Etude socio-anthropologique et marketing social

PRESENTATION GENERALE DE SOLTHIS

Solthis est une ONG de solidarité internationale dont l’objectif est d’améliorer la prévention et l’accès à des soins de qualité en renforçant les systèmes et services de santé des pays où elle intervient. Créée en 2003 par des médecins-chercheurs de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Solthis inscrit son action dans une démarche de développement pérenne afin de faire face sur le long terme aux enjeux de santé publique dans les pays à ressources limitées.

Solthis est une ONG de professionnels de santé et du développement engagés dont la spécificité est :

  • Une démarche scientifique et empirique afin de trouver des solutions coûts-efficaces adaptées aux réalités du terrain
  • Une mobilisation d’experts pluridisciplinaires des pays du Nord et du Sud afin de prendre en compte toutes les dimensions des enjeux de santé : médicale, sociale, économique ou politique

Fidèle au principe de non-substitution, l’action de Solthis repose sur trois modes d’intervention : le renforcement des capacités, la recherche opérationnelle et le plaidoyer. En 2020, Solthis possède des bureaux permanents dans 6 pays : la Cote d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger, le Sénégal et la Sierra Leone. Au Niger, Solthis est présente depuis 2004. Les projets mis en œuvre actuellement au Niger visent à renforcer les systèmes et services de santé pour améliorer la santé infantile, la santé sexuelle et reproductive (SSR) et la prise en charge du VIH/Sida et de la tuberculose.

 

PRESENTATION DU PROJET AIRE

Entre juillet 2019 et décembre 2022, le projet AIRE sera mis en œuvre par un consortium coordonné par Alima, en partenariat avec Solthis, Terre des hommes (Tdh) et l’Inserm. Le projet AIRE vise à remédier i) au manque de disponibilité d’outils de détection de l’hypoxémie adaptés aux CSI dans les pays à faibles ressources et ii) à l’insuffisance de connaissances sur la meilleure façon d’opérationnaliser l’utilisation des OP au niveau des soins primaires et d’améliorer la gestion des cas graves dans ce contexte. Il testera un ou plusieurs dispositifs d’OP dans des centres de santé primaires au Burkina Faso, en Guinée, au Mali et au Niger.

L’hypothèse du projet est que l’utilisation des OP au niveau des CSI, pour les enfants de 0 à 5 ans qui se présentent à une consultation de PCIME avec une toux ou une difficulté à respirer permettra d’améliorer le diagnostic des cas graves et leur évacuation vers un hôpital de référence. L’amélioration du diagnostic et l’efficacité de la référence devraient contribuer à réduire la mortalité chez les moins de 5 ans.

L’objectif global du projet en termes de santé publique est de réduire la mortalité néonatale et infantile. Le projet vise à améliorer le diagnostic des cas graves, en intégrant l’utilisation d’un oxymètre de pouls dans la stratégie de prise en charge des cas de toux ou de respiration difficile chez les enfants de moins de 5 ans consultant dans des CSI dans des contextes de pays à ressources limitées. Cela devrait contribuer à augmenter le nombre de cas graves référés des CSI vers les hôpitaux de référence et à leur offrir des soins appropriés pour améliorer les chances de survie de l’enfant.

En plus, le renforcement de capacités des communautés pour améliorer l’accès aux soins précoces des enfants de 0 à 5 ans est un volet important du projet pour un recours aux soins à temps opportun.

 

Toutes les informations relatives à la prestation sont disponibles dans les TDR ci-dessous.

Vous souhaitez déposer un appel d’offre ?

Déposez vos appels d'offres pour vos recherches de prestations visant à renforcer votre organisation, faciliter vos projets...

Déjà inscrit ?

L’ABC des prestataires

Plus de 50 prestataires référencés dans notre base !

Tout chaud

03/03/2021

France 24 “Aide au développement en Afrique : la nouvelle doctrine française”