PCPA Congo : Consultant pour la transmission du métier d’animateur

Consultant pour l’accompagnement de la cellule exécutive du PCPA Congo relatif a la transmission du métier d’animateur a des délégués associatifs

Contexte du PCPA Congo

Le Programme concerté pluri-acteurs (PCPA) Congo rassemble 147 acteurs engagés dans le renforcement des organisations de la société civile congolaise afin qu’elles puissent participer à l’élaboration et au suivi des politiques publiques dédiées à la lutte contre la pauvreté et les inégalités.

Le PCPA Congo est mis en œuvre dans les départements de la Bouenza, de Brazzaville, de la Cuvette, du Niari, des Plateaux, de Pointe Noire et de la Sangha.

Il évolue dans un contexte politique, économique et social complexe, dans lequel les places salariées dans les associations sont chères et peu nombreuses, et le travail bénévole est souvent perçu comme à une occupation « en attendant mieux ». Si quelques associations  sont actives en matière de plaidoyer, le plus grand nombre se focalise sur ses missions sociales. Le dialogue avec les pouvoirs publics reste du « cas par cas ».

Le PCPA Congo est entré en janvier 2019 dans sa dernière phase, dite phase d’envol. Les orientations de cette phase d’envol (2019 – 2021) ont été construites par un groupe de représentants d’OSC congolaises et validées par l’assemblée plénière du PCPA. Elle vise à :

  • accompagner des plans d’actions locaux de renforcement des OSC ;
  • consolider des dynamiques collectives entre OSC et expérimenter des stratégies d’influence des politiques publiques ;
  • pérenniser les acquis du PCPA (capitalisation, visibilité des OSC, services rendus, gouvernance collective).

Gouvernance

La gouvernance des PCPA est fondée sur un principe d’adhésion volontaire des organisations de la société civile qui implique des droits et des devoirs. Chaque programme s’est doté d’une charte et d’un règlement intérieur élaborés lors de la première assemblée plénière qui réunit tous les acteurs. Cette charte constitue la vision partagée du programme en posant ses valeurs, ses objectifs et ses principes.

La conduite du programme est confiée à un comité de pilotage élu par les membres de l’assemblée plénière. Aux élus, s’ajoutent les membres de droit qui sont le représentant de l’ONG garante (ici : le CFSI), également responsable au plan administratif et financier, ainsi que les autorités des pays dans lesquels sont mis en œuvre les programmes concertés et les représentants de l’Ambassade de France et de l’AFD (observateur).

La cellule exécutive chargée de mettre en œuvre le programme est composée de 9 salariés congolais :

  • une coordinatrice de la cellule exécutive au Congo ;
  • deux responsables (un dédié au projet d’approche basé sur les droits en direction des groupes vulnérables et aux dynamiques locales, un sur les dynamiques collectives nationales et les formations) ;
  • trois animateurs locaux (une pour Brazzaville, un pour le Niari – la Bouenza et Pointe Noire, un pour la Cuvette, les Plateaux et la Sangha) ;
  • un secrétaire-comptable ;
  • une chargée de valorisation (communication et capitalisation) ;
  • un logisticien.

Le CFSI est l’ONG garante du PCPA Congo. Elle est responsable financièrement et administrativement auprès des bailleurs ; elle mobilise un équivalent temps plein réparti entre plusieurs personnes afin d’assurer le suivi général du programme (thématique, administratif et financier) et l’animation du programme en France.

Mission du consultant

Pour sa phase d’envol (2019-2021), l’équipe salariée est amenée à travailler sur différents chantiers. Elle accompagne les 118 OSC membres congolaises, 19 OSC françaises et 6 collectivités territoriales congolaises dans les territoires.

Les missions de l’équipe s’articulent autour de quatre activités principales :

  • l’accompagnement de 15 dynamiques collectives, locales et nationales, sur lesquels le PCPA mise pour être les fers de lance de la suite ;
  • l’accompagnement des membres du PCPA, par localité, dans les territoires ;
  • la capitalisation des activités ;
  • l’accompagnement d’une gouvernance collective « cerveau » devant penser et organiser l’après PCPA.

Pour pérenniser les acquis du PCPA, cette phase d’envol mise sur les dynamiques collectives, les membres actifs, la valorisation des pratiques et une gouvernance collective.

La mission objet de l’appel d’offre a trait aux dynamiques collectives. Le PCPA souhaite accompagner en priorité des « dynamiques collectives », locales et nationales, constituées sur une base volontaire sur des sujets d’intérêts locaux ou nationaux. Les organisations engagées dans des dynamiques collectives ont répondu à un appel à manifestation d’intérêt puis déposé des plans d’action. Ces dynamiques rassemblent entre trois et dix organisations de la société civile, membres et non membres du PCPA, mais aussi d’autres organisations comme des collectivités territoriales ou des administrations. Elles ont vocation à se pérenniser (voir aussi les éléments de définition en annexe 1).

Pour cela, le PCPA les accompagne financièrement, mais aussi, par le biais de  ses  animateurs : des points réguliers sont faits et les animateurs proposent une aide au reporting.

Le présent appel d’offre s’inscrit dans ce cadre.

Objet de la prestation

La prestation attendue devra :

  • accompagner les cinq salariés de la cellule exécutive (trois animateurs locaux et deux responsables) dans la formalisation de la méthodologie pour accompagner les dynamiques collectives et plus particulièrement, pour transmettre aux délégués de celles-ci le métier d’animateur ; cet accompagnement devra nécessairement comprendre une formation en gestion de conflits ;
  • couvrir l’ensemble de la démarche (méthode, étapes) : la formalisation des différentes compétences à transmettre aux dynamiques collectives et à leurs délégués (notamment les qualités et fonctions que les délégués devraient être capables d’assurer à la fin de l’accompagnement), l’identification des délégués par dynamique, leur renforcement et leur suivi, la mise en place d’un suivi-évaluation de leur « progression » ;
  • accompagner les cinq salariés dans leur changement de posture, vis-à-vis des dynamiques mais aussi vis à vis des membres dans les territoires (aussi appelés membres des assemblées plénières locales) : de l’animateur principal dans une localité à celui qui fait émerger d’autres compétences et se met à leur service ;
  • proposer la capitalisation de la démarche (faire une proposition de méthode, suivre, appuyer l’analyse et la production d’un livrable), le livrable étant produit par la cellule exécutive.

Le.la consultant.e devra garder à l’esprit la pérennisation de ce qui est proposé et s’assurer que la démarche soit comprise et partagée.

Le PCPA a prévu une réunion de bilan entre toutes les dynamiques collectives accompagnées au 2e semestre 2021. La mise en place d’un « réseau des délégués » est également envisagée.

Méthodologie

La responsable programme du CFSI (basée à Paris) et la coordinatrice de la cellule exécutive du programme (basée à Brazzaville) seront les référentes du/de la consultant.e.

La mission se déroulera d’octobre 2020 à septembre 2021, exclusivement au Congo Brazzaville. Il s’agit d’une consultation perlée. Elle comportera une phase d’analyse documentaire (à distance) et de prise de contact avec le CFSI (à distance) et avec la cellule exécutive, qui débouchera sur une note de cadrage. Cette note présentera la méthodologie précise que le/la consultant.e compte appliquer pour répondre aux objectifs de l’exercice. Elle devra être validée par le CFSI.

Livrables

Outre la note méthodologique, le/la consultant.e fournira un rapport d’étonnement au bout de quatre mois, ainsi qu’un rapport final (15 pages maximum) et proposera un livrable final au plus tard 4 mois avant la fin de la mission. Le CFSI pourra utiliser le rapport final et le livrable final pour communiquer sur les résultats du PCPA, ou s’en saisir pour rédiger un document de communication sur les résultats du programme.

Moyens humains et financiers

Cette mission est confiée à un.e consultant.e. qui devra avoir les qualités suivantes :

  • expérience éprouvée en ingénierie de formation, de pédagogique en animation sociale ;
  • compétences en médiation et résolution de conflits ;
  • si possible bonne connaissance de la société civile congolaise et de son contexte d’évolution;
  • compétences sur les enjeux du renforcement des sociétés civiles dans la perspective du dialogue avec les pouvoirs publics ;
  • compétences sur la question du développement de la concertation entre organisations de la société civile ;
  • expérience dans l’élaboration d’outils de capitalisation ;
  • les compétences en dialogue interculturels seraient un plus

Budget

Le budget disponible pour cette prestation est de 20 000 euros TTC.

Calendrier indicatif de la prestation

Diffusion de l’appel à candidature : 6 août 2020

Date limite de dépôts des offres : lundi 28 septembre 2020

Entretiens de sélection avec les consultants pré-selectionnés : semaine du 5 octobre 2020 Réponses données aux consultants : le 19 octobre 2020

Durée de la prestation : 2 novembre 2020– 31 octobre 2021 Proposition du livrable de capitalisation : fin avril 2021.

Remise du rapport final : 15 octobre 2021.

Candidature

Le dossier de candidature est composé de :

  • une note méthodologique (10 pages maximum) incluant un calendrier ;
  • une offre financière ;
  • un ou plusieurs curriculum vitae synthétique (3 pages maximum) ;
  • la déclaration d’intégrité (jointe à ces termes de référence).

Le   dossier   est   à    envoyer   par   courrier   électronique   à :   frey@cfsi.asso.fr  et coord_pcpacongo@yahoo.fr avec la référence « Accompagnement de la cellule exécutive ».

Vous souhaitez déposer un appel d’offre ?

Déposez vos appels d'offres pour vos recherches de prestations visant à renforcer votre organisation, faciliter vos projets...

Déjà inscrit ?

L’ABC des prestataires

Plus de 50 prestataires référencés dans notre base !

Tout chaud

14/10/2020|Discours de Philippe Jahshan

25 ans de rassemblement pour la solidarité

14/10/2020

Vie associative : Interpellez vos parlementaires en un clic

08/10/2020|Rapport annuel 2019 - Coordination SUD

25 ans de rassemblement pour la solidarité