Tribune parue dans Libé – Budget européen sur fond de dérive sécuritaire : la solidarité, grande perdante des négociations

Tribune parue dans Libé – Budget européen sur fond de dérive sécuritaire : la solidarité, grande perdante des négociations

Les 27 chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne se sont réunis les 13 et 14 décembre à Bruxelles pour le Conseil européen. A l’agenda étaient discutés le budget pour les sept prochaines années et la question migratoire. Teintés d’impératifs sécuritaires et économiques, les documents préparatoires et l’issue des discussions ont replié un peu plus l’Europe sur elle-même, l’éloignant davantage des citoyens. La solidarité au sein et à l’extérieur de nos frontières, condition de la paix et du contrat social communautaire, semble être la grande perdante de ces négociations.

Ce n’est bien sûr pas nouveau, mais l’affirmation toujours plus brutale des égoïsmes nationaux brouille l’objet européen et renforce un peu plus la défiance des peuples que le camp des quelques progressistes au pouvoir entend vouloir contrer. A la sortie de ce Conseil, s’il existe une politique qui illustre l’institutionnalisation grandissante des intérêts particuliers au détriment du bien commun, c’est celle de l’action extérieure.

Depuis 2015, la prétendue crise migratoire et sécuritaire s’est installée au cœur des discussions entre dirigeants européens. Leur constat de départ est que la multiplication des crises politiques, environnementales, humanitaires et donc des zones de fragilités sont des vecteurs de migration et de « pression sécuritaire ». Dans ce contexte, l’UE décide définir de nouveaux cadres politiques, de nouveaux budgets et de nouveaux instruments pour protéger l’Europe. Faute d’accord entre les Etats membres sur des politiques communes d’accueil et d’intégration des migrants, la gestion des « flux » est déléguée à des pays tiers (…)

 

Philippe Jahshan, président de Coordination SUD (1)
Bruno Rivalan, directeur exécutif adjoint d’Action Santé Mondiale et administrateur de Coordination SUD référent sur les questions européennes.

(1) Coordination SUD est la coordination nationale des ONG françaises de solidarité internationale. Elle rassemble aujourd’hui plus de 170 ONG.

 

Lire l’intégralité de la tribune sur Liberation.fr