The State of Humanitarian Professions : offrir un outil de référence à la communauté humanitaire

The State of Humanitarian Professions : offrir un outil de référence à la communauté humanitaire NRC Aid worker Samer speaks to a group of Syrian refugees during a group meeting held by the ICLA outreach program, in an informal tented settlement in the Bekaa Valley, Lebanon, on July 23, 2014. NRC's ICLA outreach program serves to inform Syrian refugees how to access basic services, such as healthcare; apply for assistance; and send their children to school. NRC/Sam Tarling

Dans un écosystème de l’aide qui évolue rapidement, comment aider les organisations humanitaires* à mieux recruter, fidéliser et développer des équipes compétentes ? Comment aider les individus à mieux comprendre comment intégrer le secteur humanitaire et être efficaces pour les personnes vulnérables ? Comment aider les acteurs de l’apprentissage à mieux cibler les besoins les plus urgents ? Avec le projet The State of Humanitarian Professions 2020, Bioforce partagera avec la communauté humanitaire une étude de référence sur le recrutement, le développement professionnel, la reconnaissance et les parcours individuels de carrière.

Nous le savons tous, de nombreux changements sont en cours dans le secteur humanitaire : donner plus de pouvoir et de contrôle aux acteurs locaux, veiller à ce que les travailleurs humanitaires et les communautés soient protégés, utiliser de nouvelles approches et technologies…. Pour réussir ces défis, la communauté humanitaire doit s’assurer un niveau de professionnalisme suffisant, et que chacun intervient avec les compétences nécessaires. Une reconnaissance des métiers existants, ainsi qu’une compréhension croissante des compétences requises pour ces fonctions, aideront les organisations et les individus à s’adapter aux nouveaux défis et, à terme, à mieux répondre aux besoins des personnes vulnérables.

Si certaines initiatives cherchent à donner plus de visibilité aux métiers et parcours dans l’action humanitaire (HPass, CLONG-Volontariat, ELRHA), il n’existe à ce jour aucune publication holistique, exhaustive et prospective sur ce thème. Acteur de la professionnalisation du secteur humanitaire, Bioforce lance la première étude internationale sur les métiers de l’humanitaire avec le soutien de la Coopération internationale de Monaco.

Le projet The State of Humanitarian Professions 2020 (SoHP 2020) dressera un état des lieux approfondi de 25 professions humanitaires et de leur futur(fonctions typiques, caractéristiques, nombre de personnes travaillant dans chacune d’elles, caractéristiques, rapport entre l’offre et la demande de personnel, changements à venir, nouvelles professions, professions en voie de disparition…). SoHP 2020 permettra également d’identifier les compétences fondamentales communes à toutes les professions humanitaires, leur évolution et leur avenir.

Bioforce et le comité consultatif de SoHP 2020 (Humanité et Inclusion, Université du Québec à Montréal, NRC, ALNAP, CHS-Alliance, National Disaster Management Authority, PHAP, CICR, PAM…) sont déterminés à consulter le plus largement possible les acteurs humanitaires : ONG nationales et internationales, agences des Nations Unies, Mouvement Croix Rouge et Croissant Rouge ; autres acteurs impliqués dans la gestion des crises humanitaires, représentants des professionnels humanitaires (PHAP, réseau Bioforce Alumni, etc.), les réseaux et clusters professionnels et les acteurs clés de la professionnalisation et de l’apprentissage (HPass, Humanitarian Leadership Academy, organismes de formation, universités, etc.) Après un examen des données et publications existantes qui constitue le point de départ de l’étude, des enquêtes sur le terrain seront menées dans différentes régions du monde pour assurer la plus grande représentativité géographique possible. Nous serons heureux de partager les résultats de cette étude en mars 2020 lors d’une conférence internationale à Monaco.

*Telles que définies dans le State of the Humanitarian System 2018 d’ALNAP