :

  • Une éventuelle réorganisation du service (affection des tâches/personnel)
  • Le développement de méthodes de travail pour la planification des activités et le suivi de leur réalisation ainsi que pour le travail en équipe;
  • Le coaching et la formation du personnel aux nouvelles procédures et méthodes de travail ;
  • Une éventuelle amélioration des procédures de gestion des stocks ;
  • Une supervision directe (mais en collaboration avec le chef de service Logistique) des éventuels travaux de construction à lancer ou en cours lors de la période de consultance ;
  • En fin de consultance, une évaluation des capacités du personnel en place.

3. SUGGESTION DE CALENDRIER

La consultance est prévue pour une durée de 4 mois d’août à novembre 2024. 

4. LOGISTIQUE

Le consultant sera logé gracieusement par WCS tant à Brazzaville que sur site (base-vie de la RCLT à Epéna). WCS assurera également le transport du consultant de Brazzaville sur site (les frais de transport du consultant de son domicile à Brazzaville sont à sa charge). Compte-tenu de la nature de mission, le consultant ne percevra pas de per diem.

5. LIVRABLE

Le rapport de consultance devra contenir :

  • Un inventaire complet des équipements et matériels de la réserve fin 2024
  • Un rapport complet des observations faites, actions correctives faites et suivi
  • Outils de suivi pour les différentes équipes de la logistique
  • Flowcharts ou diagrammes expliquant les procédures à suivre.

La consultance sera supervisée directement par le Directeur de projet de la RCLT (basé sur site à Epéna). Le consultant travaillera également en étroite collaboration avec le Directeur Logistique de WCS Congo.

6. PROFILS DU CONSULTANT

La prestation sera confiée à un consultant ayant les qualifications suivantes :

  • Diplôme Universitaire en logistique
  • Expérience de +10 ans dans le domaine de la logistique, humanitaire ou non
  • Expérience de l’Afrique centrale et du travail en ONG
  • La connaissance du fonctionnement de WCS est un plus
  • Excellente maitrise de la langue française (oral et écrit).

7. REMISE DES OFFRES

Les offres devront être envoyées à l’adresse : wcscongobrazza@wcs.org et cc dbrugiere@wcs.org.

La date limite de remise des offres est le 25 juillet  2024

Les offres devront inclure :

  • Une offre technique incluant une méthodologie technique simple (10 pages maximum)  et un CV (5 pages maximum par expert).
  • Une offre financière qui n’inclura que les frais d’expertise et de transports internationaux. 

A propos de WCS

La Wildlife Conservation Society est une ONG internationale dont le siège social se trouve au Bronx Zoo, à New York, qui s’emploie à sauver la faune et la flore sauvages et à relever les défis mondiaux dans plus de 50 pays en Afrique, en Asie, en Amérique et dans les océans du monde. Le Programme Afrique est le plus important des programmes de terrain de la CMS, avec environ 1 100 employés répartis dans 12 programmes nationaux répartis dans quatre grandes régions (Afrique centrale, Soudan-Sahel, Afrique orientale et australe, Madagascar et océan Indien occidental).

Notre MISSION est de sauver la faune et la flore sauvages du monde entier par le biais de la science, de l’action de conservation, de l’éducation et de l’incitation des gens à apprécier la nature. Notre VISION est un monde où la faune et la flore prospèrent dans des terres et des mers saines et valorisées par des sociétés qui embrassent et profitent de la diversité et de l’intégrité de la vie sur terre. Notre OBJECTIF est de conserver les plus grands espaces sauvages du monde dans 16 régions prioritaires, qui abritent plus de 50% de la biodiversité mondiale. Nos VALEURS sont le respect, la responsabilité et la transparence, l’innovation, la diversité et l’inclusion, la collaboration et l’intégrité.

 

Vous souhaitez déposer un appel d’offre ?

Déposez vos appels d'offres pour vos recherches de prestations visant à renforcer votre organisation, faciliter vos projets...

Déjà inscrit ?

L’ABC des prestataires

Plus de 50 prestataires référencés dans notre base !

À télécharger

Tout chaud

agir-pour-la-solidarite-internationale-le-role-des-parlementaires
17/07/2024

Agir pour la solidarité internationale : le rôle des parlementaires

les-campagnes-de-nos-membres-et-partenaires
28/06/2024

Les campagnes de nos membres et partenaires

nominations-au-ca-de-coordination-sud
21/06/2024|Gouvernance

Nominations au CA de Coordination SUD