APPEL A MANIFESTATION D’INTERET CONSULTANCE : Mission d’évaluation finale projet en santé sexuelle et reproductive – Madagascar

TITRE DU PROJET : Promouvoir le droit à décider pour réduire la morbi-mortalité liée aux grossesses non désirées, en particulier chez les jeunes et les adolescent.e.s (10-24 ans)

Contexte

Médecins du Monde France (MdM) est une association de solidarité internationale qui a pour mission de soigner les populations les plus vulnérables dans des situations de crises et d’exclusion partout en France et dans le monde. Les projets de santé sexuelle et reproductive (SSR) existent à MdM depuis de nombreuses années et sont développés dans plus de 25 pays. Depuis 2010, la SSR est l’une des quatre thématiques prioritaires de MdM et bénéficie de la création continue d’outils pour renforcer les stratégies adoptées, les modalités d’intervention et ainsi répondre au mieux aux besoins des populations. MdM a choisi de faire de la santé sexuelle et reproductive une de ses priorités, au regard de l’impact en termes de santé publique et de la volonté d’agir en faveur du respect des droits sexuels et reproductifs.

A Madagascar, les problématiques liées à la santé sexuelle et reproductive (SSR) sont un problème majeur de santé publique. Ainsi le taux de natalité chez les adolescentes (15-19 ans) est l’un des plus élevés au monde : 151 naissances pour 1000 femmes.

En effet, la prévalence contraceptive moderne reste très faible chez les jeunes malgaches sexuellement actifs : 38% chez les 15 à 19 ans non mariés et 28% chez les mariés. Des barrières socioculturelles entravent l’offre et la demande en planification familiale (PF) de cette population, entrainant de nombreuses grossesses non désirées (GND). De plus, les grossesses chez les femmes célibataires sont socialement réprouvées. Ainsi, les statistiques sur la mortalité maternelle montrent que l’avortement provoqué est la deuxième cause de mortalité maternelle, et les décès liés à l’avortement concernent majoritairement les femmes jeunes. En effet, l’avortement est illégal, ce qui suppose qu’une grande partie des avortements sont réalisés dans des conditions qui peuvent être dangereuses pour la santé des femmes. Le taux de mortalité maternelle par ailleurs est à 335 pour 100 000 naissances vivantes.

L’objectif global de ce projet est de contribuer à la réduction de la morbi-mortalité maternelle associée au manque d’accès à des services de santé sexuelle et reproductive de qualité en particulier chez les adolescent.e.s. et les jeunes (10-24 ans) à travers le renforcement du rôle des acteurs de la société civile et des institutions publiques liées à la thématique à Tananarive, Madagascar.

Les objectifs spécifiques sont :

  • OS1 : Améliorer l’accès au sein des services SSR, de prévention et de prise en charge selon une approche genre et par les droits, en particulier auprès des adolescent.e.s et des jeunes dans les zones d’interventions ;
  • OS2 : Assurer un meilleur respect des droits en santé sexuelle et reproductive par la mise en place d’actions de plaidoyer avec les OSC en direction du gouvernement, des collectivités territoriales, des institutions nationales et des acteurs clés.

Médecins du Monde et ses partenaires nationaux ont initié en 2017 à Antananarivo un projet en santé sexuelle et reproductive financé dans un premier temps par l’AFD et la principauté de Monaco. A partir de juillet 2019, une seconde phase du projet a été amorcé, financé par l’Union Européenne et la principauté de Monaco.

Ce projet comporte trois volets :

  • Un volet communautaire, en partenariat avec des associations locales, visant à renforcer les capacités des adolescents et des jeunes pour devenir acteurs de leur propre santé
  • Un volet médical visant à améliorer l’accessibilité et la qualité de l’offre des services en SSR adaptés aux besoins des adolescents et les jeunes dans sept centres de santé de base
  • Un volet plaidoyer visant à promouvoir le droit de décider des adolescents et des jeunes en SSR à travers une mobilisation de la société civile en vue d’obtenir des engagements en faveur d’une meilleure protection et promotion des droits en santé sexuelle et reproductive (DSSR)

​En lien avec le contexte de la crise sanitaire lié à la Covid-19, les activités du projet se sont adaptées à la situation.

Dates du projet actuel Union Européenne : 1er juillet 2019 – 31 décembre 2021 (financement de la principauté de Monaco jusqu’en mai 2022)

Objectifs de la consultance

L’objectif général est d’évaluer la valeur ajoutée des approches développées (empowerment des usager·e·s, renforcement de l’offre de soins, plaidoyer) en termes de réponse effective donnée à la réduction de la mortalité-morbidité maternelle associée au manque d’accès à des services de santé sexuelle et reproductive de qualité en particulier chez les adolescent.e.s. et les jeunes.

Les objectifs spécifiques consistent par conséquent à apprécier l’atteinte effective des objectifs spécifiques initiaux du projet, d’en observer les conséquences à court terme et de tirer des enseignements, particulièrement sur la pérennité de nos actions, qui peuvent améliorer nos pratiques dans le cadre d’un futur projet.

Aussi, pour résumer, cette évaluation devra déboucher sur :

  • Une analyse du niveau d’achèvement/réalisation des activités par rapport aux objectifs et résultats attendus initiaux et du contexte de mise en œuvre (a su s’adapter/évoluer ou pas en fonction du contexte)
  • Une analyse des approches développées selon les critères OCDE
  • Des recommandations pour un futur projet en intégrant la dimension de la pérennité des actions.

Le budget total maximum disponible pour cette consultance est fixé à 15 000 EUR TTC. Ce budget ne pourra pas être dépassé.

 

Profil recherché

  • Forte expérience dans la réalisation d’évaluation axée sur les résultats de projet en santé publique/ santé communautaire utilisant les critères d’évaluation de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE)
  • Expérience de la thématique santé sexuelle et repro­ductive et particulièrement sur les questions relatives aux grossesses non désirées
  • Excellentes capacités rédactionnelles
  • Parfaite maîtrise du français
  • Connaissance du contexte de Madagascar est un plus
  • Expérience précédente avec des ONGs est un plus
  • Maitrise du malagasy est un plus

 

Calendrier indicatif

  • Date limite pour manifester son intérêt : 15/10/2021 à 10h00 (heure Paris)
  • Date limite pour une proposition complète : 19/11/2021 à 10h00 (heure Paris)
  • Phase de préparation : Première quinzaine de janvier 2022
  • Durée estimée de la phase terrain : Du 17 janvier au 06 février 2022
  • Rapport provisoire dans un délai de deux semaines à l’issue de la phase terrain
  • Rapport final attendu et restitution finale : première semaine de mars 2022

Ce planning est indicatif et peut être soumis à modification.

 

Documents à soumettre

Les consultants invités à soumissionner devront fournir un dossier complet comportant les éléments suivants à l’adresse email : doi.applications@medecinsdumonde.net en précisant en objet « Madagascar : Evaluation finale d’un projet en Santé Sexuelle et reproductive – Union Européenne/ DCI ».

  • Un CV à jour de 2 pages maximum
  • Une lettre d’intérêt de 3 pages maximum indiquant : expériences dans des conditions semblables, références concernant l’exécution de contrats analogues, dates de disponibilité pour mener la consultance, connaissance du contexte Malgache,…

Quatre candidats au maximum seront pré-sélectionnés et invités à soumettre une proposition complète en réponse aux termes de référence qui leur seront envoyés.

 

Les informations recueillies dans le cadre de cet appel à manifestation d’intérêt font l’objet d’un traitement informatique destiné à constituer et archiver un dossier professionnel pour chaque candidature reçue et dans l’éventualité d’audit de nos procédures internes. Les destinataires des données recueillies sont : la Direction Santé Plaidoyer de MdM-F. Conformément aux législations française et européenne en vigueur, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à < dsp@medecinsdumonde.net > ou à « Médecins du Monde France, Direction Santé Plaidoyer, 62 rue Marcadet 75018 Paris ». Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.

Pour être autorisé à candidater, les soumissionnaires doivent pouvoir apporter la preuve, à l’appréciation de MdM-F, qu’ils remplissent les conditions juridiques, techniques et financières requises et qu’ils ont la capacité nécessaire et des ressources suffisantes pour exécuter la mission.

Vous souhaitez déposer un appel d’offre ?

Déposez vos appels d'offres pour vos recherches de prestations visant à renforcer votre organisation, faciliter vos projets...

Déjà inscrit ?

L’ABC des prestataires

Plus de 50 prestataires référencés dans notre base !

Tout chaud

un-marathon-video-en-amont-de-la-cop-26
26/10/2021

Un marathon vidéo en amont de la COP 26

financer-nos-actions-climatiques-enjeux-et-prochaines-etapes
26/10/2021|Replay

Financer nos actions climatiques : enjeux et prochaines étapes ?

developpement-des-synergies-entre-coordination-sud-et-le-forim
22/09/2021

Coordination SUD et le FORIM renforcent leurs synergies