Cameroun – PUI recherche un consultant pour pour conduire l’étude d’appui aux activités de “renforcement des chaines de valeurs”

Sujet : « Renforcement des chaines de valeurs»

Lieu : Cameroun, Régions d’Amadoua et de l’Est

Date de démarrage souhaitée : 18 mars 2020

 

Contexte

Cette évaluation fait partie d’un projet intitulé Pro-Résilience Action (PRO-ACT) conduit en consortium par 2  ONG françaises notamment Première Urgence Internationale et Solidarités International dont l’objectif général  est de réduire l’insécurité alimentaire et nutritionnelle en s’attaquant aux causes profondes de la vulnérabilité et en réduisant l’impact négatif des stress et des chocs dans les régions de l’Est et de l’Adamaoua au Cameroun.

Objectif de l’étude

L’étude conduite par le consultant devra permettre d’élaborer de manière participative et pratique une feuille de route pour un renforcement des capacités de plateformes économiques/réseaux d’acteurs afin de structurer et planifier leur travail à court terme (dans le cadre du projet) et à plus long terme, le tout en proposant des stratégies sur la pérennisation de ces plateformes dans les communes de  Dir, Djohong, Meiganga, Ngaoui (région de l’Adamaoua) ainsi que Garoua Boulai et Betaré Oya (région de l’Est). Et il s’agira spécifiquement de :

  • Actualiser la cartographie de tous les acteurs (directs et indirects) des filières identifiées pendant la première phase du projet : manioc, arachide, maïs, légumes feuilles, miel.
  • S’entretenir avec les membres des plateformes économiques/réseaux d’acteurs mises en place pendant la phase initiale et faire une analyse FFOM/SWOT de chacune d’elles.
  • Analyser le circuit de commercialisation et la saisonnalité des produits des filières ci-haut citées et ainsi que les systèmes d’information sur les marchés y afférents
  • Identifier à travers les programmes/projets implémentés dans la zone ou par des interventions envisageables, des axes de collaboration avec le PRO-ACT
  • Faire une analyse rapide du système d’informations sur les marchés
  • Organiser des ateliers de restitution au niveau local

Méthodologie

Dates : La mission d’étude  débutera idéalement  le 18 Mars 2020   pour une durée à définir par le consultant avec la coordination du consortium. Le consultant devra produire au terme de la mission un rapport comprenant une fiche de synthèse avec les principales conclusions et recommandations traduisant les résultats de l’étude en actions pratiques , un résumé exécutif, un rapport provisoire et un rapport  final après intégration des retours de PUI et partenaires, les annexes, une présentation power point des résultats de l’évaluation et 2 restitutions.

Profil : Le consultant devra avoir un diplôme (BAC+5)  en Economie, Agroéconomie, Agronomie. Disposé d’une expérience d’au moins 5 ans dans le développement de chaines de valeurs agricoles. Avoir réalisé au moins deux études sur les chaînes de valeur agricoles. La connaissance de  la zone du projet est un atout.

Lieu de mission : Cameroun  Région de l’Est (Bétaré-Oya, Garoua-Boulaï) et de l’Adamaoua (Meiganga, Djohong, Ngaoui, Dir)

Conditions : Le consultant devra soumettre les éléments suivants au plus tard le 21 février 2020 : la compréhension des TdRs par le consultant (1-2 pages), la méthodologie proposée pour sa mise en œuvre (3-5 pages),  le chronogramme détaillé́,  le CV du consultant, le budget détaillé́, deux références et au moins un exemple d’un rapport d’étude sur les « chaines de valeurs » réalisée par le consultant.

Pour avoir les termes de référence complets de cette étude cliquez ici ou contacter :

consortium-coordo@premiere-urgence.cm avec copie à  jdondenne@premiere-urgence.org

Vous souhaitez déposer un appel d’offre ?

Déposez vos appels d'offres pour vos recherches de prestations visant à renforcer votre organisation, faciliter vos projets...

Déjà inscrit ?

L’ABC des prestataires

Plus de 50 prestataires référencés dans notre base !

Tout chaud

Un enfant tenant une mappemonde. Au loin l'horizon et le soleil.
17/02/2020

La loi « développement solidaire » passera-t-elle l’examen associatif ?

24/01/2020

Loi « développement solidaire » : Une reprise des travaux tant attendue !