Appel à consultance : facilitateur.rice d’ateliers collaboratifs

Appel à consultance : facilitateur.rice d’ateliers collaboratifs – 21.05.2021
Programme : 8e Congrès mondial contre la peine de mort –ECPM / Ensemble contre la peine de mort

A. Contexte

1. Présentation ECPM

Depuis 2000, Ensemble contre la peine de mort (ECPM) agit pour lutter contre la peine capitale au niveau international. L’association française s’attache à fédérer et mobiliser les forces abolitionnistes internationales, à encourager l’abolition universelle par l’éducation, l’information et la sensibilisation des opinions publiques, à renforcer les capacités de la société civile abolitionniste, et enfin à agir en faveur des condamnés à mort dans le monde (http://www.ecpm.org).

Fédérer les abolitionnistes pour gagner en efficacité
ECPM est à l’origine, en mai 2002, de la création de la Coalition mondiale contre la peine de mort (http://www.worldcoalition.org) Composée de plus de 150 membres dont des associations (Amnesty International, Human Rights Watch, FIDH…), barreaux d’avocats, collectivités locales et syndicats, la Coalition mondiale a pour objet de renforcer la dimension internationale du combat contre la peine de mort. Depuis l’indépendance de cette dernière (janvier 2012), ECPM garde un rôle actif auprès de la Coalition mondiale en tant que membre du bureau exécutif et du comité de pilotage.
ECPM est à l’origine des Congrès mondiaux contre la peine de mort, qu’elle organise tous les trois ans (Strasbourg 2001, Montréal 2004, Paris 2007, Genève 2010, Madrid 2013, Oslo 2016, Bruxelles 2019) et qui réunissent société civile et représentants politiques, pour définir les stratégies à suivre au niveau international. Fédérateur de la société civile depuis sa création, ECPM est aussi aujourd’hui un partenaire privilégié des États et des parlementaires pour porter un plaidoyer commun contre la peine de mort.

Renforcer les capacités des acteurs locaux et agir avec eux
ECPM agit auprès des acteurs locaux dans les pays où existent des signes d’ouverture en faveur de l’abolition ou une société civile désireuse de porter le débat de l’abolition dans son pays. L’association accompagne les coalitions d’acteurs au Maroc et dans le monde arabe, en République démocratique du Congo, au Cameroun et en Afrique centrale, et plus récemment en Asie du Sud Est, afin de donner corps aux velléités de changements en faveur de l’abolition.

Plaidoyer pour une abolition universel
ECPM mène des campagnes de plaidoyer en faveur de l’abolition de la peine de mort partout où ses possibilités d’action représentent une plus-value. Diplomatie discrète, mobilisation des médias, production de rapports, promotion des traités internationaux, etc. L’action d’ECPM s’adapte à la cause défendue et s’élabore en concertation avec ses partenaires experts du sujet défendu afin de garantir le succès des campagnes.

Eduquer et sensibiliser à l’abolition de la peine de mort
À un âge où la distinction entre vengeance et justice est en cours d’acquisition, l’éducation à l’abolition de la peine de mort est particulièrement nécessaire. Agrémentée par l’Éducation nationale, ECPM en collaboration avec les enseignants, poursuit son action éducative dans les collèges et lycées français les moins favorisés, afin d’amener les élèves à s’engager en faveur des droits de l’homme et de développer une pensée autonome sur la question de la peine de mort. ECPM poursuit aussi son action éducative avec les acteurs locaux dans les pays non abolitionnistes, avec l’appui du Réseau international d’éducation à l’abolition qu’elle coordonne.

2. Objectif de l’appel à consultance

Le présent appel à consultance est en lien direct avec l’axe stratégique de l’association
« Fédérer les abolitionnistes pour gagner en efficacité ». Il a pour objectif de sélectionner un.e facilitateur.rice d’ateliers collaboratifs d’intelligence collective, qui puisse concevoir et mettre en oeuvre un nouveau projet de mobilisation de jeunes adultes (étudiant.es ou non), visant à définir des stratégies de plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort dans 6 pays où des opportunités de progrès ont été identifiées. Ce programme s’inscrit dans le cadre du 8e Congrès mondial contre la peine de mort qui aura lieu à Berlin en 2022.
Le/la facilitateur.rice sera une personne confirmée dans le domaine de l’animation d’ateliers participatifs d’intelligence collective, maitrisant et pratiquant régulièrement les récentes techniques de facilitation, de modération et d’animation d’ateliers et parfaitement bilingue français-anglais. La maîtrise de l’allemand à un bon niveau serait un plus.

B. La consultance

1. Le Congrès mondial contre la peine de mort de Berlin

Les Congrès mondiaux contre la peine de mort visent à renforcer le travail des acteurs locaux,
initier et développer des stratégies communes en faveur de l’abolition, inciter les États à
prendre des engagements concrets, sensibiliser et mobiliser les citoyens. Ils regroupent en
moyenne 1 500 personnes (acteurs politique, juridiques, de la société civile…) en provenance
d’une centaine de pays, une vingtaines de très hautes personnalités (Président et ministres,Prix Nobel…), une centaine de délégations
politiques. Depuis 2012, le Congrès mondial contre la peine de mort est précédé d’un Congrès à visée régionale, ayant pour objectif de préparer les débats afin de permettre des avancées sur cette région lors du Congrès mondial.
Le 8e Congrès mondial aura lieu à Berlin, sous le parrainage du gouvernement de la République Fédérale d’Allemagne.
Tenu sur trois journées, Il comprend deux cérémonies prestigieuses (ouverture/clôture), un programme académique et un programme culturel en cours d’élaboration par l’équipe « Congrès » dédiée au projet, en collaboration avec l’équipe permanente d’ECPM.

2. Les enjeux stratégiques

ECPM souhaite développer sa stratégie de mobilisation active des jeunes générations d’abolitionnistes dans des pays dans lesquels l’association compte des partenaires actifs, avec pour but de faire progresser la cause abolitionniste dans ces pays.
Cette stratégie doit permettre à 6 groupes de 6 à 8 étudiants ou membres actifs de la société civile âgés de 18 à 30 ans (délégations nationales) ayant été sélectionnés suite à un appel à candidature dans 6 pays non abolitionnistes (Afrique du nord, Afrique subsaharienne, Moyen-Orient, Asie du Sud, USA), de modéliser une feuille de route ciblant notamment 2 actions de plaidoyer. Un de ces actions devra être mise en oeuvre par chaque délégation, afin d’être présentée au Congrès de Berlin, en novembre 2022.

3. Dispositif et méthodologie

Dispositif

La personne référente pour le/la consultant.e est Mme Ramla LIATOUJI – Coordinatrice du Congrès mondial contre la peine de mort.
ECPM gère le financement et contractualise directement avec le (la) facilitateur.rice
Méthodologie
Sur la base d’une collaboration constante avec la coordinatrice et la chef.ffe de projet du Congrès mondial, la mission du ou de la facilitatreur.rice sera précisée au démarrage de sa mission mais inclura au minimum les éléments suivants :

Phase 1 (de juin 2021 à septembre 2021):

Conseiller ECPM dans la définition de la méthode de facilitation la mieux adaptée aux enjeux et au format de l’atelier (à dupliquer sur 6 pays)
Accompagner la cheffe de projet dans la rédaction de l’appel à candidature destiné aux jeunes adultes
Aider à la sélection finale des candidats en vue d’une diversité pertinente de profils dans chaque pays
Organiser et animer une réunion de briefing préalable des partenaires locaux qui interviendront en co-animaton des ateliers et assureront le suivi dans leur pays jusqu’à la fin du projet.

Phase 2 (de septembre 2021 à septembre 2022):

Animer un atelier collaboratif de 2 jours dans la capitale de chacun des 6 pays (2 jours pleins) entre septembre 2021 et février 2022. L’atelier a pour vocation de permettre aux jeunes de se rencontrer, de créer un sentiment de groupe, de les amener à échanger et à se fédérer, leur donner des outils, afin de leur permettre de coconstruire un plan d’actions stratégique propice à l’avancée de la cause abolitionniste sur leur territoire.
Coacher le groupe, pendant l’atelier, en vue de prototyper une feuille de route composée de 2 actions de plaidoyer, dont une qui sera concrétisée dans chaque pays avant novembre 2022
Assister et suivre à distance les 6 référents locaux dans leur mission d’encadrement des actions à réaliser.

Phase 3 (d’octobre 2022 à novembre 2022) :

Programmer et animer une table-ronde sous forme d’échanges interactifs réunissant les 6 délégations de jeunes qui viendront présenter leurs travaux pendant le Congrès de Berlin
Etablir un rapport final qualitatif incluant bilan et recommandations

IMPORTANT ! Info relative aux risques de restrictions liés à la crise sanitaire mondiale :
Les phases 2 et 3 de la mission (ateliers collaboratifs dans 6 pays et table-ronde au Congrès mondial de Berlin) sont envisagées, en premier lieu, en présentiel. Mais, dès lors que des contraintes sanitaires viendraient s’opposer aux déplacements des parties prenantes du projet, une transposition des actions en format digital ou hybride (webinaire) serait décidées préalablement aux actions.

4. Compétences et qualités requises

Cette mission sera conduite par un.e consultant.e professionnel.le ayant les compétences et qualités suivantes :
– Expérience confirmée en facilitation d’ateliers collaboratifs d’intelligence collective
– Maitrise des techniques récentes de facilitation et adaptation au format recommandé
– Expérience d’animation d’ateliers à visée éducative auprès de publics jeunes (étudiants, enfants…)
– Expériences et/ou appétence pour les thématiques liées aux droits de l’homme, droits civils et politiques
– Missions préalables effectuées en régions MONA, Afrique Subsaharienne souhaitées
– Talent avéré pour l’animation /modération de tables-rondes thématiques
– Expérience et appétence pour l’animation de séminaires en ligne (webinaires)
– Excellentes capacités relationnelles et pédagogiques
– Rigueur et concision à l’écrit comme à l’oral
– Capacité à faire preuve de créativité et d’originalité pour porter les messages auprès des publics cibles
– Disponibilité immédiate et flexibilité pour répondre aux demandes dans des délais courts
– Excellente maitrise de l’anglais et du français écrit et oral (niveau bilingue/ professionnel souhaité). La connaissance de l’allemand serait un plus.

5. Moyens financiers

Les propositions financières des consultants pour cette prestation devront s’inscrire sous un plafond maximum de 30 000 euros TTC (trente mille euros, taxes incluses) pour un temps de travail réparti selon un planning défini allant de juillet 2021 à novembre 2022.
Les coûts de déplacements à l’étranger nécessaires à la mission seront couverts par ECPM selon les normes en vigueur dans l’association.

6. Calendrier

Dépôt de candidature
Les dossiers de candidature devront comporter les pièces suivantes :
1. Un CV actualisé avec références professionnelles sur des types de projets similaires
2. Une note d’intention présentant une méthodologie recommandée (techniques de facilitation pressenties, exemples de process…), les atouts du/ de la consultant.e par rapport au profil recherché et ses motivations (1 à 3 pages)
3. Une offre financière détaillée inférieure à 27 000 TTC euros

L’évaluation des propositions se fera sur la base de ces 3 éléments de l’offre (30% sur la base du CV, 50% sur la méthodologie proposée et 20% sur l’offre financière).
Ils devront être envoyés avant le 20 juin 2021 à l’adresse suivante :
recrutement@ecpm.org

Pour toutes demandes d’informations sur le projet et l’offre de consultance, merci de contacter Ramla

Vous souhaitez déposer un appel d’offre ?

Déposez vos appels d'offres pour vos recherches de prestations visant à renforcer votre organisation, faciliter vos projets...

Déjà inscrit ?

L’ABC des prestataires

Plus de 50 prestataires référencés dans notre base !

Tout chaud

contribution-a-levaluation-de-la-directive-europeenne-relative-a-la-lutte-contre-le-terrorisme
18/06/2021|Humanitaire

Contribution à l’évaluation de la Directive européenne relative à la lutte contre le terrorisme

decouvrez-notre-rapport-annuel-2020
17/06/2021

Découvrez notre rapport annuel 2020

Un enfant tenant une mappemonde. Au loin l'horizon et le soleil.
18/05/2021|En discussion

Suivre l’actualité de la loi « développement solidaire »