Rencontre entre la CPCA et le Haut-commissaire à la Jeunesse : les discussions sont engagées

Cette entrevue a permis à M. Henrard de rappeler les enjeux actuels portés par la vie associative, à commencer par la rénovation du cadre partenarial entre associations et État sur la base d’une confiance, d’une reconnaissance et d’une représentation à hauteur de ce que représente le mouvement associatif.

« Le fait que Martin Hirsch ait la main sur des dossiers transversaux est très intéressant à condition qu’il puisse bénéficier de moyens financiers conséquents », a précisé Jacques Henrard, qui a qualifié par ailleurs la rencontre de « constructive », et qui a permis d’évoquer de nombreux dossiers, parmi lesquels :

  • le paradoxe qui consiste à diminuer les subventions aux associations tout en leur demandant de prendre des emplois aidés en grand nombre,
  • la contradiction entre les besoins de formations des bénévoles et les crédits actuellement disponibles,
  • l’évolution du Conseil National de la Vie Associative (CNVA) vers un véritable lieu d’expertise,
  • la sécurisation du financement des associations, que ce soit du point de vue de la baisse des crédits constatés dans la loi de finances 2009, comme des enjeux de la transposition des règles européennes ;
  • la place des associations au sein du Conseil économique, social et environnemental.

Le Président de la CPCA a par ailleurs indiqué à Martin Hirsch que les associations créent de l’emploi durable et non délocalisable, et qu’en ce sens, elles devaient participer au plan de relance du gouvernement.”

Enfin, Jacques Henrard indique attendre encore une réponse concernant la tenue d’une deuxième conférence nationale de la vie associative au cours du premier semestre 2009 et que le Haut-commissaire lui a promis de revoir la CPCA assez rapidement pour reparler de toutes ces questions.

Une promesse que nous ne manquerons pas de lui rappeler.

Quelques chiffres :

  • Le monde associatif français est la première force collective du pays avec plus de 200 créations d’associations par jour et une confiance à plus de 80% de la population dans ses actions.
  • Avec près de 2 millions de salariés et plus de 180 000 structures employeurs pour un budget de 60 milliards d’euros, le secteur associatif représente une force économique supérieure à l’industrie automobile ou à l’agriculture.
  • Le secteur créé en moyenne deux fois d’emplois que le reste de l’économie.
  • 14 millions de bénévoles font vivre plus d’un million d’associations et autant de projets et d’activités d’intérêt général partout en France au service de la vie quotidienne de la population

Contact

Erik Lavarde
CPCA, 28 place Saint-Georges
01 40 36 80 10
www.cpca.asso.fr

Newsletter

Notre regard sur l'actualité de la solidarité internationale avec la newsletter Point info

En vous inscrivant, vous confirmez avoir lu et accepté notre politique de vie privée.

Agenda

Publications & documents

Consultez les publications en ligne.

Tout chaud

21/07/2020|Agenda 2030

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)

09/07/2020

Comment le coronavirus sème la faim dans un monde affamé