Nigeria : recrutement d’un.e expert.e national.e pour participer à une étude sur la santé mentale

Étude : Analyse des stratégies individuelles et des dynamiques collectives qui conditionnent la santé mentale et l’insertion socioéconomique des jeunes dans le bassin du lac Tchad

Le Groupe URD recrute un.e chercheur.se / expert.e national au Nigeria pour intégrer une équipe régionale et multidisciplinaire afin de mener une étude sur le lien entre santé mentale, résilience et redressement économique dans le bassin du lac Tchad.

Contexte/justification : La région du Bassin du lac Tchad, partagée entre le Nigéria, le Niger, le Tchad et le Cameroun, est confrontée aujourd’hui à de nombreux défis d’ordre socio-économique, politique, sécuritaire et environnemental. Outre l’impact de la crise sur le développement de la sous-région, l’extrême insécurité liée notamment aux attaques des Groupes Armés Non Etatiques et les contre-offensives nationales, provoque de graves traumatismes psychologiques. Les jeunes sont les principales victimes des situations de conflit. Victimes au moment de la crise, mais également victimes d’une situation dans laquelle la violence rencontrée est plus ou moins normalisée et entrave tout effort de reconstruction individuelle et collective du bien-être. Cette souffrance psychologique tend également à exacerber les tensions au sein des ménages tout en affaiblissant les capacités productives des personnes affectées. Or, l’insertion économique et sociale des populations est généralement conditionnée par leur capacité à faire face aux bouleversements extérieurs et aux souffrances psychologiques, autrement dit par leur niveau de résilience face à la crise.

C’est sur cette relation entre santé mentale, résilience et redressement économique que le projet RESILAC a orienté sa stratégie, et entend mener une étude de recherche lui permettant d’approfondir les connaissances sur la question, dans les territoires d’intervention (Extrême Nord au Cameroun, région de Diffa au Niger, province du Lac au Tchad et Etat du Borno au Nigeria).

Objectif(s) : L’objectif principal de l’étude est de proposer une analyse des stratégies individuelles et des dynamiques collectives qui conditionnent la santé mentale et l’insertion socioéconomique des jeunes dans le bassin du lac Tchad.

Entre autres, l’étude s’attachera à identifier (1) les mécanismes exogènes et endogènes de prise en charge des troubles mentaux dans le bassin du lac Tchad ; (2) la nature des troubles mentaux émergeants et le profil des personnes présentant des symptômes de détresse psychologique ; (3) les perceptions collectives que les populations entretiennent vis-à-vis du traumatisme en général, et des personnes atteintes de symptômes post-traumatiques en particulier et (4) explorer le lien entre santé mentale et insertion socioéconomique des jeunes en contexte de crise.

Etude régionale : L’étude régionale sera menée par le Groupe URD, dans son rôle de partenaire d’apprentissage et gestionnaire des connaissances du projet RESILAC, en collaboration avec une équipe d’expert.es nationaux (1 par pays de l’étude). L’étude se déroulera, entre août et novembre 2020, parallèlement dans les zones d’intervention du projet : Extrême Nord au Cameroun, région de Diffa au Niger, province du Lac au Tchad et Etat du Borno au Nigeria.

Sous la coordination d’une Chargée de recherche du Groupe URD, les expert.es nationaux seront mobilisé.es environ 30 jours complets par pays, dans l’objectif de :

  • Réaliser une revue de la littérature existante sur le pays de référence et produire un rapport bibliographique
  • Contribuer au développement des outils de collecte des données
  • Organiser le travail de terrain et assurer la collecte des données
  • Analyser les données recueillies
  • Produire un rapport de recherche pour le pays de référence
  • Contribuer à la révision du rapport final de l’étude
  • Participer aux différents ateliers de cadrage / restitution organisés

Manifestation d’intérêt : Les expert.es et/ou consultant.es nationaux sont appelé.es à manifester leur intérêt pour un ou pour plusieurs des pays d’intervention du projet. Le Groupe URD priorisera les compétences et expériences suivantes :

  • Niveau Bac + 3 en psychologie, sociologie, anthropologie ou toute autre discipline se rapportant à la thématique de l’étude
  • Au moins 5 ans d’expérience dans le domaine
  • Maîtrise des méthodes de recherche en sciences sociales (entretiens semi-directifs, Focus Group, observation)
  • Connaissance de la zone et maitrise des langues
  • Capacité de déplacement sur les zones de manière autonome
  • Expérience en rédaction de rapports de recherche

Postuler :  Pour cela, les expert.es nationaux sont invités à fournir un dossier par mail, avec la référence « Étude Santé Mentale Lac Tchad»  à l’adresse refpilier4@resilac.org (en mettant en CC fchatot@urd.org, cheward@urd.org ) et comportant les éléments suivants :

  1. CV
  2. Les précisions sur la méthodologie de travail préconisée, complétant ou précisant les présents termes de référence ;
  3. Des exemples de rapport d’études similaires ;
  4. Une offre financière comportant le budget global datée et signée. NB : L’enveloppe financière totale de la proposition ne doit pas dépasser le montant maximum de 7 000 000 CFA. Les frais de restauration, de communication, de transport, d’hébergement sont inclus dans les honoraires et ne pourront pas faire l’objet d’une demande complémentaire.
  5. Copie de document d’identité et Relevé d’Identité Bancaire

Les dossiers seront acceptés pendant 3 semaines depuis la date de publication en ligne (02 juillet 2020). Seuls les dossiers complets seront examinés et recevront un retour.

Commanditaires de l’étude : Le Groupe URD est un think-tank indépendant spécialisé dans l’analyse des pratiques et le développement de politiques pour l’action humanitaire et la gestion des fragilités. Le Groupe URD accompagne le projet RESILAC en tant que partenaire d’apprentissage et gestionnaire de connaissances.  Le projet RESILAC « Redressement Économique et Social Inclusif du Lac Tchad » vise à contribuer au redressement économique et au renforcement de la résilience et de la cohésion sociale des territoires du Bassin du Lac Tchad les plus impactés par la crise sécuritaire et le changement climatique (Cameroun – Extrême Nord-, Niger -région de Diffa-, Tchad –province du Lac- et Nigeria -Etat du Borno-). Cofinancé par l’Union Européenne (Fonds Fiduciaire d’Urgence pour l’Afrique) et l’Agence Française de Développement pour une durée de 4 ans (2018-2021), RESILAC est mis en œuvre par un consortium international (Action contre la Faim – chef de file, CARE et Groupe URD) en partenariat avec le réseau du CCFD – Terre Solidaire, Search For Common Ground et des organisations locales sur les quatre pays d’intervention.

Vous souhaitez déposer un appel d’offre ?

Déposez vos appels d'offres pour vos recherches de prestations visant à renforcer votre organisation, faciliter vos projets...

Déjà inscrit ?

L’ABC des prestataires

Plus de 50 prestataires référencés dans notre base !

À télécharger

Tout chaud

fond noir
10/08/2020

La solidarité internationale endeuillée

21/07/2020|Agenda 2030

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)