Formation sur la Blue Box et le développement psychomoteur de l’enfant pour les Travailleuses Sociales de l’équipe projet

  1. Informations générales

1.1  . Sur Humanité & Inclusion

 

Indignés face à l’injustice que vivent les personnes handicapées et les populations vulnérables, nous aspirons à un monde solidaire et inclusif, où toutes les différences nous enrichissent et où chacun peut « vivre debout».

HI est une organisation de solidarité internationale indépendante et impartiale, qui intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes œuvrant aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables, elle agit et témoigne, pour répondre à leurs besoins essentiels, améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux. Depuis sa création en 1982, l’organisation a mis en place des programmes de développement dans près de 60 pays, et intervient dans de nombreuses situations d’urgence. En 1997, Handicap International a reçu le prix Nobel de la paix aux côtés des autres ONG de la Campagne internationale pour Interdire les Mines (ICBL), dont elle est cofondatrice. Actuellement HI intervient dans une soixantaine de pays en Europe, Asie, Afrique et en Amériques.

 

1.2. Sur Humanité & Inclusion dans le pays

 

L’action de HI en Algérie a débuté en 1998 par des collaborations menées avec des professionnels de la santé mentale et de la réadaptation travaillant auprès de publics en difficulté (victimes de terrorisme, atteints de maladies graves, etc.). Lors des inondations de Bab el-Oued (2001) et du séisme de Boumerdès (2003), HI a soutenu la réadaptation ainsi que l’assistance médicale, psychologique et sociale de blessés graves, personnes handicapées sinistrées et enfants traumatisés. En 2003, le champ d’action s’est étendu à la prévention du handicap dans les Foyers pour enfants assistés (FEA). Durant douze ans (2004-2016), HI a mis en place un partenariat avec l’Association Française de Mucoviscidose (AFM) pour améliorer la prise en charge médicale des personnes atteintes de maladies neuromusculaires (MNM) et d’autre part, renforcer les capacités des associations représentantes de personnes atteintes de MNM. Observateur depuis 2001 de la mise en œuvre de la Convention d’Ottawa, l’implication de HI dans les actions contre les mines en Algérie a été renforcée à partir de 2007 suite à une étude de besoins en matière d’éducation et de sensibilisation aux risques des mines. Progressivement HI est devenu un acteur de médiation et de facilitation entre les pouvoirs publics et les associations, notamment via le renforcement des capacités et le plaidoyer de la société civile, sur des thématiques nouvelles pour HI comme l’éducation, l’insertion sociale et le développement local inclusif. Plus récemment, HI a ouvert une base dans les camps sahraouis en 2016, suites aux inondations de l’automne 2015, afin de participer au renforcement de la qualité de vie des personnes handicapées, notamment par l’amélioration de la prise en charge et des soins de réadaptation et d’ergothérapie.
Aujourd’hui les actions d’HI en Algérie, conduites en étroites collaboration avec ses partenaires institutionnels et associatifs sont concentrées sur :

  • L’accès à l’éducation pour les enfants handicapés et l’accès à la réadaptation dans les camps sahraouis,
  • La promotion d’un développement local inclusif,
  • Le renforcement des capacités des organisations de la société civile locale,
  • L’assistance et la protection des réfugiés et demandeurs d’asile en contexte urbain,

 

 2Contexte de la mission

 

2.1 Présentation du projet cadrant avec cette consultance

 

Les camps près de Tindouf (Algérie) accueillent depuis 1976 des réfugiés sahraouis fuyant le conflit au Sahara Occidental. Le centre administratif (Présidence et Ministères) des camps est Rabouni. La population réfugiée se répartit entre Rabouni et les 5 camps (appelés Wilayas et administrées comme telles par le Gouvernement de la RASD) de Bujdur, Ausserd, El-Ayoun, Smara, et Dakhla.

Experte dans le domaine de l’inclusion des personnes vulnérables, et en particulier des personnes en situation de handicap et des personnes âgées, HI est présente en Algérie depuis 1998. L’ONG est intervenue dans les camps de Tindouf dans une démarche de réponse d’urgence après les inondations d’octobre 2015. La mission exploratoire et l’intervention qui a suivi a permis à l’organisation d’avoir une première vision de la situation des personnes handicapées dans les cinq camps, concernant notamment l’accès aux soins de base, aux soins spécifiques (réadaptation, aides techniques de compensation, soutien psychosocial), l’accès à l’éducation (école ordinaire, centres d’éducation spécialisée et/ou centres pour personnes malvoyantes) et la participation sociale en général.

Des difficultés d’accès aux soins de santé spécifique, de même que des besoins en termes de formation des professionnels dans les secteurs éducatif, social et de santé ont été identifiés au fil des rencontres avec les familles et professionnels.

En 2016, Handicap International a confirmé sa volonté d’intervenir durablement dans les camps sahraouis et d’appuyer les autorités sahraouies en faveur de :

  • L’éducation inclusive, dans le cadre d’un projet mis en œuvre en partenariat avec Unicef : campagnes de sensibilisation, des actions de formation des acteurs éducatifs et un accompagnement des ministères de l’éducation nationale et des affaires sociales.
  • La réadaptation, via un projet qui a pour objectifs de développer l’approche à base communautaire, de renforcer les compétences des professionnels qui travaillent avec les personnes handicapées et leurs proches, en proposant un programme de formation sur des thématiques diverses (ergothérapie, soins aux enfants en situation de handicap, diagnostic précoce).

La réadaptation a été considérée comme jouant un rôle important dans les soins de santé et pour les personnes handicapées, d’autant plus que la charge mondiale de la maladie se déplace vers des affections plus chroniques. La réadaptation est définie comme “un ensemble de mesures qui aident les personnes qui souffrent, ou sont susceptibles de souffrir, d’un handicap à atteindre et à maintenir un fonctionnement optimal en interaction avec leur environnement”. Elle englobe un grand nombre d’interventions telles que la physiothérapie, l’ergothérapie, les prothèses/orthèses, la réadaptation à base communautaire, l’adaptation/la formation aux appareils d’assistance, la suppression des barrières environnementales, l’éducation des familles ou des soignants, entre autres.

Dans les camps sahraouis, la réadaptation relève du Ministère de la Santé Publique Sahraoui (MSP). Le MSP est structuré en trois niveaux principaux de prestation de services : 34 cliniques de santé, 7 hôpitaux régionaux et 2 hôpitaux nationaux. La réadaptation n’est pas assurée dans tous ces lieux. Les soins de réadaptation sont dispensés dans des unités de réadaptation situées dans les hôpitaux nationaux et régionaux ainsi que dans des centres privés.

Le Ministère des Affaires Sociales et de la Promotion de la Femme (MAS) sahraoui est l’institution en charge de coordonner les activités d’accompagnement des personnes en situation de grande vulnérabilité dans les camps, ce qui inclut les personnes en situation de handicap. Il est en ce sens responsable du recensement des personnes en situation de handicap, de leur orientation vers les institutions éducatives adaptées, quand le cas le justifie, et vers les dispositifs de santé ordinaires et spécifiques.

Le MAS a utilisé un critère de sélection composé de 4 catégories :

  1. Paralysé ou alité
  2. Personnes âgées en fauteuil roulant / paralysées
  3. Personne âgée seule ou isolée
  4. Personnes souffrant de handicaps intellectuels ou visuels.

Suite à cette catégorisation, le MAS a identifié plus de 3 000 personnes en situation de handicap, soit 2% de la population totale des camps.

Présentation du projet Réadaptation: L’action que HI est en train de mettre en place dans le cadre du présent projet s’inscrit dans la continuité du projet passé financé par ECHO (2017-2019) dans le secteur de la réadaptation, et vise à améliorer la qualité de vie de plus de 6.000 enfants, adultes et personnes âgées handicapées et de leurs familles dans les 5 camps de réfugiés sahraouis. Elle prévoit de renforcer l’identification des personnes handicapées par les services de santé ordinaires et par un réseau de 22 assistantes sociales (formées et accompagnées par HI). Suite à leur identification et en fonction de leur besoin, les personnes handicapées bénéficient de soin de réadaptation à domicile, grâce à une équipe de 8 Physiothérapeutes et Techniciens en Réadaptation, ou sont orientées vers des services de réadaptation fonctionnelle au sein des camps (centres de réadaptation).

Les professionnels de la réadaptation accompagnent les bénéficiaires dans l’amélioration de leurs capacités fonctionnelles, tout en contribuant à diminuer ou compenser leurs difficultés en proposant des aides techniques ou l’adaptation des lieux de vie. La personne retrouve ainsi plus d’autonomie, augmente sa participation sociale et réduit sa dépendance à l’aidant. En complémentarité des soins dispensés par les professionnels de la réadaptation, les assistantes sociales accompagnent les aidants à domicile à travers des conseils sur le portage et le déplacement des personnes dépendantes lors des actes quotidiens, l’apprentissage d’exercices simples de stimulation et de maintien de leur autonomie quotidienne. Enfin, l’action visera la complémentarité et la coordination des services de santé, de la réadaptation et de l’assistance sociale.

Intitulé du projet « Au service des plus vulnérables – Pour une vie digne des enfants, adultes et personnes âgées en situation de handicap au sein des camps de réfugiés sahraouis. »
Dates de mise en œuvre Juin 2019 à Avril 2021
Localisation/Zones d’intervention Camps de réfugiés Sahraouis
Partenaires opérationnels ·         Autorités Sahraouis en charge de la Santé

·         Autorités Sahraouis en charge des Affaires Sociale

·         Autorités Sahraouis en charge de l’Education

Budget du projet 850 000€

 

Objectifs du projet Renforcer la dignité, l’autonomie et la participation sociale des personnes handicapées vivant dans les camps de réfugiés sahraouis.
Objectif spécifique Renforcer la prise en charge du handicap parmi les réfugiés sahraouis dans la région de Tindouf.
Résultats attendus et indicateurs ·      Résultat 1 : Les professionnels de la santé des camps de réfugiés sahraouis renforcent leur compréhension du handicap et des bénéficies de la réadaptation, leur connaissance des services existants dans les camps et leur capacité à informer et référencer les personnes ayant besoin de soins de réadaptation.

 

·      Résultat 2 : Les bénéficiaires des soins de réadaptation de Bujdur, Layun, Smara, Ausserd et Dakhla reçoivent des prestations adaptées ainsi que des aides techniques de qualité.

 

·      Résultat 3 : Un réseau de 19 assistantes sociales et 3 superviseurs identifie, réfère et fournit un accompagnement à domicile aux personnes handicapées et à leurs aidants, en coordination avec les services de santé et de réadaptation existant dans les camps.

 

·      Résultat 4 : La qualité de la prise en charge des enfants handicapés dans les CES et CHS est améliorée et les liens avec les écoles ordinaires sont développés

Principales activités mises en œuvre Les bénéficiaires directs des soins de kinésithérapie et aides techniques financées par le projet sont des enfants, adultes et personnes âgées atteints de déficiences physiques ou motrices, ainsi que leurs aidants. Au regard des besoins prioritaires identifiés par HI, une attention particulière est portée aux enfants atteints de paralysie cérébrale et aux adultes et personnes âgées atteintes de paralysie partielle ou totale (par exemple, due à un accident cardio-vasculaire lié à l’hypertension).

 

2.2 Justification de l’intervention

 

De très loin sous-estimée, la population de personnes handicapées compte parmi les réfugiés sahraouis les plus vulnérables, et demeurent largement invisibles des acteurs humanitaires et des services existant dans les camps.

 

Depuis 2018, HI maintient ses efforts de renforcement d’un réseau de 19 travailleuses sociales (agents communautaires) couvrant les 5 camps. Régulièrement formées, elles améliorent progressivement leur autonomie dans l’identification des personnes handicapées en besoin de réadaptation, leur référencement, et l’accompagnement des aidants à travers des conseils sur le portage et le déplacement des personnes dépendantes lors des actes quotidiens.

 

Cette approche ayant prouvé sa pertinence, HI souhaite former ce réseau de travailleuses sociales (TS) sur les exercices simples de stimulation pour les enfants handicapés ou à risque de handicap à travers l’utilisation de la Bluebox.

 

Les pré & post-test ainsi que l’élaboration d’un plan d’appui mensuel des travailleuses sociales par le Conseiller Technique Réadaptation basé dans les camps, permettront de valider l’acquisition des nouvelles connaissances et d’optimiser leur mise en pratique avec les bénéficiaires et leurs parents au cours des visites à domicile.

  

  1. Objectifs de la consultance

 

  • Objectifs et attentes générales de l’évaluation

 

L’objectif de cette mission de consultance sera de renforcer les compétences des TS à apporter un soutien aux familles et aux enfants, complémentaire des activités de kinésithérapie d’éveil et de stimulation mises en œuvre dans le cadre du projet.

 

3.2 Objectifs spécifiques

 Renforcer les connaissances des TS sur le développement de l’enfant et la stimulation précoce de l’enfant à risque de développer un handicap ou en situation de handicap.

  • Former les TS et l’assistant technique sur l’utilisation de la Blue Box et l’accompagnement des parents dans l’utilisation de la Blue Box.
  • Informer les kinés sur l’existence de ce matériel, ses objectifs et conditions d’utilisation
  • Sensibiliser TS et kiné à la complémentarité du traitement kiné auprès des enfants et de l’utilisation de la Blue Box, et de la valeur ajoutée, pour les enfants et familles, de la communication entre professionnels de la réadaptation et travailleurs.ses sociaux sur les services proposés aux enfants
  • Développer conjointement avec l’assistant technique le plan de suivi des TS qu’il devra mettre en œuvre.

  

3.3 Résultats attendus

 

A l’issue de cette formation, les 5 Travailleurs-euses Sociaux-ales :

 

  • Seront capables de mettre en pratique des activités de stimulation précoce de l’enfant lors des activités de routine quotidienne de l’enfant et sa famille, avec l’appui du matériel de la Blue Box.
  • Seront capables, à terme, de suivre de façon qualitative les activités de stimulation et leur impact sur le développement de l’enfant.
  • Auront la maitrise des différents éléments de la Blue Box : cartes, journal de développement de l’enfant, conseils….
  • Identifieront, avec l’aide du journal de développement de l’enfant, les risques de retards du développement de l’enfant et faciliteront le référencement de ces enfants vers les kinésithérapeutes le cas échéant.

A l’issue de cette formation, l’assistant technique :

  • Est capable de mettre en pratique des activités de stimulation précoce de l’enfant lors des activités de routine quotidienne de l’enfant et sa famille, en utilisant le matériel de la Blue Box.
  • Avec le soutien de la.e facilitatrice.eur, est en mesure de mettre en œuvre le plan de formation et d’accompagnement (auquel il a contribué) de l’ensemble des 19 TS dans la mise en œuvre des connaissances acquises durant la formation. Ceci entre décembre et la 2e session de formation.

 

A l’issue de la formation, les kinés :

  • Connaissent l’existence de la Blue Box, comprennent comment elle est constituée et utilisée par les TS, et sa valeur ajoutée auprès des enfants et familles nécessitant un soutien dans la stimulation précoce de leur enfant.
  • Comprennent l’importance de référer les familles vers les TS quand les enfants ont besoins de stimulation pour se développer.

 

 Méthodologie de la formation et organisation de la mission

4.1 Méthodologie de formation 

 

La méthodologie proposée devra être présentée de façon détaillée dans la proposition technique du consultant tout en intégrant les mesures prises dans le cadre de la pandémie COVID-19.

  • La mission se déroulera à distance via la plateforme Teams.
  • La consultance s’effectuera en 2 temps : fin d’année 2020 (théorie) et début d’année 2021 (pratique).

 

La consultante sera en lien avec un.e facilitateur.rice sahraoui.e (recrutée par l’équipe HI des camps), professionnel.le dans le domaine de l’enfance, qui aura pour fonction d’accompagner les participantes dans la compréhension des messages fournis et leur appropriation. Cette personne animera les activités illustratrices développées en concertation avec la consultante, ainsi que les pré- et post-tests. Une étape de la consultance devra inclure le travail de préparation de la/le facilitatrice.eur pour l’activité de formation, et d’accompagnement de l’assistant technique dans la formation des travailleuses sociales qui ne pourront bénéficier de la formation à distance.

 

La 2ème session (2021) se déroulera si possible avec un professionnel de la réadaptation avec une expérience avec les enfants, ou un.e professionnel.le de la petite enfance avec une expérience dans le champ du handicap.

 

 4.2 Acteurs impliqués dans la mission

  Toutes les actions seront développées en collaboration avec les équipes suivantes :

 

  • Rabouni :
    • HI : Cheffe de projet, Assistant technique.
    • MAS : la superviseure nationale des travailleuses sociales.
    • Factilitateur/trice de la formation.

 

  • France :
    • eur Opérationnel.le
    • Directrice Pays
    • Référente Technique en Réadaptation Physique et Fonctionnelle.

 

 

  • Organisation de la mission

 

Date Phase Acteur  

 

 

 

Périodes et contenus sont sujets à variation en fonction des contraintes liées au contexte au moment de la mission.

 

 

J1

Briefing avec l’équipe HI

1ère séance de travail avec le/la facilitateur/trice

Consultant.e

Cheffe de projet

Service Admin-Log

Assistant Technique

Facilitateur/trice

 

J2 à J4

Organisation de la formation avec le/la facilitateur/trice Consultant.e

Facilitateur/trice

Assistant Technique

 

J5 à J10 (inclut 1 jour de repos – vendredi)

Formation & évaluation des participants

Développement du plan de suivi des travailleuses sociales

Consultant.e

Facilitateur/trice

Travailleuses sociales

Assistant Technique

J11 Finalisation rapport de mission Consultant.e
J12 à J20 Phase Pratique : A programmer pour le 1er trimestre 2021.

 

  1. Principes et valeurs

 

5.1. Politique de Protection et de lutte contre la corruption

 

Le/la consultante devront adhérer à l’ensemble des politiques institutionnelles d’Humanité & Inclusion : Code de conduite, politique de protection des bénéficiaires contre l’exploitation, les abus et le harcèlement sexuel, la politique de protection de l’enfant, la politique sécurité, la politique de lutte contre la fraude et la corruption, la politique Genre, Age et Handicap.

 

Code [1]de conduite La protection des beneficiaires Politique de protection de l’enfance Politique de lutte contre la fraude et la corruption

 

 

5.2. Mesures éthiques1

 

Dans le cadre de chaque mission, HI s’engage à faire respecter certaines mesures éthiques. La prise en compte de ces mesures dans l’offre technique est impérative :

 

  • Garantir la sécurité des participants, des partenaires et des équipes : l’offre technique doit expliciter les mesures de mitigation des risques.
  • Assurer une approche centrée sur la personne / la communauté : l’offre technique doit proposer des méthodes adaptées aux besoins du public visé (par exemple outils adaptées en cas de public analphabète / langage des signes / matériel adaptés aux enfants…)
  • Obtenir le consentement libre et éclairé des participants : l’offre technique doit expliciter comment l’évaluateur recueillera le consentement et/ou l’assentiment libre et éclairé de ses interlocuteurs
  • Assurer la sécurité des données personnelles et sensibles tout au long de l’activité: l’offre technique devra proposer des mesures pour la protection des données personnelles.

 

 

5.3. Participation des acteurs et bénéficiaires

 

Cheffe de projet : oriente le.a formateur.trice sur les réalités contextuelles, besoins et attentes ayant entrainé la demande de la formation, coordonne la mise en œuvre opérationnelle de la formation, récolte le rapport de fin de formation et les documents attachés, valide le rapport final de mission ;

 

Facilitatrice : appuie sur site le.a consultant.e dans la formation des participantes, en facilitant la compréhension des messages et animant les activités illustratrices développées en concertation avec la consultante ; en encadrant les pré- et post-tests. Accompagne l’assistant technique dans la formation des travailleuses sociales qui ne pourront bénéficier de la formation à distance.

 

Assistant technique : facilite la mise en œuvre logistique de la formation ; suit la formation ; contribue au développement du plan d’accompagnement des TS dans la mise en œuvre des connaissances acquises durant la formation ;

 

Travailleuses sociales : suivent la formation ; s’engagent à mettre en œuvre les connaissances acquises durant la formation.

 

Superviseuses sociales : suivent la formation et facilitent la mise en œuvre par leurs équipes des connaissances acquises pendant la formation, ainsi que la mise en œuvre par l’assistant technique du plan d’accompagnement des travailleuses sociales.

 

Kinésithérapeutes : reçoivent une information sur la Blue Box et son utilisation.

 

                                              

  1. Livrables attendus et calendrier proposé

 

6.1. Livrables

 

Rapport analytique de fin de mission contenant notamment :

  • Un pré et post test des TS et assistant technique sur les thèmes relatifs au développement de l’enfant et à la Blue Box, et une analyse des résultats.
  • L’identification des besoins en appui/formation restant à couvrir et le plan d’accompagnement associé.
  • L’identification de modalités d’interaction entre TS et kinés visant à permettre un suivi optimal des enfants (identification, référencement, complémentarité interventions kiné/TS).

 

 

6.2. Dates et calendrier de l’évaluation

 

Durée totale de la mission : 20 jours à répartir entre les parties théorique et pratique.

 

Proposer un tableau déclinant les différentes étapes (A titre indicatif : Briefing siège, revue documentaire, rapport démarrage, mission terrain, restitution terrain, rédaction rapport final) et les périodes souhaitées de réalisation de ces étapes

 


Lieu :
Camps de Réfugiés Sahraouis – Tindouf – Algérie

Formation qui se fera à distance (via plateforme telle Teams)

Type de Mission : Formation sur la Blue Box et le développement psychomoteur de l’enfant pour les Travailleuses Sociales de l’équipe projet
Dates souhaitées de début : 2ème semaine de décembre 2020 : partie théorique

1er trimestre 2021 : partie pratique

Durée : 20 Jours à répartir entre les parties théorique et pratique.
Date limite de soumission de la proposition 01/12/2020
Cheffe de Projet

Conseillers Technique Réadaption :

Site

Siège

Feriel KESSAI

 

 

Salek ABEID

Cécile ROLLAND

 

 

 

 

  1. Moyens

 

  • Expertise recherchée du ou des consultant-es

 

Diplôme(s) §  Diplôme en ergothérapie ou kinésithérapie
Expériences

 

§  Animation de cette formation auprès de publics variés et spécialisé ou non en réadaptation.

§  Expérience de travail en pays à moyens et faibles revenus, et/ou dans des camps de réfugiés, et/ou en milieu rural.

§  Expérience de travail sur le développement de l’enfant

 

Compétences §  Bonnes capacités de communication orale et écrite en français ou anglais. L’espagnol et l’arabe seraient un atout réel.

§  Renforcement des capacités des professionnels de la réadaptation en centre, à domicile, avec approche communautaire.

§  Connaissance de la Blue Box recommandée

 

Qualités personnelles §  Ecoute et flexibilité

§  Capacité d’adaptation et d’ajustement à un contexte différent : conditions de vie (désert aride, tentes, possibilités de transport très réduites), nombre et capacités des professionnel.le.s sur place

 

 

  • Budget alloué à la mission

 

Le budget total dédié à cette consultance (les 2 Phases) est de 5 000 €, pour la prestation de service globale.

Le budget global inclut les honoraires du/de la consultant.e et, le cas échéants, les frais afférents à la réalisation de la prestation.

 

 

7.3. Ressources disponibles mises à disposition de l’équipe d’évaluation

 

Manuel de formation de la Blue Box mis à jour, version anglaise ou française.

Fiches d’activités, journal du développement, en espagnol, anglais ou français.

Facilitateur/trice et Traduction pendant la durée de la formation

 

  

  1. Soumission des offres

 

Les dossiers de candidature devront obligatoirement comporter les trois éléments suivants :

  1. CV

 

  1. Proposition technique incluant :
  • Le descriptif de missions similaires réalisées
  • Compétences techniques et expériences décrites de façon précise
  • Orientations méthodologiques envisagées pour la réalisation de cette consultance
  • Calendrier

 

  1. Proposition financière TTC) incluant le nombre de jours de la prestation, et frais afférents à la réalisation de l’ensemble de la mission

 

 

Date de soumission : 1er Décembre 2020

 

Dossier complet à envoyer aux DEUX adresses suivantes : f.kessai@hi.org et recrutement@algerie.hi.org

 

Les candidatures incomplètes ne seront pas prises en compte.

 

 

Les candidat.e.s s’engagent à respecter les politiques de protection d’Humanité & Inclusion et son Code de Conduite, notamment la Politique sur la Protection des bénéficiaires contre l’exploitation, les abus et le harcèlement sexuels et sur la Protection des Enfants. Humanité & Inclusion ne procède à aucune discrimination à l’embauche et encourage vivement les personnes en situation de handicap à postuler.

 

 

 

[1] Ces mesures pourront être adaptées à l’issue du rapport de démarrage.

 

Vous souhaitez déposer un appel d’offre ?

Déposez vos appels d'offres pour vos recherches de prestations visant à renforcer votre organisation, faciliter vos projets...

Déjà inscrit ?

L’ABC des prestataires

Plus de 50 prestataires référencés dans notre base !

Tout chaud

21/01/2021|Catalogue 2021 des formations

Se former pour s’adapter, s’ouvrir et s’engager plus avant

18/01/2021

Le “contrat d’engagement républicain” inquiète le Mouvement associatif

13/01/2021|2021 au coeur des solidarités

Les défis sont de taille mais nous veillerons à les relever avec détermination et optimisme.