Création d’emplois décents et consolidation de l’emploi existant pour les jeunes et potentiels migrants dans le secteur de la pêche artisanale.

Dans la région du Sahel et du lac Tchad, les problèmes liés à la profonde misère, au manque de stabilité, à la fragilité de l’économie et à une faible résilience restent considérables. Cette situation est exacerbée par le changement climatique, dans une région où plus de 80 % de la population vit essentiellement de l’agriculture et de l’élevage. Les migrations clandestines et les activités criminelles associées, telles que la traite des êtres humains, le trafic de migrants, la corruption, la contrebande et la criminalité transnationale organisée sont en plein essor, en particulier là où il y a une présence insuffisante des forces de l’ordre et de l’administration publique. Ces défis sécuritaires sont de plus en plus liés aux groupes terroristes et aux trafics de toute nature.

La région est également confrontée à des défis croissants liés à la pression démographique, aux faiblesses institutionnelles et de gouvernance, à l’insuffisance des infrastructures sociales et économiques, aux contraintes environnementales et à la mauvaise résilience face aux crises alimentaires et nutritionnelles. Tous ces facteurs constituent les causes profondes des déplacements forcés et poussent les populations à fuir les conflits, à chercher refuge loin des persécutions et du danger physique, ou à chercher de nouvelles opportunités économiques pour bâtir une vie meilleure. En conséquence, la pression migratoire est de plus en plus forte, ce qui a de graves conséquences à la fois pour les pays de la région et pour l’UE

Compte tenu de la proximité du Sahel avec l’UE et son voisinage immédiat, l’UE travaille en étroite collaboration avec les pays du Sahel et de la région du lac Tchad afin de soutenir les efforts qu’ils déploient en faveur de la paix, de la sécurité et du développement. Le dialogue en cours entre l’UE et la région du Sahel/lac Tchad sur la sécurité, la stabilité et les questions de migration s’intensifie.

(http://ec.europa.eu)

Les interventions dans le cadre du projet de Fonds fiduciaire dans la région du Sahel et du lac Tchad financé par l´Union Européenne contribuent dans une large mesure à atténuer les défis auxquels elle est actuellement confrontée.

Maximisation de la création d’emploi par l’application des techniques des chantiers école pour la construction des infrastructures de développement du secteur de la pêche artisanale

Le BIT en Mauritanie a mis en place des projets pour la création d’emploi dans le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics, un secteur dont les activités utilisent une haute intensité de main d’œuvre, et en particulier dans ses sous-secteurs de la construction en terre (PECOBAT) et de la construction d’infrastructures routières. Ces projets ont pour objectifs d’améliorer l’employabilité des jeunes en leur fournissant une formation en « chantiers école », c’est à dire basée sur une formation théorique en centre de formation et une formation pratique directement sur un chantier, l’ensemble de la formation étant adapté aux besoins en compétences des entreprises locales.

La construction des infrastructures des Points de Débarquement Aménagés (PDA) de la pêche artisanale et de leurs pistes d’accès par ce projet fournira un cadre d’application des techniques de réhabilitation de pistes et de construction en terre élaborées dans ces projets de chantiers écoles du BIT en Mauritanie. Par ailleurs ces techniques de Haute Intensité de Main d’œuvre permettront de développer le secteur de la construction en terre et de maximiser les effets de création d’emplois et de doter de qualités bioclimatiques les infrastructures.

Compte tenu de la nature des interventions et la stratégie adoptée pour la valorisation de la main d´œuvre et pour le renforcement du secteur privé, le projet s´insère, plus précisément, dans le Country Programme Outcome (CPO) pour la Mauritanie :

  • MRT 101 « Des politiques, programmes et stratégies sont adoptés et mis en œuvre pour la promotion de l’emploi décent ».
  • MRT105 « “Des opportunités d’emplois pour les jeunes hommes et femmes sont créées sur la base des travaux d’infrastructures décentralisés ».

 

L’ancrage institutionnel du projet au sein du Ministère en charge de la formation professionnelle et du Ministère de l’Economie Maritime et des Pêches vise à promouvoir et intégrer des stratégies et approches qui améliorent de façon durable les conditions de travail.

Le projet Promopêche entend concourir à innover dans la formation professionnelle en Mauritanie, en encourageant la formation professionnelle suivant le modèle « chantier école » pour la construction des infrastructures.

Une formation pratique se réalisera sur des chantiers réels où les apprenants expérimenteront ainsi la méthodologie “apprendre en faisant”. Ce modèle favorise une meilleure adéquation de l´offre formative au marché du travail.

Vous souhaitez déposer un appel d’offre ?

Déposez vos appels d'offres pour vos recherches de prestations visant à renforcer votre organisation, faciliter vos projets...

Déjà inscrit ?

L’ABC des prestataires

Plus de 50 prestataires référencés dans notre base !

Tout chaud

13/01/2021|2021 au coeur des solidarités

Les défis sont de taille mais nous veillerons à les relever avec détermination et optimisme.

Un enfant tenant une mappemonde. Au loin l'horizon et le soleil.
12/01/2021|En discussion

Suivre l’actualité de la loi « développement solidaire »

08/01/2021

Webinaire APD et Migrations : à (re)visionner et lire !